lundi 18 janvier 2016

Cette fois, ça y est


Il paraît que les files commencent à s'allonger dangereusement, devant les portes des librairies. Comme elles n'ouvriront que demain matin, certains courageux passionnés sont venus avec sac de couchage, bouteille thermos et petit ballot d'herbe-qui-fait-rire. On craint par ailleurs que la police, prétextant de l'état d'urgence, ne s'avise de disperser par la force ces attroupements suspects.

89 commentaires:

  1. "Didier Goux". C'est surprenant comme titre pour un bouquin de Houellebecq.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, si c'est avec ça qu'il espère faire péter la vente, il est mal barré.

      D'un autre côté, personne n'avait jamais entendu parler de Madame Bovary avant que Flaubert ne s'en mêle…

      Supprimer
    2. Vous auriez dû faire "le Chef d'œuvre de Michel Tournier".

      Supprimer
  2. les imprudents... moi j'ai précommandé sur *zon depuis un moment déjà

    petite anecdote de niguedouille que je suis : j'avais fait la recherche "Goux Paludes" et m'étais émerveillée que LCDMH ressorte en premier rang !
    j'étais prête à tresser des lauriers au moteur de recherche...
    j'ai quand même vite compris que juste "Goux" donnait le même résultats avec trois livres publiés (j'ai d'ailleurs commandé "Lettre à Didier" dans l'élan)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous vous intéressez à Didier Pironi ?

      Supprimer
    2. Tiens puisqu'il est question de pilotes, j'aimerais bien vous lire un jour à propos du Dakar.

      Supprimer
    3. Au risque de vous décevoir, je n'ai rigoureusement rien à dire à propos de cette exhibition. Mais alors là, tu vois, rien de chez rien.

      Supprimer
  3. Ici, c'est plutôt calme pour l'instant. Vos fans doivent attendre la fonte des neiges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois en effet aucune autre explication possible.

      Supprimer
  4. Je dois avouer que l'idée de ce titre, du simple point de vue du marketing, est excellente, et devrait vous amener force lecteurs. Après... ? Let's wait and we'll see !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça marche, appelez le prochain Le Chef d'oeuvre de ¨Patrick Modiano (ou de tout autre auteur à succès).

      Supprimer
    2. Il faudrait que je songe à déposer la franchise…

      Supprimer
  5. Est-il indispensable (ou préférable)d'avoir lu le dernier Houellebecq ( "Soumission", le seulk que je n'ai pas lu ) pour mieux apprécuier votre roman ?
    ( Attention ! Cette phrase comporte deux questions : 1 - indispensable ? 2- préférable ? )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est toujours préférable d'avoir lu le dernier roman de Houellebecq. Mais, en ce qui concerne le mien, de roman, ça n'a aucune importance. Enfin, il me semble.

      Supprimer
    2. Bon, alors je vais tout faire à l'envers : je vais d'abord lire votre roman, puis "Soumission".

      (Désolé pour les fautes de frappe dans mon précédent commentaire, mais je ne suis jamais bien réveillé avant midi; tous les malades que j'ai vu le matin -enfin, les survivants- tout au long de ma carrière médicale vous le confirmeront.)

      Supprimer
  6. 95 bd Raspail, 75006 Paris

    Ça va.
    Ce n'est pas bien loin de chez moi.
    J'irai à pieds dès demain, ça me fera une promenade.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravi de contribuer à votre bonne forme physique.

      Supprimer
  7. Félicitations !

    (J'avais lu "filles" au lieu de "files", j’étais partant pour camper aussi avec ma tente Queshua. Après relecture, je suis très déçu.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant car, tout à l'heure, en me relisant, j'ai cru également avoir écrit filles plutôt que files.

