vendredi 8 mai 2015

Est-ce qu'on va bientôt nous foutre la paix avec le nazisme ?

Gagner une guerre mondiale pour en arriver à ça…
Je n'en puis plus, vraiment. Notre époque est obsédée par le nazisme – et sa variante méridionale, le fascisme – à un point qui tourne à la maladie mentale. Chaque matin on voit se lever une nouvelle moisson de valeureux combattants qui appelle à la résistance contre des choses mortes depuis bientôt un siècle. (Pour ce qui est des menaces réelles, ne comptez pas sur eux : on ne peut pas être partout.) Regardez les programmes proposés par les différentes chaînes de télévision qui prétendent se dédier à l'histoire : quatre sur cinq de leurs émissions sont consacrées à la Seconde Guerre mondiale, à Hitler, au fascisme et à ses résurgences fantasmées. Cette obsession va de pair avec une montée de l'intolérance et des anathèmes absurdes. Ainsi, il y a peu, les sinistres guignols présidant aux destinées de Paris ont refusé à Henri Dutilleux une plaque commémorative, pour cause de quelques notes alignées sur une portée entre 1940 et 1945. Vous verrez que le temps ne sera pas long avant que l'on revivifie la notion de péché originel : il sera enjoint aux enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants, et pourquoi pas cousins, neveux, etc. de condamner sur la place publique les agissements de leurs pères et, ensuite, de laver leurs flétrissures par leur comportement citoyen exemplaire. 

Récemment, un ami plus âgé que moi me disait que cette obsession, après avoir sévi durant trois ou quatre ans après la Libération, ce qui est compréhensible, avait presque totalement disparu, pour ne revenir que dans les années soixante-dix. Entre temps, il était tout à fait possible et naturel d'inviter ensemble, dans des débats, des colloques, etc., d'anciens résistants et d'ex-collaborateurs, un soldat de l'armée de Leclerc et un volontaire de la division Charlemagne, sans qu'ils se départent de la plus élémentaire courtoisie ; c'est une chose qui est, dans ses journaux et mémoires, confirmée par Galtier-Boissière.

Aujourd'hui, l'hystérie est telle que l'on a l'impression, en voyant errer en rond tous ces petits Jean Moulin – récemment rebaptisés Charlie – de contempler des aliénés à la mode de nos grands-pères, ceux qui se prenaient pour le Christ ou pour Napoléon. La différence est que les déments d'hier ne convainquaient personne, et même ne s'y essayaient pas vraiment ; alors que ceux d'aujourd'hui vous enjoignent sous la menace de basculer à votre tour dans leur folie.

73 commentaires:

  1. Ces réactionnaires qui vénèrent le passé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que pour commémorer il commémore, le président Hollande... Peut-être a-t-il réalisé que c'est la seule activité qui ne lui portait pas trop préjudice ?

      Supprimer
  2. "Gagner une guerre mondiale pour en arriver à ça...", sauf qu'on ne l'a pas gagnée et même qu'on l'a perdue !C'est sans doute ce qui explique l'hystérie que nous subissons aujourd'hui et qui, croyez-moi, n'est pas près de s'éteindre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons alors que "nous" l'avons officiellement gagnée…

      Supprimer
    2. Qui a gagné la guerre... ? ça c'est effectivement une intéressante question...

      Supprimer
    3. kobus van cleef8 mai 2015 à 14:37

      j'ignore si nous avons gagné la guerre
      ou même si quelqu'un l'a gagnée , cette fichue guerre
      mais je connais un pays qui a perdu la paix.....

      Supprimer
    4. Koltchak911208 mai 2015 à 20:28

      Nous avons officiellement gagné la guerre, il fallait bien sauver les apparences, mais nous avons perdu la paix. Paradoxalement, ce sont le Japon et l'Allemagne qui sont sortis gagnants de cette guerre. Conflit qui n'aurait pas eu lieu si Clemenceau ne s'était pas acharné à dépouiller et humilier l'Allemagne après la première guerre mondiale. Dire que ces cons de républicains, véritables ravis de la crèche, continuent d'encenser ce type.

