jeudi 21 juin 2012

Les mots de l'ennemi : ter repetita (au moins)


Dans son avant-dernier billet, Corto se demande d'une part s'il est ou non islamophobe, d'autre part s'il est encore loisible de l'être dans notre belle France socialo-modernœuse. Je ne me prononcerai pas sur le fond, et surtout pas à sa place. Mais je n'ai pu que lui redire en commentaire ce que je crois avoir déjà énoncé plusieurs fois : en tant que “mots de l'ennemi”, le vocable islamophobie ainsi que ses divers avatars sont à bannir absolument de notre vocabulaire (sauf si l'on est soi-même islamolâtre comme on nous enjoint çà et là de l'être, bien entendu). Plus généralement, on tiendra éloignés de sa propre langue tous les mots qui suffixent en “phobie”, en tant qu'ils induisent la peur – ou qu'ils connotent les chocottes, si l'on veut sourire un peu.

Or, qui a réellement peur de l'islam, de celui qui dit clairement et en son nom propre qu'il souhaiterait le voir, sinon disparaître (ne rêvons pas…), du moins sévèrement tenu en lisière, ou de cet autre qui court au-devant de ses moindres revendications, rengracie au plus petit froncement de sourcil et s'efforce de l'innocenter de tous actes de barbarie, y compris ceux hautement revendiqués par leurs auteurs eux-mêmes ? Nous n'avons pas peur de l'islam : nous le refusons ; il ne nous effraie pas : il nous indispose ; nous ne tremblons pas devant lui : nous souhaitons le renvoyer dans ses déserts et, pourquoi pas ?, ses oasis ; nous ne frémissons pas lorsqu'il élève la voix : nous lui demandons de parler moins fort, et même de se taire tout à fait.

C'est pourquoi nous ne sommes pas islamophobes, contrairement à ceux, les vertueux bruyants, qui nous accusent de l'être. Mais islamofuges, ça oui, tant que vous voudrez. Au sens ou l'assiette au beurre qui amusait tant nos arrière-grands-pères était puissamment centrifuge.

74 commentaires:

  1. "islamolâtre comme on nous enjoint çà et là de l'être"

    Qui?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tous ceux qui ont intérêts à la faire et ils sont nombreux…

      Supprimer
    2. C'est quand même plus fin qu'un simple "aimez donc les muzz, ils sont mignons tout plein"

      Quand on nous vante les délices d'Al Andalus, censé avoir été le paradis multicul de l'époque, alors que lorsqu'on se penche sur les textes on s'aperçoit que les muzz égaux à eux-mêmes massacraient les prêtres catholiques, rançonnaient les fidèles, s'offraient parfois quelques petites chasses au juif.

      Je pense également à la mythologie de la transmission du savoir antique par les arabes. Fumisterie qui a été démontée pièce à pièce par Gouggenheim, ce qui lui a valu d'être ostracisé par ses collègues universitaires.

      Si on ment, c'est donc que l'on cherche à attirer le regard bienveillant sur des gens qui ne le sont pas, qui ne l'ont jamais été. A partir de là, j'entrevois deux solutions. Soit ceux qui se livrent sont islamolâtres et aimeraient convaincre les masses de la justesse de leur amour. Soit ce sont des coallahborateurs. Quoi qu'il en soit, dans un pays sain, ils devraient être publiquement dénoncés et mis au ban de la société.

      Supprimer
  2. Votre " fuge" me semble bien trouvé. reste à savoir si l'on peut l'appliquer partout où l'on mettait du " phobe "

    En tout cas, cela fonctionne avec degauchophobe .

    merci pour le lien :)

    RépondreSupprimer
  3. Pfff, ça c'est parce que vous avez trop écouté Vanilla Fuge dans votre jeunesse, à l'époque où vous étiez une sorte de hippie d'extrême gauche...

    RépondreSupprimer
  4. Que les vieux quinquas ne se montent pas la sègue, je sais parfaitement que c'est Vanilla Fudge.

    RépondreSupprimer
  5. Léon ne voit pas que toutes les élites essaient de nous convaincre que l'Islam est intelligent, tolérant et même aimant.

