samedi 9 novembre 2019

Le Mur ou : Tentative de réhabilitation du communisme est-allemand

Bien entendu, les marionnettes pavloviennes qui grouillent dans les catacombes de chez Ternette y vont toutes, aujourd'hui – elles auront oublié demain –, de leur petit péan destiné à célébrer la chute du mur de Berlin (qu'elles appellent simplement “le Mur”, comme les mahométans disent “le Prophète”). Celle-ci a des souvenirs d'époque, cette autre des inquiétudes d'à présent, une troisième des attendrissements sans âge ou une brusque poussée de nostalgie sénile. Je ne critique pas : c'est “l'Espèce humaine”, comme disait Robert Antelme.

Pour apporter ma petite pierre à cette muraille en ruine, je voudrais qu'on me permette de noter une simple chose, inspirée par la photo proposée ci-contre. Que voyons-nous ? Un mur ? Non pas : deux murs. L'un maculé de gribouillis immondes, infantiles, hurleurs, agressifs et glaçants ; l'autre lisse, propre, digne, net, silencieux, imperturbable. 

On s'est donc bruyamment réjoui, alors et de nouveau maintenant, de ce que la moitié des Allemands qui en étaient privés, allaient désormais pouvoir s'exprimer, c'est-à-dire essentiellement saloper les murs à grandes giclées de tagures. Le 9 novembre devenait donc le jour du Guten Tag, celui où tous les Berlinois de l'Est allaient pouvoir faire la bombe, à l'égal des grenouilles décérébrées qui sautillaient déjà du côté festif de ce mur qu'ils venaient d'abattre pour en faire de petits souvenirs commercialisables. Et passer de l'état de vivants emprisonnés et bâillonnés à celui de cadavres braillards et dansant.

Ça valait le coup de pioche.

12 commentaires:

  1. Intéressante l'illustration. Elle montre à quel point la recherche de la propreté est suspecte. Les camarades que l'on aperçoit trainant derrière le camion doivent être de joyeux travailleurs volontaires. Alors que de l'autre côté, le badaud promène un clébard dont le simple budget annuel pouvait faire vivre une famille RDA.

    RépondreSupprimer
  2. Si tout se passe bien, votre billet va figurer chez Maxime Tandonnet !
    Quant à la réunification allemande - car c'est de cela qu'il s'agit - elle a déchaîné l'enthousiasme des imbéciles, car elle a permis à l'Allemagne, et cette fois sans coup férir, de régner en maître sur cette UE dans laquelle la plupart des peuples européens ne se reconnaissent pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas la réunification allemande qui lui a permis son succès économique en UE : bien au contraire, elle a coûté un max à la RFA ( surtout avec la décision de Kohl : 1 mark RDA = 1 mark RFA ) et, sans elle, sa position serait encore plus dominante.

      Supprimer
    2. ( suite )

      https://www.lepoint.fr/politique/jacques-attali-la-chute-du-mur-de-berlin-est-une-anecdote-sans-importance-09-11-2019-2346190_20.php

      Supprimer
    3. ( suite et fin )
      Mais, évidemment, rien n'est simple...

      Trente ans après la chute du mur de Berlin, l’héritage de la réunification continue de fragmenter l’identité allemande

      https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/08/en-allemagne-la-double-vie-de-l-ex-rda_6018521_3210.html
      via Le Monde

      Supprimer
    4. Eh ! oh ! on n'est pas chez Sarkofrance ici : arrêtez de "balancer du lien" que personne n'ira lire !

      Supprimer
  3. « Si tout se passe bien, votre billet va figurer chez Maxime Tandonnet ! »

    Que voulez-vous dire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout simplement que mon commentaire avec lien vers votre article est "en attente de modération" !

      Supprimer
  4. Le 9 novembre on célébrait la chute du mur de Berlin et le 10 novembre on hurlait Allah Akbar dans les rues de Paris. Chercher l'erreur !

    RépondreSupprimer
  5. Je suis à la recherche de la personne qui a essayé de franchir le mur dans le sens Ouest-Est au péril de sa vie.
    C'est pour une interview.

    RépondreSupprimer
  6. Z’avez raison. Lisez donc ça pour rigoler.

    https://blogs.mediapart.fr/yvan-najiels/blog/091119/le-9-novembre-1989-jai-compris-que-je-ne-serais-jamais-de-ce-monde?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66

    Et faites en un lien correct, si ça vous chante.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.