lundi 11 mai 2015

Après le communisme, le socialisme, le libéralisme : le jardin-d'enfantilisme

Désirs d'avenir…

Lorsque les sociétés occidentales tenaient encore debout, autant dire quand elles étaient inégalitaires, patriarcales, excluantes et formatrices, les enfants passaient l'essentiel de leur temps libre à jouer aux adultes ; c'était leur façon d'exprimer leur impatience d'accéder à cet âge où ils pourraient enfin pousser la porte du monde, et ils trépignaient de cette petite taille qui les empêchait encore d'en atteindre la poignée. Aujourd'hui que l'on a descendu la clenche à quarante centimètres de la moquette moelleuse (ne pas risquer de s'écorcher les genoux en tombant), ils peuvent ouvrir la porte quand ça leur chante ; mais ça ne leur chante plus guère puisque, de l'autre côté, ils ne découvrent que l'immense jardin d'enfants où leurs parents s'ébattent, très semblable au leur quoiqu'un peu grimaçant encore. Il y eut un naguère où retomber en enfance faisait de vous un objet de pitié ou de moquerie plus ou moins attendrie. À compter du moment où il s'agit de s'élever en enfance, la moquerie n'est bien sûr plus de mise, le sérieux le plus imperturbable doit régner sans partage ; car les enfants sont toujours sérieux, c'est ce qui les rend souvent un peu pénibles, en tout cas sans attraits particuliers : c'est la civilisation, l'éducation patiente qui leur donnaient, jusqu'à peu, la possibilité de devenir légers, d'apprendre les vertus de l'humour, l'élégance gratuite, la profondeur pleine de grâce. Toutes choses que les anciens adultes d'Occident ont perdu, qui n'ont plus guère d'occupation que d'attendre l'heure de la cantine ; en tuant le temps comme des enfants, c'est-à-dire en jouant aux grandes personnes, réussissant par là à devenir plus pesants à mesure qu'ils se font plus vides.

À partir de ce constat, tout ou presque devient explicable car cohérent, pour ne pas dire inéluctable, de ce que les derniers adultes ont tendance à prendre pour des manifestations certaines d'aliénation psychique. Le mariage “pour tous”, par exemple, est un produit parfaitement naturel de notre jardin-d'enfantilisme. De même qu'un enfant n'avait besoin, pour devenir justicier, que du costume et du masque de Zorro, les jardin-d'enfantilistes possèdent une panoplie qui ne cesse de s'élargir, l'écharpe tricolore et le voile de tulle deviennent tout à fait suffisants pour qui a décidé de jouer au papa et à la maman, et d'y jouer dans le plus grand sérieux évidemment : l'imagination en état d'ébriété fera le reste. Comme chez les vrais enfants d'avant, à cette différence qu'eux savaient qu'ils jouaient et que, bientôt, leurs parents allaient les appeler pour les devoirs. Les jardin-d'enfantilistes ne supportant rien d'autre que des droits, personne ne se risque plus à interrompre leurs petites mises en scène. Il reste bien encore quelques grincheux pour grommeler que leurs décors sont de carton et leurs costumes trop grands pour eux, mais on compte sur la lassitude, le cancer et quelques séances aux tribunaux pour leur apprendre à se taire, à ne plus casser l'ambiance.

J'aurais pu prendre d'autres exemples. L'acceptation béate de l'immigration de masse, notamment : il y a toujours de la place pour les petits nouveaux, dans le jardin d'enfants. On se poussera un peu, je te prêterai la voiture de pompiers si tu veux. Et s'il n'y a pas assez de jouets, on pleurera assez fort pour qu'on nous en apporte d'autres, crise pas. J'aurais pu aussi m'appuyer sur la mutation de l'Éducation nationale en Grande Garderie, qui passe encore parfois pour un désastre alors qu'elle est d'une cohérence parfaite ; mais je me serais donné la partie un peu trop belle, tant l'affaire devient évidente depuis que nous avons la nouvelle directrice du jardin, la belle qu'a sème le vent sans risque de récolter la moindre tempête. Car le retour du réel n'est pas pour demain. D'ailleurs, vous m'y faites penser : puisqu'on a si bien réglé son compte à hier, cet ogre qui faisait peur aux enfants, il serait peut-être temps de s'occuper de son cas, à celui-là aussi. Beau chantier de jeunesse en perspective.

