vendredi 13 mai 2016

Le rap des vils et le rap des champs (d'honneur)


Pour une fois, on en reste tout ébaubi, la honte, l'humiliation et le ridicule nous auront été épargnés : contrairement à ce qui avait été ourdi, et sans doute parce que le calibre de cette couleuvre était encore un peu trop important pour les gosiers flasques de l'époque, le rapeur Machin Truc ne viendra pas encombrer de sa présence borborythmique les cérémonies du centenaire de la bataille de Verdun. On s'en réjouit, même si l'on sent bien que ce type d'avanies profanatrices est appelé à se reproduire et à se multiplier dans l'avenir le plus proche. Certains vont en revanche s'en affliger : ceux qui, en vertu (?) du racialisme névrotique qui les agite, se félicitaient hier à grand bruit de cette “reconnaissance” accordée aux combattants de la France coloniale, dont une doxa en parfaite contradiction avec la réalité historique veut que l'on n'en parle jamais, qu'elle soit depuis l'origine occultée. Ces ânes auto-couronnés ont évidemment tort : la venue du triste guignol pressenti eût été un crachat sur les tombes de tous les morts de la bataille, y compris ceux dont la couleur de peau fut la même que la sienne, pour la simple et forte raison qu'ils sont devenus, en tombant, indissociables à jamais les uns des autres.

À la réflexion, il aurait peut-être été intéressant de le laisser venir souiller ces champs de silence : qui sait si l'on n'aurait pas vu, alors, fouettés par quelque Victor Francen inconnu, les morts se lever tous ensemble de leur tourbe, comme dans le J'accuse de Gance, et leurs spectres piétiner solennellement les ludions invertébrés réunis autour de leur minuscule blasphémateur ? Ce n'est quand même pas tous les jours que l'on peut applaudir sans réticence au travail d'éviscération des morts-vivants.

102 commentaires:

  1. On admirera au passage la cohérence des enchaînements : un billet sur le « harcèlement sexuel » suivi d'un autre sur la profanation de Verdun par un éructeur et ses complices prograisseux. Le mérite n'en revient pas au taulier, mais à l'époque. Car c'est d'une même énergie sombre, d'un même bonheur de nuire au nom du Bien que jaillissent toutes ces trouvailles. Ne doutons pas que Crêpe Suzette et ses ami(e)s défenseurs-seuses de la femme harcelée ne soutiennent avec la même indignation le pauvre éructeur sans défense attaqué par l'extrême-droite.

    A part ça il y a une faute dans le titre. Vous avez la chance de pouvoir corriger, Didier, mais vous ne m'avez toujours pas dit comment je peux le faire, moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normalement, au bas de chacun de vos commentaires, vous devez voir un petit sigle qui n'apparaît pas sous ceux des autres (une petite poubelle, je crois bien). Si vous cliquez dessus (et vous seul), vous supprimez le commentaire défectueux.

      Supprimer
    2. À part ça, la faute est corrigée…

      Supprimer
    3. Le problème, c'est que notre ami Alain n'a pas de compte Google ; c'est la raison pour laquelle son nom (et le mien aussi, d'ailleurs) apparaît en noir et non pas en couleur : dans ce cas, il n'a aucune possibilité de correction... Pour disposer de la fameuse poubelle, il faut qu'il crée un compte !

      Supprimer
    4. Pour la petite poubelle encore faut-il avoir un compte blogger.Sinon, même en signant de son prénom, on reste un anonyme.

      Supprimer
    5. J'avais oublié le compte Blogger, en effet…

      (Il y a aussi la solution de se relire avant de cliquer sur "publier"…)

      Supprimer
    6. Et Dieu créa un compte Google pour pouvoir rectifier ses erreurs....

