lundi 11 juillet 2016

Bulletin de cure


Il y a donc trois jours que le geste fatal – ou qui sauve, c'est selon – a été accompli. Les prémisses en avaient été posées la veille, par un billet au titre prémonitoire : Sécession radicale (descendez de dix ou quinze centimètres, vous le trouverez). Vingt-quatre heures plus tard, vendredi, je dynamitai du bout de l'index non seulement la blogroll officielle, mais encore les blogs et forums que je tenais en liste cachée, ne conservant que deux ou trois sites d'information ; geste accompli avec tout de même une infime trémulation car je me demandais ce qui allait se produire ensuite.

Eh bien, il est arrivé que je me suis fort bien porté, depuis, de ce qui aurait pu se vivre comme un sevrage, avec son cortège d'effets secondaires, et qui n'a été qu'une libération, toute simple mais intense et fort agréable. Me dire, deux ou trois fois par jour, que, dans les cloaques où je pataugeais encore naguère, les mêmes batraciens continuent de produire les mêmes bulles méphitiques, et que j'en ignore désormais l'éclatement de surface, voilà qui ne cesse de me procurer cette sorte de frétillement des papilles que l'on éprouve juste avant la première gorgée d'un vin que l'on sait être gouleyant. Jusques aux livres que je lis, qui m'en semblent plus beaux et plus larges.

68 commentaires:

  1. Très heureuse initiative !
    D'autant plus que je n'en faisais pas partie ^^
    Je plaisante (précision pour les passants).

    RépondreSupprimer
  2. Et très jolie photo, en accord avec l'initiative.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore que la plage mériterait un bon nettoyage.

      Supprimer
  3. En somme : vous êtes en vacances !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En retraite, plutôt. Ou, au moins, en retrait…

      Supprimer
  4. Attention à la marée quand même...
    Michel Onfray, c'est dommage. Je pensais à aller chez lui en passant par chez vous.
    Va falloir que je me ré-organise.

    Duga
    Désorganisé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne doit pas être bien difficile à retrouver !

      Supprimer
  5. Vous dormez comme un bébé... Je savais que derrière ce clavier acerbe et acide (pfiou.......) se cachait un enfant....

    RépondreSupprimer
  6. Hé ho ! Remettez immédiatement une boguerolle, éventuellement avec uniquement mon blog. Comment voulez-vous que les imbéciles qui vous fréquentent viennent lire mes âneries (surtout que je faisais souvent des titres pour les énerver rien qu'à la vue de votre bloguerolle) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vôtre moins que tout autre, malheureux ! Venir sur votre blog, avec toutes les tentations malsaines de votre blogoliste, ce serait comme, pour un alcoolique fraîchement désintoxiqué, de pénétrer dans un bar pour y commander une limonade, mais avec l'effroyable attrait de toutes les bouteilles d'alcool appendues derrière le zinc, à quelques décimètres de ses yeux.

      Supprimer
  7. J'hésite encore à rédiger un petit commentaire aimable...
    Non que j'aie laissé des traces sur les sites que vous effaçâtes, mais quand j'étais jeune j'avais acquis une certaine sympathie pour les grenouilles, ayant reçu une bouée à l'apparence de ce sympathique animal.
    Mais de là à être traitée de batracienne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme vous n'avez pas de blog (à ma connaissance), vous n'étiez pas comprise parmi les batraciens en question…

      Supprimer
    2. Mais si, votre mémoire vous joue des tours : seuilcritique.blogspot.ch.
      Vous êtes même sur la blogroll de mes sites favoris !

      Supprimer
  8. Pourquoi est-ce que je me sens atteint, bien que ne figurant pas sur votre bloguerolle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que j'ai l'impression (sans doute fausse) que, si j'étais sur votre bloguerolle, vous n'auriez pas faut une exception pour moi.

