mardi 22 septembre 2015

Renault mirage


Comme je descendais des fleuves impassibles la côte de la déchetterie pour aller chercher deux baguettes “tradition” à la boulangerie de Pacy – celle de la mairie –, j'éprouvai soudain une stupeur proche de l'hallucination : face à moi, grimpant cette même côte avec un vrombissement caractéristique, qui me remontait d'un demi-siècle, venait de surgir une R8 Gordini ; une belle bleue, avec ses deux lignes blanches, exactement comme sur la photo. Pendant une très longue fraction de seconde, j'eus l'impression, culottes courtes aux miches et cartable à la main, que je revenais de l'école vers la Glockengumpen, la cité militaire où ma mère devait m'attendre pour le goûter. Le mirage se dissipa dès que j'eus vérifié que j'avais toujours une moustache.

39 commentaires:

  1. Si vous n'aviez pas eu de moustache, il aurait fallu que vous vous grattiez les couilles ce qui aurait été inconvenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh ! j'avais déjà des couilles, à huit ou neuf ans !

      Supprimer
    2. Ah bon ! Sinon se gratter la tête c'est pas mal aussi

      Supprimer
    3. Je voulais ajouter que j'ai eu le privilège de posséder pendant quelques mois une Dauphine gordini enfin avec les bandes gordini

      Supprimer
  2. Sans doute un mirage, en tout cas un grand bond dans l'imaginaire d'un passé pas si vieux que cela. Celui de quelques rallyes de véhicules de légende.
    Veinard !!! et merci pour la photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout juste 50 ans, la belle age disait ma grand-mère.

      Supprimer
  3. La R8 Gordini....
    N'est-ce pas celle qui avait le moteur à l'arrière et qui faisait des sorties de route avec une facilité déconcertante ?
    Une voiture de voyou en tout cas si j'en crois mes souvenirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'était assez sportif, en effet, comme conduite.

      Supprimer
    2. Je confirme pour le coté "sport", mon père en a eu une (comme beaucoup à l'époque) et il a fini dans un champs (comme beaucoup aussi). On en voit encore souvent dans les concentrations de voitures anciennes.

      Supprimer
  4. N'êtes-vous pas un peu jeune pour vous plonger dans vos souvenirs d'enfance ?
    Vous verrez ce que ce sera, quand vous regarderez un film à la télé et que vous vous écrierez "Ah, mais je l'ai déjà vu il y a 70 ans!"

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Monsieur Goux

    Ce qui me saute aux yeux dans la photo de la voiture rétro c'est qu'elle est d'une belle couleur (presque un bleu "Klein" qui claque, que ses phares lui donnent un côté pimpant, et qu'elle semble dessinée par une main humaine. Tout cela fait un fort contraste avec les voitures à l'arrière-plan. Des voitures actuelles mais aux couleurs ternes (gris souris, gris anthracite, marron banal, etc), à l'image d'une époque qui a plus de technologie, mais moins de dynamisme, de "peps" dans les couleurs. Et surtout des voitures actuelles qui semblent dessinées par des ordinateurs, construites par des robots, et conduites par des lobotomisés sans imagination et sans audace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      C'est le Bleu de France en vigueur avant les décalcomanies et la pub.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_couleurs_nationales_dans_les_courses_automobiles
      Effectivement, il est superbe.
      Et la R8 demandait de l'audace !
      Mécaniquement vôtre.
      Droopyx

      Supprimer
    2. Un "c'était mieux avant..." Un de plus...

      Supprimer
    3. Il n'y a ni plus ni moins de voitures grises aujourd'hui qu'hier. Dire le contraire c'est de la nostalgie mal placée.
      Le mauvais goût est permanent.

      Supprimer
    4. à Duret :
      Faux : bien des études de marché prouvent que dans les décennies du 20ème siècles on vendait plus de voitures dans des coloris plus "voyants" que maintenant. Je vous renvoie vers une étude en neuromarketing sur ce sujet :
      http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-ne-choisissons-pas-tout-memes-couleurs-voitures-que-nos-grands-parents-bernard-roullet-2107830.html

      Avant de commenter chez Monsieur Goux je me renseigne toujours sur ce que je vais écrire, pour éviter de tomber dans la nostalgie béate et sotte dont vous me croyez atteinte.

      Supprimer
  6. Ce qui était très touchant, de mon point de vue, c'était cet attachement des hommes de cette époque à leur voiture, qui allait bien au-delà de ce qu'on éprouve en général pour un objet qu'on a pu acquérir. C'était comme s'ils se sentaient redevables du plaisir et du sentiment de liberté qu'elle leur donnait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pensez que ça a beaucoup changé ?

      Supprimer
    2. @ Fredi M

      Je pense que les petits garçons qui n'avaient eu, au mieux, que des voitures de chez Dinky Toys, dans leur enfance, ont eu, devenus adultes, un rapport très particulier avec la première voiture qu'ils ont pu s'offrir.

