jeudi 30 avril 2015

Laissez-moi vous présenter Charlus, chien immigré de la deuxième génération


Le titre de ce billet n'est qu'un assemblage de mensonges. D'abord, le chiot d'un mois et demi que Catherine tient contre elle s'appelle Milos : il ne deviendra Charlus qu'en arrivant à la maison, le 13 mai prochain. Ensuite, né en France, mais de peu, il ne peut être dit “immigré”, en raison de cet absurde droit du sol qui est le nôtre. Enfin, sa mère étant arrivée des Antilles françaises, elle-même ne saurait être considérée comme immigrée ; donc son rejeton ne peut en aucun cas être de deuxième génération. Tout cela étant posé, passons aux quelques explications nécessaires.

Après les palinodies canines de ces derniers temps, dont je vous ai, sans crainte du ridicule, rendu compte ici ou, nous nous sommes finalement décidés à passer par le canal SPA pour déboucher dans les hauts fonds de l'adoption. Et nous sommes, internet aidant, tombés sur Milos qui, avec sa mère et ses nombreux frères et sœurs jumeaux, se trouvait attendre ses futurs maîtres dans une famille d'accueil, non loin de Gisors, c'est-à-dire à distance commode de chez nous. 

Comme métier, la mère de la portée faisait chienne errante en Guadeloupe. Un peu gourgandine aussi, puisqu'elle n'avait même pas un an lorsqu'elle s'est fait engrosser ; par un vagabond de son espèce, imagine-t-on. Elle a ensuite été recueillie (capturée ?) par une association locale de protection canine qui, travaillant en cheville avec la SPA de métropole, s'est chargée de la faire vacciner et de l'expédier ici. Et ce n'est qu'une fois sur le sol de France qu'elle a mis bas. 

Lorsque Catherine a pris contact, il restait deux chiots à adopter, dont le plus calme de la portée : c'est évidemment celui qui fut choisi, et dont nous sommes allés faire la connaissance ce matin. C'est vrai qu'il a l'air bien tranquille, le futur Charlus.

74 commentaires:

  1. le regard de Charlus sur Catherine est ...... saisissant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire que le photographe est particulièrement talentueux.

      Supprimer
  2. craquant le petit Charlus. :-)
    anne

    RépondreSupprimer
  3. tout mimi ce petit chiot. protégez-le comme il se doit.

    RépondreSupprimer
  4. Bravo! Il sera superbe.
    Et pour les écrans plats, vous vous êtes décidés?

    RépondreSupprimer
  5. Charmant, Charlus ... le parfait petit fayot.
    Déjà expert dans l'art de manipuler son petit monde et de prendre la pose. Ah! il est parfait, ça promet. Des tomes d'articles rédigés fiévreusement par son papounet pour nous rapporter son intelligence, sa dernière facétie, comment il s'est régalé avec la dinde de Noël, le pauvre petit chou.
    Bon, j'attends ça de pied ferme et le sourire en coin !

    RépondreSupprimer
  6. Un batard ? La réacosphère part en couilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout : nous allons prendre bien soin de l'humilier et de lui faire sentir son infériorité par rapport à Bergotte. Par exemple, en ne rapportant ostensiblement qu'un seul nonosse de chez le boucher.

      Supprimer
    2. Pourquoi ne pas garder Milos ? un prénom serbe ?

      Supprimer
    3. Parce que tous nos chiens portent des noms "proustiens".

      Supprimer
  7. Charmant et ô combien ridicule ce concert ! Un petit Arabe dans les bras de ses parents adoptifs aurait beaucoup moins de succès auprès de vos adorateurs.

    Jean Gaston

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ah ! je vous y prends, en flagrant délit d'amalgame entre les chiots et les petits Arabes ! Votre compte est bon, mon vieux…

      Supprimer
  8. Un fils de p... en quelque sorte. Ce sont les meilleurs chiens, vive le métissage. (la réaction de Bergotte ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce premier contact : indifférence totale.

      Supprimer
    2. Mère Castor, elle est restée assez indifférente devant la dizaine de chiots gambadant partout. Ce sera beaucoup plus amusant quand il sera à la maison.
      Madame Schreyer, des billets vous en aurez sur la meute des gâteux, soyez-en sure !

      Supprimer
    3. tu dois avoir hâte de l'adopter, Catherine, tu le portes comme un bébé et il te regarde comme si tu étais sa mère.

      Supprimer
    4. Oui, hein ? Une vraie gâteuse !

      Supprimer
    5. Elle le porte comme un jambon et se demande comment le cuisiner.

      Supprimer
    6. mékilécon comme dirait Suzanne.

      Supprimer
    7. Au fait, elle devient quoi mémère ?

      Supprimer
    8. Pas de nouvelles. Mais c'est vous qui êtes breton comme elle, après tout !

      Supprimer
  9. Le plus surprenant, c'est cette bouteille d'eau minérale dans votre salon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez lu trop vite monsieur Arié, ce n'est pas chez nous.

