dimanche 10 avril 2022

Citation de circonstance


 Trouvée, il y a quelques instants, dans le Journal inutile de Paul Morand, en date du 12 septembre 1971 :

Intelligents, les Français ne deviennent idiots qu'au moment de voter.

Ce droit de devenir passagèrement stupide, j'ai prudemment décidé de n'en point faire usage : on ne sait jamais s'il ne va pas devenir pérenne…

Et puisqu'on parle de lui et de son livre ultime, je notais ce matin ceci dans mon journal :

« J'imagine la rage bavante des bas bleus féministoïdes à la parution du Journal inutile de Morand, en 2001 : comment ? Voilà un mâle blanc hétérosexuel qui se répand en horreurs sur nous-autres-femmes, et qu'on ne peut même pas traîner devant les tribunaux sous le prétexte fallacieux qu'il est mort depuis un quart de siècle ? Honte ! Scandale ! Abomination ! Même chose d'ailleurs pour l'inquisition pédérastique et les comités de censure antiracistes. Pendant ce temps, à Trieste, Morand est secoué d'un rire puissant, à s'en faire éparpiller les cendres hors de leur urne. »

Et voilà comment une urne chassa l'autre, opportunément.

14 commentaires:

  1. Mon père non plus ne vote plus : il a 93 ans et ça lui passe un peu au-dessus de la tête.
    Êtes-vous déjà si vieux Monsieur Goux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été vieux une première fois entre 18 et 25 ans, puisque j'ai voté pour la première fois en 1981 (et j'aurais mieux fait de m'abstenir…).

      Je suis ensuite redevenu assez rapidement vieux, ayant de nouveau cessé de voter durant une vingtaine d'années.

      J'entame donc ma troisième vieillesse… qui logiquement devrait être la bonne.

      Vulnerant omnes, ultima necat, n'est-ce pas ?

      Supprimer
  2. Mais comment diable savez-vous (à part Wikipedia...) que les cendres de Morand, mort à Paris, se sont retrouvées à Trieste ? Vous suivez les auteurs que vous aimez non seulement à travers toute leur œuvre, mais aussi après leur mort ?

    RépondreSupprimer
  3. Craignez un recul des délais de prescription même malgré le trépas.

    RépondreSupprimer
  4. Le "moment de voter" inclut sans doute les campagnes électorales...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut le supposer, en effet. En tout cas, ce serait assez logique.

      Supprimer
  5. Peut-être ne votez-vous pas parce que vous n'avez jamais vécu dans des pays sans droit de vote, ou à parti unique, ou sans liberté des médias pour l'opposition ? Le droit de vote, c'est le genre de truc dont on ne perçoit l'importance que lorsqu'on vous le supprime, un peu comme lorsqu'on habite au 8ème étage et que l'ascenseur tombe en panne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous trouveriez normal, je suppose, partant du même raisonnement, qu'un homme qui a été cruellement privé de hochets durant sa petite enfance, passe ensuite toute sa vie d'adulte à agiter gravement et passionnément une paire de grelots…

      Supprimer
    2. N'est-ce pas ainsi que la vie se passe réellement ?

      Supprimer
    3. C'est que je ne sais pas comment la vie se passe réellement ! J'attends de voir…

      Supprimer
    4. des pays sans droit de vote, ou à parti unique

      Le parti unique nous y allons à grand pas...
      D'ailleurs au fond ça ne sera qu'une clarification...

      Supprimer
  6. Les "bas bleus féministoïdes" ne lisant pas d'auteur masculin, elles ignorent totalement l'existence, terminée ou pas, de celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet le meilleur moyen d'être tranquille…

      Supprimer

La boutique est rouverte… mais les anonymes continueront d'en être impitoyablement expulsés, sans sommation ni motif.