jeudi 27 août 2015

Et nous revenons chez nous


Ce n'était pas arrivé depuis des mois. J'avoue avoir aimé la sécheresse, en raison de mon peu d'appétence pour la tondeuse à gazon, dont ce climat stupidement méditerranéen monté vers le nord m'a dispensé durant deux mois. Or, depuis ce matin, et même peut-être avant, je ne sais pas, je dormais, il pleut. Lentement, lourdement, une pluie appliquée et consciencieuse, régulière, ininterrompue, tranquillement normande ; elle me convient. Les odeurs s'exhalent, le monde semble s'étrécir par le poids des nuages. D'où je suis, je vois Boulou, le chat obèse, replié sur le paillasson et attendant que la porte lui soit ouverte. Il y a les bruits, piquetés, discrets, insistants tout de même, rassurants d'une certaine manière, des gouttières et des arbres. On se demande alors comment vivent les bêtes, dehors, et notamment les petits de l'année, qui ont cru naître le mois dernier dans une sorte de garrigue touristique et se retrouvent dans cette terre détrempée, grasse, patiente, environnées par cette herbe redevenue goulue, sous ce modeste déluge qui semble éternel. Boulou attend, je le vois. Bien sûr, cette reverdure va nous obliger, demain, après-demain, à sortir la tondeuse. On fait semblant de s'en désoler, on en est en fait très content.

Le temps d'écrire ces dix lignes, la pluie s'arrête. Mais nous sommes assurés depuis ce matin d'être en Normandie ; elle va donc reprendre. Le vent a disparu, pour que les gouttes tombent droites et impassibles. Il reste quelques gargouillis dans les gouttières. Puis tout se tait, le silence tombe comme une chape. Boulou, sur son paillasson, s'est endormi. – Non, ça y est, il s'en va.

45 commentaires:

  1. "... cette terre détrempée, grasse, patiente..." Je vois d'ici votre Barbara Paspompili entrer en pâmoison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Langue sale ! (Comme disent les Québécois.)

      Supprimer
  2. Rassurez-vous! Il pleut aussi au sud de la Loire. Moins souvent mais plus à la fois. Et la pluie y est aussi bienvenue qu'en Normandie où il lui arrive de lasser l'observateur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue qu'il nous arrive de ressentir cette lassitude dont vous parlez…

      Supprimer
  3. Vous regardez la météo, dès qu'il y a 4/5 jours prévus sans pluie (si ça existe chez vous), vous balancez une grosse dose de Round-up, et là, je peux vous assurer que votre tondeuse va rester au garage.
    Faites des provisions, je crois que Dame Royal va interdire sa commercialisation à partir de janvier 2016.
    (Putain de lobby des tondeuses ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout de suite, les solution extrêmes…

      Supprimer
    2. De toute façon il est trop tard, le Roundup a déjà permis l'émergence de bactéries résistantes à tous les antibiotiques.

      Supprimer
    3. "Floyd Romesberg et ses collègues ont incorporé deux nouvelles fausses bases appelées X et Y dans un chromosome de synthèse introduit dans une cellule bactérienne, comme fait précédemment par Craig Venter, capable de se reproduire. Cette implantation aléatoire de nouvelles bases triplerait le nombre de codons (**) et de 64 le porterait à 192. Ils seraient susceptibles de coder pour des acides aminés n’existant pas dans la nature et leur assemblement composerait des protéines par définition inédites."

      "Romesberg", vous avez dit "Romesberg" ?

      "Dahi Khalfane écrit clairement que Daesh est doté de capacités qui ne peuvent être octroyées que par un puissant État protecteur, Israël et/ou Usa."

      Et si Dahi Khalfane le dit, on aurait tort de ne pas le croire !

      Décidément, "ils" sont partout, même dans les bidons de Round-up !!!

      Supprimer
    4. Je vous ai déjà dit que dedefensa était un blog crypto-juif, donc ils ne montrent que ce qu'ils ne peuvent pas cacher (ou kasher j'hésite toujours sur l'orthographe).
      Ils n'ont même pas rappelé que Monsanto était une vieille famille juive qui a des cultures bio pour sa propre alimentation. Le Round-up c'est pour les goyim.

