mardi 9 janvier 2018

Nom de chien : le nom


À sa naissance, le 26 août de feue l'année 2017, la sorte de peluche que l'on voit ici a été baptisée Newzealand (ainsi orthographié si ma mémoire est sans faille) par l'homme chez qui s'est produite cette venue au monde (son “père porteur” ainsi que le nomme Catherine…) : c'était, si l'on veut mon avis, un peu abuser de l'obligation de lui trouver un nom commençant par N. Faisant fi d'icelle, nous l'avons comme on sait rebaptisé Charlus dès son entrée chez nous, fin octobre. Mais, depuis, il y a eu, le concernant, prolifération de canonymes, si je puis risquer le néologisme. Pour Catherine tout d'abord, Charlus est devenu Pioupiou ; non parce que c'était une jeune recrue dans notre armée fantasque, mais par une tentative de restituer verbalement le couinement bref produit par son renard en peluche lorsqu'il lui mordille la tête. Quant à moi, je l'appelle le plus souvent Chponk : c'est ainsi que l'un de nos amis, violemment picard, avait surnommé Ludovic, le fils de Catherine, à l'époque désormais lointaine où il arborait une superbe crête fluo. En réalité, et de plus en plus, son nom de Charlus (dans Calcutta désert, évidemment) ne sert plus que lorsqu'il s'agit de l'appeler. Ou de l'engueuler quand on le surprend en train de pisser dans le salon ; ce que, grâce à Dieu, il ne fait quasiment plus. Il est à noter que, si le nom proustien de nos chiens est toujours d'une remarquable stabilité temporelle, les sobriquets adventices peuvent varier assez considérablement au fil des jours et des mois : comment se nommera Charlus dans un an ? Dans cinq ans ? Celui qui tenterait de le deviner tomberait probablement sur un os.
 

21 commentaires:

  1. Vous n'auriez un problème avec la conjugaison de "tenter" ? (ce n'est pas une critique mais un axe d'amélioration).

    Il faudra lui affecter un nom en fonction de ses tendances sexuelles que vous découvrirez peut-être un jour.

    RépondreSupprimer
  2. Sans voix et sans mot devant cette petite merveille.
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, c'est plutôt l'homme que je trouve émouvant !

      Supprimer
  3. Il faut choisir ! Ou bien vous écrivez : celui qui tenterai... tomberai ! Ou bien : celui qui tenterait... tomberait ! A vous de voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrêter de stigmatiser le vieux pour les rares fautes qu'il fait. Sinon il va me tomber dessus.

      Supprimer
  4. Voilà un toutou heureux, qui se laisse câliner comme un bébé, vautré sur son maître.

    RépondreSupprimer
  5. Ah! je m'extasie devant cette petite merveille, trop envie de le patouiller...

    RépondreSupprimer
  6. Comment savoir si c'est votre femme ou votre chien qui tiens le plus à vous?
    C'est simple, enfermez les tous les deux dans le coffre de votre voiture pendant une heure et voyez lequel est le plus heureux de vous revoir quand vous l'ouvrez.
    :-D

    RépondreSupprimer
  7. Ces adorables pattes grassouillettes... j'arrête de venir jeter des coups d'œil chez vous, je fonds !

    RépondreSupprimer
  8. On dirait qu'il perd peu à peu son duvet de bébé, comme les poules.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne sais pas pourquoi mais il y a dans l'interview de Jean Marie Perrier, quelque chose qui me fait penser à Didier Goux :

    http://www.parismatch.com/Animal-Story/Jean-Marie-Perier-Son-plus-beau-cadeau-s-appelle-Daffy-854613

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  10. il est bien beau.
    le mien a aussi une flopée de nom. mais mon préféré a dix ans est Buck,ou Abruti avec un H aspiré. Enfin c'est selon (tel chien...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avais un pote au collège, il appelait son chien "capote", véridique

      Supprimer
  11. Même mon fils que j'avais appelé Frédéric en souvenir d'un arrière-grand-père, tout le monde l'appelait Frédo ! Un jour je lui ai demandé : "Finalement qui t'appelle vraiment par ton nom ?" Réponse : "Il n'y a que toi et les flics !"

    RépondreSupprimer
  12. Un nom: 'moi d'août' ('moi' né en 'août').
    Péritas (Περίτας), le chien d'Alexandre le Grand portait ce nom à cause du mois Περίτιος du calendrier macédonien.

    RépondreSupprimer
  13. Sinon, il y a aussi 'Ô moi d'août!'.

    RépondreSupprimer
  14. C'est un gentil pépère ça...

    RépondreSupprimer
  15. Oh, mais comme vous dites, c'est une vraie peluche, adorable, à en devenir gâteux !

    RépondreSupprimer
  16. LE ONZIÈME COMMANDEMENT
    Tu ne puisera dans d'autres langues que le grec pour tes xénoglosses.

    Quel est le sens de ces paroles?
    Mieux vaut « cynonyme » que « canonyme ».

    ――――――――――――

    (Bien qu'ils soient synonymes, dit l'anonyme.)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.