mercredi 20 avril 2016

Les proverbes qui refoulent et les dictons qui puent


Il a tout à fait raison, ce bon Slobodan Despot : de notre grand sac à proverbes, dictons et autres adages, s'exhalent des puanteurs dont on se demande comment notre époque si délicate du naseau peut encore en tolérer l'existence. Au lieu de se passer le joint et de s'épouiller les uns les autres, les grands bâilleurs de fond des Nuits républicaines feraient bien de sortir les seaux et les moppes (québéquisme) pour s'attaquer à ces écuries d'Augias : ils auront de quoi frotter et récurer, dans cette grande nauséabondance lexicale. Il serait facile de proposer maint autre exemple, mais cantonnons-nous à celui de Despot : chat échaudé craint l'eau froide ; c'est de la plus obscène imprécation ! Car enfin, cessons un instant de nous focaliser sur ce malheureux greffier et sa mésaventure aquatique pour élargir le concept : qu'insinue-t-il, ce dicton, si bonasse de première apparence ? Qu'un matou ébouillanté une fois passera ensuite le reste de sa vie à se méfier même de l'eau froide ; dans le doute, si on peut dire. Est-ce que cette pusillanimité féline ne serait pas un peu amalgamiste sur les bords ? C'est comme s'il ignorait ce que nous savons, nous, êtres pensants, parfaitement : que 95 % au moins des étendues d'eau sont délicatement tièdes, d'un calme absolu, et ne demandent qu'à clapoter en excellente harmonie avec tous les chats de la création. Et il faudrait que ces mares, ces étangs, ces rus, ces lacs et ces rivières pâtissent éternellement d'un injuste ostracisme, sous prétexte qu'un jour, ce crétin à coussinets et moustaches a eu l'imprudence – bien blâmable au fond – de s'approcher un peu trop près d'une lessiveuse pleine d'eau bouillante ? Ce serait un comble ! On fait très bien, finalement, de tenir les chats en haute suspicion.

46 commentaires:

  1. Bien écrit et plein d'humour en tout cas cet article !
    Moi qui vais régulièrement sur Causeur j'étions passé à côté...

    RépondreSupprimer
  2. "chat échaudé craint l'eau froide": une fois j'ai trouvé deux petites roms dans l'appartement que j'habitais avec mes parents, une autre fois dans le métro une petite rom a essayé de faire le sac de mon épouse...désormais je change toujours de trottoir ou me détourne de mon chemin à chaque fois que je vois un rom. Et rien ne pourra me faire changer d'avis et c'est de la discrimination pure et simple envers tous les autres roms, j'en ai bien conscience...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous mériteriez d'être plongé dans une lessiveuse d'eau bouillante, pour oser proférer des monstruosités pareilles !

      Supprimer
  3. Dans le même genre et sur le même site celui-ci n'est pas mal non plus.

    RépondreSupprimer
  4. Et puisque la mode semble être au piquage des écrits d'autrui, et si vous m'autorisez cette petite pub, je signale que je viens de mettre en ligne sur mon blog un texte qui m'a bien fait rire ce matin.
    J'espère qu'il vous réjouira autant qu'il m'a réjoui.

    RépondreSupprimer
  5. "Chat congelé craint la glace bouillante" (Pierre DAC)

    Cela dit, j'adore les chats

    Dégelé
    Duga

    RépondreSupprimer
  6. Chat échaudé ......
    Ayant personnellement essayé avec succès d'appliquer ce proverbe à la chatte à ma voisine, je peux affirmer que c'est complètement faux.
    Ce n'est pas que le figaro n'a pas aimé mais il en est passé de vie à trépas, peut être l'ai je laissé un peu trop longtemps dans l'eau à que j'avais poussée à ébullition.

    RépondreSupprimer
  7. Le pire des proverbes de la "sagesse populaire" me semble être cette apologie de la médiocrité : " Le mieux est l'ennemi du bien".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est, au contraire, la conscience d'un équilibre qu'il est malheureux de défaire pour une utopie.


      Majeur

      Supprimer
    2. Plus qu'un proverbe, nous avons là un lieu commun difficile à décrypter.
      Arié comme à son habitude se montre platement moderne, insensible à la tradition, un béotien qui ne pousse pas sa recherche bien loin.