      Supprimer
    5. "ce sont le japon et l'allemagne qui sont sortis gagnants de cette guerre" Pas du tout ce sont les grands empires soviétiques et américains qui ont pu grace a cette ultime défaite européenne imposer la décolonisation (dont beaucoup de français et de britanniques ne voulaient pas le pen et d'autres se sont meme violemment opposés a de gaulle pour cette raison) Les premiers gros succès économiques du Japon et de l'allemagne ne se sont produits qu'au début des années 60 (après que les bombes armées et famines aient décimés une bonne partie de la population civile, des villes mais il est vrai que les russes aussi ont perdu quelques millions de civils et de militaires pendant cette guerre) Quand a la seconde guerre mondiale, le responsable de cette guerre est d'abord la crise économique puisque le parti nazi est passé de 2 a 20% de 1928 a 1932 ! De plus on peut se douter que beaucoup de gens parmi les élites allemandes, françaises et européennes ont laissé faire Hitler ou pire se sont rapprochés de lui par peur du communisme (peur de la contagion communiste dans toute l'europe, menace qui était réelle car crise économique et exemple russe ) ou encore par pacifisme et par européisme (comme l'on fait nombre de parlementaires collabos français) En plus contrairement a la période contemporaine ou les grandes entreprises, les gros lobbys sont plus hypocrites, les bourgeois et les industriels de l'époque faisaient tout pour pousser le bon peuple a la guerre, car cela leur permettait d'augmenter la production et donc les profits, raison pour laquelle les élites allemandes d'abord un peu méfiantes, ce sont très vite laissés séduire par les nazis Quand a nous pauvres français, notre armée était quasiment retournée a l'age de pierre, puisque privée de tous moyens modernes de défense (très peu de chars, d'avions ou de matériel de pointe ce qui a causé la défaite, la preuve de gaulle qui dirigeait l'une des seules unités de blindés français fut un l'un des rares généraux a avoir gagné une bataille) Les français étaient trop occupés a faire bronzette sur les plages françaises ou a prendre place dans les trains bondés qui les emmenaient sur la route des vacances pendant que l'europe était a feu et a sang (espagne) Sinon beaucoup d'experts prétendent que si les franco-britanniques avaient attaqué plus tot (en 1938 avant que la tchécoslovaquie et ses grandes usines ne soit envahie par hitler) les allemands auraient surement été facilement vaincus car l'armée n'étaient pas encore prete a ce moment la

      Supprimer
    6. "qui a gagné la guerre" la réponse me semble évidente la superpuissance états unis d'amérique qui a vaincu militairement le nazisme (en grande partie grace au russes il est vrai) puis vaincu politiquement économiquement philosophiquement le communisme soviétique, chinois et cubain (le premier a disparu les autres se sont profondement réformés) Heureusement les chinois et les islamistes a l'extérieur et les latinos a l'intérieur causeront la fin de la superpuissance américaine qui subira le meme sort que l'europe de l'ouest (consolation)

      Supprimer
  3. Mais à qui profite cette hystérie ? Quel groupe, communauté, corporation voire même peut-être état, trouve donc un bénéfice à la sanctification des victimes du nazisme et du facisme, contrairement aux victimes d'autres génocides plus ou moins récents qui ne méritent à leurs yeux pas autant de considération, dans un principe de sélection qui n'a rien à envier au méthodes de cette période funeste (côté aryen) ?
    Je me pose la question....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À ma connaissance, il n'y a pas eu d'autre entreprise génocidaire, en France, que celle du nazisme : peut-être est-il logique de privilégier ce qui nous concerne davantage ?

      Supprimer
    2. Ce que je dis dans le billet n'a rien à voir avec le génocide juif. Je pointe simplement le fait qu'on continue à faire semblant de prendre pour un danger imminent une chose qui a disparu corps et bien depuis 70 ans. À ce compte, les protestants pourraient continuer à trembler devant les catholiques, en pensant à la Saint-Barthélémy qui menace…

      Supprimer
    3. Je répondais à Alain Bar : " contrairement aux victimes d'autres génocides plus ou moins récents qui ne méritent à leurs yeux pas autant de considération".

