vendredi 15 juillet 2016

De la maladie mentale chez les poids lourds


Cela devient très curieux à observer, de la part de nos “autorités” aussi bien morales que politiques, ces phénomènes de déni face aux actes de guerre menés contre nous par les musulmans (oui, oui : je stigmatise ; et, circonstance aggravante, je le fais en toute connaissance de cause). Plus la violence monte, plus, évidemment, il devient difficile de masquer sa source quasiment unique, et plus elles s'y emploient, avec une sorte de frénésie dont on sent bien qu'elle a annihilé chez nos impavides élites tout sens du ridicule. Ainsi, depuis ce matin, à propos du carnage qui a eu lieu à Nice, on parle sans honte, dans diverses gazettes, de “camion fou” ou de “chauffard”. Car chacun sait, et depuis toujours, qu'un poids lourd peut soudain, et sans prévenir, perdre l'esprit. On sent bien que, si le prochain kamikaze mahométan fait huit cents morts plutôt que quatre-vingts, il va devenir un “conducteur imprudent”. On le tancera fermement pour avoir eu le pied “un peu lourd” sur l'accélérateur et, après lui avoir implacablement retiré six points sur son permis, pour le conscientiser au niveau du conduire-ensemble un juge l'enverra, dans le cadre des travaux d'intérêt général, qui ont toujours donné de si merveilleux résultats, on l'enverra donner des cours de code de la route aux enfants des écoles, afin de les sensibiliser au problème de l'incivilité routière, laquelle peut frapper n'importe qui, de 7 à 77 ans.

Quant aux rescapés, nos bons apôtres ordonnateurs de cellules de soutien psychologique les enjoindront une fois de plus de “conserver leur rage bien au chaud pour plus tard”.

97 commentaires:

  1. A mon avis, c'était un type bourré qui allait en boite mais personne n'ose stigmatiser les ivrognes de souche louche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être avait-il, en plus, mis un masque de carnaval dans lequel on avait oublié de découper des trous à la place des yeux : ça arrive…

      Supprimer
  2. Ah je vois que vous aussi vous écoutez France Inter...
    J'avoue avoir sursauté en entendant l'expression ce midi.
    Encore un camion radicalisé me suis-je dit.
    D'une façon plus globale, la radio institutionnelle du vivre-ensemble a eut du mal a trouver les mots justes pour rendre-compte de l'attentat islamique de Nice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, écouter France Inter ????? Si vous êtes venu pour jeter le discrédit sur ma modeste personne, franchement c'est réussi !

      Supprimer
  3. Tous ces déséquilibrés sont musulmans. Sans aller jusqu'à conclure que tous les musulmans sont déséquilibrés, on peut quand même se demander si que l'Islam n'est pas un élément favorable à la survenue d'une dangereuse forme de maladie mentale chez certains de ses adeptes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce peut être aussi une coïncidence malheureuse : ne jetons pas la pierre (noire).

      Supprimer
    2. c'est a cause du racisme et du colonialisme des caucasiens qui fait que les non blancs (sauf les chinois surement des amis des juifs ceux la) vivent dans la misère et la violence donc ces actes sont justifiés par la domination occidentale du monde qui étouffe les peuples Le terrorisme est la seule arme dont les petit dispose contre les gros (car les médias, les écoles, et les bureaux de vote sont tous au mains des "sionistes internationaux")

      Supprimer
  4. Si on ne l'était déjà, ce serait à devenir fou.

    RépondreSupprimer
  5. On en dit aussi que son acte s'explique par un divorce douloureux, des soucis d'argent, problèmes professionnels...
    Il y a des cultures dans lesquelles, quand on a des problèmes personnels, on se suicide tout seul. Il y en a d'autres dans lesquelles on en fait profiter les autres, on tire sur les passants (surtout si ils sont koufars) quand on est "déséquilibré". Mais pour le vivre ensemble, il faut savoir accepter le culture de l'autre. Alors il faudra s'hbituer.

    Alfred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des gens très expansifs, que voulez-vous.

      Supprimer
  6. Pardonnez-moi d'être long et -contrairement à votre billet- sans humour, mais le sujet le mérite.

    Mais enfin, Didier Goux :que proposez-vous de faire concrètement que le gouvernement ne fasse déjà ?