      Supprimer
  2. Pour le journaliste JM Aphatie, cette annulation est " une victoire du politiquement correct "

    Et pour l'autre affreux d'Askolovitch, cette annulation lui inspire cette pensée magique: " S'ils avaient un doute, les petits noirs qui rappent en France savent désormais que même le succès ne les protégera pas de la fange. Ces pépères-la-victoire, un siècle après qui parlent de nos morts de Verdun, comme s'ils y étaient, juste parce qu'ils haïssent un rappeur "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont à la hauteur de ce qu'on attend d'eaux, reconnaissons-leur cette espèce d'honnêteté !

      Sinon, comment pourrait-on "haïr" un pauvre type dont tous les plus de 15 ans nantis d'un cerveau ignoraient encore l'existence avant-hier ?

      Supprimer
    2. "les petits noirs qui rappent en France" : ça serait pas un peu condescendant et vaguement néo-colonial cet adjectif "petits" ? Il file du mauvais coton, Askolovitch !

      Supprimer
    3. Exact ! Il aurait dit : « Les express qui rappent en France », il était peinard.

      Supprimer
    4. Oui, mais s'il avait dit "les expressi qui rappent en France", il frisait la perfection.

      Supprimer
    5. Ces pépères-la-victoire, un siècle après qui parlent de nos morts de Verdun, comme s'ils y étaient
      Ahhh...
      Le devoir de mémoire à géométrie variable donc ?

      Supprimer
  3. Pour ce qui est des champs de silence, ils ne sont pas appelés à retourner à leur état habituel pour autant : il y a tout un tas de festivités prévues sur quatre jours parmi lesquels bon nombre d'autres concerts qui sauf erreur n'ont pas été déprogrammés. Mais à ma connaissance les groupes en question n'ont jusqu'ici pas traité les Français de kouffar, ce qui est une progression, sans doute.

    RépondreSupprimer
  4. Non, vous vous trompez, les morts ne se seraient pas levés, il n'y aurait eu ni spectres, ni ludions, en revanche on n'aurait plus parlé que de M Truc et de sa merveilleuse musique !
    Toute la classe politico-merdiatique, Républicains compris, auraient renchéri !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, j'ai de plus en plus tendance à faire confiance au patriotisme des Poilus zombis…

      Supprimer
  5. Vous avez dû remarquer que notre époque ne supporte plus le silence.

    Sinon, cette affaire me semble aussi simple que lamentable.

    Un responsable quelconque a dû avoir l'idée stupide d'inviter un rappeur, pour sensibiliser et faire participer nos djeunes à cette page dramatique de l' Histoire de France; il en a choisi un qui faisait de bonnes ventes de ses disques, susceptible d'attirer le public visé, sans chercher plus loin.

    Comme moi, il ignorait que les paroles des chansons de ce rappeur étaient débilement antifrançaises et antisémites; comme moi, il n'a jamais dû écouter un disque de rap de sa vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez certainement raison en effet : la stupidité de l'édile a dû jouer son rôle. Mais le fait qu'il ait pu avoir une idée pareille et ne pas la rejeter aussitôt dans un grand éclat de rire est en soi assez effrayant.

      Supprimer
    2. Réunion de communicants à la mairie de Verdun (ou à l'Élysée, qui sait?) :
      - Qu'est ce qu'on pourrait faire cette année ?
      - Faudrait rajeunir l'image de Verdun.
      - Ouais, c'est bon, ça, coco. Qui on pourrait faire venir ?
      - Un rappeur !
      - Un rappeur black !
      - Ouais, c'est bon ça, un black en ce moment. Faut taper dans la diversité...
      - Black M !
      - Ouais, c'est bon, ça coco ! Le Président va aimer...

      Supprimer
    3. "Mais le fait qu'il ait pu avoir une idée pareille et ne pas la rejeter aussitôt dans un grand éclat de rire est en soi assez effrayant."

      Précisément : il n'y a aucune raison que les gens qui ont décidé la programmation de ce charmant jeune homme en tête d'affiche du concert du centenaire ne sachent pas ce qu'ils font. Alors je sais bien, ne pas mettre sur le compte de la malveillance ce que l'incompétence suffit à expliquer, tout ça. Mais il ne faut quand même pas exagérer. L'infortuné maire de Verdun nous confirme que le choix a bien été proposé par "l'Etat". On est en début de campagne électorale, et ce sont les commémorations du centenaire. L'événement a donc un retentissement politique.