      Supprimer
    4. Koltchak911208 mai 2015 à 20:37

      Sur ce point, Alain Bar n'a pas tout à fait tort. Quand on regarde le nombre de massacrés au Rwanda, on ne peut que constater que ce qui a été mis en oeuvre dépasse la machine nazie. Au moins 800.000 morts, massacrés à la main, entre le 7 avril 1994 et le début du mois de juillet 1994. Trois petits mois pour ce nombre de victimes. Et tout ça parce qu'ils étaient Tutsis. Mais le monde s'est empressé d'oublier, pour ne se souvenir que de la shoah. Que seraient-ils devenus les Tutsis, si les Hutus avaient eu trois ans devant eux, comme les nazis, pour achever leur épuration ethnique ? On peut raisonnablement penser qu'ils auraient été rayés du monde des vivants. Et les tziganes, qui est-ce qui est là pour le devoir de mémoire ? Proportionnellement, ils ont plus morflé que les juifs si on met en relation le nombre de morts à la population tzigane de l'époque.

      Supprimer
    5. Il y a eu celle de la République pour les vendéens, d entreprise génocidaire. Ca remonte à moins loin que la saint Barthélémy mais curieusement, grosse amnésie. Pas de thema arte sur le sujet. Pas commémoration. Bizarre...
      A.g

      Supprimer
    6. Koltchak911209 mai 2015 à 18:33

      Parce que les vendéens étaient des fascistes avant l'heure pardi !

      Qu'importe si la république a fait preuve d'inventivité pour les massacrer au point d'inspirer, plus tard, bolcheviques et nazis, il fallait éradiquer le mal. Pensez, des pauvres paysans qui se révoltent contre les bienfaiteurs du peuple, ils ne méritaient rien d'autre.

      Supprimer
    7. mon cher koltchak, les occidentaux surtout leurs élites sont bien plus racistes qu'elle ne le pensent Pour un occidental de base si les africains s'entretuent, c'est certes scandaleux, inhumain, c'est en partie de notre grande faute a nous les occidentaux MAIS QUAND MEME TOUT CELA EST UN PEU NORMAL NATUREL COMPREHENSIBLE puisque les africains sont très pauvres, ils meurent de faim, leurs conditions de vie sont indignes de l'époque moderne Comme le marxisme culturel est bien implanté dans la psyché occidentale les morts africains choquent peu (enfin quand c'est eux qui s'entretuent quand un blanc tue un noir c'est une autre histoire) Tout cela pour dire que des noirs qui s'entretuent pour l'européen de base cela lui en touche une sans lui faire bouger l'autre Après tout ce sont les africains eux meme qui ont voulu leur indépendance et qui n'arrivent pas a sortir de la nasse au contraire de beaucoup de pays du continent asiatique, continent qui était pourtant lui aussi très pauvre il y a quelques dizaines d'années

      Supprimer
    8. Ils en ont même fait des chansons comme la souris verte. Tellement inventifs les républicains, pour donner au sang un goût sucré...

      Supprimer
  4. Fascisme et Nazisme sont différents, le nazisme est un socialisme,il prône un homme nouveau,une société idéale,pour cela il convient de détruire l'ordre ancien.L'islam de ce point de vue est le troisième socialisme,il rallie à lui d'ailleurs les mêmes milieux que les deux précédents:nazisme et communisme

    RépondreSupprimer
  5. C'est tout à fait juste.

    La télévision est inondée par ces documentaires, en revanche, je n'ai pas encore décidé du "pourquoi".

    Deux thèses opposées s'affrontent dans ma réflexion .... tempête sous un crâne :°)

    hélène dici

    RépondreSupprimer
  6. kobus van cleef8 mai 2015 à 14:32

    j'adore votre commentaire de photo "gagner une guerre mondiale pour en arriver à ça"
    un canard châtré et un pingouin sous coke côte à côte......

    RépondreSupprimer
  7. kobus van cleef8 mai 2015 à 14:35

    mais les petits enfants sont concernés par les méfaits des grands parents!
    la petite fille de papon a été virée du ministère des anciens combattants , sous sarko ou chirac , je sais plus....
    quand virera-t-on la fille de la mitte de son aggrèg' de philo au motif de la francisque de son père?