    Vous savez bien que la stratégie de Daech consiste à dresser tous les Français non-musulmans contre les musulmans vivant en France, de façon à ce que ceux-ci se radicalisent en réaction, et à provoquer ainsi un climat de guerre civile : pourquoi se mettre au service de leur stratégie(comme le fait Corto74, qui invite à cracher sur toutes les femmes voilées, alors qu'il n'est pourtant pas con et que la vue d'une femme voilée l'indispose certainement moins que moi )?

    D'emprisonner tous les "fichés S", c'est-à-dire les musulmans jugés trop religieux (où commence le "trop"?); pour combien de temps : à vie?

    D'expulser tous les musulmans de France ? Pour les envoyer où : quel pays, même musulman, voudrait les accueillir (sinon, pas d'expulsion possible : on ne les laisserait pas descendre de leur avion)?

    Et bien : même si toutes ces mesures avaient été mises en œuvre...cela n'aurait pas empêché l'attentat de Nice, effectué par un Tunisien dont on ne sait même pas s'il était croyant ou pratiquant, et qui n'avait comme passif qu'une condamnation (bien sévère, à mon avis) de 6 mois de prison avec sursis pour une bagarre entre automobilistes !

    Et sans tomber dans le padamalgam, on connaît maintenant assez bien le profil de la majorité des auteurs d'attentats en France : ne connaissant rien à l'islam, dealers, fumeurs de shit, petits délinquants : donc, des gens qui auraient tous déjà eu une ou deux mains coupées s'ils vivaient dans un pays appliquant la charia, comme ils prétendent le souhaiter, mais ne le souhaitent évidemment pas!

    Alors, concrètement : à part aider la stratégie de Dech, vous proposez quoi ?


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous ferai remarquer que le sujet de mon court billet était notre déni face à une réalité de plus en plus… explosive, rien de plus.

      Supprimer
    2. M. Arié, dois-je vous rappeler que l'histoire récente a déjà connu des déplacements massifs et forcés de population ? A la fin de la guerre 5 millions de germanophones ont été obligés de quitter les pays dans lesquels ils vivaient pour rejoindre l'Allemagne. Plus près de nous, plus d'un million de personnes, en 1962, ont été obligées de traverser la Méditerranée pour rejoindre un sol qui leur était étranger. la remigration est donc possible. Il suffit juste d'une volonté politique et de mettre en oeuvre des mesures claires comme la suppression des aides sociales et autres AME, CMU, APL, etc. La perte de revenus issues de l'assistanat pousseront naturellement leurs anciens vers la sortie. Mais pour ça il faut un homme d'Etat qui assume. Et c'est là que le bât blesse, dans une démocratie larvaire c'est une denrée rare. La solution ne peut donc pas sortir des urnes.

      Supprimer
    3. @ Koltchak91120

      Comme en 1962, il faut une double volonté politique : celle du pays que l'on quitte, et celle du pays d'accueil.

      Supprimer
    4. Je rebondis sur cet intéressant commentaire en ajoutant que si, enfin, on procédait à la création d'un état palestinien digne de ce nom, peut-être qu'un grand saut dans les mentalités frustrées et rétrogrades pourrait être accompli...

      Supprimer
    5. Mais il y un état palestinien, il s' appelle la Jordanie.

      Supprimer
    6. "il faut une double volonté politique" Mettre en place des politiques de co-développement, proposer des avantages économiques ou alors utliser en dernier recours la menace, voire la force armée si nécessaire comme nous l'avons déja fait pour x raisons dans ces pays la Les solutions existent, la volonté politique non (les immigrés sont nos amis il faut les aimer aussi laissez moi vous dire le nom de nos nouveaux compagnons laissez moi vous présentez mes nuisibles préferés, voila la devise des élites en tout genre)

      Supprimer
  7. Une information qui vient de tomber : le camion fou avait un avocat «habituel».

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À partir du moment où les poids lourds peuvent développer des psychoses, pourquoi n'auraient-ils pas aussi des avocats ?

      Supprimer
  8. J'enrage qu'à Nice, cette ville où je me sens comme chez moi, pour y avoir passé les années de ma jeunesse, les gens n'aient toujours pas compris que leurs fleurs, leurs peluches, leurs gribouillis et leurs larmes sont la récompense que les meurtriers procurent à ceux qui veulent notre mort. A ce spectacle de désolation, les camionneurs fous d'hier, d'aujourd'hui et de demain doivent rire à s'en décrocher la mâchoire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas sûr que ces gens rient beaucoup…

      Supprimer
    2. Si, quand ils tuent.

      Supprimer
  9. A force de conserver notre rage au chaud, elle va finir par être trop cuite. Je me demande à quoi ça ressemble, une rage trop cuite .

