lundi 29 juin 2015

Journal de mai


Il est à sa place habituelle.

16 commentaires:

  1. Ah, chic, je l'attend avec impatience tous les mois !
    Il faut un s à "attend" ?

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Vous l'avez déjà faites à la première publication, celle-là…

      Supprimer
    2. Peut être mais comme elle n'avait pas encore été mangée, je l'ai réchauffée

      Supprimer
    3. Réchauffer une escalope de chien mort depuis plus d'un mois : il faut vraiment être Breton de souche, pour ça…

      Supprimer
    4. Mais il n'était pas question que ce soit moi qui me tape ce bout de veau

      Supprimer
  3. Les Origines de la France contemporaine de Taine sont un livre remarquable.

    Si les origines sont multiple, le livre est unique non ? J'aurais écrit "est", mais je me trompe sans doute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Catherine est de votre avis. Moi aussi, d'ailleurs. Mais, malgré tout, une voix venue je ne sais d'où me susurre que l'on doit pouvoir accorder le verbe, en s'appuyant sur le sens du titre et non sur le simple fait qu'il en est un. C'est là que Renaud Camus nous manque : il doit savoir, lui…

      Supprimer
    2. Camus je ne sais pas mais reverso vous donne raison.
      Reverso est-il fiable ? Comprend-il vraiment le sens de la phrase ?

      Supprimer
    3. Ici, le verbe s'accorde au sujet "Les Origines de la France...", au pluriel donc.
      De même, on écrira "Les Origines de la France" ont été publiées en telle année.

      On trouve cette règle à la p. 872 du bien-connu Girodet (Pièges et difficultés de la langue française).

      NB. On peut aussi faire comme on veut surtout si on sait pourquoi...

      Supprimer
  4. Est-ce que parce que vous avez été longtemps de gauche que vous n'appréciez plus, aujourd'hui, UNIQUEMENT que des écrivains réacs ( Muray, Chardonne, Morand, Taine, Revel, etc.) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être, déjà, parce que je trouve que "écrivain réac" ne signifie absolument rien.

      Peut-être, aussi, parce qu'il m'est arrivé, au cours de ces derniers mois, de relire la trilogie de Jules Vallès, de larges extraits du journal de Gide, et de dire tout le bien que je pensais de Zola.

      Supprimer
  5. Comment peut-on abandonner Taine au profit de Marthe Robert?
    Nous en reparlerons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'abandon n'a duré qu'une matinée, puisque Mme Robert est partie à la poubelle au bout de deux heures !

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.