      Supprimer
  9. A priori, votre décision semble vous faire le plus grand bien et acceptée presqu'avec ravissement par certains commentateurs. Soit. Sauf que votre Gouxit n'est pas vraiment démocratique puisque personne n'a été consulté et qu'en ce qui me concerne, je suis fort mécontent de cette suppression de blogroll car si j'en crois mon machin statistique, sur les 12 derniers mois, près de 150 000 personnes sont venues chez moi à partir de chez vous. Ceci dit, j'ai comme dans l'idée que de mon mécontentement vous vous fichez bien, n'est-il pas ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, je ne m'en fiche point ! Seulement, peut-on exiger de l'alcoolique repenti qu'il se mette à déprimer en songeant à la baisse du chiffre d'affaires de son ancien bistrotier ?

      Supprimer
    2. Bon ben je vais mettre Corto dans ma blogroll, alors, par sympathie pour les alcoolique repentis.

      Supprimer
    3. Qu'est que la démocratie vient faire là ??

      Supprimer
    4. C'est un beau geste Nicolas. J'allais râler car Didier Goux me permettait d'aller parfois lire l'infâme Corto en toute discrétion en passant par chez lui. Grâce à ton beau geste je vais pouvoir continuer mes petites visites clandestines.

      Supprimer
    5. Je suis vraiment très ému de pouvoir, me retirant, tisser de nouveaux liens entre de gros alcooliques sociaux-traîtres frisés et des pédés brocanteurs qui écrivent en blanc sur fond noir, ce qui est inadmissible.

      Supprimer
    6. Mais pas du tout. D'ailleurs on dit "fond lyonnais". Raciste ! C'est pas un frein (pédale de droite) qui aurait été raciste comme ça. Déjà que votre commentaire est limite homophobe.

      Supprimer
    7. Je dois être médium. Je savais que Corto pleurnicherait à la suite de la "mise à mort" de la bloguerole. Je sais aussi qu'il dira que "c'est pour rigoler" bien entendu ce que personne ne croira vu la personnalité hystérique qui le caractérise. Bravo Didier, rien que pour ça c'est uen bonne décision.

      Woland

      Supprimer
    8. Mais c'est démocratique!
      Didier Goux a voté et son option a eu une voix de majorité!
      (d'accord avec Nicolas Jegou, rares vont être les occasions de retourner le lire)

      Supprimer
    9. Oui, certes, mais ma page noire consomme bien moins d'énergie que la vôtre à s'afficher, ce qui préserve la planète. Si toutes les pages étaient noires on économiserait au moins 1% d 'électricité, ce qui n'est pas rien...

      Supprimer
    10. Mais qui a dit que je voulais la sauver, cette fucking planète ?

      Supprimer
    11. Il est libre Didier !
      Il s'laisse pas étourdir par les néons des manèges.

      Supprimer
    12. Sont choupinoux vos commentateurs, Didier ! mention spéciale à Woland.

      Supprimer
  10. J'adore cette photo !
    On dirait une crèche maritime (avec petit Jésus, hein Suzanne ^^)
    Ou une photo de Anne Geddes.

    RépondreSupprimer
  11. Moi j'aime bien l'éradication radicale, d'autant que je n'y étais pas !Se regarder le nombril suffit grandement …. Une question qui n'a rien à voir, peut-on donner du lait à son chat?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ! Contrairement à ce qu'on voit systématiquement dans les films, il ne faut pas donner de lait à un chat, une fois qu'il est sevré (sinon : diarrhée !). En revanche, toujours mettre à sa disposition un petit bol d'eau fraîche (enfin, fraîche, il s'en fout un peu : de l'eau, quoi), surtout si, comme je le recommande, vous le nourrissez avec des croquettes "sèches".

      Supprimer
    2. On trouve dans les bons supermarchés du lait pour chats, c’est-à-dire sans lactose.

      A part ça, cette affaire de blog roll me rappelle la décision que j’ai prise voici treize ans de me débarrasser de ma télé. Pas un jour je ne l’ai regrettée.