    La tolérance à l'égard de l'Islam, l'aveuglement qu'il suppose, est pire encore que l'aveuglement à l'égard du communisme qui a prévalu durant des décennies. Il n'y a rien d'intelligent, rien de bon dans l'Islam, alors que l'on pouvait plus facilement s'illusionner sur une doctrine prônant la libération de l'homme. Il faut avoir atteint l'ultime niveau de négation de toute conscience pour accepter l'idée que l'Islam n'est pas profondément débile et suprêmement malsain. Et c'est cependant l'état d'esprit d'une majorité d'Européens, j'en ai peur. C'est avec ce rapport masochiste à l'Islam que l'on mesure le mieux notre décadence, notre nihilisme.

    Ce qui fait peur, ce n'est pas l'Islam, c'est la volonté de l'Occident (européen en tout cas) d'en faire son avenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos chères (!) zélites, les mal nommées, sont donc islamopètes.

      Supprimer
  6. "Ce qui fait peur, ce n'est pas l'Islam"
    de quoi vous plaignez-vous alors!,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De ce que l'Occident européen ait renié sa véritable nature alors que l'islam reste fidèle à la sienne. Il y a urgence à retrouver l'esprit qui anima nos aïeux à Lépante ainsi que l'ardeur d'un Jean Sobieski. J'évite de parler de Charles Martel, ça fait trop franco-centré, c'est à dire moisi pour les gauchoneuneus.

      Supprimer
  7. "nous lui demandons de parler moins fort, et même de se taire tout à fait."
    Didier, vous êtes trop poll car moi je dirais "bouclez-là ou foutez-le camp d'ici"!
    Et merde!

    RépondreSupprimer
  8. Koltchack, mettez-vous un casque et partez!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seul, ça risque de faire léger. Ceci dit, j'avais fait acte de candidature lorsque l'armée française avait besoin de volontaires pour aller au Liban. Malheureusement, ils ne prenaient pas d'appelés du contingent. Puis lors de la 1ère guerre du Golfe, j'ai à nouveau fait acte de candidature, mais là ils ne prenaient pas de réservistes.
      La volonté est là mon petit Léon, mais je ne désespère pas.

      Supprimer
    2. Vous obtiendrez bien une médaille un jour, si vous en dégommez suffisamment en face.

      Supprimer
    3. Léon, ça rime avec triste con. Tiens, puisque ma bonté est sans borne, je peux vous procurer un fiancée. Coordonnées sur demande.

      Supprimer
    4. Mon petit Léon, vous seriez très certainement incapable de faire le dixième de ce moi ou mes collègues faisons au quotidien. En sortant une ânerie de ce calibre, c'est vous que vous ridiculisez. Vous ne savez rien de ce que peut être un affrontement. Vous ne savez rien de ce que peut être la discipline de corps. Vous ne savez rien de ce que peuvent être les liens qui unissent des hommes et des femmes qui doivent faire face à l'hostilité d'une meute armée qui leur tire dessus mais qui conservent malgré tout, malgré les blessés, l'arme à l'étui.
      Je me demande même si vous avez jamais servi sous le drapeau, si vous avez la moindre idée de ce que peuvent être l'honneur, la loyauté et la fidélité. Alors vos considérations de petit connard bien au chaud dans ses certitudes imbéciles, vous pouvez vous les cloquer où je pense. Pour vous et les vôtres, la carrière des armes est une aberration. Vous n'en voyez pas la noblesse, vous ne comprenez pas le sacrifice librement consenti qu'elle représente pour ceux qui l'ont choisie.
      En fait, les rancis, les nauséabonds, se trouvent dans votre camp. Vous n'êtes que de tristes atomes reliés à rien qui ne comprennent pas que tout le monde n'ait pas envie de cette merveilleuse vie d'électrons libres, dégagés de toute obligation envers les leurs. Vous vous proclamez citoyens du monde, c'est à dire de nulle part.
      Triste con ? Oui, assurément.

      Supprimer
    5. Jouer au matamore sur un blog n'est pas un certificat d'héroïsme.

