vendredi 7 juin 2013

Catherine Goux à la conquête de l'Amérique


Comme il doit bien se trouver des lecteurs de ce blog-ci pour négliger d'aller admirer les superbes photos de Catherine sur La Meute des gâteux – ce qui est très mal –, revenons un moment sur ce que j'y disais hier. Un Américain a créé un site sur lequel il publie les photos de tous les contributeurs qui veulent bien lui en envoyer, à condition qu'elles répondent aux critères définis par lui au préalable : il s'agit de photographier un cliché plus ou moins ancien, dans le cadre même où celui-ci avait été réalisé : la photo de Catherine éclaire fort bien ce que mon explication peut avoir d'obscur et d'emprunté. 

Donc, hier matin, elle s'est munie de la photo qu'elle avait faite de Balbec, à l'entrée de la Côte blanche, derrière chez nous, il y a une petite dizaine d'années – je ne saurais être plus précis, mais on s'en tape un peu ; c'était avant 2006 en tout cas, Balbec étant mort cette année-là.  Elstir a été sommé de se coucher à peu près à l'endroit où Balbec l'avait fait avant lui, il ne restait à l'opératrice qu'à déterminer son cadre avec auttant d'exactitude que possible, ce qui fut fait de manière satisfaisante, comme on peut voir.

Le blogueur anglo-saxon a publié la photo obtenue dès cette nuit (qui ne devait être que la soirée pour lui, est-on enclin à supposer), ce qui justifie pleinement mon titre pompeux.

12 commentaires:

  1. En fait, il est Canadien et vit près de Toronto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui en fait bel et bien un Américain…

      Signé : le-mari-qui-veut-toujours-avoir-raison

      Supprimer
    2. Mais tu as toujours raison, Ô mon Luminaire Céleste !

      Supprimer
  2. La photo est juste magnifique...

    RépondreSupprimer
  3. Des quelques photos que j'ai vues sur le blog, pour l'instant c'est celle de Catherine la plus saisissante. Beau boulot.

    RépondreSupprimer
  4. Robert Marchenoir7 juin 2013 à 15:40

    Oui, ben pour qu'on y aille plus souvent, sur le blog, faudrait peut-être songer à l'alimenter un peu plus. Et à augmenter le nombre de photos de chats, aussi. Il règne sur ce blog un racisme anti-chats absolument intolérable en 2013. En 2012 aussi, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, Marchenoir, vous êtes d'une mauvaise foi (ou d'une myopie…) confondante ! Depuis plusieurs mois, il y a plus de photos de Golo que des trois chiens réunis !

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir7 juin 2013 à 16:57

      Pas assez, pas assez. C'est tout à fait insuffisant pour corriger cet insupportable privilège canin venu du fond des âges, qui crée un véritable plafond de verre pour les représentants de l'espèce féline. Des réparations s'imposent, une discrimination positive est à l'ordre du jour.

      En plus, je note que la représentation féline se fait systématiquement sur un registre de moquerie et de ridicule : on met le chat dans un sac, comme s'il était une vulgaire marchandise ; on lui reproche ses instincts carnassiers, tentant ainsi de nier son identité profonde.

      Non non non, va falloir me changer ça, on n'est plus au Moyen-âge.

      Supprimer
  5. Dame Goux ne devrait pas donner tant de talent aux "étasuniens" cela va nous revenir d'ici le temps d'une adaptation, "baclé" par un Spielberg quelconque...

    Félicitations Dame Goux.

    L'imprécateur

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.