      Supprimer
  10. Moi aussi j'espère bien qu'il ne vous enterrera pas, parce que je ne veux plus de chien après Sirius et Ulaf, et moi c'est pour de VRAI ! Alors je ne m'engage pas à adopter celui-là s'il vous survit !!
    Mais il est mignon et enfin, enfin un bon corniaud !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nat, j'avais dit la même chose : plus de chien après Swann. Bon, pas grave Isabelle s'est proposée de l'adopter. Il me fallait ça pour me rassurer, l'idée qu'il se retrouve à la SPA sur ces vieux jours était insupportable.

      Supprimer
  11. Charlus de la flibuste. Un descendant d'un compagnon de boucanier a n'en pas douter. félicitations. J'ai hâte de lire ses premières aventures, nous verrons si il y a une influence des prénoms, ou si comme je le subodore vous barriez dans des epopées à la Twain ou London, voire du kipling, si c'est un ti feu.:.)

    RépondreSupprimer
  12. vous vous méprenez sur le tempérament du ptiot, à examiner le regard de plus près, à mon avis il est bien décidé à vous en faire chier un moment..

    ça vous occupera entre deux siestes

    Stanislas

    RépondreSupprimer
  13. C'est amusant, je me demandais il y a quelques jours pourquoi ne pas choisir un chiot à la SPA...
    Longue et heureuse vie à Charlus !!!

    RépondreSupprimer
  14. Et puis comme surnom, Mémé, cela sera très mignon...

    RépondreSupprimer
  15. Mais Charlus, tout de même ! Il est de la jaquette...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme il sera castré d'ici six ou sept mois, de toute façon…

      Supprimer
    2. Castré ?

      (Excusez-moi, je n'y connais rien, mais…) Pourquoi le faire castrer ?

      Supprimer
    3. Pour qu'il ait la paix, et nous aussi.

      Un chien non castré, lorsqu'il sent une femelle en chaleur (et ils la sentent de loin !) prendra tous les risques pour la rejoindre, y compris celui de se faire foutre en l'air par une voiture en traversant toute les routes qui se trouveront entre sa future fiancée et lui. S'il ne se fait pas écraser, il reviendra en piteux état, pour peu qu'il se soit mesuré à des rivaux plus costauds que lui. Éventuellement, il aura défoncé votre clôture pour se sauver et celle du propriétaire de la chienne en chaleur, lequel, s'il a identifié le chien comme étant le vôtre, viendra légitimement se plaindre à vous.

      Si vous voulez éviter tout ça et que vous choisissez d'enfermer votre chien (en admettant que vous puissiez le faire avant sa fugue), vous allez lui occasionner des frustrations très pénibles, indéfiniment renouvelables.

      Par conséquent, la castration me semble être, de loin, la meilleur des solutions.

      Supprimer
    4. "il prendra tous les risques pour la rejoindre" et la suite :

      Mais c'est la vraie vie, ça, M. Goux !
      Sinon, un chien empaillé fera aussi bien l'affaire, pour avoir la paix.

      Supprimer
    5. C'est vrai que certains gagneraient à être empaillés !

      Supprimer
    6. faut pas s'étonner qu'il fasse ce regard qu'on lui voit sur la photo, il sent déjà son état d'eunnuque..
      J'espère qu'il aura le temps de se lécher les coucougnettes pour le souvenir, avant de les voir tomber au champ d'honneur des futurs problèmes qu'il pourrait créer...ça a un bon côté, il pourra s'assoir sans précaution s'il est fatigué...

      à moins qu'il ne demande à changer de sexe avant


      Stanislas

      Supprimer
    7. Il est vrai qu'il ne faudrait pas qu'il finisse dans un baltringue de troisième zone, fouetté par des voyous à sa demande, en espérant la victoire de l'Allemagne...ça ferait désordre.

      k.

      Supprimer
    8. Le baron de Chqarlus ne souhaite nullement la victoire de l'Allemagne : relisez mieux Le Temps retrouvé.

      Supprimer
    9. Vous m'avez mis un doute...et allez donc retrouver un passage en particulier dans la Recherche...
      Mais j'ai trouvé tout un passage sur la germanophilie de Charlus dans le Temps retrouvé (p.80 et s. de mon édition - Folio-, ce qui ne vaut pas grand chose comme indication) :
      "Quant à M. de Charlus, son cas était un peu différent, mais pire encore, car il allait plus loin que ne pas souhaiter passionnément la victoire de la France, il souhaitait plutôt, sans se l'avouer, que l'Allemagne sinon triomphât, du moins ne fût pas écrasée comme tout le monde le souhaitait." (et ça continue comme cela sur plusieurs pages, pour en expliquer les raisons).
      J'admets devoir relativiser ma péremptoire affirmation première et Charlus eut probablement été francophile si la France avait été vaincue, mais il me semble bien que le baron est clairement germanophile.
      Brisons là, et disons que Charlus finit aveugle et impotent après une attaque...

      k.