    RépondreSupprimer
  10. (suite)

    Franchement, le rapport avec l'islam semble, cette fois, assez éloigné; cela évoque plutôt le cas de Andreas Lubitz, le pilote de la Germanwings :

    "Walid Hamou, le cousin de l'ex-femme de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, décrit aussi ce dernier comme un jihadiste improbable". Contacté par le Daily Mail, il raconte que Mohamed Lahouaiej Bouhlel "buvait de l'alcool, mangeait du porc et prenait des drogues". Par ailleurs, il ne faisait pas le ramadan et n'allait jamais à la mosquée.(...) L'auteur de la tuerie de Nice avait fait une dépression au début des années 2000 et n'avait pas de lien avec la religion, a affirmé à l'AFP son père en Tunisie."De 2002 à 2004, il a eu des problèmes qui ont provoqué une dépression nerveuse. Il devenait colérique, il criait, il cassait tout ce qu'il trouvait devant lui", (...)Il raconte que la famille avait alors emmené Mohamed Lahouaiej-Bouhlel chez le médecin qui lui avait prescrit des médicaments pour lutter contre ces crises
    nerveuses. Il a décrit un homme "toujours seul, toujours déprimé" et qui ne voulait pas parler.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tonton flingueur17 juillet 2016 à 02:30

      @ Elie,
      c'est fascinant de voir a quel point vous etes l'illustration parfaite de ceux que décrit Didier Goux dans cet article, lui était déséquilibré et son camion était fou... d'ailleurs c'est bien simple, a chaque attentat c'est ce que l'on entends des les premières heures; " Franchement, le rapport avec l'islam semble, cette fois, assez éloigné " il va en falloir encore combien pour que vous ne vous posiez que l'ombre d'une question, sérieusement ?

      Supprimer
    2. C'est la 5eme roue du carrosse.

      Supprimer
    3. Elie Arié, votre optimisme ou soulagement vous aveugle. Tout semblait prémédité et orchestré. Voyez cet article : http://www.europe-israel.org/2016/07/attentat-nice-un-journal-tunisien-devoile-tout-sur-le-jihadiste-auteur-de-lattentat/

      La photo de présentation de l'article devrait vous amener à vous poser des questions sur les raisons de votre cécité.

      Tout comme l'indécence pousse le gouvernement à nous dire qu'il faut nous habituer aux attentats, habile procédé pour se dédouaner et ne pas apporter des mesures concrètes (et parfois injustes, en période de guerre oubliez l'éventualité de continuer à appartenir à la famille formidable et au raffinement, il y aura des actes répréhensibles pour un progressiste mais ce sera le prix à payer pour notre survie ou alors on disparaît. Ce sont les sociétés séniles qui continuent à sourire et à vouloir être raffinées lorsqu'elles prennent des coups, les sociétés jeunes et dynamiques s’accommodent fort bien des dommages collatéraux (preuve en est ce " camion fou " qui a accepté de prendre la vie de personnes issues du monde maghrébin)... Il faut seulement une volonté, volonté qui permettra aussi d'apporter une réponse virile au problème. Vous raisonnez comme si vous vouliez garder le vivre ensemble intact, étendard de la République. Ce vivre ensemble n'a jamais existé et n'est qu'un concept mis en place par une sensibilité politique et rine d'autre. Il ne repose sur aucune légitimité. Vous voulez éviter à tout prix une guerre civile mais pour quelle raison ? La France a toujours connu des guerres civiles, c'est au bord du cercueil qu'elle se réforme. C'est terrible, on laisse une situation se pourrir pour au final choisir une réaction sans mesure (nous sommes loin de l'Angleterre, nous ne nous réformons que dans le sang, nous laissons les Bourbons de tout régime (monarchique ou républicain) nous mener au bord du précipice sans que nous réagissions car pour eux la soupe est bonne et pour nous, peuple de poète et léger, il serait indécent de nous montrer sous le jour de l'idéologie spartiate mais quand le précipice est là sous nos pieds, la réponse apportée sera sanglante... C'est une constance de notre histoire. La légèreté a été incarnée par 68 et ce fameux hédonisme, en fait ces gens portent une lourde responsabilité et veulent (pour éviter d'être remis en cause)que la jeunesse ne se soulève pas. Mais l'hédonisme c'est l'égoisme et la période est au sacrifice. Il y aune césure dans la société française. Deux modèles s'affrontent (tout comme il y a une césure au niveau international entre les Etats-Unis et la Russie)... Les gens sont en conflit, baladez-vous dans la rue, les gens se rentrent dedans... Le divorce est consommé. regardez lors des attentats du 13 novembre, combien ces jeunes semblaient sur une autre planète avec leur slogan " même pas peur ", leur look de ravis de la crèche dont l'objectif est de boire des bières à la terrasse quand une autre jeunesse voulait réagir autrement... Vos propos sur votre rejet des femmes voilées ressemble à de la poudre aux yeux (un procédé se rapprochant de la fameuse haine à garder en nous pour plus tard), dorénavant nous sommes en guerre mais certains refusent de le voir. Les aveugles veulenbt rester dans la véracité idéologique et non dans la vérité historique. Nous parlons d'extrême droite pour qualifier les actes antisémites alors que 90% sont le fait de musulmans. Nous psychiatrisons les terroristes pour ne pas parler de l'Islam, la grande parade qui avait servi les communistes, sert leurs enfants idéologiques, il suffit !