      Je n'imagine pas une seconde que parmi tous les crânes d’œuf qui se sont penchés sur la programmation, dont il devait être le point d'orgue, il n'y en ait pas eu un pour se dire : "Tiens, Black M de Sexion d'Assaut pour commémorer les poilus tombés au combat? Ce ne serait pas un peu limite, par hasard?"

      Supprimer
    4. Se peut-il qu'aucun décideur, parmi lesquels le maire de Verdun, prof d'Histoire, n'ai été attentif au nom et aux initiales de ce groupe ? Au contenu notoirement antisémite et violemment sexiste de ses textes ? Et ce sont nous les fascistes !

      Supprimer
  6. Et je crains que tout ceci ne soit jamais qu'une vague prémonition des sacrilèges à venir.
    Alors qu'il suffisait, au lieu d'une sorte de démon de bande dessinée, de porter son choix sur un beau mulâtre à la voix de miel, à la culture musicale parfaitement classique et sachant éventuellement s'accompagner d'un quelconque instrument !
    Les desiderata des uns et des autres auraient ainsi pu être satisfaits dans la sérénité qui s'imposait. De même, les goûts manifestement exotiques du maire auraient dès lors été comblés sans que la France entière n'en soit informée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, le meilleur choix, ça aurait été encore Mireille Mathieu.

      Supprimer
    2. Le meilleur choix serait de perdre cette consternante habitude consistant à inviter des fucking chanteurs de variétés à des cérémonies, en dehors des fêtes de la bière et des foires au boudin.

      Supprimer
    3. Le meilleur choix ? Le silence.
      Bon ouikend

      Supprimer
    4. Le mot silence qui s'inscrit ici, comme le mot danger dans le bled encore mal nettoyé, paraît un avertissement bien inutile. Les gens venus de France et d'Allemagne parlent peu. L'émotion les rend timides. Ils suivent leur chagrin comme des enfants suivent leur guide. Ils vont là où leur douleur les dirige. Ils regardent le sol taciturne et cherchent le point précis que leur imagination a dessiné dans l'insomnie et dans le noir des chambres aux lumières éteintes. La plupart de ceux qui sont là ont imaginé, détail par détail, la mort du soldat dont ils reviennent ici chercher la présence sous la terre.
      Pierre Mac Orlan, Verdun. NEL, 1935.

      « ... Dans les champs du silence, celui qui doit veiller, veille et surveille le silence. »

      Supprimer
    5. En fait de sacrilèges "à venir", on n'était pas au bout de nos surprises. On a vu et ça dépassait l'entendement.

      Supprimer
  7. Les petits modernœuds littéralement obsédés par la race (d'Askolovitch à Casus Belly, pour suivre une gamme descendante) semblent avoir oublier que, en 1989, lorsqu'on a convié Jessye Norman à venir chanter la Marseillaise, aucune voix ne s'est élevée pour protester. Et pourtant, si ma mémoire visuelle ne me joue pas de tour, elle est aussi noir que le guignol dont nous parlons aujourd'hui, pour la première et la dernière fois.

    Ils ont paru oublier également, lors de leurs pâmoison devant une Angleterre capable d'élire un maire à babouches qu'il a existé en France un Gaston Monnerville (président du Sénat, donc deuxième personnage de la République) ou un Bouchaga Boualam (vice-président de l'Assemblée nationale), sans que cela ait jamais suscité le moindre "racisme" de la part des Français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien plus : les Français ont élu un Breton pour participer au 2 ème tour de la présidentielle de 2002 (sans aller jusqu'à l'élire président, faut quand même pas pousser.)

      Supprimer
    2. De même, dès qu'on regarde un de ces rassemblements de militants du FN que la télévision veut bien nous montrer, on ne manque pas de voir nombre de participants de couleur noire.

