jeudi 19 mai 2011

J'y vais ou j'y vais pas ? L'angoisse devant l'inconnu

Ça a débuté comme ça. Voulant l'autre jour laisser en commentaire sur un blog le merveilleux incipit du Manuscrit trouvé à Saragosse, je n'ai pas réussi à le trouver sur le net. « Qu'à cela ne tienne, me dis-je alors, t'en voilà quitte pour la recopier dans le livre » – livre que je n'ai pas pu retrouver dans ma bibliothèque, comme il se doit, ce qui m'a un peu agacé puisque, bien entendu, j'étais certain de l'avoir.

Je me suis alors dit que, ajoutant ce petit fait irritant à l'engorgement chronique de mes rayonnages, je devrais peut-être acquérir un livre électronique, dans lequel je reconstituerais une seconde bibliothèque avec tous les classiques que j'ai possédés à un moment où à un autre et qui ont disparu Dieu sait comment. Opération peu coûteuse pour peu que je me cantonne strictement aux ouvrages tombés dans le domaine public et donc téléchargeables gratuitement.

Et c'est là que l'enfer du doute m'a poigné : quel appareil choisir ? Sera-t-il d'un maniement agréable ? Un nœud volant de mon espèce se montrera-t-il capable de manipuler l'engin et, avant cela, de le garnir en bonnes et saines lectures ?

Autant de questions torturantes qui requièrent des réponses avant le grand plongeon : je compte un peu sur vous tous et vos lumières…

32 commentaires:

  1. Un iPad 2. N'hésitez pas. Testé et approuvé par moi depuis quelques semaines...

    RépondreSupprimer
  2. Trop gros, le iPad ! Et puis, il fait cent mille choses dont je n'ai absolument pas l'utilité. Moi, je veux en truc qui sert à lire des livres et rien d'autre.

    Mais merci de votre avis.

    RépondreSupprimer
  3. Et le plaisir de toucher le papier, le caresser à chaque fois que l'on tourne la page, le petit coin que l'on corne, l'odeur du papier...toussa, terminé ?

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Didier,

    je n'ai aucun conseil à vous donner, mais j'ai Potocki dans ma bibliothèque. Voulez-vous toujours cet incipit ?

    RépondreSupprimer
  5. Je ne me sépare plus de mon " sony reader". Il ne sert qu 'à lire, possède un dico anglais intégré qu 'on déclenche en cliquant sur le mot qu'on veut traduire. On peut grossir les caractères en cas de presbytie (TRES UTILE POUR MOI).
    En plus il a un étui avec une mini-lampe pour lire la nuit : fini d 'être obligé d' éteindre.

    RépondreSupprimer
  6. Et sont-ils compatible avec mac ?

    RépondreSupprimer
  7. Corto : une fois de plus, vous avez lu trop vite : ce serait la bibliothèque d'appoint, uniquement pour les classiques.

    Tcheni : merci mais je ne me souviens même plus pourquoi je voulais cette phrase…

    dxdiag : en fait j'hésiterais entre le Sony et le truc d'Amazon.

    Catherine : à première vue, oui.

    RépondreSupprimer
  8. Moi, je ne serai d'aucune utilité en la circonstance, mais je tiens à dire que j'ai adoré le "noeud volant".

    RépondreSupprimer
  9. C'est du San-Antonio dans le texte !

    RépondreSupprimer
  10. dxdiag, que pensez-vous de celui-là ?
    http://www.lesnumeriques.com/sony-prs-650-touch-edition-p509_10126_16.html

    RépondreSupprimer
  11. Ce " une fois de plus " est fort inconvenant

    RépondreSupprimer
  12. Non seulement inconvenant mais de parfaite mauvaise foi !

    RépondreSupprimer
  13. Bah mettez tout ça sur votre PC et lisez les dessus au pire. Il suffit de tourner l'écran pour pouvoir s'avachir dans son canap et lire comme on regarde la télé (pour ceux qui en ont une).

    Faut être réac jusqu'au bout, pas trop de machins modernes.

    RépondreSupprimer
  14. J'avais eu droit à une présentation du FNAC book que j'avais trouvé intéressant. Très faible consommation grâce au système d'affichage spécifique etc. Recherche dans le texte etc. Pas mal mais il m'a alors semblé que les titres n'étaient pas si nombreux que cela.
    Pour ma part, voilà des années que je lis activement des pdf sur Gallica. C'est totalement gratuit et assez souple si on télécharge la totalité du livre sur sa bécane.
    La choix du pdf, critiqué à l'époque par ceux qui auraient préféré une version ACSII (en texte comme le FNAC book cité plus haut), m'apparait à présent une très bonne chose. On y voit en effet les pages comme elles existent et quand en plus des notes manuscrites y ont été apposées, le plaisir n'en est que meilleur. Les remarques assassines de Voltaire sur un livre de Rousseau (pardon, j'en ai oublié le titre) étaient un régal absolu.