      « Si le Mieux est l'ennemi du Bien, il faut nécessairement que le Bien soit l'ennemi du Mieux, car les abstraits philosophiques ne connaissent pas plus le pardon que l'humilité. Un homme peut répondre à la haine par l'amour, une idée jamais, et plus une idée est excellente, plus elle est récalcitre.
      On affirme donc, implicitement, que le Bien a horreur du Mieux et qu'une haine farouche les divise. C'est à qui mangera l'autre, "éternellement". Mais alors, qui est le Bien et qui est le Mieux et quelle fut l'origine de leur conflit ? Que nous veut ce manichéisme grammatical ?
      Est-il "bien", par exemple, d'être un sot et "mieux" d'avoir du génie ? Quand on dit que Dieu a tout fait pour le Mieux, dois-je entendre qu'il n'a rien fait pour le Bien? Dans quelle caverne métaphysique ce comparatif et ce positif se sont-ils déclarés la guerre ? C'est à devenir fou. »
      Léon Bloy, Exégèse des lieux communs, III de la première série.

      Mieux vaut en rester à ces interrogations, se montrer sentencieux en ce domaine ne mène à rien.
      Bloy lui-même s'y perd et conclut : « Zut ! Ariane me lâche et j'entends mugir le Minotaure. »

      Supprimer
    3. La démonstration de Bloy est imparable....

      Majeur

      Supprimer
  8. De ces grands bâilleurs de fond des Nuits républicaines, de ces grands vertueux, nous pouvons dire sans exagérer qu'ils sont toujours prêts à "jeter le chat aux jambes de quelqu'un".
    « Le rendre coupable d'une faute qu'un autre a commise » (Furetière).

    RépondreSupprimer
  9. Une véritable vedette, ce chat. Nous avons aussi "laisser aller le chat au fromage" qui appartient à ce français oublié pourtant admirable.
    « Manière de parler libre et basse, qui se dit d'une fille qui a accordé la dernière faveur, qui s'est laissée persuader à faire faux bon à son pucelage, qui a fait brèche à son honneur. » (Le Roux).
    Source : Le Littré. Le dictionnaire du français oublié. Les mots, les expressions et les proverbes de la langue d'hier.

    RépondreSupprimer
  10. Dire que vous avez jeté ce malheureux chat à l'eau uniquement pour justifier la justesse de votre billet ! Il suffit pourtant de voir son regard terrorisé...

    RépondreSupprimer
  11. Loin de moi l'idée de vouloir vous corriger, mais en fait on dit un "québécisme" http://www.usherbrooke.ca/crifuq/fileadmin/sites/crifuq/contributions/REMYSEN_Emploi.pdf
    Myrto303

    RépondreSupprimer
  12. Aussi con qu'un chat sur un bord de route...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, mais non, vous exagérez, vous oubliez Bébert (1932 - 1952), son silence, sa clairvoyance, sa connaissance « dans les ondes »...

      Supprimer
  13. La nuit tous les chats sont gris, le tigré qui daigne vivre dans mon humble demeure, ne devient pas gris la nuit, pourtant je l'observe .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. grandpas, il y a longtemps que je voulais vous dire que je vous trouvais trop chou !

      Supprimer
    2. Si vous le voulez, tant que ce n'est pas de Bruxelles.

      Supprimer
  14. Il y a aussi : "A bon chat bon rat", et sa fameuse réciproque : "A bon chien bon rien" !

    RépondreSupprimer
  15. Profitons-en pour recommander [[https://www.amazon.fr/B%C3%A9bert-Louis-Ferdinand-C%C3%A9line-Fr%C3%A9d%C3%A9ric-Vitoux/dp/2246038731/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1461519429&sr=1-1 ceci]]

    En espérant que mon lien hypertexte marche.

    Alain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Raté !
      Emmanuel F. m'avait obligeamment donné la formule, mais je l'ai perdue.
      Emmanuel, siouplaît !

      Alain

      Supprimer
    2. Si je peux vous aider :
      votre texte.
      Nb :
      Il y a bien un espace entre a et herf.
      Bien à vous

      Supprimer
    3. Bon....
      Je ne comprends pas ce qui s'est passé mais mon exemple est parti en c...

      Supprimer
  16. J'aimerais faire un lien sur le mot "ceci", renvoyant à cela :

    https://www.amazon.fr/B%C3%A9bert-Louis-Ferdinand-C%C3%A9line-Fr%C3%A9d%C3%A9ric-Vitoux/dp/2246038731/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1461589004&sr=1-1

    Merci

    Alain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Répondez pas tous à la fois !

      Alain

      Supprimer
    2. La question a déjà été traitée sur ce blog à la pointe de la technique et si Monsieur Goux ne veut pas vous répondre, c'est certainement parce qu'il n'aime pas les références à Céline, comme presque tous les commentateurs de son blog. Sauf moi qui suis la caution antisémite, heureusement pour vous. J'en profite d'ailleurs pour rappeler que les arabes sont des sémites, on n'a pas souvent l'occasion de rigoler.
      Si vous aviez le temps je vous raconterais aussi la blague du séfarade qui rencontre un autre arabe...
      D'accord, ce n'est pas votre tasse de thé à la menthe...bon.
      Voilà

      Supprimer
    3. On peut constater au passage que c'était déjà le même Alain qui posait la question le 6 décembre 2015.
      Il n'a aucune mémoire, et entre temps il n'a pas été foutu de trouver comment mettre son pseudo à la place d'Anonyme. Un sérieux concurrent pour Elie Arié.