      P.S. Pour un qui vient de recommander aux commentateurs de se relire, on peut dire que sur ce coup, vous avez fait très fort !

      Supprimer
    3. Ah mais, moi, je sais comment supprimer mes commentaires quand j'en ai envie ! (Cela dit, j'ai probablement dû oublier de relire le précédent…)

      Supprimer
    4. J'ai fait la même remarque à propos de Jessye Norman sur le site du Figaro. J'ai été "modéré"... Il n'y avait pourtant pas de gros mots comme Koufar.

      Supprimer
    5. @ Elie Arié : un breton d'opérette -pour ne pas dire d'eau de Vichy !

      Supprimer
    6. kobus van cleef15 mai 2016 à 18:22

      @ al west
      pourquoi breton à l'eau de vichy?
      vichy c'est plutôt les héritiers de la momie pétainiste ,non?

      Supprimer
  8. La presse Pigasse invite l'extrême-droite à prendre un peu de recul.
    Les Inrocks :
    http://www.lesinrocks.com/2016/05/11/musique/lindignation-autour-concert-de-black-m-a-verdun-justifiee-11826216/
    Le journaleux en prend pour son grade dans les commentaires (non censurés, faut leur reconnaître ça, j'aime bien celui qui demande s'ils ont pris, eux, du recul dans l'affaire du harcèlement).
    Le rap à Verdun (bravo pour le titre !) a d'autant moins à y faire qu'il est issu des ghettos américains, rien à voir avec "les combattants de la France coloniale".

    RépondreSupprimer
  9. Black M excipe d'un grand-père tirailleur sénégalais combattant de la dernière guerre mondiale. L'annulation de son concert est bien la preuve que les racistes ont gagné.
    Et Jessye Norman chantant la Marseillaise drapée de tricolore lors du bicentenaire de la Révolution ? Personne n'avait trouvé à y redire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'en l'occurrence le rejet quasi unanime ne portait pas sur sa couleur de peau mais sur le style de sa musique, et avant tout sur les propos "anti-français" qu'on peut relever dans ses textes, peu compatibles avec les circonstances.

      Supprimer
    2. Et la Compagnie Créole chantant au mémorial de la Shoah à Jérusalem ça vous irait Souris donc ?
      Je ne comprends pas très bien l'enchaînement de vos deux messages.

      Supprimer
    3. Souris donc, il me semble qu'il y a contradiction entre les deux alinéas de votre message. Confusion mentale ? Alzheimer ? Pastis ?

      Supprimer
    4. Eux prétendre que nous racistes. Moi prétendre que musique inappropriée. Vous comprendre ?

      Supprimer
    5. Moi comprendre Souris mal s'exprimer. Souris pas manger Grevisse : lire !

      Supprimer
  10. Dans cette histoire, mes sentiments ont navigué de la plus molle condamnation "chrétien-démocrate" (façon koztoujours) à l'irrépressible envie d'une fureur toute norvégienne (avec ou sans les zombies) face aux souillures qui continuent de jongler avec le cadavre de notre histoire. C'est le signe, chez moi, de sérieux disfonctionnements émotionnels; et pourtant je n'écoute pas de rap.

    RépondreSupprimer
  11. Il y a une solution de repli pour ce rappeur :
    Auschwitz.

    RépondreSupprimer
  12. Savez-vous ce que signifie le "M" du nom d'artiste choisi par ce guignol ? Je viens de l'apprendre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mesrimes, c'est l'atout frenchy...

      Supprimer
    2. Savez-vous ce que signifie le "M" du nom d'artiste
      Et donc ?

      Supprimer
    3. Bonjour, désolé de vous dire que vous vous trompez.
      Le M veut dire Moule.

      Supprimer
    4. Le M veut dire Muslim.

      Supprimer
    5. Qui l'a dit ? Grevisse ?