      Supprimer
  11. J'ai entendu une spichologue (de cellule spikologique) de TF1 dire que dans ces moment-là, il faut “se lâcher”, “dire sa douleur, exprimer sa colère”. C'est donc ce que je vais faire maintenant :
    Dans les années soixante, les algériens ont mis les colonisateurs français dehors, ceux qui sont dès lors devenus les fameux Pieds noirs, ils ont pris leur indépendance, ceux en quoi ils avaient parfaitement raison : je suis pour que les peuples vivent entre eux, c'est d'ailleurs pour cela qu'ils existent. Nous devrions nous inspirer de cet exemple et foutre dehors tout les immigrés de France qui nous emmerdent depuis quarante ans : en gros douze millions de personnes a transporté par bateaux jusqu'aux rivages de l'Algérie : voilà qui redonnera des couleurs aux compagnies maritimes exsangues. Autre bienfait, cela fera des logements pour tous ceux qui ont du mal à en trouver.
    Tiens elle avait raison, la spichologue : ça soulage…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M. Arié, dans sa grande sagesse, vient de vous expliquer que c'était impossible…

      Supprimer
    2. Et bien dites à monsieur Arié qu'en 1960 les algériens ne se sont pas posé autant de question pour foutre tout le monde dehors !, c'est à dire : en France : les espagnols, les italiens, les français…

      Supprimer
    3. @ Monsieur Y

      Tous ces gens étaient de nationalité française (l'Algérie, c'était auparavant des départements français); ils auraient pu rester et devenir binationaux, mais ils ont choisi de rentrer en France (à leur place, j'en aurais fait autant), et la France avait accepté de les accueillir.
      On n'est pas du tout dans le même cas de figure: il faudrait les forcer à retourner dans leurs pays d'origine (qui sont nombreux, entre ceux du Maghreb et ceux de l' Afrique subsaharienne)qui ne voudront pas nécessairement d'eux.

      Supprimer
    4. @Didier Goux: je vois que vous avez récupéré Elie Arié qui pense, grand bien vous fasse, je n en pouvais plus !

      Supprimer
    5. @ Corto 74

      Je comprends ça.

      Je vous ai signalé, que, dans votre dernier billet, lorsque vous écrivez " On nous a dit qu'il avait été abattu dans la cabine du camion. Okay ! Alors, qui est cette personne que les flics ceinturent au sol avant de l'embarquer ? ", il s'agissait d'une victime, dans une vidéo trafiquée par des stes conspirationnistes, preuves à l'appui :

      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/07/16/attentat-de-nice-une-video-manipulee-fait-croire-que-le-terroriste-a-ete-capture-vivant_4970688_4355770.html

      ce que vous saviez sans doute parfaitement - mais vous vous êtes bien gardé de le rectifier.

      De même, je vous avais signalé, dans un précédent billet, qu'il était absurde de comparer le coût de 850 000 € sur cinq ans du coiffeur de Hollande à la baisse de 9 millions du budget ANNUEL de l' Elysée pour conclure que c'était du même ordre- alors qu'il fallait évidemment les comparer au budget sur 5 ans (9 x 5 = 45 millions.)

      Là encore : vous vous êtes bien gardé de rectifier, et vous saviez certainement ce que vous faisiez, il ne s'agissait pas d'une erreur involontaire.

      Mais vous savez très bien, dans les deux cas, qu'aucun des membres de votre secte n'oserait vous le faire remarquer...n'est-ce pas, M. Grandpas ?

