mardi 25 novembre 2014

Morts un 4 juillet


Il y a quelques semaines de cela, je vous proposais un billet dont la brièveté s'expliquait par le fait que la seule information qu'il contenait était que Shakespeare et Cervantès avaient embarqué le même jour sur le Styx – information que vous auriez du reste pu fort bien dénicher sans mon aide. Nous allons néanmoins poursuivre dans cette veine, pour noter que John Adams, second président des États-Unis d'Amérique, après George Washington, et Thomas Jefferson, son successeur, ont non seulement trouvé le moyen de rendre leur âme à Dieu le même jour, eux aussi, mais qu'ils ont en outre réussi à le faire un 4 juillet, anniversaire de la Déclaration d'indépendance, largement rédigée par le second et co-signée par le premier : aujourd'hui, on appellerait cela un plan com' soigné. 

On rappellera par ailleurs que John Adams, premier président à s'installer à la future Maison-Blanche, fut d'abord, durant deux mandats, le vice-président de George Washington, puis que Thomas Jefferson fut le sien pendant quatre ans, avant de le battre aux élections suivantes. Enfin, Adams ayant atteint l'âge de 90 ans, ce 4 juillet 1826, il eut la joie de vivre suffisamment pour voir son fils aîné, John itou, devenir à son tour président des États-Unis.

Si je me suis soudainement tourné vers les Pères fondateurs, c'est pour avoir regardé, hier, les premiers épisodes d'une mini-série américaine consacrée à la vie de John Adams, dont le rôle premier est interprété par le toujours excellent Paul Giamatti. Il n'est pas exclu que je complète cela par un ou deux livres que je pourrais trouver, consacrés à ces grands personnages.

28 commentaires:

  1. On note aussi que Céline et Hemingway sont morts les 1 et 2 juillet 1961...presque le même jour, disons dans les mêmes 24 heures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a aussi mon beau-père, qui a été incinéré un 19 mars, jour de ma naissance, et à Châlons-sur-Marne, ville de ma naissance.

      Mais là, curieusement, tout le monde s'en branle.

      Supprimer
    2. Pas du tout. Le fait de savoir que votre beau père est parti quand il vous a vu arriver serait presque réjouissant (s'il ne laissait pas des proches dans la double peine).

      Supprimer
    3. Il y a aussi des mathématiciens qui ont dit des choses intéressantes sur ce sujet, là aussi tout le monde s'en branle. Et certains vont même jusqu'à faire des billets de blogs en toute méconnaissance de cause. Chienne de vie.

      Supprimer
    4. J'oublie toujours à qui je m'adresse, je vais donc traduire en langue littéraire :
      Si vous avez une cinquantaine de présidents des USA, il y a plus de chances que deux soit morts le même jour (par exemple) que de gagner à pile ou face, ou que Jégou de gagner en jouant au con (là je suis au max, je ne peux pas faire plus simple).

      Supprimer
    5. Nicolas : doucement, ce n'était pas le même 19 mars !

      Jazzman : c'est intéressant, même si ça ne tient aucun compte du fait que, à ma connaissance, les humains se reproduisent davantage à certaines périodes de l'année qu'à d'autres, ce qui doit fausser les probabilités.

      Supprimer
    6. Eh ! c'est bon, j'avais compris ! Sauf que, là, ce sont deux présidents qui se suivent, qu'ils sont morts non à la même date mais le même jour, et que ce jour était justement le 4 juillet…

      Supprimer
  2. L'histoire des EU est loin d'être un long fleuve tranquille. On trouve par exemple 4 présidents assassinés.
    On trouve 4 présidents qui ont également exercé la fonction de vice-président, sénateur et gouverneur.
    Je vous laisse vous amuser à trouver lesquels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quatre présidents assassinés, ce n'est pas énorme : les Américains joueraient donc petits bras ?

      Supprimer
    2. 4 assassinés, et aucun mort dans les bras d'une cocotte. Ces gens-là ne manquent de distinction.

      SebVer

      Supprimer
  3. Excellente série sur John Adams. Elle m'a fait connaître l'importance de ce président dans l'histoire américaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil. Avec, tout de même, dans un coin obscur de la cervelle, la honte de devoir se dire qu'on a besoin d'une série télévisée pour découvrir des choses qu'on devrait savoir depuis l'âge de 13 ou 14 ans…

      Supprimer
  4. Avoir besoin d'une série télé pour savoir ce que l'on devrait savoir depuis l'âge de 12 ou 13 ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je venais de dire !

      Supprimer
    2. Ben oui. Mais qu'est-ce que vous auriez voulu que je commente au sujet de vos deux guignols ?

      Supprimer
  5. Ben moi, c'est encore pire : ne regardant pas les séries télévisées, j'ai eu besoin de votre billet pour apprendre cette coïncidence de la date de la mort de deux présidents américains ...information d'ailleurs sans le moindre intérêt .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais en revanche, on ne dira jamais assez l'intérêt de votre commentaire !

      Supprimer
    2. Je ne suis pas très adepte de la numérologie.

      Supprimer
  6. P'tain, je ne me souviens même pas avoir reçu le british et l'ibère, à moins que cette andouille de Charon les ait balancés par dessus bord, les pieds dans le ciment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était peut-être un Charon stagiaire ? Un jeune Charon en emploi d'avenir ?

      Supprimer
  7. Il y a aussi le président James Monroe qui est mort un 4 juillet (1831), ça en fait tout de même 3 en tout à la même date.

    Dans le même ordre d'idée il y a la malédiction de Tecumseh : "la légende selon laquelle entre 1840 et 1960 tout président des États-Unis, élu lors d'une année se terminant par zéro (comme 1880 ou 1900) meurt au cours de son mandat. Cette malédiction fut prétendument « brisée » par Ronald Reagan, qui bien que blessé par balle en mars 1981, survécut à ses blessures." (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mal%C3%A9diction_de_Tecumseh )

    Mais bon comme cela concerne ces salopards d'américains ce sont, comme dirait Elie Arié, des informations sans le moindre intérêt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a aussi une vieille chanson de Reggiani, qui pointe les coïncidences entre les assassinats de Lincoln et de Kennedy (les successeurs s'appellent tous les deux Johnson, l'un est né en 1808, l'autre en 1908, etc.).

      Supprimer
    2. Une chanson inaudible, d'ailleurs.

      Supprimer
    3. Nous sommes d'accord sur ce point.

      Supprimer
  8. Votre billet me rappelle ce funeste 21 avril... Souvenez-vous : saint Anselme, Pierre Abélard et Racine fauchés, à quelques années d'écart certes, un même jour... La chrétienté s'en est-elle jamais remise ?

    RépondreSupprimer
  9. On notera également que tous les présidents des Etats-Unis se prénommant John ont été élus une année impaire ( tous les autres aussi, d'ailleurs) , et que tous ceux prénommés Abraham ont été assassinés ( il n'y en eut qu'un seul) : troublant, non ?

    RépondreSupprimer
  10. . Il me semble que Shakespeare et Cervantes sont morts à la même date, mais pas le même jour.. une histoire de rattrapage de calendrier , d'alignement du calendrier anglais sur l'espagnol, ou le contraire.Dommage parce que cette coincidence était belle..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, c'est exactement l'inverse : le même jour mais pas à la même date. Si vous "cliquez" sur le lien que je donne dans le billet (au début), vous tomberez sur un autre billet de moi où c'est expliqué.

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.