      Supprimer
    3. Je confirme. Après avoir collectionné les Dinky Toys jusqu’à l’âge de 9 ans, j’ai fini, un peu plus tard, par acquérir ma première voiture, une 4L beige avec laquelle j’ai eu un rapport très particulier : je l’ai gardée quinze ans puis l’ai foutue à la casse sans le moindre état d’âme.

      Alain

      Supprimer
  7. Ha la gord. Desormais elle ne nous fait que des dérapages de souvenirs. Mais c'est toujours sportif :.) j'en ai une belle aussi dans le coin.

    RépondreSupprimer
  8. Acheter du pain dans une déchetterie, en voilà une affaire !

    RépondreSupprimer
  9. Ah oui, moi aussi je l'aimais bien ... un peu casse "goule" côté tenue de route, mais elle faisait un bruit d'échappement qui me faisait rêver, et puis il y avait les arceaux à l'intérieur ça faisait tout de suite grand sportif.

    En tout cas elle avait une autre allure que la dauphine gordini :-D

    hélène dici

    RépondreSupprimer
  10. Je me souviens très bien avoir toujours exécré ce beauf véhicule dont la nostalgie me laisse incrédule.

    RépondreSupprimer
  11. R8 Gordini, c'est l'enfance qui nous revient en mémoire. Vous avez bien de la chance de pouvoir en croiser une, maintenant il faut se rendre dans une concentration d'anciennes pour en voir une.
    Bleu de France, couleur des sportives dans les années. Soixante,les anglaises souvent vertes,les italiennes forcément rouges, les allemandes argent.
    Plus tard, il y eut les Simca 1000 Rally 2 ou 3.
    Ma préférence va aux Abarth mais ça, c'était avant.

    RépondreSupprimer
  12. Et sentiment de puissance aussi, surtout avec une voiture de sport.

    RépondreSupprimer
  13. Cette voiture est une rescapée d'une époque ou les constructeur français savaient autre chose que des déplaçoirs immondes puant le gazole...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nostalgique du fiacre et de la diligence ?

      Supprimer
    2. Non, comme je l'ai écris (visiblement vous ne savez pas lire), je suis nostalgique d'une époque ou les constructeurs français faisaient de belles voitures, agréables et plaisantes à conduire plutôt que des machin sans charme, roulant au diesel et dont la seule "utilité" est que ça évite de marcher.

      Supprimer
  14. Z'est un zcandale. Umberto Gepetto Ucello Pepito Renato Gordini, originaire de Pise, L'homme qui réinventa la roue. En effet, il s'agit bien d'une R8, bleue gordini, les bandes sont de surcroît blanches. Mais est-ce vraiment une Gordini ? Je veux dire: une R8 Umberto Gepetto Ucello Pepito Renato à roues penchées Gordini .

    RépondreSupprimer
  15. C'était l'époque où les constructeurs français savaient nous faire rêver, mon désir d'alors était l'Alpine Renault !!
    Quand on avait conduit une Dauphine à 100 à l'heure un jour de vent, si on en sortait vivant, c'était un miracle !
    Et l'impersonnalité de voitures d’aujourd’hui, car je loue pour mon boulot 2 fois par semaine des bagnoles chez Hertz je n'ai jamais l'impression d'avoir une voiture différente à chaque fois !!
    JDx38

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AAHH la Dauphine...
      Mais c'est vrai que si on n'avait pas de bagages, il valait mieux mettre un sac de sable dans le coffre avant.
      Comme d'ailleurs pour la Caravelle.
      Bon c'est pas tout il faut que j'aille bricoler sur ma Mini (Thatcher pas Merkel) vert anglais évidemment.
      Droopyx

      Supprimer
  16. Didier, je vois que vous vous êtes fait renvoyer dans vos buts sur le forum des In-nocents ; en fait, j'ai l'impression que Francis Marche n'a jamais été aussi près de réaliser son grand rêve : être le seul intervenant de ce forum, lancer tous les sujets de discussion et se répondre indéfiniment à lui-même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Où avez-vous vu ça ? Il ne m'a nullement "répondu", il me semble…

      Supprimer
    2. Hum, je vois que la réponse a été supprimée ce matin ; elle était bien là hier soir quand j'ai fait un tour sur le forum.

      Supprimer
    3. Et il disait quoi, ce brave Marche, si jamais vous vous en souvenez ?

      Supprimer
    4. En gros, il vous faisait savoir qu'il y avait d'autres lieux sur le Net pour les facéties, en particulier une adresse à laquelle il vous renvoyait (celle de votre blog) en vous conseillant "d'aller voir si vous y étiez"...

      Supprimer
    5. Hé ! hé ! hé !

      Je trouve très amusant que M. Marche se prenne pour le gardien des clés, sur un forum dont il a été déjà été éjecté deux ou trois fois par la porte avant d'y rentrer piteusement par la fenêtre – dont une fois parce qu'il m'avait fort grossièrement insulté. Enfin…

      Supprimer
  17. Après la R8 Gordini, Renault a essayé de fourguer une R12 Gordini. Un flop!

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.