      Supprimer
  8. Bien que je commente peu par ici, je lis tous les articles. Avec plaisir. Si sieur Houellebecq attend ma queue pour faire une vente, il peut l'attendre, sans l'atteindre, longtemps.
    Comme je ne sais plus à qui j'ai souhaité la fameuse "bonne année", je te la souhaite fissa, ainsi qu'à Catherine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Curieuse façon de me souhaiter une bonne année, mon Cher, que de le faire en m'annonçant que tu n'achèteras pas mon livre ! Ce qui est par ailleurs ton droit le plus strict.

      Supprimer
  9. Mais j'y pense soudainement :
    d'un point de vue juridique, peut-on utiliser le nom d'un auteur à succès (à succès ou pas d'ailleurs) dans le titre d'un roman sans qu'il n'y ait eu un accord préalable ? Dans ce cas auriez-vous eu le privilège de rencontrer MH ?
    A moins que tout ça ne s'arrange entre maisons d'édition...je pense tout haut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut juridiquement avoir des pépins (j'ai oublié les termes exacts)s'il est manifeste que le nom utilisé n'est qu'un prétexte à la vente, une sorte de publicité mensongère. Ce n'est pas du tout, vous vous en rendrez compte à la lecture, le cas de ce roman. Du reste, par précaution, il a été donné à lire à un avocat spécialisé dans ces questions avant même sa fabrication, et cet homme de loi a donné son feu vert.

      Supprimer
  10. Est-ce aussi le chef-d'oeuvre de Didier Goux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme Didier Goux n'a publié aucun autre roman à ce jour, il s'agit donc bien de son chef-d'œuvre, en effet.

      Supprimer
  11. Ma libraire apportait ce matin des cafés et des biscuits aux malheureux transis qui attendent devant la boutique depuis deux jours. Elle m'a confié, les larmes aux yeux : "Depuis "Les Versets sataniques" et "Harry Potter", on n'avait plus connu un tel phénomène ! Ils sont vraiment à cran, on les sent prêts à tout pour avoir les premiers exemplaires ; c'est dingue, on va être obligés d'ouvrir dès cinq heures du matin !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens qu'on ne va pas tarder à me coller une recrudescence des bronchites sur le paletot…

      Supprimer
  12. La librairie locale, chère à Nicolas, a reçu "SON" exemplaire ce matin livré par un camion blindé de la Brinks escorté par quatre motards de la garde républicaine en habit d'apparat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un seul exemplaire ????? Ils cherchent l'émeute, les Loudéaciens, ou bien ?

      Supprimer
  13. Je suis heureux de l'avoir pré-commandé, sur amazon ce chef d'oeuvre est déjà "temporairement en rupture de stock"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ne savent vraiment pas quoi inventer !

      Supprimer
  14. Pourquoi le titre comporte-t-il un "C" majuscule à " Le Chef d’œuvre" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et mieux encore : Le Chef-d'Œuvre de Michel Houellebecq...

      Supprimer
    2. Par exemple : "L'Écrivain et l'Emmerdeur"

      Supprimer
    3. Chef-d'œuvre étant un seul mot, certes composé, je ne crois pas qu'il faille mettre la majuscule à œuvre.

      Mildred : c'est tout mon portrait, ça : écrivain aux Belles Lettres et emmerdeur sur ce blog…

      Supprimer
    4. Si l'on tient à respecter les règles typographiques et passer pour un(e) em… , on mettra une majuscule aux deux termes du nom composé (après-midi, chef-d'œuvre, etc.) formant le titre d'une œuvre.
      Les règles de typo sont, elles, souvent marrantes.

      Supprimer
  15. Je ne savais pas que vous faisiez de la sous-traitance et que vous écriviez les chefs-d'oeuvre des écrivains. C'est un travail de nègre qui a de l'avenir.

    RépondreSupprimer
  16. Je vois moi aussi sur Amazon " Temporairement en rupture de stock."

