jeudi 19 octobre 2017

Enfin quelqu'un qui ne se moque pas du monde…

Danielle D., 1er mai 1917 – 17 octobre 2017.

Une centenaire sérieuse, comme on les aime : 
ni pas assez, ni trop d'années.

10 commentaires:

  1. Hé oui...
    J'ai pensé à vous en apprenant son décès.

    RépondreSupprimer
  2. Agaçant,à partir d'un certain âge, cet harcèlement sépulcral de toutes ces belles femmes qu'on a connues toute sa vie - pour peu qu'on soit un peu cinéphile- et qui s'en vont en ayant l'air de vous dire "Alors, tu viens, chéri ?"

    RépondreSupprimer
  3. Splendide cravate, avec toutefois un léger négligé au noeud. Dommage, tout notaire vous le confirmerait.

    RépondreSupprimer
  4. Dans sa petite Simca, la jeune avocate traverse Paris et chante à tue tête (mais juste et savamment) pour rejoindre la cellule de son premier client - croit-elle. C'est dans Un mauvais garçon, un film roublard et souriant tout de même. Elle y était adorable.

    Le cinéma français n'a pas suscité beaucoup d'actrices de ce calibre. Il me semble même qu'elle fut seule dans sa catégorie.

    RépondreSupprimer
  5. Weinstein débutait à cette époque et il se contentait encore d'une cravate.

    RépondreSupprimer
  6. Une centenaire qu'on regrette de ne pas avoir connue jeune. Quelle classe!

    RépondreSupprimer
  7. Une autre vénérable vieille dame ne passera pas le cap des cent un ans : la Maison Rigo, un bel hôtel particulier bâti en style néo-mosan, dont la destruction ordonnée par les autorités communales de Liège paraît aussi injustifiable qu'inéluctable.
    (Cf. mon blogue.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "(Cf. mon blogue.)"

      C'était la coupure publicitaire ?

      Supprimer
    2. Ben oui, mais c'est de la publicité pour la bonne cause. J'aurais eu quelque scrupule à faire de la publicité s'il n'y avait pas eu un intérêt plus important en jeu.

      Supprimer
  8. Jolies dates, le placophile que je suis, aussi, apprécie.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.