      Supprimer
    4. A-t-il remarqué le bouton Aperçu à la droite de Publier ?
      Le suspens est à son comble, réponse dans les prochains épisodes...

      Supprimer
    5. Didier Goux a raison : "Trop fort, ce jazzman !" Aussi, bien que je sois moins aryenne que j'en ai l'air, et en conséquence, plus bête que j'en ai l'air, je demande solennellement à jazzman de me prodiguer des leçons de HTML !

      Supprimer
    6. Assez grande ignorance

      -du terme "sémite", qui a été inventé par un linguiste/épigraphiste (spécialiste de l'écriture) à la fin du XVIII ème siècle pour désigner un groupe de langues ( arabe, araméen, hébreu,akkadien, phénicien, hourrites-venus du Caucase, etc.)écrites et parlées par des gens d'ethnies très différentes;

      -et du terme "antisémite", qui n'apparaît qu'à la fin du XIXème siècle, pour ne désigner que l'hostilité aux seuls juifs.

      Supprimer
    7. Citons le Littré :
      Nom de peuples asiatiques ou africains qu'on rattache, d'après la Bible, à Sem, comme à leur auteur.
      Donc Emile Littré était un grand ignorant. Et Elie Arié ne connait évidemment pas la bonne réponse :
      Antisémite : désigne quelqu'un que les juifs n'aiment pas.

      Supprimer
    8. Ce serait avec plaisir, Mildred. Vous savez que comme tous les goyim, je suis très sensible aux flatteries.
      Ce que j'ai expliqué n'est qu'un truc destiné aux gens qui aiment creuser le pourquoi du comment et vous savez que ça ne vous prend qu'après le troisième porto.
      Il y a des tas de cours de HTML en ligne, et en fait on n'est pas censé programmer ce langage à la main mais le faire par le biais d'outils informatiques étudiés pour comme disait Fernand Raynaud...

      Supprimer
    9. Vers 1800, les épigraphistes avaient classé toutes les écritures connues en trois groupes, auxquelles ils avaient eu l'idée de donner les noms des trois fils de Noé : Sem, Cham et Japhet; les 2 derniers groupes ont explosé depuis, mais le premier, assez cohérent, est resté.
      Bonn, je ne suis pas là pour faire votre instruction élémentaire,cherchez vous-même sur internet.

      Supprimer
  17. Bon, monsieur Goux : vous le noyez quand, ce chat que vous avez jeté à l'eau, pour qu'on puisse avoir droit au billet suivant ?

    RépondreSupprimer
  18. Je me souviens fort bien avoir posé cette même question, peut-être le 6 décembre, je veux bien vous croire, et avoir reçu une réponse d'Emmanuel F., suivie d'une précision de vous, Jazzman. Je vous en remercie tous deux une fois encore. Hélas, un changement de PC m'a fait perdre la recette que j'avais soigneusement notée. Quant à apprendre par cœur des lignes de HTML, alors là... C'est pourquoi je comptais un peu sur vous, sans vouloir abuser. Je vais donc fouiller dans les archives.

    Je n'avais pas remarqué que les références à Céline étaient interdites sur ce blog. Le taulier confirme-t-il ?

    Mon pseudo n'en est pas un. Je n'ai ni compte Facebook ni d'aucune sorte et n'ai pas l'intention d'en avoir, même pour vous faire plaisir. J'ai bien remarqué le bouton Aperçu mais l'utilise peu, par paresse sans doute. A propos, comment faites-vous les italiques ?

    Enfin, je souscris à la remarque d'Élie Arié : antisémite ne s'applique qu'aux Juifs.

    Alain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? On peut évidemment citer Céline, ou qui on voudra. Je n'ai jamais interdit quoi que ce soit de ce genre, encore que, oui, l'antisémitisme rabique me déplaît profondément. Mais c'est sûrement parce que je suis partie prenante du grand complot sioniste mondial…

      Supprimer
    2. Inutile de dire que mon admiration pour Céline ne m'empêche nullement de conchier les antisémites.

      Supprimer
  19. Ça y est ! J'ai trouvé comment mettre mon vrai prénom en titre par le remplissage de Nom/URL.
    Et je sais faire des italiques en mettant <i> au début et </i> à la fin.

    Alain

    RépondreSupprimer
  20. Merci Alain , heureusement que vous êtes là !

    Alain

    RépondreSupprimer
  21. De rien,
    You're welcome, comme devrait dire Monsieur Goux quand il veut faire polyglotte...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.