      Supprimer
    6. Si servir c'est jouer au matamore, alors vous êtes décidément encore plus stupide que je ne le pensais. Retournez donc dans votre néant.

      Supprimer
  9. On aimerait, Léon, que pour une fois, au lieu de nous traiter de vilains moisis pas beaux aigris, vous nous donniez votre avis éclairé (et riche de passions joyeuses) sur l'Islam.
    Si toutefois la course aux vernissages vous en laisse le loisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui Marco mais les passions joyeuses, ça prend du temps. Ça vous laisse la tête vide. Quant aux vernissages, et tous les verres qu'ils impliquent, ils n'aident pas non plus la tête à être claire. Ainsi va la vie de l'humaniste de fond...

      Supprimer
  10. C'est une religion non? Je suis athée mais respectueux des croyances.
    La spiritualité me paraît être une chose si importante au cœur des hommes qui croient qu'il me semble qu'il faut éviter de la donner en pâture à des soudards tels que vous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non.

      A la limite on pourrait éventuellement parler de spiritualité au sujet des soufis. Seulement voilà, ils représentent à peine 5% de l'islam et en prennent plein la gueule de la part des sunnites et des chiites qui les considèrent comme hérétiques.

      Supprimer
  11. L'islam est une belle religion qui a certainement sa place en France, fille aîné de l'Eglise, à condition qu'elle en respecte les principes et l'esprit, ce qui n'est pas toujours le cas, il faut se rendre à l'évidence.
    "Si Allah avait voulu, certes il aurait fait de vous tous une seule communauté...Concurrencez donc dans les bonnes oeuvres".

    RépondreSupprimer
  12. Je ne dédaignerais point un brillant exposé du bon Léon sur la spiritualité de... disons Mohamed Merah, puisque c'est elle qui l'a poussé à exécuter de deux balles en pleine gueule la fillette juive qu'il avait poursuivie et rattrapée par les cheveux. Quand ce devoir sera rempli, je donnerai d'autres noms et quêterai de nouvelles léoniennes et avisées sentences.

    RépondreSupprimer
  13. M. Yanka, vous êtes belge, je crois.
    J'ai entendu parler d'un Belge qui s'appelle Dutroux, je me demande si tous les Belges ne sont pas comme lui!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous en tout cas Léon vous valez toutes les blagues belges, une fois!

      Supprimer
    2. Léon, il y en a au moins un autre, français a priori, qui a découpé -à la scie ou la hache- en morceaux Pélasie Rosier et disposé les morceaux avec discernement dans une malle (rue de la bienséance, à deux pas du château).

      Par extension de votre hypothèse (je me demande si tous les Belges), on peut se demander si tous les socialistes français ne sont pas des DSK (non scié) en puissance.

      Supprimer
  14. Je vous ai demandé une dissertation et non une diversion.

    PS - Le sieur Dutroux pratiquait en solitaire et ne violait, ne tuait pas au nom de... (Jésus, Allah, Bouddah, Daniel Cohn-Bendit, etc.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voulais vous faire réagir sur un sophisme.
      A mon avis vous êtes un peu trop bourrin pour comprendre ça.
      Pour le reste vous pouvez continuer à haïr le monde entier, je m'en tape.

      Supprimer
    2. Je vous ai posé une question sous la forme d'un pensum à rédiger, non de m'inquiéter avec des sophismes qui me valent au surplus d'être traité de bourrin.

      Comme vous refusez de répondre, j'en déduis que les crimes commis au nom de l'islam vous indiffèrent ou peut-être vous ravissent, vous qui semblez pétri d'amour envers tout ce qui est étranger et hostile à votre culture patrimoniale, ergo débordant de haine à l'encontre des vôtres. Complice de criminels et de terroristes par le silence, et traître... Allez vous mettre face au mur là-bas, qu'on vous explique comment nous traitons les vendus et les renégats.

