jeudi 28 janvier 2016

Vais-je regretter Mme Taubira ?


Oh, que non !

43 commentaires:

  1. Vous pourriez avoir un peu de compassion, quand même ! Comment cette pauvre femme va-t-elle continuer à exister, privée désormais par un sort injuste de ses moyens de nuire sans entrave ?

    Alain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle pourra toujours continuer à intenter des procès pour racisme, ça distrait toujours un peu.

      Supprimer
  2. C'est sans doute la couleur! Je ne crois pas avoir lu sur ce blog une seule note favorable ou exprimant un minimum d'intérêt pour un noir ou un non-blanc.

    Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce que je n'ai pas encore osé faire de billets sur le jazz (les amateurs de jazz sont terrifiants, avec ceux qui, comme moi, ne sont pas du cénacle).

      Supprimer
    2. Pourquoi tenter d'expliquer les ressentiments que peu susciter Taubira par sa couleur alors qu'ils sont si facilement explicables par le fait qu'elle est simplement chiante ?

      Supprimer
    3. Pour le jazz, je confirme que les zélotes de cette musique prennent ceux qui ne m'apprécient pas pour des béotiens.
      Je suis allé une fois dans une boite de jazz pour faire plaisir,jamais vu autant de cretins prétentieux au mètre carré.

      Supprimer
    4. Ah, mais, j'aime beaucoup le jazz, moi ! Durant quelques années, je n'ai même plus écouté que ça ! Seulement, je ne suis pas un "initié", juste un compagnon de route…

      Supprimer
    5. Vous vous méprenez Pierre et vous vous emmêlez les pinceaux.

      Et puis enfin, quel rapport avec la garce Taubira qui a garanti dans les faits l'impunité au sarrazin musulman, sans même parler de ses autres exactions nuisibles et revanchardes. Que dire de ses sinistres farces médiatiques, de sa conception toute personnelle de l'Histoire, et j'en passe ? La teigne, ennemie de notre peuple a décanillé, ces méfaits demeurent. Femme de réseaux, soutenue en toutes circonstances par les FF .·. et autre coteries, sa capacité de nuisance reste intacte.

      On peut se régaler à l'écoute de l'album "Courage" du Brésilien Milton Nascimento, se laisser bercer par le rythme subtil de "Vera Cruz" et de "Bridges", mais Taurira, non ! au secours ! L'enflure de ses discours me casse les oreilles.

      Cayenne, c'est fini ! Taubira pas encore.


      Supprimer
    6. Vous n'ignorez pas, Pierre, que les Africains se sont illustrés dans l'histoire de l'humanité, non seulement par la musique, mais depuis plus longtemps encore par un art apprécié des amateurs, analysé dès 1915 par Carl Einstein dans son livre Negerplastik et dont l'importance historique n'est plus à démontrer. Or il se trouve que, comme vous l'écrit Didier, ce blog parle rarement de musique et plus rarement encore de sculpture. Avec un peu de logique (est-ce si rare chez les antiracistes?), ça devrait vous suffire, comme explication. Mais il est tellement plus commode de prendre la pose...
      Ceci dit, vous n'avez pas tout à fait tort : dame Taubira, nommée pour défendre une politique que les socialistes savaient contestable (le mot est faible), fut choisie en tant que femme noire à seule fin que toute contestation soit mise sur le compte du racisme et du sexisme par les belles âmes qui nous gouvernent, relayées par les idiots utiles sans lesquels les socialistes ne seraient rien. Sa couleur excuserait-elle ses nuisances ?

      Alain

      Supprimer
    7. C'est bien ce que je pensais, les fatwas des zélotes du jazz sont plus terrifiantes que celles des mollahs chiites .
      Il est vrai que se retrouver empalé sur un saxophone à de quoi vous faire peur.

      Supprimer
  3. Mais qu'est-ce qu'elle vous a donc fait, Taubira ? Après l'"effet première année" du mariage homo, correspondant aux couples qui attendaient ça depuis des années, le nombre de mariages homo est en chute libre, comme dans tous les pays où il existe; quant au premier divorce homo, il a eu lieu 6 mois après l'instauration de cette loi.

    http://www.huffingtonpost.fr/2016/01/19/mariages-gay-celebres-france-baisse-importante-2015-insee_n_9016434.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est rassurant, avec vous, c'est qu'on n'est jamais déçu.