    RépondreSupprimer
  8. "Je deviens miraud." (Georges)
    Tiens, cette orthographe me choque un peu. J'aurais écrit miro. Je vérifie: en fait, les deux sont correctes. Qui était Miraud, au fait ? (joli nom classique pour un chien) Genevoix ? Je cherche. Non, Pergaud, bien sûr ! Google me renvoie à Amazon qui écrit Le roman de miraud chien de chasse comme ça, sans majuscule à Miraud. Euh, Mirau D ou Mirau T ? Miraut T, bien sûr. Le dictionnaire historique de la langue française ne donne aucun mirau-t ou mirau-d, mais pour miro, renvoie à mirer. Logique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ajouterais que selon les dernières confidences linguistiques d'Emile Littré, peu avant sa mort, le verbe Facebookir appartient au deuxième groupe et se conjugue comme bouffir, bredir, bourrir, voire même brondir. Georges aurait donc dû écrire : "je vous ai facebooki le papier"

      Supprimer
  9. Billet provocateur faussement naïf, au moment où es partis se réclamant ouvertement du nazisme font des scores électoraux honorables en Hongrie ou en Grèce, ce qui aurait été impensable il y a quelques années ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des scores honorables ? Vous plaisantez ou quoi ? Ce n'est pas parce qu'on passe de 0,1 à 2 ou 3 % que l'on représente un danger quelconque.

      Supprimer
    2. Hongrie , législatives 2014 : Jobbik, 20 % des voix
      Grèce, européennes 2014 : Aube Dorée, 9,5 % des voix

      Supprimer
    3. Elie,

      Expliquez moi au moins la retombée que ces documentaires à foison auront sur les Français.

      Moi j'ai toujours pensé que la quantité finissait par enlever le caractère exceptionnel à un sujet d'importance et qu'au contraire elle aboutissait à une banalisation.

      hélène dici

      Supprimer
    4. Koltchak911208 mai 2015 à 20:42

      Les européistes récoltent ce qu'ils ont semé. On ne peut pas appeler à la mort des peuples souverains sous prétexte de fédéralisme et s'étonner de ce que les peuples se rebiffent, même s'ils ne font pas nécessairement les bons choix. Le nazisme a eu le succès que l'on sait parce que la France de Clemenceau à humilié l'Allemagne, de même ces partis connaissent un succès relatif grâce aux européistes et à tous ceux qui rêvent de gouvernement mondial. Mais bien sûr, personne ne se remet en question, c'est toujours la faute aux peuples, ces incultes.

      Supprimer
    5. Hum... Cette obsession mémorielle (Ricoeur disait "hypermnésie") a commencé bien avant que n'émergent ces deux partis (qui n'ont pas la moindre chance d'accéder au pouvoir et qui d'ailleurs ne se réclament pas si "ouvertement" du nazisme - en Hongrie ce serait illégal). Ça a effectivement commencé au tournant des années 70/80. Et ça n'a fait que s'intensifier, paradoxalement, depuis la chute du communisme (dont les crimes sont couverts, eux, du manteau de Noé). Et ça n'est pas près de finir puisque c'est la pâture quotidienne des enfants des écoles (pour ne prendre qu'un exemple, les sujets de brevet dans l'Académie de Versailles, en 2014, portaient et en histoire et en français sur la question - en français il s'agissait de se mettre dans la peau d'un "résistant"...)
      Thibaud Chasselet

      Supprimer
  10. c'est quand même facile de mettre son doigt sur le bouton qui arrête la télé le 8 mai..

    à la place, prenez un bon bouquin, je ne sais pas moi !!: Stalingrad de Jean Lopez par exemple

    Stanislas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais qui vous dit que j'ai allumé la télévision ?

      Supprimer
    2. Koltchak911208 mai 2015 à 20:43

      Moi, je me suis offert une petite ballade nostalgique : La grande illusion et Les visiteurs du soir (merde un film tourné sous Vichy, je suis cuit).

      Supprimer
    3. A propos de films tournés sous Vichy et d'activités artistiques pendant la guerre, il y a eu quand même, hier sur TV5, un petit document pas trop mal fait sur la façon dont Jean Gabin, Joséphine Baker, Arletty, Sacha Guitry, Edith Piaf et Coco Chanel ont traversé cette période, et comment les quatre derniers cités ont réussi à convaincre les comités d'épuration de leur laisser la vie sauve.

      Supprimer
  11. Votre titre, c'est bien ce qu'on appelle une question rhétorique, non?