      Supprimer
    5. "Je vous ai déjà dit que dedefensa était un blog crypto-juif"

      En effet, un site délirant de complotisme et de paranoïa (le grand méchant et omniprésent "Système" qui revient dans chaque article comme un "Sésame, ouvre-toi !") où pratiquement tous les collaborateurs ont un nom arabe (les autres restent anonymes), où l'on fait l'éloge du Hezbollah et où Israël est systématiquement présenté comme un état manipulateur, terroriste et génocidaire, ce site-là ne peut être que "crypto-juif", de la même façon qu'Alain Soral doit être en fait un sioniste endurci et Dieudonné un agent du Mossad.

      Il nous fallait bien pour éclairer notre pauvre lanterne et faire éclater enfin la vérité "la culture abyssale et la perspicacité du plus obstiné des détectives du web francophone", pour citer votre fidèle et enthousiaste admiratrice, insurpassable dans l'art pourtant périlleux du dithyrambe...

      Supprimer
    6. Je vous renvoie à la réponse que je vous avais faite à propos de la vidéo que vous n'aviez pas comprise.
      Je vous rappelle que beaucoup de juifs ont un nom arabe...parce qu'ils sont arabes. Certains prétendent même qu'il y aurait des juifs originaires de Palestine...

      Supprimer
    7. Ce qui est cocasse est que je voulais seulement signaler un bon article de synthèse sur le Roundup.
      Un juif intelligent devrait pouvoir estimer que Monsanto fait courir à l'humanité des risques inconsidérés pour un but plutôt minable, le pognon.

      Supprimer
    8. Comme j'ai vraiment mauvais esprit, j'engage les commentateurs curieux de ce blog à "googleliser" le nom de l'auteur de cet excellent "article de synthèse", Mme Badia Benjelloun. Cela leur donnera une petite idée sur la haute qualité scientifique et l'objectivité des sources de notre ami Jazzman...

      Supprimer
    9. Eh bien pendant qu'ils y sont, les commentateurs curieux pourraient aussi googeliser roundup cancer et même se demander pourquoi on en parle maintenant alors que le Roundup est commercialisé depuis 1975 ?
      La réponse est simple, son brevet vient d'expirer, donc il devient inintéressant pour les faiseurs de pognon...

      Supprimer
    10. Et pour dedenfensa, j'ai essayé s'y laisser des commentaires. Je sais donc très bien ce qu'ils censurent et quand je dis qu'ils sont crypto-juifs, c'est en connaissance de cause.

      Supprimer
    11. Tiens, rien que pour rigoler un peu, voici un exemple de la propagande crypto-juive de votre championne de la synthèse (on peut d'ailleurs reconnaître qu'en terme d'éradication de la syntaxe et de l'orthographe, elle est encore plus efficace que le round-up !).

      Le rapt de l'Histoire, par Badia Benjelloun

      Supprimer
    12. Emmanuel F., il semble que vous ne vous rendez pas compte des choses qu'on a le droit de dire aux USA et qui conduiraient à des peines de prison en France. Et quand on a le droit d'argumenter, certains mensonges ne résistent pas cinq minutes. Vous n'ignorez pas le rôle important que jouent les USA dans la géopolitique mondiale. Par conséquent, certains courants juifs estiment qu'il serait sage de lâcher du lest.
      Le lien que vous citez n'est qu'un courant d'eau tiède destiné à noyer le poisson.
      Exemples forts :
      - La date du 11 septembre 2001 est citée, sans un mot de plus.
      - La shoah est citée, sans un mot de plus.
      Avouez que pour des complotistes ça fait très léger...

      Supprimer
    13. Oui, Dedenfensa.org m'a toujours paru être une sorte de sous-marin en service commandé. Leur nouvelle mission "Le déterminisme narratif".
      Cela peut paraître anodin voire ludique, mais dès qu'on creuse un peu on envisage le pire. Surtout quand on prend la peine de parcourir le C.V. du boss, Philippe Grasset : "...pied noir né à Alger et "rentré" en France au début de 62".
      On explique par ailleurs que "Nos axes d'intérêt étaient d'abord l'Europe et les Etats-Unis, les relations transatlantiques, l'industrie stratégique... les problèmes culturels et de communication."
      Tout est dit.

      Supprimer
    14. Les deux réponses ci-dessous sont fascinantes : je n'y ai strictement rien compris. C'est vraiment limite fout-la-trouille...

      Supprimer
    15. Il faut reconnaître que tout cela peut faire penser à une ambiance à la Borges "grande époque", du style "Le Jardin aux sentiers qui bifurquent"...
      Et bien entendu, ce n'est pas par hasard.

