dimanche 9 juillet 2017

Foire à rien


J'en veux beaucoup aux différents édiles héberto-plessiens d'avoir dévolu le terrain de football – où, de mémoire d'homme, onc le moindre match ne fut disputé – à ce qu'il est convenu d'appeler la foire à tout, et qui, l'expérience l'a souventes fois montré, n'est généralement qu'une foire à rien ; on se demande d'ailleurs à la suite de quel raisonnement tortueux des gens en apparence normaux (je le sais : ils passent actuellement devant mon portail, bras ballants à l'aller, chargés au retour vers les voitures) sont prêts à payer – des sommes modestes, certes : la foire à tout est essentiellement une distraction de va-nu-pied – pour acquérir des objets qu'ils auront ensuite à charge d'aller déposer à la déchetterie de Saint-Aquilin, lorsqu'ils auront eu tout loisir de constater que le hideux bougeoir à douze branches ou le grand miroir dédoré et piqué de rouille ne peut vraiment trouver aucune place dans leur gourbi, déjà fort encombré de monstruosités diverses. 

Quoi qu'il en soit, n'ayant rien contre les réjouissances populacières, du moment qu'elles laissent à l'honnête homme toute latitude de les ignorer, j'eusse préféré que celle-ci ne se déroulât point au dit terrain de football, lequel est essentiellement accessible par la rue de l'Église. Je rends néanmoins grâce au Tout-Puissant de ce que personne n'ait encore eu la funeste idée de la sonoriser.

23 commentaires:

  1. A VENDRE:
    bougeoirs à 12 branches.
    Me contacter ici

    RépondreSupprimer
  2. Évidemment pas de risque de foire à tout dans le gentil petit manoir Clermontois où vous compter résider quelques jours.
    Je trouve du charme aux deux et m'ennuierai ferme si tout devait être "au carré "

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Classique, contemporaine, du monde? avec ou sans paroles la musique?

      Supprimer
    2. de Bussy, classique et contemporain, la porte qui s'ouvre vers la musique moderne.
      Musique moderne qui s'ouvrira au monde.

      Hélène dici

      Supprimer
    3. http://www.dailymotion.com/video/x33auoi_pub-pour-le-sucre-les-dominos-1989_creation
      "Oui, mais que deviennent les sucres après cette complexe réflexion que vous proposez? Y avez-vous pensé?" Comment dire...

      Supprimer
  3. Aussi bien, il n'y a même pas de buvette.

    RépondreSupprimer
  4. C'est en baguenaudant dans une de ces manifestations populacières où j'accompagnais une amie, que je suis tombée, exposés à même le sol, comme le montre votre illustration, sur les six volumes plein cuir, dorés sur tranche et numérotés des éditions Jean de Bonnot des Mémoires d'Outre-tombe, en excellent état et pour lesquels j'ai pu faire le prix moi-même. Alors, s'il vous plaît, un peu moins de mépris pour les distractions des gens qui ne sont rien et qui au fond, ne demandent pas grand chose !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, enfin, les éditions Jean de Bonnot, ça ne vaut déjà à peu près rien quand c'est neuf, alors…

      Je le sais : j'ai tous les Rougon-Macquart, tout Shakespeare et tout Molière !

      Supprimer
  5. Ne dites pas de mal des vide-greniers...C'est à l'un deux que j'ai acheté pour moins d' 1 € un bouquin de Conrad,auteur que je n'avais jamais lu, et, dans la foulée, tout le reste de son œuvre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a aussi l'oncle de la bru de ma boulangère, qui a trouvé un Van Gogh authentique que personne n'avait repéré avant lui…

      (Par ailleurs, je n'ai jamais été capable de lire Conrad.)

      Supprimer
    2. Vous devriez essayer Nostromo avant de renoncer définitivement...

      Supprimer
    3. Même "Au cœur des ténèbres" (Heart of Darkness)? Je ne vous crois pas !

      Supprimer
  6. Il faut vous dire que ça fait rentrer quelques deniers dans les caisses de votre commune. C'est peut-être toujours ça d'impôts locaux en moins.

    RépondreSupprimer
  7. Avis partagé, il y en a une tous les mois en bas fe chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Veinard ! Moi, je n'y ai droit qu'une fois par an. Le reste du temps, je suis obligé de m'acheter mes Jean de Bonnot au prix d'usine…

      Supprimer
  8. J'ai réalisé cet après-midi une carte intitulée ' triangle à 4 points ' (si, si, ça existe. Enfin, au moins autant que les trous noirs).
    Celui qui trouve le rapport avec la 'Foire à rien' de la Grande Braderie, gagne un abri de fortune

    RépondreSupprimer
  9. Au moins comme ça, avec tous les détails que vous indiquez minutieusement, tout le monde sait maintenant où vous vous cachez...
    Ne vous étonnez donc de pas de vous réveiller un matin avec une foule de groupies à votre portail, venant vous réclamer des autographes ! Et pour la peine, pourquoi pas un petit café ?

    RépondreSupprimer
  10. Si j'y trouve un San A d'origine que je n'ai pas encore lu alors j'en repars content.
    Le plus souvent les vide-greniers me dépriment : impudeur du déballage de nos vie intimes et minuscules, slips d'occasion, tampons à peine usagés, films et musiques à la con, faut oser s'étaler comme ça.

    RépondreSupprimer
  11. Etrange, ce jeu de piste où l'on tombe directement sur votre portail...

    RépondreSupprimer
  12. Je trouve que les accords de votre dernier paragraphe manquent de logique... (écrit du Tgv.. )

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.