dimanche 27 mars 2016

Les Belges ratent une marche



C'est toute l'époque qui se résume en deux actes ; un fichu miroir que l'on nous tend. Aujourd'hui, dimanche de Pâques, nos voisins immédiatement septentrionaux, du moins les plus atteints d'entre eux, avaient résolu d'organiser, dans les rues de leur capitale, une grande et belle “marche contre la peur” : on allait voir de quel bois on se chauffait, en Flandre comme en Wallonie.

Hier après-midi, les autorités belges ont annoncé que cette procession conjuratoire était annulée “pour des raisons de sécurité”, laquelle, on était au regret de le laisser entendre, n'aurait peut-être pas été totale. Du coup, les sans-peur vont rester sagement chez eux et adresseront leurs coups de menton aux Méchants devant leur écran plat. Peut-être certains marcheront-ils tout de même contre la peur, du salon jusqu'au réfrigérateur, avant d'allumer une petite bougie de couleur et parfumée sur la petite table en rotin transformée en autel votif.

On notera en outre que le ministre de l'Intérieur de par-là se nomme Jambon, ce qui constitue déjà une intolérable provocation envers les diverses communautés paisibles qui innervent  et vivifient ce sympathique pays.

37 commentaires:

  1. Annuler une marche contre la peur par peur d'éventuels attentats, quelle époque!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pensé comme vous, j'ai cherché le titre "la marche contre la peur" annulée par peur des attentats mais apparemment nos chers journalistes et résistants à roulettes ne sont pas encore assez atteints

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils doivent tous être occupés à guetter les cloches retour de Rome.

      Supprimer
  3. M'enfin vous ne comprenez rien : ces résistants défilent toujours pour résister contre les méchants mais aux prochaines élections, ils iront bien gentiment voter, une fois encore, pour ceux qui les ont mis dans ce bazar afin de faire barrage au crypto-fascistes pétainistes et ainsi résister ! C'est pourtant simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison, évidemment : le vrai danger qui nous menace, c'est le nauséabondage.

      Supprimer
  4. Et bien dites donc, votre conversion au progressisme aura été de courte durée !

    RépondreSupprimer
  5. Immense éclat de rire à la lecture de votre dernière phrase.

    Merci Monsieur Goux !

    RépondreSupprimer
  6. Réponses
    1. En l'occurrence, je dirais : jambon beur cornichons.

      Supprimer
    2. Jambon de dinde, ou même bacon de dinde, si, ça existe bien, il suffit de regarder la composition d'un cordon-bleu de chez Picard.

      Supprimer
  7. C'est quoi cette nouvelle jarjille que vous nous inventez ? Le Belges sont des gens formidables : c'est eux qui portent le plus haut en Europe sa merveilleuse idéologie - nouveau catéchisme de nos bien-aimés media - "le vivre ensemble" et le "pas d'amalgame".
    Alors respect quand même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais inventé une jarjille, moi ? Ben ça alors !

      Supprimer
  8. J'en connais un qui serait heureux s'il revenait parmi nous, c'est ce brave Émile Coué.

    Alain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Philippe Muray aussi, sans doute.

      Supprimer
    2. Lisez, si ce n'est déjà fait, la notice Wiki d'Émile Coué. C'est un parfait résumé des principes de la politique immigrationniste européenne depuis trente ans.

      Tous ensemble, répéter vingt fois le matin et vingt fois le soir : « Le mal n'existe pas ».

      Alain

      Supprimer
  9. Ce ne sont pas les marcheurs qui ont annulé cette marche, c'est le gouvernement qui l'a interdite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne sont-ce point les mêmes ?

      Supprimer
    2. C'est comme dans un sketch de Coluche : y en a un qui coupe les oignons et l'autre qui pleure.

      Supprimer
    3. Pas tout à fait :

      http://www.lefigaro.fr/international/2016/03/27/01003-20160327ARTFIG00070-attentats-de-bruxelles-tensions-lors-d-un-hommage-aux-victimes.php

      Supprimer
    4. Le lien que vous nous avez fourni contredit votre position puisque l'on y apprend que les organisateurs ont validé la décision gouvernementale d'annuler la marche.

      Par ailleurs, selon l'article et les autorités, il y aurait de bons et de mauvais marcheurs.

      " Selon l'AFP, environ 200 manifestants nationalistes vêtus de noir se sont alors mêlés à la foule, se présentant, selon des médias belges, comme les «Belgian hooligans, on est chez nous», ont-ils scandé, selon plusieurs journalistes présents sur place. Un important dispositif de sécurité les encerclait, constitué de policiers anti-émeute qui ont fait usage de canons à eau pour tenter de les disperser."

