vendredi 25 novembre 2016

Ne lâche pas la rampe, Zébulon !


Mon cher Ali Zébulon (on est entre nous, n'est-ce pas ?), on dirait bien que tu as réalisé pleinement ton vœu le plus ardent, ta plus essentielle aspiration, à savoir te faire aimer de la gauche ; et tu dois être bien aise d'entendre les sanglots et les bêlements désespérés de tous les progressistes à nœud rose, depuis ta gamelle d'anthologie de dimanche dernier, face au redoutable Adolf qui nous menace de son goupillon giclant l'acide sulfurique par tous ses petits trous bénits. C'est toi qu'ils voulaient comme président, et certainement pas l'autre gestapiste en costume sur mesure ! Du coup, te voilà bien désolé de ne pouvoir sans doute pas leur accorder cette légitime satisfaction. Mais tout n'est pas perdu, tu peux encore rebondir.

Pour accéder à l'Élysée, il te reste l'itinéraire de délestage : la primaire de la gauche. Je fais le pari que si tu viens frapper à leur porte, NKM roulée sous le bras, les camarades vont t'accueillir comme le Messie (oh ! pardon…), comme la grosse bouée dont ils ont besoin pour se sortir du marasme gluant dans lequel ils s'enfoncent de manière inexorable en glapissant et agitant leurs petits bras, tels des sémaphores-en-gueule. Et je suis bien certain que tu triompheras dès le premier tour de la bande de marionnettes effilochées qui auront été assez téméraires pour oser l'affronter. Le meilleur d'entre nous sera devenu le meilleur d'entre eux, et ainsi sera lavé l'affront de la primaire à droite, dans laquelle tu es allé te fourvoyer d'une manière qui me reste inexplicable ; mais il est vrai que je n'entends pas grand-chose à la haute politique.

27 commentaires:

  1. Quand on est en campagne il faut mettre des hashtags dans les titres enfin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas quand on est un réactionnaire méphitique comme moi !

      Supprimer
  2. MDR !

    C'est excellent ! Merci Didier, on avait bien besoin de rire un peu.

    "...NKM roulée sous le bras..."
    Et moi je suis pliée !

    RépondreSupprimer
  3. "Mon cher Ali"

    Vous aussi, comme le premier Corto venu ???

    RépondreSupprimer
  4. Ah ! trop drôle, excellent... Ali va être ravi de toute cette bonne humeur qu'il suscite. L'effet vitamine sans doute !
    Tiens, je vais de ce pas aller vous faire un peu de pub chez H16 !

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. C'est sympa de votre part d'habiller Alain J. pour l'hiver. Il commence à faire froid.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne sais si vous avez écouté ce soir les deux derniers discours, celui de Juppé et celui de Fillon, j'en doute, mais au cas où: Qu'on me dise, alors qu'il avait été si bon lors du précédent, Juppé a-t-il pu à ce point se vautrer ce soir ?
    Fillon nous a parlé de la France, Juppé de méthanisation...

    RépondreSupprimer
  8. Entendu sur Business FM TV : "Alain Juppé s'est rendu à Colombey-les-Deux-Églises, au cimetière où repose le général de Gauche, pardon : de Gaulle"...

    RépondreSupprimer
  9. Très très bon, vous avez ensoleillé ma matinée ! "NKM roulée sous le bras", génial.
    Thierry

    RépondreSupprimer
  10. Juste, mais vous l'avez sans doute vu, la coquille suivante : "marionnettes effilochées qui auront été assez téméraires pour oser d'affronter", j'imagine que c'est "t'affronter"
    Thierry

    RépondreSupprimer
  11. Un billet qui rend cette chienlit de campagne, drôle 😁.
    Mais faites attention, certains lecteurs pourraient voter Iznogoud Juppé par pitié ou pour le plaisir de lire une autre intervention aussi hilarante.

    RépondreSupprimer
  12. Bon, comme avait coutume de dire un vieil ami à moi, « c'est pas le tout, de se marrer comme des dingues » : il s'agit maintenant, amis nauséabonds, compagnons méphitiques, mes frères et sœurs en puanteur, il s'agit de déterminer pour qui nous allons aller massivement voter à la primaire de la gauche. Histoire de déclencher la rumba dans leur petite kermesse confidentielle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ?
      Je croyais que le candidat de la gauche allait être éliminé demain ?

      Supprimer
    2. @Fredi M.

      Excellent !

      Ben oui, quoi; Juppé revêtant les beaux atours de notre gauche fin de règne, ça pourrait le faire ;)
      Parce que s'ils manquent de candidat, on leur refile bien volontiers !

      Supprimer
  13. Vous semblez découvrir la lune ...

    Et pourtant tout cela n'est pas nouveau, en 2002 la gauche avait appelé à voter Chirac, qui lui même avait incité à voter Hollande en 2012.

    Ah si tout était noir ou blanc sur cette planète, on ne se casserait pas la tête avec les nuances.

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  14. Et mon com alors, il est passé où ?
    Remarquez que je n'y disais rien d'autre que la pire des cruautés était celle qui déclenche un rire franc et massif à l'encontre de celui qui croyait avoir déjà atteint le Capitole !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai rien jeté, je l'jure !

      (Ah, si, : un commentaire particulièrement stupide et vulgaire de l'homme aux trois prénoms, René-Paul-Henri ou quelque chose d'approchant.)

      Supprimer
  15. "Et mon com alors, il est passé où ?"

    Ouf ! Il ne s'agissait pas de faire une faute de frappe, là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La faute aurait été parfaitement superfétatoire puisque vous êtes toujours bien présent ici !

      Supprimer
    2. Mouarf !
      Beau revers lifté !

      Supprimer
    3. Flûte ...
      Je répondais à Mildred.

      Supprimer
    4. Don't worry, be happy, Fredi, j'avais bien compris mais vous avez eu raison de préciser car il semblerait que, même ici, on soit cerné par les cons !

      Supprimer
  16. Brexit, Trump, défaite annoncée de Juppé, mort de Fidel Castro… Didier, un prochain billet sur El Caballo ? Histoire de verser une goutte de gaîté dans l’océan de larmes qui noie nos amis prograisseux accablés depuis quelque temps par un sort injuste...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.