      Supprimer
  13. Je constate que tous les africains vivant ont eu un grand père tirailleur.
    Donc s'il y a eu descendance, c'est qu'il n'y a pas eu de mort au combat dans les troupes noires ou alors un pourcentage de pertes moins important que les gens bien intentionnés veulent nous le faire croire.
    Exit, la chaire à canon selon les progressistes qui utilisent cette légende pour nous culpabiliser quand on ne veut pas d'une immigration de masse.
    A un époque, on accusait les gens du sud de la France de leur peu d' ardeur au combat pour expliquer les défaites des premiers mois de cette guerre.
    Pas de levée de boucliers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas faux ce que vous dites ! D'ailleurs, pour avoir un autre éclairage sur ces troupes certes vaillantes (il ne faudrait tout de même pas contester cela) mais dont les ardeurs étaient parfois difficiles à "canaliser", je conseille la lecture du roman d'Alberto Moravia "La Ciociara"...

      Supprimer
  14. L'Homo festivus peut bien se retourner dans sa lie et Philippe Muray dans sa tombe.

    RépondreSupprimer
  15. Ce concert a failli être l'étincelle qui fait déborder le vase.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En attendant la goutte d'eau qui mettra le feu à la baraque France !

      Supprimer
    2. Je penche plutôt pour la goutte d'eau qui a mis le feu aux poudres...

      Duga
      Pétard mouillé

      Supprimer
  16. Comme toujours chez les socialistes, on a fait dans l'improvisation. Ils auraient consulté un pro de la musique de pub (ça existe) pour faire la promotion de Mou-Président-Je à Verdun, il leur aurait trouvé autre chose que Black M. Une pub Hyundai utilise le dies irae du Requiem de Mozart qui a quand même une autre gueule.
    Quoi qu'il en soit, c'est Black M qui aura eu une publicité inespérée sans vraiment se fatiguer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème est qu’il y a trop de rappeurs sur le marché. La concurrence est rude, tant et si bien qu’ils en sont à se saccager mutuellement la Maserati. Puis à passer à l’injure suprême en se traitant de violeurs de mineures et de…"juifs".
      Quand on regarde les paroles du rap français, ils radotent tous la même rengaine censée transgresser les codes et faire dans la provocation. Lassant. Même pour des ados acnéiques.
      Fallait consulter Vladimir Cosma. Qui a expliqué qu’une musique ne devait pas être redondante par rapport à une séquence, ni être sans rapport avec son objet, mais juste un peu décalée. Le monde de la musique aurait eu mille propositions. Un peu plus en adéquation avec Verdun.

      Supprimer
  17. On appelle ça un Black Out...

    Duga
    White Spirit (désodorisé)

    RépondreSupprimer
  18. On connaissait l'andouille de Vire, on découvre l'andouille de Verdun.


    (Bon, celle-là je l'ai déjà faite sur le Figaro, mais quand on aime la charcuterie...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement pour moi, je lis pas le Figaro !

      Supprimer
    2. kobus van cleef15 mai 2016 à 18:29

      l'andouille de verdun, c'est savoureux!
      avec l'ectoplasme de l'élysée , ça envoie du pâté !

      Supprimer
  19. Prochain concert : Britney Spears à Treblinka. Quelques protestations. Ses supporters dénoncent le racisme anti-blondes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou Conchita Wurst

      Supprimer
    2. La France n'a pas gagné l'Eurovision depuis 1977. Les journalistes se perdent en conjectures . Mais la vraie raison, c'est que nos chanteuses sont trop bien rasées.

      Supprimer
    3. Hi hi hi !
      Ne pas gagner sans être les derniers !
      C'est bien la France ça !

      Supprimer
    4. Dernière minute : concert de Britney Spears annulé. Ses fans dénoncent le racisme anti-grosses.

      Supprimer
  20. J'aurais bien vu le Concerto pour la main gauche de Ravel. Composé pour le frère du philosophe Wittgenstein qui avait perdu son bras droit pendant la première guerre mondiale.
    Retransmis sur écran géant avec gros plan sur la main gauche et obligation au pianiste de cacher son bras droit dans le veston en laissant pendre la manche vide.
    Dramatiser et visualiser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De quoi n'aurait-on pas accusé le PS s'il avait choisi le concerto pour la main gauche, et non pour la main droite !