      Supprimer
    2. Je pourrais vous retourner le compliment...

      Supprimer
    3. Comme l'on si bien analysé d'autres que moi Taubira était une sorte de chiffon rouge, la caution gauchiste d'un gouvernement et de son programme politique par ailleurs centriste et européiste Par la grace de son discours clivant et engagé (ex la prison n'est pas la solution, toute critique du mariage pour tous et plus généralement de mon action et de mes discours ne sont que preuve d'intolérance voire meme de de racisme et d'esprit néocolonial affiché ou refoulé, d'accord elle n'a pas formulé cette dernière phrase de la sorte mais c'est tout comme)mais aussi de son passé politique (ancienne indépendantiste guyanaise dont les discours les plus récents n'indiquent aucune remise en question de ses passions de jeunesse bien au contraire) le gouvernement hollande redevenait de gauche et les cathos intégristes comme boutin et civitas, qui n'avait plus fait parler d'eux depuis la loi sur le PACS, loi dont on nous avait juré main sur le coeur qu'elle serait la "der des ders" puisque tout projet de loi sur un quelconque sujets sociétal court le risque de diviser le pays pour pas grand chose voire pour rien (le PACS, crée par et pour les couples gays sert surtout aux couples "normaux" qui représentent environ 80% des couples pacsés)Donc voila vous avouez vous meme que cette loi ne sert a rien (a part bien sur faire enrager tous les réactionnaires et tous les conservateurs de France et de Navarre) et pourtant vous n'en tirez pas les conclusions qui s'imposent

      Supprimer
  4. Vous faites quand même preuve d'une grande mansuétude, Didier, à cette dame.
    C'est la première photo où on la voit esquisser ce qui ressemble à un sourire. Cette personne a toujours l'air le plus mal aimable qui soit, on dirait qu'elle rugit.
    Quant au mariage homo, il fallait s'en douter, oui, que ça ne serait qu'un effet d'annonce, pourquoi aurait-on tout d'un coup envie de se marier.
    Je ne sais pas ce que vaut son remplaçant, mais c'est un député breton, il lui sera donc beaucoup pardonné !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux bien tout pardonner aux Bretons. Mais rien aux députés !

      Supprimer
    2. Les bretons au bonnet rouge, nous coûtent la peu des fesses en obligeant l'état a abandonné les portiques , tour cela pour voter socialiste quelque temps après.
      C'est deux aéroports que l'on devrait leurs imposer.

      Supprimer
    3. Je dois dire que leurs votes récents m'ont un peu refroidis à leur égard. Mais le Breton est foncièrement passéiste et réactionnaire : il votait pour les curés quand toute la France ou presque était devenue laïque, et maintenant il plébiscite le socialisme sans voir que cette doctrine exténuée est déjà passée dans la grande poubelle de l'histoire. C'est ce côté désuet et naïf qui me les rend sympathiques, je crois.

      Supprimer
    4. Tout à fait d'accord avec vous, Didier. Les députés, et même leurs assistants, au pilori, puis dans un cul-de-basse-fosse !
      Quand je vous dis que j'aime le médiéval.
      Et madame Taubira avec, elle leur dira des comptines.

      Supprimer
  5. En tout cas, la photo est là pour en attester, elle fait très bien la tête de canard avec ses doigts.

    RépondreSupprimer
  6. En tout cas, j'espère qu'elle va continuer à écrire ses si jolis poèmes à base de colibris et d'étoiles de mer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lui propose celui-ci, qui devrait cartonner :

      Un p'tit colibri
      Un' étoile de mer
      S'aimaient d'amour tendre
      Mais comment s'y prendre
      Etc.

      Supprimer
    2. Il y aurait aussi :

      Avec son p'tit vélo
      Elle avait l'air d'une conne
      Ma mère ...

      Mais là ce serait carrément raciste !

      Supprimer
    3. Elle préparerait un recueil ? Mon Dieu ! Emmanuel, vous me faites peur !

      Alain

      Supprimer
  7. La merveilleuse nouvelle que la démission de Taubira ; je n'y croyais plus et pensais que nous allions traîner ce "marqueur de gauche " comme un boulet malfaisant jusqu'à la fin du quinquennat.
    il est vrai qu'au cours de ces années au ministère de la Justice, elle a plutôt occupé les fonctions de ministre du laxisme, de la démagogie malfaisante et de la parole.