      Vous êtes un manipulateur, et j'essaie de savoir pour quelle cause vous travaillez.

      Supprimer
    6. Et moi, je vais commencer à me demander pour quelle cause travaillent ceux qui publient encore les prêches de Elie Arié !

      Supprimer
    7. Ah, parce que la socialie n'est pas une secte et ne déverse pas de mensonges depuis des années ?
      C'est le résultat du progressisme toute la merde qui nous arrive, pas du conspirationisme.

      Supprimer
  12. Billet qui me fait sourire malgré la gravité du sujet, nos dirigeants devraient savoir que lorsqu'on mange avec le diable, la cuillère n' est jamais assez longue. Pourtant ils laisseront les musulmans construire des mosquées pharaoniques , que cela soit Juppé ou le maire de Lyon..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normal : ils portent déjà des babouches, à l'intérieur de leurs têtes.

      Supprimer
    2. @ grandpas

      Vous imaginez les musulmans venir prier dans les églises ou les synagogues ?

      Supprimer
  13. Dommage, cette "blogroll" qui a disparu, qui permettait d'aller chez quelques voisins en passant par chez vous ..
    Quant au camion fou, effectivement -dans Var-Matin par exemple- on n'en peut plus de lire qu'un "camion a foncé sur la foule". Camion, voile ou couteau, ce sont des armes pour écraser les corps et voiler la chair en attendant de tailler dedans.

    RépondreSupprimer
  14. Rien n'est plus fantastique et plus fou que la réalité lorsque depuis des décennies les gazettes s'ingénient à la travestir.

    Oh horreur ! un énorme camion blanc déboule sur la promenade de Anglais, fonce sur la foule, écrabouille tout ce qui bouge. Mais comment est-ce possible puisque nous sommes supposés être en mode Vigipirate avancé ? Ça daube !

    En ce qui concerne le bon apôtre, la cellule de dégrisement s'impose. Mais le gauchiste culturel tournera toujours en réalité ses propres songes, tel un zombie. Quelle misère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je m'en tiens au titre du billet, Mr Arié serait un poids lourd ?

      Supprimer
  15. L'état islamique vient de revendiquer l'attentat de Nice, donc il n'y a plus lieu de parler d'un camion dépressif...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au nom du camion, pas au nom du chauffeur qui comme les medias essayent de nous le faire comprendre, est un pauvre garçon complètement traumatisé par un divorce insupportable pour cet homme.

      Supprimer
    2. La lenteur mise à cette revendication prouve bien que l'EI n'est pour rien dans cette opération. Et que celle-ci relève bien plus d'un cerveau psychologiquement perturbé que d'un acte de foi.

      Supprimer
    3. Ah mais si ! Cela pourrait bien continuer, puisqu'il se pourrait que ce soit une "revendication opportuniste" !

      Supprimer
    4. L'État islamique revendique en effet tout et n'importe quoi. Mais a-t-il tort de le faire, puisque même les "camions fous" roulent pour lui ?

      Supprimer
  16. Al Qaïda et Daech revendiquent tous les attentats, sans être forcément à leur origine: c'est ça, la décentralisation, l'autogestion et la démocratie participative !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Elie,
      Vous avez atteint le sommet de votre connerie....
      Sans argumenter plus que cela, vous me faites iech ...
      Et d'autres aussi je crois, alors arrêtez votre délire de vieux.
      Nous savons tous et le taulier surtout, que la vieillesse est un naufrage.
      Et vous, vous coulez.
      Concernant Corto, cherchez plus...il est...sensé.
      Le marcheur.

      Supprimer
  17. Au fait: et les Français de souche convertis à l'islam, on les expulse où ? En Musulmanie?

    Lire ici le passionnant récit d'une prof de philo "souchienne" : comment elle est tombée dans le salafisme, et comment elle en sortie :

    http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/11/salafisme-islamisme-prof-philosophie-facebook-echappe_n_10923700.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce qu'on peut en avoir à faire d'une pauvre fille tombée dans l'islam ? Et même si la pauvre fille en question était professeur de philosophie ?

      Supprimer
    2. Ils ont pris, le gentille religion même d'enfance.

      Supprimer
    3. C'est là qu'on voit toute la différence entre un philosophe et un prof de philo.

      Supprimer
    4. “Au fait: et les Français de souche convertis à l'islam, on les expulse où ? En Musulmanie?”
      C'est une question de Monsieur Arié.
      La réponse est : oui
      Nous ne sortirons de ce bourbier qu'à la condition que nous acceptions de devenir, au moins un temps, injuste.