      Supprimer
    2. kobus van cleef15 mai 2016 à 18:31

      ha oui , c'est pas faux , ça
      il eût fallu jouer avec les pieds , peut être ?

      Supprimer
  21. Vous ne voulez tout de même pas que nos zélites préfèrent Ravel au rap ?!!

    RépondreSupprimer
  22. Dominique Sopo, c'est fendu d'un commentaire où il nomme les méchants réactionnaires qui ont demandé et obtenu l' annulation du concert de son super poto à Verdun ,du terme " la meute" car nous sommes certainement des zombies nazis
    Il écrit que son rappeur préféré n' a insulté les français de kouffar, une fois et les homosexuels aussi et ainsi donc lui pardonner.
    Donc si je croise ce Sopo et que je roule en cone certains de ses discours et lui.enfonce profond. Il me pardonnera si je né le fais qu'une fois.
    Moraliste de gauche donc creux et insipide bipede.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sopo s'effarouche, mais Bassem, un des innombrables rappeurs français, trouve que c'est très bien que le concert de son confrère soit annulé. C'est la meute du rap qui va lui régler son compte à Black M. Et en des termes autrement fleuris.

      Supprimer
    2. kobus van cleef15 mai 2016 à 18:41

      il est certain que si j'étais rappeur , l'éviction d'un différemment apte comme blaque èmme ne serait pas pour me déplaire
      le rapp ne peut se concevoir que comme instrument de contestation
      lorsqu'un rappeur accède à la notoriété par le biais de cérémonies officielles , on peut se dire que le mec chie dans la colle et déconsidère TOUS les braillards, pas vrai?

      Supprimer
    3. Souris, auriez-vous un lien vers cette "affaire" Sopo (dont je découvre l'existence)-Bassem (idem) ? Merci.

      Supprimer
    4. L'affaire Sopo-Bassem : cela me rappelle les grands moments des polémiques entre Sartre et Aron ; quand je pense que des esprits grincheux prétendent que le niveau baisse !

      Supprimer
  23. Didier, vous avez quelque chose contre les chanteuses mal rasées ?

    RépondreSupprimer
  24. Alain, YouTube, taper "Bassem refuse que black M chante le concert à Verdun"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu, merci.
      Si les rappeurs maintenant sont d'accord avec "l'extrême droite", Jack Lang ne va plus y reconnaître ses petits.

      Supprimer
  25. Borborythmique, c'est bien. L'évocation de Victor Francen dirigé par Abel Gance, c'est encore mieux.

    J'aime bien votre billet. Merci.

    RépondreSupprimer
  26. Ne pourrait-on passer à un sujet encore plus profond, comme par exemple ce Bathroom Bill ou Loi Toilettes qui stipule, en Caroline du Nord - mais ne doutons pas qu'elle n'arrive sous peu chez nous - que les usagers sont priés de choisir les toilettes publiques selon leur sexe biologique ?

    RépondreSupprimer
  27. En complément de programme, on lira avec intérêt (mais si, mais si !) l'article de Dame Lévy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  28. Effectivement madame Lévy a bien du talent, et elle parle d'or, mais n'en négligez pas pour autant mes chiottes transgenres qui sont appelés à être la prochaine polémique qui déchaînera les passions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. Dame Lévy n'a aucun mérite : je la soupçonne de parcourir nos blogs pour trouver son inspiration.

      Supprimer
  29. Alain, vous devenez très emmerdant : essayez donc de vous exprimer clairement et, avant, de réfléchir à ce que vous avez l'intention de dire : ce blog n'a pas vocation à être une poubelle, ni même une nuit debout.

    RépondreSupprimer
  30. J'aime assez, moi aussi, prendre les élus pour des idiots, mais tout de même ?
    N'y avait il aucune intention derrière ce choix ?
    Le rejet qu'il suscite n'était il pas son seul but ?