    RépondreSupprimer
  8. J'espère que vous allez cartonner sur les commentaires, parce que sur le billet, vous ne vous êtes pas foulé -vous auriez pu, mais le mérite-t-elle, cependant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça, pas foulé ? Il fallait tout de même le trouver, mon mini-haïku !

      Supprimer
    2. De mini haïku, j'avions point vu. Je vous présente donc des excuses aussi sincères que l'héroïne de ce billet. D'autant qu'un haïku n'étant déjà pas bien long, en faire un "mini" relève de l'exploit.

      Supprimer
  9. Vs êtes injuste avec vs même, je vois déjà poindre un sentiment de regret sous votre carapace

    RépondreSupprimer
  10. Elle pourra toujours se recycler comme croquemitaine, elle va se faire dew ponts d'or.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas très inquiet pour son recyclage, à vrai dire.

      Du reste, quand on fait du vélo, se recycler est une chose naturelle.

      Supprimer
    2. Il faut quand même savoir que sa spécialité, c' étaient les discours sans notes truffés de citations littéraires peu connues et sans erreurs .
      ( ce qui ne l'a pas empêché d'être une assez mauvaise ministre, ayant perdu presque tous ses arbitrages, et n'ayant réussi à mener à bout aucune de ses réformes.)

      Supprimer
    3. Croyez vous qu'elle gardera son vélo?

      Supprimer
  11. Moi je vais la regretter. Pensez donc ! Avec Tonnégrande au comptoir, il va faire la gueule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un autre côté, il va picoler double ou triple, et payer des tournées pour se sentir moins seul…

      Supprimer
  12. Moi, je vais la regretter. Et je vais vous dire pourquoi. Il y a un an j'étais en vélib place Vendôme. Tout les pirates rôdent toujours à deux encablures des gemmes. Bon je m'étais, exceptionnellemment posé au feu rouge. Cette dame c'est arrêtée à côté de moi. Elle m'a lancée un sourire. Je lui ai rendu avant de calculer les deux bleus avec leur vélos dans son sillage. Le feu est passé au vert. Elle a coupée en diagonale vers le ministère, suivie de ses ombres, j'ai continué tout droit vers Boucheron.
    Sans dèc,une ministre souriante et en vélo, je vous passe ses pas piquées des hannetons citations de poètes ou d'écrivains, qui m'ont rappelé le Malraux de mon enfance. Non pour moi je vous le confie. C'est une pointure.
    Bon je vais me calmer. on va remettre des énarques partout, et des Houellebecq en tête de gondôle. Ha ha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je discutais avec un ami la semaine dernière, qui partageait votre opinion, et qui considérait que la symbolique était très importante de nos jours.
      Comme si l'image, le paraître, devait primer l'être. Je n'étais pas vraiment d'accord, même si je respectais son point de vue. Imaginez une seconde qu'on vous amène une belle bouteille de bordeaux de 2008, et que celle-ci contienne un vieux Beaujolais, vous seriez déçu non ?

      Supprimer
  13. Votre commentaire s'affichera après approbation.

    Donc il s affichera pas , censure censure c est jouissif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le même commentaire, par ailleurs d'une subtilité contestable, n'avait déjà été déposé dès hier à 16 h 45 (voire plus haut, donc) sous un autre pseudonyme aussi bêta que celui-ci, je l'aurais peut-être validé…

      Supprimer
    2. c'est qui ce volatile de LibertaD qui spoile ma plume? il veut certainement que je le plonge dans l'eau chaude pour lui enlever les siennes. En tous cas il double les mots,c'est donc un bédaveur de mot.

      Supprimer
  14. Les Bretons, en général, ont depuis longtemps viré à gauche, menés, dans les terres catholiques, par des prêtres convertis à mai 68. Quant au nouveau ministre de la Justice, il militait déjà chez les socialistes au lycée Saint-François de Lesneven à la fin des années 70 où j'ai eu le privilège de le côtoyer.

    Joël

    RépondreSupprimer
  15. Assez bizarrement, je crois que nous allons finir par la regretter. Son successeur est une sorte de maniaque sécuritaire qui ferait presque passer la famille Bush pour une aimable amicale démocrate.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.