      Supprimer
    3. La télé, je suis obligé de la garder, puisque c'est par son truchement que l'on peut regarder les DVD et autres blu-ray…

      Supprimer
    4. Et aux pigeons, il faut leur donner quoi. Je dis ça, parce que pendant que
      Didier nous préparait à son Gouxit, une pigeonne est venue pondre ses œufs chez moi. Un peu comme tous ces blogueurs qui viennent pondre les leurs chez Didier - unique chance d'être lus. Bref, les petits sont nés chez moi. Vendredi dernier, je les ai foutus par la fenêtre, parce que j'en avais marre de me faire squatter. Le soir même ils étaient de retour. Et j'ai recommencé à leur donner à manger. Dans l'histoire, finalement, le pigeon, c'est moi !

      Supprimer
  12. Je ne pensais pas vous voir un jour dormir dans un buisson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juillet ça tombe bien pour entrer en retraite. C'est suffisamment théâtral pour épater encore les néophytes (les jeunes, donc) et cependant d'une délicatesse telle que seuls seront en mesure de l'interpréter ceux qui ont déjà quelque peu roulé leur bosse.
      Tout l'été pour s'habituer, c'est long...

      Supprimer
    2. Je vous ferai observer que je me retire des blogs des autres : ça ne veut pas dire que le mien va mourir (mais peut-être que si).

      Supprimer
    3. J'avais donc bien compris dans le bon sens !

      Supprimer
  13. Moi j'y étais ! Mais comme mon blog est aussi en lacune (l'envie s'émousse...) et que je ne regarde quasiment jamais les statistiques, je n'en souffre pas !

    Vous étiez mon plus gros pourvoyeur de visites à chaque nouvel article, avec Le frisé de la Comète et Corto.

    Reparler de bloguerolle me rappelle les temps bénis du Wikio.

    C’était un temps béni nous étions sur les blogues
    Va-t’en de bon matin pieds nus et sans chapeau
    Et vite comme va la
    langue d’un crapaud
    Le commentaire blessait au coeur
    les fous comme les sages
    As-tu connu Jegoun au galop
    Du temps qu’il bloguait à s'y perdre
    As-tu connu Didier Goux au galop
    Du temps qu’il égrenait ses mots
    Sur le Web

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que Madame est poétesse ! Z'avez vos papiers ?

      Supprimer
    2. Qu'est-ce qu'elle veut qu'on foute au galop ? C'est un nouveau bistro ?

      Supprimer
  14. Les réseaux sociaux peuvent être une forme d'addiction, et là je suis tout à fait sérieux. Je le vois parfaitement sur Facebook, sur lequel j'ai reporté l'essentiel de ma sociabilité virtuelle. Que de grands drogués on y croise !
    je comprends donc très bien votre décision.
    Pour ma part je n'ai rien supprimé, mais je ne consulte presque plus ma blogroll, ce qui revient à peu près au même. Sic transit gloria blogi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne parvenais pas à ne pas consulter la mienne ; il fallait donc prendre une décision radicale, destinée à pallier mon manque flagrant de volonté.

      Supprimer
  15. Chantiez vous, cette mémorable chanson de Raoul de *Godswarvel, connue du monde entier"Quand la mer monte"; lorsque vous étiez dans ce nid d'algues.
    * Désolé pour l'orthographe du nom, mais quel idée d'être affublé d' un tel blaze.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois bien ne même pas la connaître.

      Supprimer
    2. Certains dynamitages, comme celui de votre blogroll, sont salutaires. Comme Aristide le soulignait, les réseaux sociaux comportent des risques d'addiction; mon épouse me reprochait récemment d'y passer beaucoup trop de temps. Je n'ai pourtant pas l'impression d'être un drogué -je passe certes un peu plus de temps qu'auparavant sur Facebook mais je fréquente moins les blogs qui me donnent l'impression de tourner en rond. D'ailleurs, je me suis lassé d'écrire dans mon propre blog -je trouve cela de plus en plus vain, surtout avec ce pseudonyme ridicule, et le temps est venu, aussi, de le dynamiter.