    C'est fou ! Je crois que je vais m'en remettre à la libraire, qu'elle se débrouille pour me trouver ce Chef d'oeuvre.
    Heureusement la neige a cessé à Rennes, sinon c'était le péril assuré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En revanche, il est noté "en stock" sur le site de la Fnac. Du reste, sur Amazon, ils disent simplement "pas de stock" ; ce qui doit vouloir dire qu'ils ont eu la flemme d'ouvrir le carton…

      Supprimer
    2. Par contre, je vous signale que "En territoire ennemi" est vendu, sur Amazon, pour la modeste somme de... 132, 50 € , même d'occasion :

      http://tinyurl.com/hh8j9xf

      Supprimer
    3. Les vendeurs de livres d'occasion me sidéreront toujours. Comment peut-on espérer vendre plus de cent euros un livre qui est parfaitement disponible chez l'éditeur, neuf et six à sept fois moins cher ?

      Supprimer
    4. Je pense qu'il s'agit d'une faute de frappe; juste en-dessous, vous le voyez à 23 €. Votre éditeur devrait le leur signaler.

      Supprimer
    5. En allant sur la page du vendeur on trouve 2 ex de "En territoire ennemi" à plus de 100 € et quelques livres de poche à 50 et 60€.
      C'est très fréquent sur Amazon où le descriptif des livres est, en plus, très souvent inexistant.
      Le site "Mare Libri" regroupe une quinzaine de sites de libraires professionnels européens. Il est un peu plus sérieux. On y trouve toutefois moins de livres récents.

      Majeur

      Supprimer
  17. J'ai regardé le film où on nous montrait de quoi Jayne Mansfield était capable pour faire la promotion de ses films. Eh bien croyez-moi, vous pouvez y aller, vous avez encore de la marge !

    RépondreSupprimer
  18. Ils me font marrer avec leur amazone par ci, leur amazone par là... autant s'adresser directement à la bonne crèmerie sise au 95 boulevard Raspail, les bouquins bien emballés seront promptement envoyés aux provinciaux éloignés. Frais de livraison dérisoires.
    C'est amusant, ce jour-même Les Belles Lettres sortent « Jeanne d'Arc Le procès de Rouen », certains y verront un signe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison : on peut le commander directement à la maison mère…

      Supprimer
    2. C'est ce que je viens de faire.
      Toutefois, comme le dit Cherea, il arrive que les délais soient fort longs en passant par une librairie.
      Avec Amazon ce n'est pas toujours terrible non plus, La Poste ayant perdu par deux fois des livres commandés.
      Mais quand on aime lire...on prend son mal en patience, sans trop rechigner.
      Je fais confiance aux Belles-Lettres !

      Supprimer
    3. "'adresser directement à la bonne crèmerie sise au 95 boulevard Raspail,"

      ah ben si j'aurais su j'aurais pas venu sur amazone.

      Commandé il y a plus d'un mois, il me faut tout de même attendre encore dix jours pour l'envoi.

      hélène dici

      Supprimer
    4. Vous devez encore pouvoir annuler votre commande, non ?

      Supprimer
    5. @Didier,

      Je crains des complications pour le remboursement (c'est payé depuis la commande) du coup je préfère attendre.

      hélène dici

      Supprimer
    6. Normalement, votre compte n'est débité qu'une fois la commande expédiée. Mais enfin, le plus simple est effectivement de laisser les choses suivre leur cours.

      Supprimer
  19. La dernière fois que j'ai voulu commander un livre par une librairie, ils m'ont donné un délai de 3 semaines donc on attendra que Amazon déballe le carton.
    Le livre a-t-il été envoyé à Michel Houellebecq?
    Aurez-vous une couverture presse?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un exemplaire (avec envoi) a été adressé à Houellebecq, ce qui était bien le moins.

      Supprimer
    2. Qui est ce Houellebecq dont toit le monde parle, Monsieur Goux , je connais donc si il a écrit un roman sur le sieur en question, c'est que le garenne vaut son coup de fusil.
      Il sera dans mes envies comme tant d'autres.

