samedi 24 décembre 2011

La double veillée de la rue de l'Église

 Ce soir, pour cause de Nativité, l'Irremplaçable quittera notre chaumière ouatée de neige virtuelle pour aller se joindre à la procession aux flambeaux qui parcourra les rues de Pacy, avant d'assister à la messe qui, elle aussi, à ce que j'ai bien cru comprendre, aura un rapport étroit avec ladite Nativité. Durant ce temps, le mécréant dans sa tanière organisera pour soi seul une procession au chablis sans sortir des étroites limites de son salon, en une sorte de Voyage autour de ma chambre délicatement alcoolisé. Pour montrer son respect des mystères divins, il remplacera néanmoins les habituelles chansons à boire et de salle de garde par un oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach, suivi sans doute d'une ou deux cantates du même. 

Durant cette heure et demie qu'il passera seul, il pensera sans doute fort peu au petit Jésus, parce qu'il n'est pas fou des enfants au berceau ni des squatteurs d'étable qui choquent son respect de tout ordre établi et des richesses honnêtement gagnées. Cela ne veut pas dire que ses réflexions décousues seront dénuées de mysticisme, mais on ne peut jurer de rien. 

Lorsque l'Irremplaçable sera de retour, l'agnostique perturbé fera sauter le bouchon de la bouteille de champagne qu'il aura préalablement mise à fraîchir pour elle ; et il en profitera – on peut considérer la chose comme assurée – pour gravir en sa compagnie une seconde Montée de Tonnerre, en devisant nonchalamment et en gobant les petits œufs de caille en gelée qui auront fait leur apparition sur la table du salon. Pour finir, les deux vieux mariés se féliciteront d'avoir traversé cette année à peu près sans encombre – et même avec quelques bonheurs discrets. Ils iront se coucher, parce qu'il faut bien que tout rentre dans l'ordre à un moment donné.

18 commentaires:

  1. Encore un billet pour vous montrer solidaire de nos frères musulmans qui vont boycotter la messe de Noël. C'est bien.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, mais je vous rappelle qu'ils sont censés boycotter aussi le chablis !

    RépondreSupprimer
  3. Votre solidarité n'a pas à être totale, non plus...

    RépondreSupprimer
  4. Habemus ivrognam !

    Ça fait cinq minutes que je n'arrête pas de rire ! Parce que moi, j'ai l'image, je vois tout !

    RépondreSupprimer
  5. Merci à vous, maître des lieux, pour avoir affiché dans votre liste "revivalifiée" les hurlements de rage d'un pauvre singe hébété par ce qui nous arrive.

    RépondreSupprimer
  6. Pakounta avec un blog !!!

    C'est vraiment Noël !

    J'y cours !

    RépondreSupprimer
  7. Allez savoir pourquoi, bien que peu amateur de blanc, je préfère une veillée à l'autre... Afin de ménager toutes les susceptibilités, je ne dirai pas laquelle. Joyeux Noël à vous deux !

    RépondreSupprimer
  8. Joyeux Noël à tous les deux !
    Geneviève

    RépondreSupprimer
  9. Ah, le chablis, sans doute un des plus grand vin du monde et bu sur du Bach, c'est un sacré luxe. Le petit Jésus en culotte de velours. (et le lendemain en déculottée de (che) voeux lourds)
    Joyeux Noël à vous.

    RépondreSupprimer
  10. Martin : l'ava,ntage est que nous n'attendons personne du week-end. Par conséquent, demain, on n'aura rien d'autre à faire que de les soigner, nos cheveux.

    RépondreSupprimer
  11. Je vous embrasse tous très fort.. Passez une bonne soirée, je pense à vous tendrement !

    Bon Noël !

    RépondreSupprimer
  12. Je suis satisfaite, cher Didier Goux, de constater que vous aimez le Chablis. Cela vous fait un point commun avec le sénateur Vert Jean-Vincent Placé.

    Comme vous avez l'air de mener, en plus, une vie relativement champêtre, j'en déduis que vous êtes écologiste et m'en réjouis.

    RépondreSupprimer
  13. Coralie, Nicolas a raison : restez correcte, bon sang de bois !

    Sinon, excellente journée de Noël à tous.

    RépondreSupprimer
  14. Que la ouate de l'alcool réel ne s'oppose pas à la douceur divine, elles sont complémentaires et nécessaires pour affronter ces temps incertains."Hiver vous n'êtes qu'un vilain".

    RépondreSupprimer
  15. Il n'est pas indigne de penser un peu au petit Jésus. Une supposition qu'il soit remplacé
    par son collègue Mahomet, votre Chablis et votre Champagne vous pourrez les oublier vite fait.
    Alors, hein, merci qui?

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.