dimanche 14 octobre 2018

Pour votre prochaine cure minceur… pensez Cantal !


Comme nul n'en ignore, nous venons de passer une semaine complète en Haute-Auvergne, autrement nommée Cantal. Bien décidés à bafouer toutes les règles de la diététique couramment admise, à en suspendre les rites et blasphémer les dogmes, nous nous sommes érigé un temple gastronomique provisoire, reposant essentiellement sur trois piliers de séculaire tradition :

Fromages
Vins
Cochonnailles

Cela en sachant que la facture, au retour, serait salée, aussi riche en kilogrammes surnuméraires que le furent nos repas en cholestérol, de préférence mauvais (à quoi cela rimerait-il de n'ingérer que du bon cholestérol, ce truc de fiotes ?). Du reste, hier, à mesure que les kilomètres défilaient, que s'accumulaient les tours de roues nous rapprochant du Plessis, Catherine et moi faisions de moins en moins les fiérots : la sentence était déjà presque audible ; la potence, au bout de la route.

Et puis, ce matin, embellie d'autant plus délicieuse qu'imméritée : Madame avait, durant ces agapes, perdu cinq cents grammes ; et votre serviteur, exactement le double. Vous savez ce qui vous restera à faire, si jamais l'envie vous saisit de vous affiner la silhouette.

13 commentaires:

  1. Avec des tripoux, vous auriez perdu le double.

    RépondreSupprimer
  2. C'est normal si vous avez mené là bas une vie saine.
    la marche, le fait de bouger compensent largement ce que vous appelez les repas non diététiques.
    Tant que vous mangez naturel et local, vous risquez dix fois moins que ceux qui mangent moins, mais plats préparés et industriels.
    Ainsi parlait Helene dici

    RépondreSupprimer
  3. Le miracle du bon air des montagnes !

    RépondreSupprimer
  4. Bravo ! D'ailleurs j'ai toujours pensé que manger ce qu'on aime ne faisait pas grossir.
    On grossit par désoeuvrement, parce qu'on mange trop sans même déguster...
    Vive l'Auvergne et bonjour à vous deux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manger ce qu'on aime, c'est ce que j'ai fait toute ma vie : j'ai vu le résultat, lors de ces quarante dernières années…

      Supprimer
  5. Perdre du poids après 8 jours dans le Cantal ? Vous êtes sûr que vous ne nous cachez pas une maladie grave ?
    A moins que, comme le chantait Brassens, «si j'ai trahi les gros les joufflus les obèses»...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maladie qui aurait frappé Catherine au même moment ?

      Supprimer
  6. Dites : comme résumé d'une vadrouille de 8 jours c'est un peu succinct...

    RépondreSupprimer
  7. Désolé, mes bons amis, pour ce “retard de validation” : je viens seulement de m'aviser que plus aucun de vos commentaires ne parvenait jusqu'à ma boitamel…

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.