      Supprimer
  15. Stéphane Bily21 juin 2012 à 19:56

    "Nous n'avons pas peur de l'islam : nous le refusons ; il ne nous effraie pas : il nous indispose ; nous ne tremblons pas devant lui : nous souhaitons le renvoyer dans ses déserts et, pourquoi pas ?, ses oasis ; nous ne frémissons pas lorsqu'il élève la voix : nous lui demandons de parler moins fort, et même de se taire tout à fait."

    Admirez, les enfants, dans cette belle période, le jeu subtil des parallélismes, l'emphase palpable dans l'étirement des séquences, pour culminer sur le trait d'esprit, la petite pique où excelle l'auteur. Goux-au-per-choir ! Goux-au-per-choir !

    RépondreSupprimer
  16. "C'est une religion non? Je suis athée mais respectueux des croyances." (Léon)

    Là est toute la question, justement. L'Islam est-il une religion ? Ne serait-ce pas plutôt un ramassis de stupidités, d'appels au meurtre et de délires antiféministes (entre autres caractéristiques fascinantes) ?
    Le nazisme est une religion aussi, si l'on veut. En tout cas, j'espère que vous respectez également les croyances d'Hitler ou de Breivik. Question de cohérence.

    Mais bravo pour l'effort : vous avez réussi à nous pondre une réponse de trois lignes, c'est bien.

    RépondreSupprimer
  17. Je ne donne pas en effet de brevet de religion.
    Mais en quoi le catholicisme est une religion?

    RépondreSupprimer
  18. Léon, lisez la vie de Jésus, et après la vie de Mahomet.
    Comparez.
    Comparez le nombre de gorges tranchées, par exemple, dont chacun peut se prévaloir officiellement.
    Si vous ne voyez pas une petite différence, alors personne ne peut plus rien pour vous.

    RépondreSupprimer
  19. Je ne sais pas, je ne suis pas compétent, mais tous les deux ne jouent pas dans la même catégorie.
    Jésus est un Dieu, Mahomet n'est qu'un prophète, me semble-t-il.

    RépondreSupprimer
  20. Ah oui, c'est donc ça la différence. Mahomet a le droit de trancher des gorges sans qu'on le lui reproche, parce que ce n'est qu'un prophète.

    Putain que vous êtes con.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute mais vous me demandez de comparer, je compare, l'un est un guerrier, l'autre est un Dieu.
      Encore une fois, ce n'est pas mon affaire, je ne distribue pas des bonus,ce pourquoi je plaide c'est qu'on laisse les catholiques, les musulmans, les bouddhistes et je ne sais qui encore,exercer leur spiritualité.

      Supprimer
    2. Mais vous rendez-vous compte de l'absence absolue de logique de votre discours ? Vous ne pouvez pas considérer que Jésus est Dieu, puisque vous êtes athée. Donc, pour vous, Mahomet et Jésus sont au même niveau, ce sont deux hommes, comme vous et moi (car vous êtes bien un homme, n'est-ce pas, pas un Dieu ?). Pour éviter de devoir reconnaître que l'Islam est une secte criminelle, vous en venez à dire n'importe quoi. "Jésus est Dieu, donc il est normal qu'il soit plus sympa que Mahomet qui n'est qu'un prophète". Faut pas en vouloir à Hitler, qui n'était même pas prophète, lui ; il a une super excuse quand même.
      Si vous n'avez strictement rien à dire sur l'Islam, c'est bien votre affaire, mais pourquoi venir commenter ici dans ce cas ? Vous passez votre vie à balancer des jugements de valeur sur tout le monde, à traiter untel de bourrin, tel autre de soudard, à délivrer à tous des leçons de morale, mais vous refusez absolument de porter le moindre jugement sur Mahomet et ses hordes d'assassins. Vous illustrez à merveille la situation tragique de l'Occident décati, qui voit en Marine Le Pen l'abomination absolue, mais refuse de condamner l'esclavage, le colonialisme, l'égorgement rituel et le meurtre de masse quand il est le fait des musulmans, parce que ce ne serait pas "cool" et que ça risquerait de faire raciste.

