mardi 31 mai 2011

Le printemps clair l'avril léger


N'ayant pu le faire tenir en rond, j'ai mis le journal d'avril en ligne.

11 commentaires:

  1. Toujours aussi agréable à lire ce journal ! Ah , pour le forsythia, une taille courte est recommandée après la floraison.

    Pluton jardinier

    RépondreSupprimer
  2. « Et le Titanic ? Tu crois que les riches se sont mieux comportés avec les pauvres, sur le Titanic ? » Car Modernœud ne peut absolument pas supporter que l'homme blanc, son ancêtre, son semblable, lui-même au besoin, ne soit pas sur la plus haute marche du podium dès qu'il s'agit de barbarie, de cruauté et de sauvagerie. Si le Titanic n'avait pas existé il serait toujours resté : « Et les Croisés de Godefroy de Bouillon ? tu crois qu'ils n'ont pas balancé de femmes à la mer, les Croisés de Godefroy de Bouillon ? »

    On peut citer le grand incendie du Bazar de la Charité : « Parmi ces hommes (ils étaient environ deux cents), on en cite deux qui furent admirables et jusqu'à dix en tout qui firent leur devoir. Le reste détala, non seulement ne sauvant personne, mais encore se frayant un passage dans la chair féminine, à coups de pieds, à coups de poings, à coups de talons, à coups de canne. » (Séverine).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bazar_de_la_Charit%C3%A9

    Ouf, Monsieur Goux n'est pas de ceux qui disent : "Ce n'est rien,
    C'est une femme qui se noie."

    Modernoeud Anonyme.

    RépondreSupprimer
  3. Pluton : ça, pour avoir été taillé court, il a été servi !

    Modernœud anonyme : c'est que je ne suis pas un révolutionnaire tunisien, moi…

    RépondreSupprimer
  4. Jacques Etienne31 mai 2011 à 17:46

    Merci pour cette nouvelle livraison. J'ai tout particulièrement apprécié le passage sur le "diarisme". Votre journal illustre de manière lumineuse les idées que vous y avancez.

    Merci aussi pour les nouvelles que vous nous y apportez d'Y. Y. lesquelles, faute d'être excellentes, sont au moins rassurantes pour qui s'inquiétait de ses silences. S'il se trouve avec vous, transmettez-lui mes amitiés.

    RépondreSupprimer
  5. "S'il se trouve avec vous, transmettez-lui mes amitiés."
    Les miennes aussi.

    RépondreSupprimer
  6. 1. Essayez Richter dans la D960...
    2. Vous devriez écrire un BM commençant pendant la nuit de noces entre Philippe et Ingeburge...

    RépondreSupprimer
  7. Merci! Combien on te doit?

    RépondreSupprimer
  8. "N'ayant pu le faire tenir en rond"
    Vous eussiez dû essayer les ronds de flan, il paraît que c'est très efficace.

    RépondreSupprimer
  9. Jacques Étienne et Carine : je transmets dès que je le vois…

    RépondreSupprimer
  10. J'avais bien noté votre provocation à ce moment-là. Seulement n'ayant aucune idée de ce à quoi vous faisiez allusion Greif, Dusapin, Hersant, Reverdy...j'aurai pu aller écouter deux trois truc vite faits sur youtube et pondre une réponse disons courtoise...cela n'aurait eu aucun sens. Alors j'ai décidé de ne pas répondre à votre commentaire qui me dépassait d'une bonne centaine de coudées. Vous avez ensuite fait un billet sur le même thème, je n'avais aucune raison d'y répondre. Mais je crois qu'en fait, ce qui a vous a dérangé n'est pas tant la non-réponse quant à votre proposition mais la non-réponse tout court, comme si on avait désobéi à une certaine Netétiquette ou blog Etiquette ou que sais-je.. Bon voilà mon sentiment.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.