      Supprimer
    5. Injuste et cruel, trop plus qu'ici ne le raconte.

      Supprimer
    6. Cette "prof de philo" n'est pas "souchienne". Faut lire les articles avant de les recommander, M. Arié.

      Supprimer
    7. "les français de souche convertis a l'islam on les expulse ou" Ben on n'a qu'a interdire l'islam On interdit bien le nazisme Certes cela n'empechera pas celui ci d'exister (tout comme l'interdiction de la prostitution et des drogues dans nombre de pays ne les a pas fait disparaitre bien au contraire un fait que les partisans de l'abolition des armes a feu refusent de prendre en compte, pareil pour les néo nazes et autres soraliens qui continuent de proliferer malgré les lois mémorielles),mais au moins on enverra un message clair aux musulmans NEIN ! C'est d'ailleurs le message que l'Allemagne, Wall Street et l'UE envoie a la France et aux pays récalcitrants dès que ceux ci veulent s'éloigner du droit chemin et l'argument principal des musulmans pour refuser toute réforme ou tentative d'ouverture politique économique ou sociale

      Supprimer
  18. Puisqu'on en est au rappel des années 60, continuons par ce détail désagréable à Mr Arié :

    http://lesobservateurs.ch/2016/07/14/bataclan-testicules-coupees-mises-bouche-decapitations-proteger-musulmans-gouvernement-a-censure-tortures-infligees-aux-victimes/

    Ca rappelle des trucs, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas dire du mal du FLN, bordel ! Combien de fois on vous l'a répété ?

      Supprimer
    2. C'est tout le peuple français qui est châtré depuis quarante ans. Il n'y a donc rien à attendre, rien à craindre ni à espérer.

      Supprimer
  19. Scoop : D'après ces voisins Charlotte Corday aurait mangé une rondelle de saucisson et bu un quart de rouge pendant le carême. L'assasinat de Marat n'aurait donc rien à voir avec la religion catholique.

    RépondreSupprimer
  20. C'est quand même ballot tous ces véhicules déséquilibrés, que ce soit ici, en Israël ou ailleurs... Et le contrôle technique, alors ?!!!

    RépondreSupprimer
  21. Et après on ne me croit pas quand je dis que j'ai viré Arié parce qu'il commentait trop chez moi et me cassait les couilles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dernier commentaire avant départ en vacances :

      Jusqu'à présent, je n'ai été viré que de 2 blogs : celui de Corto (avec qui j'ai poursuivi jusqu'à hier des échanges par mail, et qui m'a demandé poliment de cesser de poster chez lui- ce que j'ai évidemment fait), et celui de Jégou, dans un délire d'injures alcoolisées ("Va crever tout seul"et disproportionnées ( élimination de sa bloguerolle,etc.)

      Et, tous deux, pour la même raison psychologique; parce qu'ils n'ont pas supporté :

      -Corto, d'être pris en flagrant délit de mensonge (cf. supra),

      -Jégou, d'être pris en flagrant délit d'erreur d'interprétation politique ( il trouvait politiquement génial le coup de Hollande de la déchéance de la nationalité pour coincer la droite, je lui ai immédiatement dit que c'était une erreur qui se retournerait contre lui, et, dès que cela a été évident, n'a plus supporté que je lui rappelle sa première affirmation.)

      Dans les deux cas, des gens qui ne comprennent pas que "Penser, c'est penser contre soi" (Sartre). Le jour où je constaterai que, comme eux, j'aurai cessé de de remettre en cause mes certitudes, je saurai que je serai devenu gâteux comme eux - quel que soit leur âge et le mien.

      Supprimer
    2. Sauf que vous ne saurez rien du tout puisque, précisément, vous serez gâteux.

      Supprimer
    3. Vois en avez oublié un autre, celui d'Aristide Renoux.

      Supprimer
    4. Il est gâteux. Il ne comprend pas que je l'ai viré parce qu'il était casse couilles. Ce qui me désole (et motive mon commentaire), c'est qu'il refuse d'étudier cette hypothèse.

      Supprimer
    5. @ grandpas

      C'est vous? Alors condoléances :

      http://www.avis-de-deces.net/f_aristide-renoux-bouin-85230-vendee_210269_2010.html

      Supprimer
    6. C'est bien un vieux. Il passe sa vie dans les avis d'obsèques et il est odieux.

      Supprimer
    7. Ce type est encore plus fou qu'un camion !