      Des comme vous j'en ai connu des tas, et j'en croise tous les jours en salle des profs. Vous êtes d'une triste banalité, et tous les vernissages où vous tenterez de briller, toutes les passions joyeuses dont vous vous targuerez n'y changeront rien. Derrière la façade humaniste qui vous sert de conscience, il n'y a rien.

      Comment ébranler un tel mur de certitudes et de satisfaction ?

      Supprimer
    3. "Jésus est Dieu,"

      Qui plus est c'est la preuve qu'il ne connait rien au christianisme, ce genre de phrases...

      Supprimer
    4. Comment ébranler un tel mur de certitudes et de satisfaction ?

      C'est ce qui s'appelle une question rhétorique, non?

      Supprimer
    5. J'en ai peur.

      Supprimer
    6. "Jésus est Dieu,"

      "Qui plus est c'est la preuve qu'il ne connait rien au christianisme, ce genre de phrases..."

      Mince c'est qui alors, on m'a caché quelque chose!

      Supprimer
    7. La Trinité ca vous echappe , mais rassurez vous, vos "copains" musulmans aussi , ca leur echappe...

      Supprimer
    8. Vous m'expliquerez!
      Cette superbe invention du IVème siècle, un fils consubstantiel au père.
      Vous m’inquiétez: Si le fils n'est pas de nature divine, le Père ne l'est pas non plus.

      Supprimer
  21. Et si leur spiritualité implique de buter les non-musulmans ?

    Vous etes un niais.

    RépondreSupprimer
  22. Dans l'Arabe tout est colère.

    " Dans l'Arabe tout est colère. Son credo est plein de menaces : "Il n'y a d'autre Dieu que Dieu". (...) Le désert est la nature de l'Arabe, et tout autre nature est sale, antinoble et dérange son esprit. Pas de peinture, pas de fleurs. (...) L'intransigeance. (...) La langue arabe est une pompe aspirante et foulante, elle contient des h d'aller et retour, que seuls la rogne et le désir de refouler l'adversaire et ses propres tentations ont pu inventer. "

    Henri Michaux, Un barbare en Asie. 1933.

    On dira la même chose des peuples du désert.

    RépondreSupprimer
  23. Ah Léon Léon Léon, roi de Bayonne, roi de Bayonne,
    Ah Léon Léon Léon, roi de Bayonne, roi des couillons..!

    Le Sieur Yanka vous surplombe, minus, guignol que vous êtes, confit dans votre saindoux islamophile ranci. Après le petit livre rouge, vous voilà idolâtre des épopées prophétiques barbichues moyenâgeuses. Vous savez quoi? Votre place est dans un harem, histoire de vous faire dilater la pupille. Un peu d'habitude et d'expérience ne vous fera pas de mal... Par pure humanité je peux vous fournir de la vaseline salicylée camphrée (excellente pour les muqueuses!). Haut les sphincters mon Cher, haut les sphincters !

    Ah, j'oubliais, pour l'euthanasie libre et gratuite, je suis à votre disposition, on devrait bien trouver un arrangement dans le cadre de la loi Léonetti ( smiley smiley).

    Didier mon Cher, c'est inouï ce qu'on peut s'amuser ici!

    RépondreSupprimer
  24. Beaucoup de classe le médecin, le corps médical doit s'enorgueillir de vous avoir en son sein, et nous sommes rassurés de savoir que la Sécurité sociale sert à rémunérer grassement des humanistes tels que vous.

    RépondreSupprimer
  25. Je me répète mais il faut parfois agir ainsi.

    Coran (3,118) "Croyants(musulmans), ne soyez amis qu'entre vous".

    Coran (5,51) "Ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens".

    Coran (3,28) " Ne prenez pas les incroyants pour ami sauf s'ils sont dangereux pour vous"

    Coran (47,35) "Ne faites pas la paix quand vous êtes les plus forts"

    On devrait apprendre le Coran aux socialistes de ce pays

    Proverbe arabe:

    " Embrasse la main que tu ne peux couper et prie Dieu qu'elle se brise"

    RépondreSupprimer
  26. Évidemment, si tout le monde se met à parler sérieusement avec Léon, on ne va pas s'en sortir ! Enfin, vous faites ce que vous voulez pendant que je dors, hein !