53 commentaires:

  1. Très intéressant ! On sent que vous seriez capable d'écrire 650 pages sur le sujet, et nous de les lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certainement pas ! J'en avais déjà marre au bout de trois paragraphes…

      Supprimer
  2. " Les jardin-d'enfantilistes ne supportant rien d'autre que des droits.............

    oh que vous êtes dur, pour un jardin-d'enfantiliste présumé, jouer au docteur peut être aussi un devoir pour préserver un acquis ...

    quoique..... même dans ce domaine, la peur n'évite pas le danger.

    Stanislas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jouer au docteur, c'est autre chose. Sauf que, de nos jours, l'infirmière, cette salope, risque de porter plainte pour harcèlement.

      Supprimer
  3. Une belle illustration de cette évolution : un sondage (dont j'ai oublié les références) dans lequel près de 40 % des lycéens approuvaient la proposition : " il ne faut respecter que les lois avec lesquelles on est d'accord".

    Il est vrai que l'exemple vient de leur être publiquement donné par le maire d'une grande ville, Rober Ménard qui, à propos du fichage des élèves par leur prénom, a déclaré à la télévision " Je sais que je n'ai pas le droit de le faire, mais je le fais quand même" et pourtant, Ménard est l'élu du FN , un parti supposé défendre le retour à l'ordre et à la discipline traditionnels...Tout cela est bien compliqué !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment, l'association de hyènes subventionnées qui attaquait Ménard vient d'être déboutée. Et Ménard ne fait pas partie du FN.

      Supprimer
    2. Défendre l'ordre et la discipline, allons ! Ménard provoque et titille, et que peut-il faire d'autre, en admettant qu'il en ait envie ? Les plaques de rues, la crêche dans la mairie, et maintenant le fichage qu'il a pas l'droit mais qu'il le fera quand même...
      Quand l'éducation nationale fait passer des messages avec, en illustration, une classe de maternelle où on ne voit que des enfants "issus de l'immigration", qu'est-ce qu'on dit ? Que c'est de la provocation ? Ce à quoi les enseignants répondent qu'il y a des endroits où c'est la réalité.
      Ménard use du même procédé que Zemmour qui prétendait qu'il y avait 70% de musulmans dans les prisons. Hein, criait-on ? mais comment osez-vous avancer un truc pareil ? D'où qu'elles viennent, vos statistiques racistes ? Et puis v'lan: quelques semaines après, le rapporteur du gouvernement, après visite, enquêtes et rapport, déclarait :70% des prisonniers n'ont pas de lieu de culte adapté et réclament des repas spéciaux. Ménard joue très bien, quand il dit qu'il faut considérer les chiffres pour améliorer les conditions d'instruction pour les élèves de sa ville.
      Je parierais qu'il ne va pas être condamné pour son "fichage", parce qu'il n'a pas sûrement pas été jusqu'à "ficher" les enfants. Il a juste voulu se faire mousser, une fois de plus. Gageons qu'en été, il fera autre chose dans le même style, un couvre feu pendant le ramadan, un concours de pâté de foie dans le hall de la mairie, une subvention pour une statue de Pie Xll devant la crèche municipale, bref...

      Supprimer
    3. Si l'on veut noyer son chien on a dit qu'il a la rage ! Ménard n'est pas un élu du FN, s'il a bénéficié de son soutien, et il n'a réalisé aucun fichage, sauf jugement à venir ; mais si les juges acquiescent on a du mouron à se faire et il faudra supprimer toutes les listes nominatives (joyeux bordel à venir -il a un peu commencé- mais aboutissement de l'idéologie du "même") et bien sur... les annuaires.
      Je suis surpris du choix de votre exemple parmi tous ceux qui sont présents dans l'actualité, car justement l’objectif ménardien était de choquer (franchir l'interdit qui rappelle les heures les plus sombres...) pour appeler l'attention (mettre en lumière l’innommé : l'immigration incontrôlée et ses conséquences...).
      En outre, je ne suis pas sur que le sondage auquel vous faites allusion aille dans le sens que vous évoquez. Ne s'agirait-il pas, au contraire, d'un fractionnement de la France entre les gentils membres, fidèles de la secte du "jardin d'enfants" et ceux qui croient à d'autres valeurs, notamment religieuses et sacrificatrices, car les deux paradis sont inconciliables.
      Enfin, l'oubli ou le mépris, des valeurs transcendantes de notre nation et des ses règles, il ne me semble pas qu'il faille les rechercher du côté des "réactionnaires".
      Alors, bien-pensance ou sous-entendu de votre part ?
      C. Monge

      Supprimer
    4. Je serais assez pour le couvre-feu durant le ramadan (mon côté gamin…).