      Supprimer
    3. Une certaine mauvaise foi me pousse à dire que c'est tout de même moins grave que le poker en ligne. Sauf si on gagne plus qu'on ne perd.

      Supprimer
    4. J’espère que vous pourrez ouvrir le lien.
      https://www.youtube.com/watch?v=ThKWnQNz254

      Supprimer
  16. Je viendrai quand même vous lire. C'est ma cure à moi.

    RépondreSupprimer
  17. Comment avez-vous pu ? C'est depuis votre blogroll que je m'en allais joyeusement naviguer vers d'autres blogs si d'aventure le titre du dernier article me semblait plaisant.

    Vous n'êtes qu'un horrible égoïste ! Vous allez perdre 50% de fréquentation au moins. Vous n'imaginiez tout de même pas que les gens viennent sur votre blog pour la qualité de votre prose ? Non la Blogroll était l'atout phare de ce blog.

    Vous venez de commettre une erreur marketing magistrale !

    Je vais devoir me trouver un autre étal de liens à blogs.

    Je suis aussi dépité que lorsque j'entre chez Leclerc et que je découvre qu'ils ont décidé de changer la disposition des rayons. Je ne pensais jamais voir ce genre de pratiques néolibérales ici.

    Trahi ! Je me sens trahi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux bien me dévouer pour tenir une blogroll réac, si vous voulez. Le problème c'est qu'il y a des imbéciles que je ne peux pas blairer et que ma blogroll va ressembler à n'importe quoi (déjà qu'elle a Sarkofrance et Didier Goux...).

      Supprimer
  18. Je ne comprend rien à votre sabir. Blog, blogroll, etc., n'est-ce pas ce vocabulaire que vous prétendiez abhorrer hier ? Mais j'apprécie vos publications et espère que vous ne resterez pas longtemps blotti au creux de cette vulve végétalisée. J'imagine que tout exercice de l'esprit y est prohibé. Vous n'avez même pas deux bouteilles de rouge au côté droit !

    Ursule

    RépondreSupprimer
  19. En fait la bkogroll n'est plus guère utilisée.tout le monde croisant désormais sur la version mobile, à part un ou deux minitelistes.En fait Vous êtes un précurseur, pour un fois, vous voilà modernoeud 😉

    RépondreSupprimer
  20. Sage décision. Internet, ça rend dingue.

    RépondreSupprimer
  21. Bulle méphitique toi-même !
    (Et toc !)

    RépondreSupprimer
  22. Une "petition" contre le Gouxit !
    Amike

    RépondreSupprimer
  23. Puisque vous êtes en retrait, peut-être pourriez-vous aller au cinéma ? Je viens de lire un article assez élogieux de Marie-Noëlle Tranchant dans Le Figaro, où elle semble avoir apprécié le film de Stephen Frears , intitulé "Florence Foster Jenkins", avec Meryl Streep et Hugh Grant.
    Et pour vous décider voici un échantillon du "talent" très original de cette dame :

    https://www.youtube.com/watch?v=qtf2Q4yyuJ0

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas mis les pieds dans une salle de cinéma depuis 1991 (c'était pour Terminator II…). Et ce n'est pas demain que j'y retournerai. Mais je le regarderai sans doute quand il passera à la télévision, d'ici quelques mois.

      Supprimer
  24. La crèche "revisitée" (admirez la novlangue) ,un beau petit Jésus dans un nid de mousse, tout cela inspire quiétude et silence.
    Manquent les rois mages, pour le ravi je peux m'en charger , ça me changera du Styx...
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  25. Plus de blogrolle ? ca va laisser une belle tête de gondole pour tes futurs romans, alterner avec des patchworks de Catherine pour la couleur .
    Bises du sud

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.