    Cela étant, j'aime beaucoup l'islamopète de Carine !

    Léon l'Islamopète, ça sonne un peu comme Denis l'Aréopagite, mais en version clown.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous jouez le faux distant:

      "Mais c'est que j'ai bien hâte de voir par quels raisonnements byzantins les léons de la blogosphère... etc. etc."

      Je ne fais que répondre à vos desiderata.

      Supprimer
    2. Mais je ne vous reproche rien, bien cher islamopète !

      Supprimer
  27. Qu'il aille péter ailleurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne Ruperti, je sais qu'idéologiquement je ne suis pas dans la note ici, mais vous ça me paraît plus grave, vous intervenez sur un blog où on vante l’élégance française, la politesse, la civilisation où l'on cite sans cesse Renaud Camus.
      Je me demande si vous n’êtes pas déjà le "grand remplacement"

      Supprimer
  28. Didier, je commence à me demander si votre tolérance ne finit pas par devenir contre-productive... Vous vous rendez compte l'énergie qui est dépensée ici et, comme disait l'autre, par les meilleurs d'entre vous, rien que pour répondre à ce crétin de Léon? Ne pourrait-elle pas être mieux employée? Je ne sais pas, moi, lutte armée, assassinats ciblés, relecture de Renaud Camus, branlette, fumer avec Cecile Duflot, mais franchement, répondre à Leon...

    RépondreSupprimer
  29. "Vous vous rendez compte l'énergie qui est dépensée ici et, comme disait l'autre, par les meilleurs d'entre vous, rien que pour répondre à ce crétin de Léon?"

    Oh mon Dieu, vous m'avez envoyé les meilleurs???

    RépondreSupprimer
  30. Peut-être à tort, je pense que Léon est un faux crétin. Un crétin du genre gras et joufflu sortirait de ses gonds plus souvent. Or, Léon joue du pipeau. C'est un poète, je crois. Un islamopoète... Il préfère l'oud au luth et porte une barbichette. Il aime les vers de nos cadavres nauséabonds.

    RépondreSupprimer
  31. "Peut-être à tort, je pense que Léon est un faux crétin"
    Il me semble au contraire que c'en est un vrai, et cette petite "conversation" avec lui nous aura montré toute l'étendue de sa vacuité. Je mets "conversation" entre guillemets, puisque le bonhomme, en réalité, et comme à son habitude, n'a strictement rien dit. Il n'a rien à dire ; il ne fait que réagir à nos propos réactionnaires, mais sans se prononcer jamais sur le fond. C'est un commentateur de commentaires. A mon avis, Léon est bien le bobo familier des vernissages qu'il a avoué être une fois. Comme le bobo, il n'a pas d'idées : il se contente de ne pas avoir les idées moches qu'il dénonce chez les autres. Il n'existe évidemment que dans la mesure où il y a des réactionnaires à traiter de soudards et de brutes. Il aurait pu ici se lancer dans une vague défense et illustration de "L'Islam des lumières" et autres fadaises en vogue, mais il en est incapable. Il devrait en tirer les leçons et disparaître définitivement de ce blog, où il n'a rien à dire et donc, à priori, rien à faire (mais il faudrait qu'il soit logique, alors qu'il n'est que gentil ; donc il va rester, puisque son côté lumineux n'apparaît qu'à l'occasion de notre obscurité).
    Voilà en tout cas l'un des défauts d'internet bien mis en évidence : nous sommes quelques-uns en effet à avoir dépensé un peu d'énergie à cause de ce type, en pure perte, et en risquant de passer pour des naïfs ou même des idiots. Dans un débat intellectuel véritable, entre vrais gens sans pseudos, Léon ne prendrait jamais la parole.