      Supprimer
    5. Ménard, arrêtez de lire ce blog. C'est rien que des idées en l'air.

      Supprimer
    6. Souvenons nous ensemble :
      En 2004, Noël Mamère, maire écologiste de Bègles décidait lui aussi de ne pas respecter les lois avec lesquelles il n'était pas d'accord en mariant deux homosexuels alors que c'était illégal en ces temps rustres et cruels. Il n'eut pas gain de cause devant les tribunaux et le mariage fût annulé, Mamère se vit imposer une suspension temporaire de son mandat de Maire. Il faut dire que la France était alors sous la coupe d'un gouvernement tyrannique et sanguinaire dirigé par le redouté chef Raffarin.

      Supprimer
    7. À Didier Goux : ne faites pas semblant de ne pas comprendre; je ne vous parle pas de ce que Ménard a fait ou pas; je vous répète que lorsque cet élu avec le soutien du soi-disant traditionaliste FN déclare à la télé "Je sais que je n'ai pas le droit de le faire, mais je le fais quand même", il est dans la droite ligne du " Il est interdit d'interdire" de mai 68.

      Supprimer
    8. oui élie arié a raison tout ceci est compliqué : je me demande le plus sérieusement du monde qui je suis moi l'opposant n 1 a la societé (c'est comme ça que les médias et les politiques mainstrea nous considèrent) suis-je au fond plus révolutionnaire que contre-révolutionnaire ? N'est il pas bizarre de s'opposer aux lois actuelles au nom des valeurs d'autrefois qui imposent le respect la tempérance et l'obéissance mais je me remets vite de tout cela en me rappelant que l'etre humain est un etre complexe (qui n'arrive toujours pas a trouver la paix et le bonheur malgré tous ces efforts toute cette technologie, qui n'arrive toujours pas a définir clairement ce que sont des choses pourtant simples en théorie comme l'amour la démocratie la vie en societé) Moi je me définis par la haine envers la societé actuelle point barre et je suis fier de mes contradictions (j'ai sans doute des restes de gauchiste révolté en moi) je ne suis pas un robot une machine un ordinateur un programme, je suis un homme libre Je suis nous sommes des etres complexes ambivalents pas un hasard si l'espèce humaine a basé toute sa culture science philosophie sur le principe de la dualité (homme femme enfance age adulte bien mal beau laid vrai faux croyant non croyant gauche droite vie privée vie publique réussite échec travail chomage richesse pauvreté etc)

      Supprimer
  4. Vous écriviez, sur le Blog du Camino, quelque chose d'assez juste sur l'effacement et la mort des civilisations. Si vous deviez vivre longtemps encore, que regretteriez-vous de ce qu'est devenu la nôtre ?
    Dans ma radio, ce matin, Umberto Eco soulignait qu'on ne parlait plus d'immigrés, mais de migrants. Il disait que l'Europe était en début de période de grandes migrations, comme quand des peuples du nord sont venus dans l'empire romain, avec les conséquences qu'on sait. Il ne prenait pas cela au tragique, et considérait sans crainte l'inéluctable changement en marche. Balancier de l' Histoire... Au lVème siècle, en Sicile, il y avait des femmes qui s'habillaient comme ça. Puis pendant quinze ou seize siècles, ce n'était plus le cas, et c'est revenu. Puis c'est remis en cause. Détail ? Oh, non...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vaste question, comme dirait l'autre…

      On verra plus tard : là, je dois m'extirper six mille signes, à propos de Charlène de Monaco en deuil de son yorkshire. Désolé.