    Histoire de démontrer un peu plus que la France est "raciste", faire la preuve de la "lepénisation des esprits" (vous avez vu, j'arrive à parler comme un membre des Komsomol, enfin, je veux dire du MJS).

    Ce n'est pas par ignorance que Normal 1er piétine la grammaire à chaque discours. Cela ne reflète pas SA culture, mais celle qu'il nous prête.

    Ce n'est pas non plus par erreur que ce "Black M" avait été choisi, mais pour susciter des réactions qui seront autant de preuve de l'effroyable menace que représente le FN, l'extrême droite, ou ce qu'on voudra d'équivalent. S'ajoute a cela le plaisir de s'écouter parler entre soi pour faire la morale au peuple.

    Le tout avec l'espoir d'en tirer un bénéfice politique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, il s'agissait tout simplement, à un an des élections, d'effrayer le peuple. Sauf que ce sont "eux" qui ont eu peur au point de reculer fissa, ne s'attendant pas à une telle levée de boucliers. Résultat : le peuple aujourd'hui, ayant mesuré en cette occasion magnifique la lâcheté de nos "décideurs", se sent plus fort.

      Supprimer
    2. Ils reculent, ils reculent, mais insistent quand même.

      MC Groslard :
      Si le maire voulait ( Mets l’fire !)
      C’est à lui d’en décider,
      Eh bien l’Etat mettrait les moyens,
      Pour sécuriser le concert (Mets l’fire !)
      Et de toute façon
      Les subventions promises
      Seraient de toute façon maintenues (Mets l’fire !)

      Maire de Verdun :
      Negro, on s’en bat les couilles ! On ne revient pas sur l’annulation du concert de Black M décidée le 13 mai Après plusieurs jours de polémiques.

      Supprimer
  31. S’il fallait VRAIMENT rendre hommage à notre belle diversité en même temps qu’aux Poilus, on avait une icône positive de la banlieue : Zahia Ziouani, officier des Arts et Lettres, chef d’orchestre franco-algérienne, qui a inlassablement fait connaître le répertoire classique à des milliers d’enfants du 9-3. Concerts au pied des tours. Zahia a dirigé un orchestre de 450 enfants qui a joué à Pleyel et pourrait jouer à Verdun. 450 enfants musiciens de niveau acceptable, ce qui implique qu’ils ont passé des heures à travailler leur instrument plutôt qu’à écouter du rap revanchard, haineux, misogyne, homophobe.

    RépondreSupprimer
  32. A tout hasard et pour lever toute ambiguité, "Mets l'fire !" ne signifie pas "Mets le feu à la voiture !", mais "Mets l'ambiance !" C'est tiré d'un rap de Black M, tout à fait raccord avec son "On va s'amuser" à Verdun.

    RépondreSupprimer
  33. Et aujourd'hui, elle dit quoi Souris donc ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle dit ça :

      http://www.francemusique.fr/actu-musicale/zahia-ziouani-chef-d-orchestre-le-milieu-n-est-pas-pret-evoluer-109509

      Supprimer
    2. Quel fatras pitoyable, Grand Dieu ! Que l'on pourrait résumer ainsi : pour "sensibiliser" les "jeunes" des "quartiers" à la musique classique, faites monter sur scène la gagnante de la Nouvelle Star…

      Supprimer
    3. Dans le même genre, pour « stimuler l'appropriation de la langue française » , le Ministère de la Déséducation nationale propose, à l'occasion de la semaine de la langue française et de la francophonie, des joutes oratoires et des compétitions de slam.
      En 2011, le parrain de cette manifestation était Grand Corps Malade.
      Si je tenais le médecin qui l'a guéri...

      Supprimer
    4. Elle dit aussi qu'on verra si le 27 mai Obama emmène dans ses bagages Lady Gaga pour le concert de clôture de la rencontre avec Abe sur le site de Hiroshima. Si les Japonais ont envie de bien s'amuser.