    RépondreSupprimer
  15. Au titre de votre billet, j'ai cru que vous étiez candidat du Parti Socialiste ;+) à l'élection présidentielle. Me voilà rassuré !

    RépondreSupprimer
  16. Quant au Manuscrit trouvé à Saragosse ce n'est vraiment pas le bon exemple.
    L'histoire de ce texte est fort complexe. L'édition considérée comme le plus complète fut longtemps celle de René Radrizzani publiée chez José Corti en 1989 (la précédente édition de Caillois chez Gallimard est par trop lacunaire) jusqu'à la découverte et la publication par Francois Rosset de deux versions (1804 et 1810 qui différent sensiblement, elles sont toutes disponibles en GF Flammarion. Le tout n'existe qu'en version papier !

    La version de 1804 ne contient pas d'avertissement alors que celle de 1810 oui (encore que la paternité de cet avertissement soit sujette à caution).

    Version 1804 : ...cette chaine sourcilleuse...
    Version 1810 : ...cette chaine de monts sourcilleux

    RépondreSupprimer
  17. @Catherine : je pense que c 'est la version améliorée du mien ( fêtes de mères 2010)...ce doit être mieux. En tout cas je trouve ça très pratique, même si en effet ça ne remplace pas la relation avec l'objet "livre".
    ps: je ne sais pas si le rose irait bien à votre Didier mais il doit y avoir plusieurs couleurs.

    RépondreSupprimer
  18. Je voterai quand même pour l'ipad et si vous voulez vraiment petit, on peut le faire avec un iphone et on peut très bien lire ou écrire sur un tout petit écran .. même lire Rousseau ... Geargies

    RépondreSupprimer
  19. Alors là, je dois dire que vous m'étonnez.

    RépondreSupprimer
  20. Pour le manuscrit, c'est moi qui l'ai.
    Pour le lecteur, le sony est très bien, léger, et son écran tactile permet de tourner les pages en effleurant l'écran, mais aussi de surligner des passages, et tout et tout. Il y a un format poche qui est très tentant.
    Pour l'ordinateur, il y a un logiciel gratuit appelé Calibre, qui est une sorte de itunes du livre. Et pour trouver les livres électroniques, j'ai déjà plusieurs liens à te fournir. ça compensera un peu pour le Manuscrit qui est sagement posé en Franche-Comté.

    RépondreSupprimer
  21. M'enfin Boulouc, t'es pas encore couché !?
    J'allais justement dire : demande à Adrien ce qu'il pense du sien.
    Et non, je n'irai pas fouiller dans les cartons du grenier.

    RépondreSupprimer
  22. J'ai le plaisir de vous dire que j'en a foutrement aucune idée. Ceci dit, faites nous un rapport circonstancié dans quelques semaine. D'accord ?

    RépondreSupprimer
  23. Merci à tout le monde pour les avis.

    Un merci! spécial à P/Z que j'ai toujours plaisir à voir passer, et un autre à Boulouc, dont je me doutais que c'est lui qui l'avait (le Manuscrit)

    Je vais continuer à réfléchir…

    RépondreSupprimer
  24. "Trop gros, le iPad ! " Et encore. Vous verriez ses cravates à chier.

    RépondreSupprimer
  25. Ne pas oublier CALIBRE, superbe logiciel gratuit qui permet de convertir tous ses fichiers PDF, texte, htlm, word etc... en EPUB, le fichier roi pour le book électronique. La page du site est en anglais, mais ne vous inquiétez pas le logiciel est en français. pour le télécharger :
    http://calibre-ebook.com/

    RépondreSupprimer
  26. http://www.lecanardduloir.com/Biblio.html

    RépondreSupprimer
  27. Le Sony, sans hésiter. C'est le plus polyvalent et on n'est pas lié à un fournisseur (i.e Kindle d'amazon) ; en plus, il a un meilleur contraste que le Kindle.

    RépondreSupprimer
  28. J'ai l'impression que tout a été dit et qu'on peut passer à autre chose, ou bien ?

    RépondreSupprimer
  29. On peut, on peut ! Mais là, j'ai pas bien le temps…

    RépondreSupprimer
  30. "Comme je suis fort las de me faire imprimer et graver, je me contenterai de multiplier les copies de mon travail, seulement pour qu'il ne soit pas entièrement perdu." (Potocki, précurseur donc de l'Ipad et Hadopi).

    RépondreSupprimer
  31. On vient chercher le réconfort d'un petit billet réac et voilà sur quoi on tombe... Tout fout le camp !

    RépondreSupprimer
  32. Bab : mais je viens juste d'en publier un, un billet réactionnaire !

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.