      Supprimer
    2. "là, je dois m'extirper six mille signes, à propos de Charlène de Monaco"

      C'est exactement pour ça qu'on vous déteste tant. Pas pour votre culture (incommensurable) ni pour votre plume (alerte, élégante, incomparable), mais pour l'envie que vous suscitez à lâcher, mine de rien, que vous vous faites du pognon avec des trucs qu'officiellement tout le monde méprise. Comme le disait notre chère amie, star déchue des blogdegauche, parlant d'elle, "ils me jalousent parce que je suis publiée, alors qu'eux ne sont que des pseudo écrivains, des ratés qui ne le seront jamais".

      Supprimer
    3. Suzanne, s'il vous reste du cirage et si vous n'avez pas rangé les brobrosses, il reste les bottines, les richelieus et les petits escarpins Weston à faire…

      Sinon, c'est qui donc, l'écrivaineuse dont à qui vous faites z'allusion ?

      Supprimer
    4. J'ai la cire à pompes moins abondante que l'ironie (mordante, l'ironie).

      Je ne dirai rien de plus de l'écrivaineresse, qui eut la dénonciation facile; alors, hein...

      Supprimer
    5. Les écri-veineuses sont toujours plus ou moins car-artérielles.

      Supprimer
  5. Un type n'ayant pas d'enfants parlant de l'enfance d'aujourd'hui c'est un peu comme un prêtre ayant fait vœu de chasteté et qui parle de l'amour charnel.

    Emmanuelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela va de soi. C'est comme un antimilitariste qui n'aurait pas trente ans d'armée derrière lui, être contre les dictatures quand on vit en démocratie, condamner le massacre des ours blancs quand on vit dans un pays où il n'y en a pas, etc. Ou encore comme un laïcard militant qui se mêle d'avoir un avis sur le célibat des prêtres.

      Supprimer
    2. Et il a eu les miens d'enfants et maintenant les petits-enfants, alors camembert !

      Supprimer
    3. Les prêtres(clergé séculier) ne font pas voeu de chasteté.Ils ne peuvent pas se marier et doivent respecter la morale chrétienne pour les relations sexuelles.S'ils ne le font pas,c'est confession,pénitence et absolution.
      Seuls les moines(clergé régulier) font voeu de chasteté.
      rocardo

      Supprimer
    4. Ce qui est scandaleux, chez les prêtres, c'est que, contrairement à ce que la modernité exige d'eux, ils ne réclament pas du tout le droit au mariage, comme n'importe quel homosexuel qui se respecte. Cela semble signifier qu'ils ne sont pas pressés le moins du monde de devenir nos égaux. De là à sous-entendre par là qu'ils ne trouvent pas forcément enviable de nous ressembler il n'y a qu'un pas ; au-delà duquel nous sommes bel et bien dans le scandaleux, l'inadmissible.

      Supprimer
    5. Cette distinction est vraiment à côté de la plaque : il peut y avoir beaucoup de sensualité dans les poèmes de Thérèse de Lisieux, davantage même que dans les frasques d'Emmanuelle. Et le fait que Proust était homosexuel ne l'a pas empêché de parler magnifiquement des femmes.

      Supprimer
  6. "Beau chantier de jeunesse"... Je vous sens un poil nostalgique sur ce coup là... http://fr.wikipedia.org/wiki/Chantiers_de_la_jeunesse_fran%C3%A7aise

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Monsieur Goux
    Pour aller dans le sens de votre excellent billet sur l'infantilisation ambiante des adultes : il y a quelques semaines j'avais demandé,à une libraire ce qui se vendait bien. Je pensais qu'elle allait me répondre "le Zemmour, le Guillaume Musso ou le Marc Levy, etc.". Elle m'a vraiment étonnée quand elle m'a expliqué que ce qui marchait "du tonnerre" était le livre de coloriage pour adultes. Il parait que c'est excellent contre le stress. Ouais...ça sent le prétexte pour colorier plutôt que de faire marcher ses neurones avec des lectures plus consistantes qu'un texto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre de coloriage pour adultes ! Si Muray savait tout ce qu'il rate…

      (Il le sait peut-être; d'ailleurs.)

      Supprimer
    2. Virginie B est toujours en avance sur son taon (c'est plus chic que sa Mouche du Coche).
      Virginie B en voit de toutes les couleurs

      Supprimer
    3. Ah! si vous pouviez faire le même genre de pub pour mon voilier de paille en route pour les étoiles ! Japonais, le bateau. Je précise pour les puristes ...

