lundi 11 mars 2019

L'info qui fait s'esclaffer (avec allitération offerte)


Elle s'étale sur Atlantico, mais je suppose qu'on doit la trouver un peu partout ailleurs, tant elle est juteuse de bonne modernité sucrée et nourrissante. La voici :

Amputé d'une jambe, un ex-soldat de la Royal Navy a réalisé la traversée de l'Atlantique à la rame.

On suppose que si, demain, Lee Spencer – tel est le nom de ce modernœud échevelé – devait être amputé de sa jambe restante, il s'attaquerait illico à l'Everest, ou bien tenterait la traversée du Pacifique à la brasse papillon.

Cela étant, l'article d'Atlantico (qui n'a jamais aussi bien porté son nom, on l'aura noté) recèle une autre perle, au moins aussi ébouriffante que la première :

Lee Spencer avait déjà traversé l'Atlantique en décembre 2015 au sein d'un équipage de quatre anciens soldats possédant à eux quatre seulement trois jambes.

À quoi l'on voit que le journaliste n'a pas fait son travail à fond, poussé son enquête dans ses derniers retranchements : on aurait bien aimé savoir comment ces trois jambes étaient réparties. Le public a le droit d'être informé, nom d'une patte en bois !

18 commentaires:

  1. Je vais attendre qu'on nous détaille par le menu les exploits sportifs - ou non - des hommes-troncs (avec ou sans troisième jambe) !

    RépondreSupprimer
  2. Pour répondre à votre attente :

    https://www.youtube.com/watch?v=ohr0RdMfARo

    RépondreSupprimer
  3. Attention aux traductions de l'anglais: un ami m'a montré la notice (en français )de la tondeuse à gazon qu'il avait achetée : " Lames très puissantes, peuvent couper un bras, une jambe, ou n'importe quel autre membte "

    RépondreSupprimer
  4. "- Il n'a pas de jambe et il a grimpé l'Everest! C'est quoi ton excuse?
    - Ben lui il a pas mal aux pieds..."

    RépondreSupprimer
  5. (suite) En moins dramatique mais plus acrobatique, sur le mode d' emploi d'une machine à café : " Ne pas appuyer sur le bouton avec un doigt ou un orteil mouillés "

    RépondreSupprimer
  6. "Impossible n'est pas", telle est la devise de Modernoeud.

    RépondreSupprimer
  7. A mon avis, l'homme à deux jambes s'était encordé à l'unijambiste qui traînait les deux culs-de-jatte. En fait c'est au premier que revient tout le mérite, les 3 autres n'étant que de grosses feignasses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes un affreux, mais c'est à se tordre de rire.
      Hélène dici

      Supprimer
  8. Je viens de passer à 30 km de Pacy pour amerrir à Etretat.
    Avec le vent qu'il y a, un Anglais manchot de la Royale serait arrivé sans encombre.
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  9. Je ne vois pas pourquoi des jambes seraient nécessaires pour ramer. Avec un bras en moins, il tournerait en rond. Nous aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Avec un bras en moins, il tournerait en rond".(ha, ha!)
      Les manchots aussi ont le droit de traverser l'Atlantique à la rame, monsieur !

      Supprimer
    2. Exact ! une telle discrimination et une aussi monstrueuse n'a-qu'un-bras-phobie n'ont pas leur place sur un blog de cette qualité, équitable, citoyen, élevé sous la mère bio, etc.

      Supprimer
  10. vous faites du racisme antirosbif maintenant ?

    RépondreSupprimer
  11. C'est avec une impatience difficile à contenir que nous attendons le gars de la marine au tournant des prochains jeux paralympiques d'hilarante mémoire.

    RépondreSupprimer
  12. Atlantico ou le journal bête et méchant...

    RépondreSupprimer
  13. Je suis un peu en retard, mais je viens de lire le journal de février et je vois que si la neige n'est pas enlevée, c'est la faute à la … DDE; mais il y a 10 ans (au moins) qu'il n'y a plus de DDE, mon brave… (je suis bien placé pour le savoir ayant été membre de cette noble institution)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.