      Supprimer
    16. Hum, j'aurais pensé plutôt à "La Secte du Phénix"...

      Supprimer
    17. Sauf qu'ici il ne s'agit pas d'allégories philosophiques ou freudiennes, mais de données vérifiables...

      Supprimer
    18. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    19. Jazzman, vous commencez vraiment à me fatiguer. Soyez gentil : allez donc antijuiver un peu plus loin…

      Supprimer
  4. "Le temps d'écrire ces dix lignes, la pluie s'arrête."

    10.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé ho ! C'est à vous de comprendre les commentaires que je laisse à 21h quand je suis au bistro depuis midi.

      Supprimer
  5. "que nos amis méditerranéens ne peuvent le connaître"

    Allons Didier, les nappes phréatiques dans le Var ont un excellent niveau.

    J'apprécie comme vous ces moments rafraichissants qui élèvent l'esprit au niveau des nuages et dans lesquels il retrouve sa sérénité.

    La Normandie me manque, car c'est vrai qu'ici les odeurs ne sont pas les mêmes, celle des pins et de la terre mouillés domine tout.

    Là bas, l'herbe exhale un parfum particulier, tant cette région en fournit à profusion ; de telle sorte que je me plaisais à penser que c'était ça l'odeur de la chlorophylle et puis il y a aussi l'odeur des bottes en caoutchouc que l'on sort pour les ballades, ici c'est inutile.

    Bref je me sens paisible après vous avoir lu, car cet été et encore aujourd'hui, le soleil nous écrase (j'ai fui une deuxième fois à la montagne et n'en suis revenue que par obligation)

    merci

    hélène dici et d'ailleurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes, nous, à deux doigts d'allumer les radiateurs d'appoint…

      Supprimer
  6. C'est beau.
    Comme c'est étrange, j'ai l'impression de connaître cette mélodie, d'avoir déjà lu ces mots et vécu cet instant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dites tout de suite que je radote ! (Ce qui est possible.)

      Supprimer
    2. Non. Juste que votre art sorcier fait naître des tableaux d'un réalisme hallucinant...

      Supprimer
  7. Un peu comme vous et à cause de toute cette pluie, j'écoute depuis ce matin le gazon pousser et me demande combien de temps ma tondeuse va pouvoir patienter au garage. A priori, pas bien longtemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le temps de laisser sécher l'herbe et il faudra bien qu'elle sorte.

      Supprimer
  8. Vu de Fains et d'Hardencourt, je ne pex que souscrire à vos propos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il aurait été surprenant que vous eussiez un temps très différent du mien !

      Supprimer
  9. Tiens, pas d'apéritif pour fêter le retour des temps humides ?

    RépondreSupprimer
  10. Allons, un peu de patience : avec le réchauffement climatique, la Normandie aura bientôt un climat tropical .

    RépondreSupprimer
  11. Deux critiques de la méditerranée dans le même billet, c'est trop!
    Ce goutte-à-goutte que vous vantez tant fait un peu prostatique, alors que nos orages sont des déferlements à la Porthos!
    Aprés cela, je vous invite à goutter notre silence, et les exhalaisons de résine de pin, quand le soleil embrase les nuages dans des couleurs dont JB Olive a rendu l'effet mieux que je ne le ferais jamais avec des mots...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison : je vire la seconde.

      Supprimer
    2. lenonce

      JB Olive était un ami de mon arrière grand père, qui lui aussi a peint des cieux tourmentés sur une mer sombre, il a fait aussi des natures mortex dont on peut retrouver quelques unes ici :

      https://www.google.fr/search?q=baudin+jean+baptiste+nature+morte&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0CCEQsARqFQoTCNPSwNnty8cCFURXGgodoE0PgA&biw=1600&bih=758

      hélène dici

      Supprimer
    3. Heureux homme que votre arrière grand père, d'avoir connu ce magnifique peintre, pour moi un des plus grands "provençaux"!

      Supprimer
  12. pour moi aussi, alors partageons notre plaisir :

    https://www.youtube.com/watch?v=ck2D7BeV2sY

    hélène dici

    RépondreSupprimer
  13. Puisque il s'agit de partager, voilà la plus belle chanson pour illustrer ce billet:

    https://youtu.be/a7x2-Khtu5A

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.