      Supprimer
    4. Virginie B est très forte : elle est tellement sotte, tellement candidement imbue d'elle-même,, ses "kids" ont l'air si stupide et malheureux (et je ne dis rien du mari, qui doit faire tourner toute la boutique mais n'a jamais droit à une ligne) qu'elle finit par décourager la moquerie. D'un autre côté, je la devine tellement frustrée et méchante, rongée par le sentiment de son inutilité totale, de son peu d'appétence pour le sexe, etc., que je me dis qu'elle doit mériter tout ce qui ne lui arrive pas et qu'elle essaie désespérément de représenter dans son blog.

      (Ses commentatrices sont sa pire punition. On n'a pas idée d'un tel cloaque de bêtise moderneuse, si on n'y plonge pas ses bottes de temps à autre.)

      Supprimer
    5. Je suis allé voir le site que M. Jazzman nous a invité à visiter et concernant ces fameux coloriages, si je comprends bien, il faut colorier en bleu quand c'est marqué "1", en rouge quand c'est marqué "2"... etc ..
      En gros, cela revient éduquer les personnes (petites ou grandes) à exécuter une tâche sans réfléchir et sans aucune variante possible, comme on leur dit de faire et sans dépasser la ligne.
      Quelle créativité ! Quel bel outil pour aider à développer le sens critique et la réflexion personnelle.
      Et je suppose qu'ensuite tous ces gens manifestent pour la liberté d'expression.
      Là je dis "Bravo".

      Supprimer
    6. "ça sent le prétexte pour colorier plutôt que de faire marcher ses neurones avec des lectures plus consistantes qu'un texto."

      Pardonnez cette familiarité mais je suis tenté de dire "dans le mille, Emile !".

      Voici un des commentaires sur le blog de Virginie Bé: "J'ai reçu quelques coloriages dernièrement et je trouve le principe vraiment agréable. C'est clair que c'est hyper apaisant, on ne pense à rien quand on dessine."

      Supprimer
    7. Chez les pédagogues on appelle ceci l'apprentissage de la motricité fine.
      Peut-être tous ces adultes ne sont-ils jamais parvenus à ce seuil, qui s'enjambe en maternelle supérieure, ce qui expliquerait qu'ils soient ce qu'ils sont, que même les impôts aient besoin de petits mickeys pour s'adresser au citoyen et qu'ils aient recours à Lucienne (ici est le vrai tragique de notre époque), et que ce soit Hollande le petit à la motricité empruntée qui régente nos destinées.
      Coloriage et déclaration de revenus ludique sont le meilleur moyen de l'infantilisation. Payez, nous ferons le reste.
      C. Monge

      Supprimer
    8. "il parait que c'est excellent contre le stress" Voila qui va me donner l'ocaze de parler de mon "ami" hashtable que le taulier et d'autre membre de la réacosphère tiennent en haute estime C'est pourtant de sa faute a lui et a des individus dans son genre si le monde va si mal En effet, les gauchistes ont beau le consideré lui et ses semblables comme des suppots de satan et des mangeurs de petits enfants chinois (il s'affuble lui meme ironiquement de ce genre de sobriquet), je pense qu'il ne sont pourtant pas si loin que cela de la vérité H-16, c'est le genre de type propre sur lui qui vous explique a grand renforts d'arguments scientifiques et économiques- l'économie, la nouvelle bible, le coran de l'homme occidental moderne- que c'est mal d'augmenter le SMIC, d'instaurer un salaire minimum ou d'assurer une protection sociale décente a chacun en cas de grave maladie Non tout cela nous dit il c'est la voie royale vers la fin des libertés de la dictature du fascisme du communisme Un jour on paye ses impots sans moufter et le lendemain on se retrouve au goulag et avec des militaires ou des flics a chaque coin de rue (ou on se met a massacrer des juifs et a parler de race pure) Les libertariens comme lui sont obsedés par la dictature comme les musulmans et meme certains autre religieux intégriste le sont par la sexualité et la féminité Ils se méfient de la démocratie et du peuple puisque il est bien connu que ce sont ceux ci qui ont par le passé fait le lit des totalitarisme Au nom du principe de précaution anti fasciste et anti communiste ils défendent la liberté de tout faire ou presque Seule la loi (ou le droit) régirait la vie des hommes Or les lois ne sont jamais immuables, elles ne sont pas faites pour etre des institutions stables, elles sont faites pour évoluer vu que ce sont les hommes qui les font Qui pour faire respecter efficacement les lois en cas de minarchisme ? Les libertariens partent du principe (faux, evidemment) que l'homme est naturellement bon mais que ce sont les institutions qui le rendent mauvais par leur imperfection meme Mais les institutions ne sont elles justement pas exactement a notre image La perfection le divin peuvent ils etre de ce monde ? Oui répond le libertarien qui n'est guère différent sur ce point la de l'intégriste religieux du gauchiste du révolutionnaire ou d'un membre du parti communiste Les libértariens détestent autant les gauchos que les réacs (ils sont très clairs sur ce point au cas ou certains mal pensants espererait faire ami ami avec eux) pour ma part de les détestent autant que les gauchos les racailles et les islamos comme cela pas de jaloux De toute façon leur responsabilité dans le désastre actuel est bel et bien réel (reagan tatcher bush blair et cie ont été les premiers a mettre en pratique leurs idées avec le succès que l'on connait (l'occident ne s'est jamais aussi bien porté depuis leur arrivée, non ?!)