      Supprimer
    3. Il m'a semblé charitable de profiter de ma notoriété pour faire connaître un jeune romancier méritant.

      Supprimer
  20. Sacré nom d'un petit bonhomme ! Vous écrivez plus vite que je ne lis !
    Ceci étant, avant de le lire il faudrait que je parvienne enfin à remettre la main sur votre précédent ouvrage....
    Ce n'est pas tant que je fasse peu de cas de votre travail qu'il faudrait que j'envisage un jour de ranger les piles de livres qui traînent un peu partout, mais pour peu que m'effleure l'idée d'un début de rangement il me vient une immense lassitude.
    Le plus simple serait peut-être de prendre à nouveau l'un et de compléter la commande avec l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'exagérez pas ! Le précédent livre remonte tout de même à un an…

      Supprimer
  21. Monsieur,
    je vais de ce pas commander en abondance votre livre dasn l'espoir que fort de son succès votre maison d'édition vous oblige à creuser ce sillon financièrement profitable à tous. Dans deux ans, nous aurons le livre noir de Michel Houellebecq, puis, les coulisses de Michel Houellebecq et enfin, -suprême hommage-, Michel Houellebecq en personne vous fera écrire son chef d'oeuvre.
    N'y aura-t-il pas un de vos lecteurs-écrivants pour se lancer dans "Le chef d'oeuvre de Didier Goux" (qui n'est pas "le chef d'oeuvre de Houellebecq")?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et n'oubliez pas que, avant cela, j'ai déjà réécrit un roman de Renaud Camus (Loin) sous forme d'un Brigade mondaine

      Supprimer
    2. "La femme qui s'éloigne", si je me souviens bien ; c'était vraiment très culotté (et très réussi), il y a sûrement pas mal de lecteurs habituels des BM que ça a dû laisser plutôt perplexes !

      Supprimer
    3. Moiaussi je l'ai lu, celui-là !
      C'est le seul BM que j'ai lu, d'ailleurs. Et j'ai joué à reconnaître les passages de R.Camus, et j'en ai trouvé d'autres (qui n'étaient pas du Camus) drôlement bien !

      Supprimer
    4. Sans déconner, il y avait des emprunts à d'autres ? (C'est possible, hein : je ne m'en souviens pas, c'est tout…)

      C'est d'autant plus possible que j'étais assez coutumier du fait. Par exemple, dans un qui se passait à l'intérieur de Notre-Dame de Chartes, j'avais incorporé des paragraphes entiers de Hugo, parlant de Notre-Dame de Paris.

      Supprimer
  22. Voilà c'est fait.
    Au 95 j'ai vaguement eu l'impression de déranger la dame qui déballait des cartons mais enfin j'ai le petit (le gros) livre rouge.
    J'ai même eu droit à une réduction dont je n'ai pas saisi la raison tant elle me fut fournie dans un débit empressé qui me fit passer l'ouvrage de 21e50 à 20e42 très précisément.
    Y'a plus qu'à.

    RépondreSupprimer
  23. dans la mesure où Pot-Bouille se déroulera lui aussi dans ma ville semi-imaginaire de Montcosson, et presque entièrement dans un immeuble particulier de la rue des Juifs, que connaîtront fort bien les 53 lecteurs de Paludes,

    Je me disais aussi : Montcosson, Montcosson...où qu'c'est'y donc que ça peut se trouver cette ville ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ville inventée, en effet… mais pas tant que ça, en fait.

      Supprimer
  24. Ca doit être un gros succès vu que le livre commandé sur amazon le 4 ne me sera pas expédié avant le 26...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce délai est assez consternant. Je vais tâcher de me faire expliquer la chose jeudi…

      Supprimer
    2. J'insiste : profitez-en pour faire rectifier cette faute de frappe chez Amazon proposant votre précédent ouvrage pour 132 €...et qui est passé aujourd'hui à 109 €, prix toujours aussi délirant !