      Supprimer
    8. Monsieur Arie , je me souviens d'un article sur le port d'armes qui s'est très vite envenimé.
      Je suis allé faire un tour avec votre patronyme, entre âne bâté et inculte personnage, vous collectionnez les amis.

      Supprimer
    9. Oui : beaucoup d'injures...comme chez Jégou ou chez Corto, d'ailleurs; ce qui est un point positif pour moi, non ?

      Supprimer
    10. @ Nicolas Jégou

      Lourdingue, votre humour...
      Non, je ne passe pas mon temps à consulter les avis d'obsèques, bien que je devrais, pour voir si je tombe ( jeu de mots! )sur mon nom: c'est le genre de chose dont il vaut mieux être informé.
      J'ai fait une recherche sur cet Aristide Renoux, puisque c'est Grandpas, et j'ai ainsi appris qu'il est possible de tenir un blog depuis l'enfer : on n'est pas près d'être débarrassés de vous!

      Supprimer
  22. Le djihad manifeste l’assurance des mahométans que nous avons la chance d’accueillir en France d’être désormais chez eux, tels des enfants turbulents qui torturent le chat et mettent le feu aux rideaux pour proclamer leur autorité sur les parents. Est-il autre chose que l’accélération du Grand Remplacement décidé par nos zélites, étonnées elles-mêmes du succès de leur entreprise, et qui bien sûr ne sauraient y voir aucun inconvénient ? Car les chats et les rideaux, après tout, se remplacent comme tout le reste.

    RépondreSupprimer
  23. La révolution Russe n'avait rien a voir avec le communisme je viens de découvrir que Lénine et Trotsky étaient des boursicoteurs qui possédaient des fortunes cachés dans de grandes banques allemandes et américaines, ce n'était donc pas d'authentiques communistes AOC garanti 100% de marxisme a l'intérieur qui ont mis la Russie a feu et a sang On peut donc voter Mélenchon sans crainte en 2017 alleluia enfin super génial

    RépondreSupprimer
  24. C’est qui ce mec
    tabassé et embarqué par les flics, dont personne ne parle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un fake des complotistes , aucun intérêt

      Supprimer
    2. @ bobcestmoi

      Même sans l'explication des Décodeurs du Monde, on voit bien, sur la bande truquée, que le type qu’emmènent les flics est une victime: il est incapable de marcher, ses pieds traînent par terre.

      Supprimer
  25. Monsieur Arié : je viens par erreur, de ventiler façon puzzle votre dernier commentaire (celui avec un lien). Si vous voulez bien le renvoyer…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est inutile, j'y avais déjà répondu plus haut, en fait.
      Bonnes vacances :moi, ce sera 2 mois sans Internet et avec beaucoup de confits de canard et de Cahors (et puis le festival de Figeac, pour la culture...)

      Supprimer
    2. Nous aussi, ça va nous faire des vacances ! Et comme on dit dans les milieux cultivés dans le Midi : et que le cul te pèle !

      Supprimer
  26. Il faut lire les thèses très intéressantes d' Olivier Roy , qui parle non pas de "radicalisation de l'islamisme", mais d'" islamisation de la radicalisation".

    Il donne l'exemple de tous ces jeunes qui, comme aux Etats-Unis, commettent une tuerie sans raison majeure, puis se suicident; Daesh donne à ces jeunes une raison, une cause pour le faire, ce qui éveille beaucoup de vocations chez ceux qui y étaient prédisposés pour des raisons psychopathologiques, même chez des musulmans non pratiquants comme celui de Nice qui ne s'est radicalisé que pour passer à l'acte, ou de non-musulmans qui ne se convertissent à l'islam que pour aller s'entraîner en Syrie (25 % des Français partis en Syrie sont des convertis de fraiche date.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Radicalisation de l’islamisme ou islamisation de la radicalisation, on voit bien la différence mais ça n’arrange pas nos affaires. Car si cette théorie est juste, alors Daesh peut compter sur d’inépuisables légions de pervers à la recherche d’un alibi, d’une bonne raison de nuire.
      Mais l’hypothèse est intéressante en ce sens où elle permet d’expliquer, au moins en partie, l’attirance de nos amis prograisseux pour l’islam. Au fond, c’est le même processus psychologique qui est à l’œuvre, dont Nietzsche parle quelque part à propos de la chasse aux sorcières − nuire pour des raisons morales − qui conduit les prograisseux, tout au long de l’Histoire, à choisir systématiquement le camp du pire au nom du Bien. Il est clair que depuis la Terreur jusqu’au djihad en passant par le communisme, l’empire du Bien et l’empire du carnage ont bizarrement toujours eu tendance à se confondre et à s’attirer les mêmes complices, dont Garaudy et Plenel sont les plus sinistres exemples . Voilà peut-être la clé de l’islamo-gauchisme.