      Le concert malvenu de Black M aura mis en évidence les automatismes de la gauche morale. Quand on se prend un râteau, on crie à la nauséabonderie et au racisme. Du guignol.

      Mais quand donc, eux qui se targuent d'oeuvrer pour l'intérêt général, vont-ils abandonner le clientélisme ?

      Supprimer
    5. Déjà assisté à un concours de Slam dans un café parisien, je dois avouer que l'une des compositions déclamée l' a beaucoup fait rire.
      Il y était évoqué, l' affaire du chanteur de Noir Désir dans la ville de Vilnius , sous une forme d'humour noir.

      Supprimer
  34. Bon: ça vient, un nouveau billet ?

    RépondreSupprimer
  35. Pour remplacer Black M et son Tirailleur Inconnu, voilà Youl. Un rappeur blanc comme Orelsan. Un produit local. On le voit déguisé en prêtre dans un clip "conceptuel" intitulé "Et Dieu reconnaîtra les chiens".
    Et aussi moderne qu’à Paris. Des techniciens parisiens, s’il vous plait, du financement participatif sur touscoprod.com, s’il vous plait.
    Site de la mairie de Verdun qui a de la suite dans les idées.
    http://verdun.fr/Vie-quotidienne/Actualites/100eme-Anniversaire-de-la-Bataille-de-Verdun

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'interroge : nos zélites ont-elles vraiment cru que cette levée de boucliers n'était due qu'à la couleur quelque peu foncée du rappeur, et ont-elles supposé que ça passerait mieux avec un remplaçant plus clair ? Ou ont-elles compris que seules les paroles de ses « chansons » étaient en cause avant de décider de le remplacer par un « artiste » plus consensuel, comme on dit, ce qui serait la seule position défendable moralement, sinon artistiquement ? Ou, plus vicieux, ont-elles tablé sur la lassitude du public en programmant Youl (dont je suis heureux d'apprendre l'existence) afin de pouvoir dire : « Vous voyez bien que tout ce buzz n'était qu'une réaction raciste ! ». Ou encore, plus sottement, ont-elles choisi de maintenir la séquence rap pour ne pas avoir l'air de céder aux « fascistes », na !! (¡ No pasarán ! )?
      Le problème avec les socialistes c'est que, quand il s'agit d'expliquer leur comportement, entre le cynisme et l'ineptie on n'a que l'embarras du choix.

      Supprimer
  36. "Emmanuel F.14 mai 2016 à 11:13

    C'est pas faux ce que vous dites ! D'ailleurs, pour avoir un autre éclairage sur ces troupes certes vaillantes (il ne faudrait tout de même pas contester cela) mais dont les ardeurs étaient parfois difficiles à "canaliser", je conseille la lecture du roman d'Alberto Moravia "La Ciociara"..."

    D'après les chiffres du gouvernement italien, il y a eu de septembre 43 à juin 47 1 159 viols et 291 tentatives, attribués à 84% au CEF (sur la base des plaintes reçues pour demandes d'indemnisation).

    On peut en faire tout un roman. Reste à expliquer pourquoi ces viols-là sont encore utilisés dans la presse internationale et française pour propagande anti-française, et pas ceux-ci :

    https://en.wikipedia.org/wiki/Rape_during_the_occupation_of_Japan#Reported_rapes_by_US_forces
    "There were 1,336 reported rapes during the first 10 days of the occupation of Kanagawa prefecture.[6] Tanaka relates that in Yokohama, the capital of the prefecture, there were 119 known rapes in September 1945.[25]"

    Par ailleurs, la participation des troupes coloniales a été très faible ; moins de 2% des troupes pour l'Afrique noire, par exemple :

    http://bernardlugan.blogspot.fr/2016/05/la-france-na-pas-gagne-la-premiere.html

    De plus, les taux de participation sont incomparables, puisque l'Empire était deux fois plus peuplé que la métropole seule.
    Donc, si tous les Français non issus de l'immigration ont des ancêtres soldats, ce n'est pas le cas pour les "issus de".

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.