    RépondreSupprimer
  32. Ce n'est pas grave Marco Polo, vous avez dépensé, me souvient-il, autant d'énergie pour dénoncer les propos ahurissants de Marchenoir sur les fonctionnaires et accessoirement sur les noirs et les Arabes (les noirs et les Arabes c'est moi qui rajoute, car en ce qui vous concerne le racisme ne semble pas vous gêner) et je vois que vous en êtes avec lui à de grandes flagorneries, vous êtes une sorte de courtisan de blog, ce n'est pas grave, il en faut: vous dites avec assurance, quelqu'un arrive, vous mouche et vous remet en place, et aussitôt vous approuvez et devenez son homme-lige.

    RépondreSupprimer
  33. Non, Léon, j'ai dépensé beaucoup plus d'énergie contre Marchenoir que contre vous. Il se trouve que Marchenoir disait quelque chose, lui, tandis que vos propos sont creux et dépassent rarement les trois lignes. Vous ne voudriez pas qu'on salue en vous un adversaire, certes, mais coriace, élégant et surtout plein de ressource ? Quand vous aurez émis ne serait-ce que l'ombre d'un argument, on pourra peut-être savoir ce que vous pensez. Pour l'heure, vous vous contentez de vous placer vous-même du côté des gentils, en vantant votre propre humanisme. C'est faible.
    Votre tentative pour remuer la merde en citant Marchenoir est dérisoire, et ce n'est pas avec des méthodes de CE2 que vous gagnerez l'estime de quiconque. Visiblement, ça vous défrise de voir un facho qui ne déteste pas les fonctionnaires. Auriez-vous des préjugés ?
    Vous pourriez être honnête et reconnaître que l'absence d'arguments de votre part vous oblige, sinon à adopter l'avis de votre interlocuteur, du moins à fermer votre gueule.
    Et épargnez moi vos diversions à deux sous, merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  34. Léon,mon beau Léon, je suis selon vos pensées, je suis un ignoble facho pourtant je suis fonctionnaire et mon épouse est originaire du Sénégal t selon elle, je suis un dangereux gauchiste.

    Cela me fait souvent rire quand je vois la tête de moraliste tel que vous ou d'autres socialistes exemplaires.

    RépondreSupprimer
  35. Réponses
    1. Bien vu.
      J'avais trouvé moi-même "Léon de Hurle-du-Vent", mais personne ne m'en a félicité, ce qui m'a rendu bien triste.
      Je profite de l'occase pour retenter ma chance.

      Supprimer
    2. Marco, je suis spécialement dépêché par le Moiprésidentje de la République-atteinte-à-travers-de Framboise Volante pour vous présenter solennellement et officiellement ses félicitations quant à votre calembour du tant à telle heure. Le Moiprésidentje en a particulièrement apprécié l'aspect citoyen bien qu'iconoclaste et la démarche sculpturale de la chose. Vous serez donc adoubé Chevalier de la Friction de Bonheur, en présence de Louis-Georges Tin et Jack Lang. Vaseline et petits fours fournis par la Moiélyséeje.

      Avec l'assurance de etc,

      Le Médiateur de la République-atteinte-à-travers-de etc

      Supprimer
    3. Mon génie est enfin reconnu !
      Merci à la République, Dieu, François et Gato Montés.
      Je promets de me montrer digne de l'honneur qui m'est fait, et remercie spécialement pour la vaseline, toujours utile en de telles circonstances.

      Supprimer
  36. Ou l'on retrouve Léon dans son quotidien : http://koltchak91120.wordpress.com/2009/07/28/allo-maman-bobo/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai lu, et c'est une très bonne caricature. Pour Léon, il faudrait ajouter un détour pour assister à un vernissage.

      Supprimer
  37. Ah Léon, "grassement payé", c'est vite dit... On a bien quelques royalties des caisses de retraite et des réductions chez Lapeyre mais bon, ça ne va pas loin!

    RépondreSupprimer
  38. Ah Léon, "grassement payé", c'est vite dit... On a bien quelques royalties des caisses de retraite et des réductions chez Lapeyre mais bon, ça ne va pas loin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir25 juin 2012 à 16:22

      Des réductions chez Lapeyre ? Salaud de capitaliste ! Bricoleur consumériste ultra-libéral ! Vil spéculateur sur le marché des escaliers prêts à poser ! Encourageur du travail le dimanche !

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.