    RépondreSupprimer
  12. Ne plus parler du nazisme? Oui, mais les gens aiment bien leur huit mai....!

    RépondreSupprimer
  13. Et pourtant je trouve qu'on en parle pas assez. Le nazisme est encore d'actualité.
    Récemment un maire a fiché des enfants musulmans dans quel but hein? osez le dire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les fichages ne sont pas une nouveauté. Tous les maires de commune importantes le font. En 1990 je travaillais en tant que surveillant dans un collège, pour payer mes études, et le directeur, pourtant militant socialiste m'avait demandé de les lister les élèves en fonction de leur origine, gitans, originaires d'Afrique du nord..., et cela à partir des renseignements recueillis très naturellement et directement auprès des élèves ou de leurs familles. Cela n'émouvait personne...
      Mais j'y pense subitement... il était socialiste, pas frontiste ! ça change tout !

      Supprimer
    2. Koltchak911209 mai 2015 à 18:37

      La république avait bien confié aux loges maçonniques le soin de ficher les officiers catholiques de son armée. Sur ce point, les zélés zélateurs de la gueuse feraient mieux de ne pas trop la ramener.

      Quant au but de ce non fichage, puisque toutes les mairies en usent pour quantifier le nombre de repas de substitution, s'il était légalisé, il permettrait enfin de connaître le véritable nombre de musulmans en France, car depuis 20 piges on nous serine qu'ils seraient 6 millions. En 20 ans leur nombre n'a pas bougé, gros foutage de gueule. Mais je gage que cela ne sera pas rendu légal, la vérité n'est pas bonne à dire.

      Supprimer
    3. Dans quel but ? Mais c'est évident, la bête rôde à la recherche de gentils nenfants musulmans à ficher dans le but de les expédier dans des camps de vacances aux confins de l'Allemagne et de la Pologne, là où ils pourrons expérimenter - à leur corps défendant - la chimie des nitrates...

      Supprimer
    4. Au moins il avoue ficher, contrairement à ces hypocrites adorateurs de désordre...
      Vous aimez les faux-derches? Et bien certains préfèrent les gens honnêtes et francs.

      Supprimer
    5. Que vous dit le prénom sur la religion ? Avec les prénoms, vous fichez (plus ou moins approximativement) les origines ethniques, pas les religions .

      Car il y a une grande différence entre les deux :

      "Selon une enquête IFOP pour La Croix, 41 % des personnes « d'origine musulmane » se disaient « croyantes et pratiquantes » (contre 16 % chez les catholiques), et 34 % « croyantes mais non pratiquantes » (57 % des catholiques), 25 % se disant « sans religion ou seulement d'origine musulmane » (27 % des catholiques). Seuls 25 % des interrogés disaient aller « généralement à la mosquée le vendredi »."

      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/01/21/que-pese-l-islam-en-france_4559859_4355770.html

      Supprimer
    6. Le noyeur de poisson en chef a parlé : inclinez-vous…

      Supprimer
    7. Elie, trouvez-moi un seul chrétien d'orient qui a prénommé son fils Mohamed, trouvez-moi un musulman qui a appelé son fils David, un juif qui a appelé son fils Jésus et on en reparlera. Quant aux sondages, le récent flop des sondages britanniques montre que leur fiabilité est toute relative. Et c'est normal, un sondage n'est jamais qu'un instantané de l'instant "t". La versatilité de l'être humain peut le pousser à changer d'avis, voire même à mentir sur ses intentions ou opinions. On oublie trop souvent que la religion marque fortement les hommes, même si ces derniers affectent d'être athées ou agnostiques. Je dis "affectent" car nombre de soi-disant athées inoxydables ont appelé Dieu au moment de calancher. Je dirais même qu'un homme qui véritablement ne croit pas n'est pas vraiment humain, et ce n'est pas un hasard si les pires saloperies commises ont été du fait de tels zigotos.

      Supprimer
    8. En quoi les précisions chiffrées, relativisant certaines perceptions suivies d' affirmations péremptoires, constituent-elles une noyade de poissons ?
      Bien sûr, on voit les femmes voilées, les barbus en djellaba, tous les musulmans qui vont à la mosquée; on ne peut pas voir toutes celles et tous ceux qui sont habillés normalement et qui n'y vont pas !

