lundi 22 juillet 2019

Nous autres, femmes noires…


[…] maintenant qu'on en parle, je m'étonne que l'on n'ait pas encore vu surgir, sur les plateaux de télévision ou entre les colonnes des journaux, quelque leucoderme ravagé de modernité, venant assurer aux populations somnolentes qu'il importera désormais de le considérer comme un noir, car c'est à la suite d'une tragique erreur de la nature qu'il est né dans une peau blanche, alors qu'il se sent, et est assuré d'être, “noir dans sa tête”. 

L'idéal de la modernité deux-en-un serait évidemment de dégotter un homme blanc qui affirmerait être en réalité une femme noire ; et si possible lesbienne, ce qui lui permettrait de continuer à baiser comme avant, voire davantage, sans être obligé de franchir le passage, toujours un peu délicat, qui mène de l'hétéro à l'homosexualité, sans passer par la case “bi” ni recevoir vingt mille. Avec un peu de chance et de persévérance, il pourrait peut-être même gagner l'Eurovision d'ici un an ou deux.

Dans le même ordre d'idée, on se prend à rêver qu'un jour prochain, au fond capitonné de l'une de ces unités psychiatriques qui font l'orgueil de notre beau pays, un fou – pardon : une personne en situation de non-conformité psychique –, qui jusque-là se prenait pour Napoléon Bonaparte, apparaisse au personnel soignant nimbé d'une sorte d'aura fluo et clame de sa belle voix de basse-taille qu'il sera dorénavant Joséphine de Beauharnais.

C'est pour le coup que la compétition serait rude, à la prochaine Eurovision.

13 commentaires:

  1. Voilà la solution, et vos rêves vont devenir réalité :

    https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/cet-implant-dans-notre-cerveau-pourrait-soigner-de-nombreuses-maladies-1137166.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudrait tout de même apprendre à faire des liens corrects, un d'ces jours…

      Supprimer
  2. Je comprends rien à votre truc. Il faut être vegan ou pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un à qui il faut mettre un implant dans le cerveau !

      Supprimer
    2. Ah, vous soulevez là une question intéressante, mon cher ! Car on pourrait fort bien imaginer un homme (ou une femme, ne soyons pas sottement sexiste, ni genrophobe) qui, tout en se tapant une entrecôte à chaque repas, revendiquerait d'être vegan "dans sa tête", mais tragiquement enfermé dans un corps de carnivore.

      Supprimer
  3. Cette idée n'est pas nouvelle et il y a déjà eu quelques tentatives, mais pas assez ambitieuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je dis toujours : ce monde n'est plus caricaturable, étant déjà sa propre caricature. Voire, déjà, la caricature de sa caricature.

      Supprimer
  4. faudrait tout de même apprendre à faire un découpage correct de la boule de votre petit cousin Baptistaing.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui vous dit qu'il n'est pas réellement comme ça ? Voilà qui expliquerait son air accablé…

      Supprimer
  5. Mouarf !!!
    La photo d'illustration !!!
    En voilà un qui doit rêver d'être une femme noire lesbienne !
    Et toutes les nuits encore !
    On sent qu'il est très mal dans sa pauvre peau de petit blanc hétéronormé...

    RépondreSupprimer
  6. J'aimerais soulever une question qui me paraît intéressante, j'espère toutefois qu'elle ne causera pas la fermeture de ce blog par les autorités judiciaires compétentes.
    Alors voilà : il m'est soudain sauté aux yeux que l'illustration choisie pour ce billet pourrait être le portrait de Sainte Greta de l'Assemblée Nationale avec trente ans de plus !

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.