samedi 19 octobre 2013

Mme Taubira, le singe et l'antenne parabolique


Les indignés multifonctions ont du grain à moudre, ces temps-ci, tellement qu'on en est essoufflé pour eux : occupés d'une main à faire remonter la petite grosse kosovareuse dans son bus scolaire, il leur faut en plus asperger de napalm une certaine Mme Leclere, sous prétexte, disent-ils, qu'elle aurait osé comparer Mme Taubira, ministre de la détention en plein air, à un singe. Ce qui est deux fois stupide.

C'est d'abord leur indignation qui est stupide, et même sans objet, parce qu'il n'y a absolument rien de choquant dans le fait de comparer Mme Taubira à un singe ; pas plus qu'à une antenne parabolique ou un dégorgeoir à poissons. Comparer deux choses, deux idées, deux êtres, c'est les poser l'un à côté de l'autre et examiner, peser, évaluer leurs dissemblances, leurs similitudes, leurs mérites, leurs défauts, leurs avantages et inconvénients mutuels, leurs forces et faiblesses réciproques, etc. Bref, c'est se servir de son sens de l'observation, de ses facultés de jugement, de son acuité d'esprit ; en un mot de son intelligence. Comparer Mme Taubira a un singe non seulement serait donc autorisé mais devrait même être vivement encouragé, notamment dans toutes nos charmantes zones d'éducation prioritaire.

Ce qui est également stupide, c'est ce que Mme Leclere a fait, à savoir assimiler Mme Taubira à un singe (ou à une antenne parabolique ou à un dégorgeoir à poissons). En plus d'être stupide, c'est très vilain : on n'assimile pas un être humain à un animal, surtout si c'est une femme et qu'en plus elle est de gauche et noire. Car il semble nettement moins vilain de caricaturer MM. Sarkozy et Pasqua en roquet et bouledogue, allez savoir pourquoi : question de galanterie typiquement française, sans doute. Il y eut même une époque, pas si éloignée, où ce n'était pas du tout malsain et faisait rire tout le monde, les futurs progresseux en tout premier lieu : c'était quand un dessinateur nommé Morchoisne transformait d'un coup de crayon les hommes politiques en animaux – vous vous souvenez ? Ravaler l'homme au niveau de la bête : il y aurait pourtant eu de quoi s'indigner à s'en faire péter la glotte, non ? Eh bien que dalle ! Pas un murmure dans les rangs, ça passait comme une lettre à la poste.

Aujourd'hui, le Morchoisne, s'il s'avisait de transformer Mme Taubira en singe sur papier Canson, il ne faudrait pas quarante-huit heures pour l'enchaîner à fond de cale avant de l'envoyer cuver sa nauséabonderie à l'île du Diable. Ou alors, on le conduirait sous bonne escorte armée jusqu'à la frontière franco-kosovarienne et on l'échangerait contre le boudin balkanique. Ça lui apprendrait à faire le malin.

20 commentaires:

  1. Oui enfin bon. Admettons quand même que c'est complètement con.

    RépondreSupprimer
  2. Vous êtes bien fin dialecticien, Didier ! Mme Leclère devrait vous prendre comme avocat. N'empêche que sans vous, elle aura du mal à faire prendre sa lanterne pour une vessie... Elle s'est montrée maladroite et le lobby simiesque n'est pas près de la lâcher !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jean-François Brunet20 octobre 2013 à 15:50

      Non, pas idiote, maladroite. En tous cas, certainement pas aussi adroite que M. Goux.

      Supprimer
  3. Il me semble que les caricaturistes de Charlie-Hebdo donnaient à la tête de jean-marie le pen sous forme étron et personne ne levait le petit doigt. De toute façon, le singe de 18 mois avait un regard moins haineux que celui de Taubira donc mauvaise comparaisaon

    RépondreSupprimer
  4. Dessinateur à Pilote: mâtin, quel journal !

    RépondreSupprimer
  5. Une certaine gêne à commenter cet article? Je repose donc la question, en quoi est il plus insultant de comparer Christiane Taubira, d'ailleurs très belle femme, à un singe que Nadine Morano, pas mal non plus, à une grosse vache? Voire de la traiter de conne ou de salope lorsqu'on vous assure que ce n'est que de l'humour.

    Nadine Morano et Christine Boutin sont peut être les femmes politiques actuelles les plus méprisées en France, on trouve drôle de traiter Morano de "poissonnière", Sofia Aram la juge vulgaire, c'est naturellement toujours de l'humour.

    Christine Boutin est quand à elle nommée "Caca Boutin" à l'AN, voire de "Boudin d'urgence". Les députés socialistes qui se sont émus du caquetage subi par une député écolo, ne se privent pas de ponctuer d'"Amen" ses prises de paroles. Rassurez vous c'est encore de l'humour, et dans le fond, Ch Boutin est certes députée mais cela n'empêche pas de dire d'elle qu'elle est "frustrée de la touffe" , là c'est de l'art (La Vie d'Adèle).

    Traiter Christiane Taubira de singe est stupide, mais je me demande si les personnes les plus indignées ne trouvent pas quelques vérités dans cette injure, ce qui les inciteraient à en refaire dans "l'abject"... Racisme larvé soigneusement caché?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre hypothèse finale est intéressante…

      Supprimer
    2. Il ne me semble pas que Christine Boutin soit encore députée.

      Supprimer
    3. Robert Marchenoir21 octobre 2013 à 01:24

      Christiane Taubira est une très belle femme ?

      Remarquez, il y a bien des journaux pour nous expliquer que c'est très bon de manger des insectes, hein.

      Supprimer
  6. Ce raisonnement est une sortie par la petite porte : tu dédouanes la connerie en oubliant que jamais elle ne pourrait être tenue pour une motivation profonde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne s'agit nullement de raisonner mais de rendre aux mots leur sens. Pour la seconde partie de votre phrase, je crains de ne pas bien comprendre ce que vous tentez de dire.

      Supprimer
  7. Espérons que notre future présidente, Léonarda, mettra un peu d'ordre dans cette basse cour…
    La loi c'est elle!

    RépondreSupprimer
  8. Votre petit singe, je le trouve très mignon, en tout cas beaucoup plus sympathique que madame Taubira. J'ai le droit de penser ainsi ou c'est réprouvé par la loi ?

    RépondreSupprimer
  9. Comme si la comparaison des Noirs à des singes était nouvelle et n'avait pas une signification bien connotée: allez, je vous laisse chercher laquelle.

    RépondreSupprimer
  10. Cher Elie, Napoléon III déjà était caricaturé en singe, dans certains corps de métier on appelle le patron le singe, donc rien de nouveau effectivement.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.