mercredi 24 septembre 2014

Danser la gigue sur un tapis d'immondices


Un simple petit tract, imprimé au recto, déposé dans ma boîte aux lettres et, je suppose, dans celles des autres Héberto-plessiens. Le texte, court, encadre un dessin outrageusement stylisé, représentant une fleur dont le cœur est remplacé par un smiley – et ce n'est qu'un début. La première “phrase” dit ceci :

Participez nombreux
à l'opération village propre
ramassage des déchets
organisée le :
samedi 4 octobre


On passera sur le côté totalement informe de cette annonce ; car, déjà les questions se pressent en bouquet, et d"abord celle-ci : pourquoi, tout soudain, ce besoin impérieux de déclencher une opération “village propre ramassage des déchets”, alors que, depuis des années, le passage hebdomadaire des éboueurs suffit à contenter tout le monde ? Nulle caravane de Rrrroms ne pointe jamais ses essieux par ici, nous ne comptons dans nos rangs villageois aucun représentant de populations “ayant une manière différente de s'approprier culturellement l'espace public”, si bien que les rues et les alentours du Plessis me paraissent, aujourd'hui comme hier, dans un état de propreté ne nécessitant aucune opération particulière, requérant les bonnes volontés et les forces de tous. Puis, l'on passe à la seconde phrase, laquelle est donnée entre parenthèses et en italique :

Elle sera suivie d'une animation sur les déchets et d'un 
rafraîchissement bien mérité.

Je ne suis pas certain que s'être mis à trois cents pour collecter des détritus clairsemés, voire inexistants, soit un motif suffisant pour aller ensuite se technicolorer le groin, mais admettons.  Non, ce qui provoque une réelle crise d'angoisse, c'est bien entendu cette mystérieuse et vaguement inquiétante animation sur les déchets dont on nous menace. On comprend bien que l'on n'échappera pas au dégradant spectacle de quatre ou cinq intermittents, pantomimant à qui mieux mieux et nous proposant un regard décalé et dérangeant sur les ordures ménagères, afin de nous permettre de mieux nous réapproprier nos fonds de poubelles, par l'adoption simple de quelques gestes écocitoyens. Mais comme ce sur est incertain et générateur de trouble ! Car une animation sur les déchets peut tout aussi bien signifier que nous serons, après cueillette, glane et rassemblage, conviés à danser tous ensemble la gigue sur le tapis d'immondices fraîchement formé ; ou que nous serons invités à une grande chasse au trésor festive, dans laquelle il s'agira de découvrir, grâce à une série de malicieux indices, la boîte de conserve intacte parmi toutes les éventrées préalablement collectées : l'incertitude est de taille.

Une chose est certaine : on ne va pas s'ennuyer, au Plessis, le 4 octobre. On va tous recréer du lien social et apprendre à mieux vivre ensemble, au lieu de s'occuper chacun de sa poubelle comme nous le faisions tristement jusqu'alors. J'espère qu'ils n'auront pas oublié le lâcher de ballon.

16 commentaires:

  1. Vous êtes incorrigible. Le lâcher de ballons est certes un acte généreux mais anti-écolo et passible des assises. En fait vous souhaitez une deuxième séance festive pour ramasser les ballons afin de trinquer aux frais de la princesse (du Plessis). J'ai bien envie de vous dénoncer aux Verts de par chez vous qui sauront bien vous faire faire abstinence et jeûne dans leurs champs de redressement.
    Buvez pendant qu'il en est temps !
    C. Monge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous remarquerez que j'ai mis "ballon" au singulier, pour ne pas me fâcher tout à fait avec ma minorité écolo.

      Supprimer
  2. Vous pouvez toujours faire une épandage de détritus la veille pour rendre ce ramassage de déchets crédible, vous pourrez toujours inscrire ''Signer Furax" en bas des tracts expliquant le pourquoi de ce geste.

    RépondreSupprimer
  3. Ici, ce sont les mômes qui y sont conviés. Ne recevant pas le bulletin municipal, je ne connaîtrai pas la suite des opérations. Pourquoi ne le reçois-je pas, me demanderez-vous? Parce que j'ai refusé de faire placer une boîte aux lettres règlementaire sur ma façade et que je me borne à garder un volet à moitié fermé où le postier met le courrier. Mais celui qui distribue le bulletin municipal n'a pas apprécié et me l'a fait savoir. Quand je lui ai dit que si le postier s'en contentait il n'avait pas à la ramener, cela ne lui a pas plu et donc nous sommes punis depuis (plus de 10 ans quand même!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est Clochemerle, chez vous ! Cela dit, vu la teneur des bulletins municipaux qu'il m'arrive de feuilleter, je crois que vous n'avez rien à regretter…

      Supprimer
  4. Je vous ai trouvé une animation : http://www.demotivateur.fr/article-buzz/regardez-au-moins-les-54-premi-res-secondes-de-cette-vid-o-c-est-tout-ce-qu-on-vous-demande-vous-ne-pourrez-pas-vous-arr-ter-apr-s-a-jur--805

    J'espère que vous y irez, rien que pour nous le raconter après.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous me voyez ramasser des sacs plastiques et des trognons de chou dès neuf heures du matin ? Dans une ambiance "conviviale" en plus ?

      Supprimer
  5. Arrêtez de gueuler le vieux ! Renseignez-vous plutôt SUR le rafraîchissement bien mérité. Ca correspond peut-être à une buvette avec la 1664 à 1€. Arrêter de critiquer les écolos, ils ont de très bons côtés, parfois.

    RépondreSupprimer
  6. Je trouve ça assez innovant un thé-dansant décharge. J'adhère au principe.
    Dans deux semaines vous aurez une invitation pour un goûter crotte.

    RépondreSupprimer
  7. "Recréer le lien social... avec un lâcher de ballon" hum... ça tournerait pas à la partouzette par hasard, la sauterie de ton douar ?

    RépondreSupprimer
  8. L'animation sur les déchets ce sont des déchiens animés


    Très très, mais alors très très très désolé
    Duga

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.