      Supprimer
    2. C'est assez curieux d'observer que la droite, en partie, s'en prend aujourd'hui exclusivement à l'islam en se servant du logiciel laïcard et républicain et que la gogoche (par pur esprit de contradiction; ce qui démontre chaque jour qu'aujourd'hui c'est la gauche qui court derrière les réacs) en est réduite à nous expliquer que non, le problème ce n'est pas l'islam mais les racailles qui ne parviennent pas à s'intégrer et qui picolent comme vouzémoi.

      Ce en quoi la gauche, sur la question du terrorisme en France, a raison en partie mais laisse la porte grande ouverte à l'idée qu'au fond, tout cela est donc bien et avant tout un problème d'immigration massive et non assimilable. Et cette gauche bobocratique, sentant qu'elle est ni plus ni moins entrain de nous dire que le menhir avait raison en revient inévitablement à l'excuse sociale, psychologique et à la victimisation de l'islam pour ne pas perdre la face.

      Supprimer
    3. Je sens comme une tentation de nous refaire le coup de l'innocence des coupables et de la culpabilité des innocents !

      Supprimer
  27. Remis à jour après les déclarations guerrières de Sarkozy, et assez remanié :

    http://www.marianne.net/elie-pense/que-faire-ne-pas-faire-contre-terrorisme-islamiste-100244545.html

    RépondreSupprimer
  28. Dans un registre similaire nous avons les réflexions sur ce qui aurait pu être fait pour éviter cela : comment se fait il qu'un pays comme la France ne place pas des mines antichar le long de la côte d'Azur ? Pourquoi les constructeurs de camions réfrigérés n'ont prévu aucun système de sécurité anti-écrasage de foule ? Ne fallait il pas condamner la Promenade des anglais depuis belle lurette déjà ?

    RépondreSupprimer
  29. Je ne sais quoi penser de la vidéo postée dans cet .. , mais je n'ai aucun souvenir récent de quelque chose qui s'en approche.

    RépondreSupprimer
  30. Dites-moi, docteur Goux, quand je lis ça , je me prends à rêver de corde, de branche et de tabouret. Est-ce normal ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'obscur charabia d'une auto-proclamée poétesse amphigourique...

      Supprimer
    2. Qui lui a fait croire qu’elle était poétesse ? Je sais bien que dans les années soixante, des cohortes de PEGC syndiqués à gauche étaient vaguement payés pour faire écrire du Paul Éluard à leurs élèves de 5ème, mais est-ce que ça explique tout ?

      Je crois, Didier, vous avoir envoyé jadis un beau texte de Jean Dutourd intitulé Les ravages de la morale (l’avez-vous lu, au moins ?). Mais qui écrira Les ravages de la poésie ?

      Supprimer
  31. Un article très intéressant (enfin j'espère) ! : http://iphilo.fr/2016/07/18/2001-2016-apres-dostoievski-a-manhattan-nietzsche-a-nice-alexis-feertchak/

    RépondreSupprimer
  32. "...les djihadistes qui répandent le sang sont souvent le produit détourné de nos sociétés et non une réalité extérieure à elles."

    L'immigration massive, associée à la déculturation des pays occidentaux et des pays occidentalisés (la plus grande partie du monde), accouche de monstres, dont les plus manifestement monstrueux sont les djihadistes.

    Maise ne sais ce qui est le pire, de ces fanatiques que réchauffe en son sein l'Occident fou, sortis de la délinquance parasitique et racailleuse pour se vouer à l'égorgement de tout le cheptel kâfir, ou des deux pères mariés louant un utérus à Bombay et exigeant que l'enfant qui en est sorti obtienne son acte de naissance français avec filiation délirante en bonne et due forme. Les premiers sont certes bien plus malfaisants et patibulaires, mais, en somme, ce sont des massacreurs à l'ancienne, qui ont simplement troqué le cimeterre contre de la technologie koufarde, et qui n'ont pas besoin de traverser la mer dans des fustes et galiotes, n'ayant qu'à se donner la peine de traverser la rue pour saigner l'infidèle. Les seconds, je ne les aurais pas imaginés il y a seulement 10 ans.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.