      Supprimer
    9. Disons que croire ces sondages sur paroles, et feindre de croire que les "d'origine musulmane" vont se mettre à appeler leurs enfants Jean-François ou virginie, j'appelle cela de l'enfumage chiffré, plutôt que des précisions. D'autant que vos 59 % de musulmans non croyants ou non pratiquants retourneront ventre à terre à la mosquée, dès lors qu'on leur en intimera l'ordre et qu'il en ira de leur survie et de celle de leurs familles (en quoi je les comprends fort bien). Et ne venez pas me dire que ces musulmans-là sont les premières victimes de ce que vous vous entêtez à nommer "islamisme" : je le sais et je m'en fous.

      Supprimer
    10. Pour les juifs, il y a bien une rumeur qui dit qu'un certain Joseph de Bethléem...
      mais ce n'est qu'une rumeur.

      Supprimer
    11. je vais réponde a élie arié simplement mais très directement un type qui s'appelle mohammed benzia ou rachid zayed a toutes les chances de ne pas se sentir complétement français ou meme occidental si vous voyez ce que je veux dire (donc ce genre de type-fille a de fortes chances de basculer du coté obscur de la force pour cette raison, on peut facilement changer d'avis, virer sa cuti surtout en cas de grand mal etre ou encore de grave problème familial financier etc) Moi j'ai 50% de sang slave dans les veines, je suis baptisé orthodoxe je me sens en partie attaché a la russie et pourtant je sens que je fais partie des meubles Pourquoi ? Simple Mon prénom (et meme mon nom de famille sacré français qui transforment les ov en off) ma couleur de peau ma religion toussa qui fera qu'un arabo-musulman se sentira étranger dès la première couille venue

      Supprimer
    12. "ce que vous vous entêtez à nommer "islamisme"

      Je n'ai nulle part utilisé ce mot...

      Supprimer
  14. A peine supprimé, le 8 mai sera peut-être remplacé par le 11 janvier... "Cette journée a pour but de mettre les Français un peu plus SOUS PRESSION" !!!!!!!!!!!! Ils sont tous devenus fous.
    http://www.lepoint.fr/politique/des-deputes-ump-proposent-de-commemorer-chaque-11-janvier-09-05-2015-1927337_20.php
    Geneviève

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef10 mai 2015 à 22:26

      ha , si le 11 janvier est férié, je me ferais une bonne tête de veau avec des flageolets
      et un pot de brouilly pour aller avec
      le tout dégusté toutes fenêtres ouvertes avec chants de carabins pour en faire profiter le kartché

      Supprimer
  15. Je me souviens vers 1975/1980 avoir fait un gueuleton mémorable à Verdun avec des ami(e)s allemand(e)s sous les yeux catastrophés des restaurateurs ou nous avions fait ripaille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, non, là, vous mélangez deux choses fort différentes ! Les jeunesses allemande et françaises étaient, dans ces années que vous dites, fortement encouragées à fraterniser, mais cela n'avait rien à voir avec le nazisme. Ces jeunes-là (dont je faisais hélas partie) devaient communier dans l'anti-américanisme virulent et révérer le "pacifisme", c'est-à-dire le Kremlin. Mais il fallait déjà commencer de haïr tout ce qui pouvait être "vichyste", conformément aux thèses imposées dès 1973 par Paxton.

      Supprimer
    2. Et bien nous n'étions pas de la même tendance, je n'étais, ainsi que mes amis teutons, ni américanphile, ni américanophobe, ni kremlintophile, ni kremlintophobe, j'étais beaucoup plus tendance pantagruelophile doublé d'un épucuriphile d'ou le gueuleton

      Supprimer
  16. coco bel oeil9 mai 2015 à 20:58

    En même temps celebrer la victoite sur l'Allemagne nazie c'est célebrer l'acte de naissance de l'Europe contemporaine. Si on passe à côté y'a plus grand chose à célebrer.

