mardi 17 novembre 2015

Pour sourire…

19 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui, mais ça détend.

      Supprimer
  2. Pour rire aux éclats, auriez-vous dû dire !

    !

    RépondreSupprimer
  3. 😁, Hollande tel qu'il est réellement.

    RépondreSupprimer
  4. Il est bon Hollande dans cet épisode je trouve.

    RépondreSupprimer
  5. Teès bon. Il y avait la même avec Myriam El Khomri face au roi Arthur:

    https://www.youtube.com/watch?v=yMJJc_RNI_o

    RépondreSupprimer
  6. Excellent !!!
    Une bonne tranche de rire !
    C'est le Perceval de la Socialie, grand bafouilleur devant l'éternel comme lors de son intervention après les attentats.
    Il est vrai que cela est facile mais... c'est tout de même bien bon !

    RépondreSupprimer
  7. Ah! voilà qui détend agréablement les zygomatiques...
    Merci de penser à nos nerfs éprouvés, cher Monsieur Goux !

    RépondreSupprimer
  8. Avant de partir pour le Stade de France, les terroristes ont déclaré à leur famille: "On va bien s'éclater!"
    Did

    RépondreSupprimer
  9. Kaamelott ou l'expression du génie d'Alexandre Astier.

    Je suis un très grand fan !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi ; mais seulement des deux premiers "livres" (à la rigueur du troisième).

      Supprimer
  10. Ses deux spectacles, le premier sur Bach (Que ma joie demeure), le second sur la physique quantique et autres considérations cosmiques (l'exoconférence) sont particulièrement fins et brillants.

    RépondreSupprimer
  11. C'est vrai que c'est très bien fait. Et cocasse, à un point. Mais parce que, aussi, c'est transposable. Et c'est justement là où c'est plus pertinent qu'autre chose. Parce qu'on pourrait y mettre Sarkozy, Chirac, et toute la clique. Le Pen compris, ceci dit, au passage (et comment !). Car ce qui est dénoncé, gentiment, dans cette parodie, c'est le sans-âme des responsables politiques, à savoir ce langage formaté, policé, "publicité" (de fait, les voilà de moins en moins plébiscités - voire le taux grandissant d'abstention, qui gagne même, désormais, les Municipales) langage déloqué, insincère, phagocyté par la comm'. La leçon vaut pour tous, pas que pour Hollande (client idéal, car proclamé "normal"- concept ridicule)... Imaginons, rêvons que nos prétendus journalistes affiliés aux interviews adoptent (enfin!) la même attitude que ce "Roi Arthur". Mais ils n'oseront pas, vu qu'ils sont aussi formatés, "publicités", phagocytés. Et même pas honteux de l'être. Dommage ...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.