      Supprimer
    9. on se met a massacrer des juifs
      En réponse à une discussion sur le coloriage...certains on vraiment une idée fixe, pas deux.
      Citer la Bible et le Coran en oubliant involontairement le Talmud, c'est un manque de tact qui va bien avec l'idée fixe dont au sujet de laquelle...

      Supprimer
    10. Virginie B fait rien qu'à vous contrarier...ou alors vous avez de l'influence sur elle, je n'ose y croire.
      Elle parle de son mari qu'elle appelle l'homme dans un de ses derniers publi-billets, et cerise sur le ghetto (coucou andy, mais elle ne massacre que la langue française) son Logis de France lui offre un dépliant de coloriages...on a frôlé l'orgasme.

      Supprimer
  8. Un petit article sur les livres de coloriage pour adultes :

    http://www.lexpress.fr/culture/livre/coloriages-pour-adultes-pourquoi-ca-marche_1627016.html

    Les chiffres des ventes de ces livres de coloriage feraient rêver plus d'un écrivain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est presque trop beau pour être vrai.

      Supprimer
  9. Beau texte.
    Cela dit entre " enfantilisme" et gâtisme mon cœur balance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux se rejoignent parfaitement, puisque l'une des formes du gâtisme est précisément de "retomber en enfance".

      Supprimer
  10. "car les enfants sont toujours sérieux", c'est tellement vrai (vous trahissez là une compréhension familière et clairvoyante de l'enfance !). Il faut tout le poids d'une vie pour acquérir cette légèreté d'esprit qui fait l'élégance des désabusés. Principale raison pour laquelle on ne vous déteste pas (étant entendu que vous préférez les litotes aux euphémismes)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, voyons ! Emmanuelle vous a expliqué que, ne m'étant pas reproduit, je suis hors d'état de comprendre quoi que ce soit aux enfants, et, partant, à l'enfance.

      Supprimer
  11. " la belle qu'a sème le vent sans risque de récolter la moindre tempête."

    Excellent !!!

    RépondreSupprimer
  12. voilà qu'une Christine (c'est un comble) me mange le commentaire : "les enfants sont toujours sérieux" etc. je suis d'accord avec elle et avec vous (c'est mon côté consensuel)
    Heureusement il me reste une bricole à dire, c'est que je suis toujours ravie de retrouver chez vous les commentaires de Suzanne, et, derrière eux, Suzanne elle-même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mère Castor, GROSSE BISE !
      (il va nous tuer, le Didier, si les filles se font des bisous sur son blog ! )

      Supprimer
    2. Suzanne moi aussi je veux des bises ! Grosses bises à Mère Castor et à vous. Et vraiment contente de vous retrouver.

      Supprimer
  13. Catherine:



    ❤ ❤ ❤ ♡ ♥ ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dites donc ! Le taulier de ce blog en glande encore moins que celui du mien !

      Supprimer
  14. Une chanson particulièrement émouvante qui pourrait illustrer votre billet:
    https://m.youtube.com/watch?v=vshvQRkgRsY

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.