    RépondreSupprimer
  17. Quelque chose me dit que ce n'est pas la paix qu'ils veulent nous foutre avec leurs histoires de nazis..
    C'est à vous dégoûter de l'Histoire. Entre nazis megastructure, Hitker toxicomane, Hitker à la plage, on dirait que le mal se résume à une moustache et à la bloblotte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef10 mai 2015 à 22:29

      on a oublié "martine dans le bunker avec adolf et eva" "martine à stalingrad" et "la campagne de france de martine"
      ça sent un peu le procédé,quoi
      gageons que dans 30ans on en causera encore

      Supprimer
  18. sinon pour parler du fond de l'affaire j'en ai marre que l'on dise que le nazisme et le fascisme ne sont que des mouvements d'extrème droite Certes le fascisme s'inspire en grande partie de l'extrème droite (nationalisme, militarisme, culte du chef, impérialisme, royalisme) mais aussi de la gauche et de l'extrème gauche (culte du mouvement du progrès amour de la jeunesse du sport de la bonne santé, grands rassemblements de masses, appel au peuple tout ce qui faisait vomi les contre-révolutionnaire tradis) Le fascisme est une sorte de monstre poltique qui mangeait a tous les rateliers ce qui explique pourquoi nombre de socialistes de communistes de royalistes ont été séduits par lui Le fascisme nous fait peur parce que nous connaissons la vérité, que nous avons eu connaissance de ces crimes A l'époque la plupart des gens ne savaient rien de l'ampleur des massacres commis par les nazis puisque ces derniers faisaient tout pour masquer l'ampleur de leurs crimes (beaucoup de gens ignoraient que le but des camp étaient le génocide des juifs) A l'époque par anticapitalisme, antisémitisme et anticommunisme, il était facile d'etre séduit par le nazisme alors que ce mouvement ne séduit plus que les plus fous les plus marginaux ou les plus provocateurs de nos contemporains (certains montre leur cul, leur sexe, d'autre tendent le bras trop haut pour choquer le bon bourgeois le bon flic le bon journaliste son père sa mère etc)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez habilement disposé un étron au milieu de la salade, et comme vous avez pris soin de préciser que vous étiez baptisé othodoxe, qui pourrait penser que vous avez le droit de mentir aux goyim ?
      Donc dans le fascisme ou le nazisme il y avait bien quelques embryons d'idées sur le nationalisme, l'éducation ou la conduite de l'économie, mais c'était surtout pour masquer le but principal : le génocide des piétons de la mer Rouge.

      Supprimer
    2. "le génocide des piétons de la mer Rouge" : c'est beau comme du Cecil B.DeMille...

      Supprimer
    3. À Andy

      " Le fascisme nous fait peur parce que nous connaissons la vérité, que nous avons eu connaissance de ses crimes. "

      Ah, et c'était quoi les crimes du fascisme ? Le régime de Mussolini n'était même pas antisémite.

      Supprimer
    4. Je me demande si ce con est pas en retard.

      Supprimer
    5. Je n'avais même pas vu que le commentaire se rapportais à ce billet…

      Supprimer
    6. Rapportais. Heu. Vous finirez blogueur inculte de gauche.

      Supprimer
    7. Inculte de gauche à jeun. Vous innovez ?

      Supprimer
  19. Par exemple, on n'arrête pas de nous seriner que Franco était fasciste; or pour qui étudie l'histoire de la 2éme république espagnole, il est de notoriété publique que Franco a été légaliste jusqu'à la derniére extrémité (l'état de guerre civile larvée , avec assassinats de "droitiers" ou supposés tels, de curés, de couvents, et même de bibliothéques et de musées incendiés, de gréves insurectionnelles permanentes, de terreur dans la rue par les milices communistes et anarchistes, etc à partir de l'arrivée au pouvoir du front populaire en février 36). Il a résisté plusieurs fois à l'appel à la rébellion provenant de divers secteurs. Et s'il a instrumentalisé a la fin la Phalange (ce qu'il y avait le plus prés d'un parti fasciste dans l'Espagne d'alors), c'est plutôt comme "chair à canon"... mais on vit dans une époque manichéenne où la vérité est soit noire, soit blanche, et les "50 nuances de gris" ne sont plus que des films érotiques....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef11 mai 2015 à 21:31

      ha ,l'état pré insurectionnel du frente popular!
      savez vous ce que furent les "sacas de presos"?

      Supprimer
    2. kobus van cleef14 mai 2015 à 23:18

      à l'évidence non,ça vous interesse pas
      pourtant,y avait de l'idée....

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.