lundi 3 juin 2013

Les Goux se suivent (dans le temps) et ne se ressemblent pas


Des pays pas vrais : c'est ainsi que, depuis toujours, mon père nomme ces contrées où aucun Européen doté d'un minimum de raison n'aurait l'idée d'aller vivre, ni même de passer une semaine. Est-il nécessaire de préciser que la liste des pays pas vrais est considérablement plus importante que celle des pays-tout-court ? Je n'étonnerai personne non plus en ajoutant que, passant d'une génération à l'autre, c'est-à-dire de mon père à moi, cette liste s'est encore allongée, et que, finalement, la réunion des pays pas vrais en arrive à recouvrir presque exactement la mappemonde.

Eh bien, apparemment, cela ne vaut que pour moi, puisque, après vingt ans d'exil anglais, mon frère et sa petite famille s'apprêtent à quitter Bristol dès cet été pour aller s'installer à… à… (c'est à peine si j'ose…) à Dubaï ! Il y a donc bel et bien des gens qui envisagent plus ou moins sereinement d'aller vivre à Dubaï – je ne suis pas loin de regarder cette expression, vivre à Dubaï, comme une aporie –, sans y être contraints ; et qu'il s'en dissimule même au sein de ma propre famille. Lorsque Mme Goux cadet, hier soir, au téléphone, nous a fait observer que nous pourrions venir les visiter sous leur future tente, la réponse que l'on imagine a aussitôt fusé : elle signifiait quelque chose comme même pas en rêve. Et Catherine a fait observer à Dominique que si nous n'étions jamais venus une seule fois à Bristol en 20 ans, ce n'était certainement pas pour aller faire les guignols au bord du Golfe Persique. De toute façon, Dominique n'avait pas l'air de trop y croire elle-même…

Quand on aura envie d'une rencontre au sommet entre les Goux aînés et les Goux cadets, on fera comme à l'accoutumée : l'un des deux clans prendra l'avion et on se retrouvera tous au Plessis-Hébert. Non mais c'est vrai, quoi.

16 commentaires:

  1. Robert Marchenoir3 juin 2013 à 20:34

    Toutes mes condoléances.

    Je pense que c'est une mauvaise farce du dieu des gauchistes. Que le cul lui pèle.

    Cela dit, il y a beaucoup de gens qui s'expatrient à Dubai. Et pas seulement des pépites issues des banlieues sensibles. C'est un endroit où il y a du travail, de l'argent, du soleil et pas d'impôts (ou alors pas beaucoup).

    Et puis il y va y avoir le Louvre pas loin, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'est ça qui serait classe : « Ma chérie, et si on allait voir quelques toiles au Louvre ? On en profiterait pour se faire offrir le café chez Philippe… »

      Supprimer
  2. Pour une fois que vous avez l'occasion d'aller envahir les arabes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà envahi l'Algérie en 1969 et 1970 : je ne vais pas passer ma vie à ça non plus !

      Supprimer
  3. Et pourquoi diable cette délocalisation?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour des raisons tragiquement banales, je suppose : travail plus intéressant et mieux payé…

      Supprimer
  4. Les voies d'Allah (que son nom soit béni) sont impénétrables. Un jour, vous verrez...

    RépondreSupprimer
  5. Au moins, ils auront du soleil et même une piste de ski mais il faut quand même avoir envie.

    RépondreSupprimer
  6. Je croyais que tous les cadets vivaient à Saumur mais bon ...

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Monsieur Goux
    Votre père a parfaitement raison quand il parle de "pays pas vrais". Il y a certains endroits sur notre Terre où il ne semble y avoir aucune histoire, aucun lieu historique, aucune réelle vie sociale (nul n'y connait son voisin). Des lieux au soleil implacable, en bord de mer, sans rien à voir à part le bétonnage fou et la vacuité des gens venus faire du business, et consommer à outrance dans des centres commerciaux. Miami, Dubaï, le Qatar sont ces lieux sans âme.

    Votre père a parfaitement raison dans sa sagesse à l'ancienne. Par contre, sur ce chapitre, votre frère semble être l'indigne fils de son père.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut pas vraiment comparer les Emirats Arabes Unis et le Qatar, Dubaï et Doha... L'empreinte islamique est beaucoup plus forte à Doha et les infrastructures bien moindres. De plus l'économie à Doha est totalement contrôlée par l'état, notamment via la Qatar Fundation, alors qu'à Dubaï elle est aux mains des acteurs privés principalement.

      Supprimer
  8. Ce pourrait être une sorte de mot d'ordre pour le Grand Remplacement : "Si tu ne vas pas à Dubaï, Dubaï ira à toi !"

    RépondreSupprimer
  9. La burka met-elle bien en valeur la beauté de Madame Goux cadet?

    RépondreSupprimer
  10. 94% des résidents de Dubaï sont des immigrés. Seuls 6% des Emiriens, que très peu de personnes ont l'opportunité de rencontrer, habitent l'Emirat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir4 juin 2013 à 20:58

      "94% des résidents de Dubaï sont des immigrés."

      Ce doit donc être un paradis gauchiste, ou bien ? Pourquoi Jean-Cul Méchancon n'y est-il pas déjà ?

      "Vous savez instantanément de qui il s’agit : les nôtres. Cela se voyait. D’abord par la couleur de peau : partout dominait en profondeur ce superbe marron que montrent les plus beaux êtres humains."

      http://fr.novopress.info/129321/j-l-melenchon-ce-superbe-marron-que-montrent-les-plus-beaux-etres-humains/

      Pourquoi restes-tu en compagnie de gens si laids, si tristes, si blancs, Méchancon ? Va, va à Dubaï ! Voilà un pays fait pour toi !

      Supprimer
  11. Robert Marchenoir4 juin 2013 à 22:10

    Bonne ambiance au Qatar :

    http://www.dreuz.info/2013/06/des-sportifs-francais-temoignent-le-qatar-pratique-lesclavage-la-fifa-confirme/

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.