      On n'obtient ce prix farfelu qu'en tapant "Didier Goux" dans la requête; si on tape "En territoire ennemi", il est proposé pour 23 € !

      Mais cela peut vous nuire : si des gens vous découvrent avec "Le chef d’œuvre de Michel Houellebecq" et qu'ils l'aiment, certains iront voir ce que vous avez écrit d'autre, taperont "Didier Goux", et se verront proposer "En territoire ennemi" pour 109 €.

      Supprimer
    3. Votre objection serait valable si on ne pouvait trouver le livre QUE d'occasion. Là, pour l'avoir à 23 €, il suffit de l'acheter neuf, soit l'un des sites connus, soit à sa librairie de quartier…

      Supprimer
    4. Non : "En territoire ennemi" à 23,50 € n'est pas d'occasion ! Et à 109 €, il est neuf et d'occasion : cela n'a aucun sens.

      Supprimer
    5. (suite) Et ajoutons que "Le chef d’œuvre de Michel Houellebecq" est proposé chez Amazon,au même prix, neuf...et déjà d'occasion ! Cela na aucun sens.

      Supprimer
    6. Mais pourquoi donc tenez-vous tant à empêcher les gens de proposer les livres (les miens ou ceux des autres, car le phénomène est courant) au prix qu'ils veulent ? Celui qui est assez fou pour proposer En territoire ennemi à 130 € restera avec son volume sur les bras, voilà tout. Et si, par extraordinaire, il trouve un fou furieux volontaire pour le payer ce prix-là, eh bien, ma foi, tant mieux pour lui.

      Supprimer
    7. Je n'insiste pas, mais je voulais vous faire remarquer que le lecteur qui se fournit uniquement chez Amazon (et ils sont des masses), qui a aimé votre dernier bouquin, qui voudrait en acheter un autre, et qui le trouve à 109 €, y renoncera.

      Supprimer
    8. Tout le monde n'est pas nono au point d'avoir les deux pieds dans la même bottine !
      http://www.amazon.fr/gp/product/2251444874?keywords=en%20territoire%20ennemi%20didier%20goux&qid=1453315441&ref_=sr_1_1&sr=8-1

      Supprimer
    9. Mais c'est ce que je me tue à vous dire !!! Sur le site d' Amazon, si on cherche "En territoire ennemi", on vous le propose à 23 €; si on cherche les bouquins de "Didier Goux", on vous propose le même "En territoire ennemi", mais à 109 € , et pas d'autres offres !!!

      http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=%22Didier+Goux%22&rh=n%3A301061%2Ck%3A%22Didier+Goux%22

      Supprimer
  25. Cette fois, ça y est : je commande, moi aussi, le chef-d'oeuvre de Didier Goux !
    Tant il est avéré qu'il est difficile de résister à une publicité bien faite où, l'auteur, l'air de rien - surtout l'air de rien - vous amène à désirer posséder ce qui, lui, l'arrange que vous possédiez. Du très bon boulot !

    RépondreSupprimer
  26. en tapant "Didier goux" j'ai bien vos deux bouquins neufs avec le bon prix mais on me propose de chercher aussi Jeanne d'Arc

    RépondreSupprimer
  27. Suffit pas de commander, faut lire aussi ! Et moi, je lis !


    P. 59, Fadila est devenue Amira, avant de redevenir Fadila, définitivement semble-t-il.

    P. 285, les Pichette sont devenus Joliette.

    Remarquez, Balzac a certainement fait bien pis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Foutredieu ! Vous avez raison ! Mais à quoi sert, bon sang de bois, de relire un texte six ou sept fois, si c'est pour laisser passer des bourdes pareilles ? Le prochain roman (s'il y a un prochain…), ma parole que j'envoie direct le brouillon à l'imprimerie !

      Supprimer
    2. Ou alors, je vous le fais relire à vous…

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.