      Ne trouvez-vous pas surdimensionné un tel dispositif pour des vociférations ? De quoi aurait peur ce gouvernement ?

      Supprimer
    5. kobus van cleef28 mars 2016 à 14:35

      qui distribue les brevets de bonne marche ou de mauvaise marche?

      quoi de plus naturel que de prétendre qu'on est chez soi lorsqu'on est effectivement chez soi?

      Supprimer
    6. Le chez-soïsme est un fascisme ! Il ne passera pas par moi !

      Supprimer
    7. Finalement, on a tous quelque chose de Walter (certains plus que d'autres) :

      https://fr.news.yahoo.com/walter-gravement-bless%C3%A9-lors-attentats-bruxelles-nai-haine-123221942.html?soc_src=social-sh&soc_trk=fb

      Supprimer
  10. C'est l'évidence, le sans-peur a été pris pour un jambon.

    RépondreSupprimer
  11. Que vous les belges sont déboussolés depuis qu'ils ont appris que leur nation est située entre " le pays d'en haut" qui est en bas et "les pays bas" qui sont en haut, il y a de quoi.
    De toute façon, une marche contre la peur et pourquoi pas porter des sous vêtements marrons tant qu'ils y sont.

    RépondreSupprimer
  12. kobus van cleef27 mars 2016 à 16:47

    la petite table en rotin transformée en autel votif, ça , c'est du vécu , ne prétendez pas le contraire
    comme j'ai du mal à vous croire Charlie , je veux bien croire que vous avez été invité chez une famille progressiste ......
    vous avez dû tomber en arrêt devant la table en rotin, la bougie parfumée , les fleurs en voie de corruption .....
    vous avez posé la question qui tue "qu'est ce donc?"
    et on vous a répondu avec componction "c'est notre contribution au vivrensemble"
    à partir de là , je répond plus du scénario.....soit vous avez rigolé de façon populacière soit vous avez marmonné "ha oui , bien sûr , javou ke cé logik"

    RépondreSupprimer
  13. Ma foi, moi j'ai peur des bombes, j'´ai peur des fous, j'ai peur des cons.

    Mais cette peur ne m'habite pas en permanence, loin de là.

    Comme la majorité des gens, je fais plus attention, c'est tout.

    Alors autant dire que je suis aux antipodes de ce genre de manifestation qui ne rime à rien.

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  14. Belges et Français déconnent grave: aujourd'hui, 67 morts à Lahore en Afghanistan dézingués par des islamistes du même tonneau que ceux dont nous supportons, de force, la présence et pas de Tour Eiffel aux couleurs du pays, pas une frite faisant de doigt d'honneur à l'Ei, et même pas une marche blanche, noire ou verte organisée par solidarité. Par peur ?

    RépondreSupprimer
  15. Autel votif à ne pas confondre avec hôtel fautif qui n'est qu'un vulgaire claque avec pucier et lavabo pour passes de provinciaux de passage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef28 mars 2016 à 14:33

      là , vous m'étonnez , l'ami !
      montrez moi où est la faute dans un rapport consenti, même tarifé
      bien au contraire, la présence du lavabo ( ou lave bite ) est LE PLUS qui devrait élever la passe au rang d'acte citoyen....le sidoche ne passera pas par les orifesses des professionnelles , ni d'ailleurs la chtouille , la syphilis ou la banale infection à chlamydiae , grâce à cette vérification sur le coin de l'évier

      d'ailleurs, depuis la quasi disparition de la prostitution ( du fait de la fermeture des claques puis de la pénalisation des putasses - merci sarko- et des clients -merci vélo bécassine- )n'assiste-t-on pas à une résurgence des maladies vénériennes qu'on croyait sous kontrol?
      syphilis en tête
      de quoi s'interroger sur l'intelligence des mesures prises contre les putasses et leurs clients
      mais il y a vilaine lurette qu'on a cessé de s'interroger sur quelque sujet que ce soit , s'interroger c'est déjà excuser.....pas vrai?

      Supprimer
    2. Le progressisme est un bigotisme !

      Supprimer
    3. Les progressistes sont insensibles au patrimoine culturel de notre pays.

      Supprimer
    4. Arrêtez donc d'employer des mots qu'ils ne comprennent pas, pour le seul plaisir de les humilier !

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.