      Supprimer
    10. Mais c'est ce qui fait tout l'intérêt et la richesse de ce long monologue de Charlus, justement : il est à la fois patriote ET germanophile (en partie pour des raisons familiales , sur un arrière-plan de snobisme), et il déplore que le climat d'intolérance et de bêtise actuel (celui de la guerre) lui interdise de concilier ces deux choses. Ou le rende suspect s'il s'obstine à le faire.

      Supprimer
  16. Chaque fois que vous avez un nouveau chien, immanquablement, la question de la castration revient sur le tapis. A chaque fois vous servez le même discours, et à chaque fois je me dis - surtout cette fois-ci - qu'on ne devrait pas réserver la castration aux seuls animaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me disais la même chose en écrivant mon précédent commentaire. Et, une fois de plus, je m'étonnais que des gens qui trouvent tout à fait normal que l'on opère les chats deviennent soudain horrifiés à l'idée qu'on puisse faire la même chose aux chiens.

      Supprimer
  17. Si on s'amuse à comparer la façon de vivre de Paul Léautaud avec les animaux (puisqu'il en était question, il n'y a pas longtemps encore) et les échanges sur ce blog à ce sujet, on est assez consterné, susucre, chienchien, nonos, mémère, on comprend que le grand remplacement a déjà eu lieu, pas la peine de le chercher plus loin, c'est ce saut entre l'humanité et la cuculterie.

    Jean Gaston

    RépondreSupprimer
  18. Pas d'accord pour castrer ce chien qui ne vous a rien fait. C'est aux chiennes chaudes d'être surveillées.
    J'ai eu quatre chiens entiers et peu de problèmes de sexe à déplorer. Et puis quoi, ne peut-il connaître l'amour ce Charlus ?
    Quant aux chats, pauvres bêtes, c'est un autre problème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Pas d'accord pour castrer ce chien qui ne vous a rien fait."

      Qu'entendez-vous exactement par là ?

      Supprimer
  19. " il restait deux chiots à adopter, dont le plus calme de la portée c'est évidemment celui qui fut choisi, "

    réfléchissant rapidement pour tenter de préserver l'honneur de ce chiot, je me disais qu' il y aurait peut être une chance pour qu'il ignore superbement toutes les nénettes canines qui passeront dans le paysage, un tempérament calme peut parfaitement choisir l'abstinence si peu que vous lui appreniez gentiment

    faut lui apprendre de suite en lui intimant dès le départ "pas touche"....

    essayez et donnez moi des nouvelles


    Stanislas



    RépondreSupprimer
  20. Attention!!!! "M. de Charlus est un « inverti », un homosexuel, attiré par les hommes puis plus tard par les jeunes garçons" (dixit Wikipédia)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les animaux se fichent de l'homosexualité, ils ont une sexualité opportuniste.

      Supprimer
    2. Moi aussi. Mon côté bestial.

      Supprimer
  21. Nous aussi avons adopté notre Lola a la Spa et elle aussi vient des Antilles (Martinique), c'est un berger hollandais et elle est vraiment super sympa. C'était un chien errant et elle continue à aimer vagabonder mais elle est obéissante donc revient au deuxième ou plus souvent troisième rappel.
    Bien plus satisfaisant comme issue que l'achat d'un chiot je trouve. Longue vie à Marcus.

    RépondreSupprimer
  22. Surréaliste. D'abord la promotion du métissage, enfin, pour les goyim cela va sans dire.
    Puis le grand débat, doit-on les castrer ou doigtons les castrés ?
    Les chiennes en chaleur sont-elles une preuve du réchauffement climatique ?
    Tout cela est-il conforme à la déclaration des droits de l'homme et du si-toi-chien ?
    Cartouche de 12 ou obus 111 ?

    RépondreSupprimer
  23. Je vais me marrer à la première fuite que le cabot fera sur le tapis du salon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme on a déjà eu plusieurs chiots, il ne nous prendra pas au dépourvu : on sait ce qui nous attend ! Heureusement, pas de tapis dans le salon.

      (En revanche, si ça lui chante, il aura tout plein de livres à déchiqueter…)

      Supprimer
  24. Guadeloupéen2 mai 2015 à 23:41

    Les chiens créoles sont fidèles, affectueux, intelligents, robustes. On peut leur apprendre un grand nombre de choses : les miens savent attendre la formule consacrée devant leur gamelle sans y toucher (bon appétit ! pour l'une ; Très bien ! pour l'autre, après un embryon de chanson qu'elle sait devoir exécuter ).
    Nul doute qu'ils honoreront votre mémoire quand je leur dirai, ce soir, avant la soupe, que vous avec sauvé un de leurs frères, et pour une existence de rêve.
    La vie ordinaire d'un chien, errant ou attaché, en Guadeloupe, donne envie de pleurer.
    Il y a, depuis une semaine, un refuge pour chiens et chats (le Refuge du papillon). Sourions, ça bouge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que pour ce qui est d'être bien traité, il n'aura à se plaindre de rien…

      Supprimer
  25. Ohlala mais que je l'aime ce gros réglisse au caramel.

    Ce regard, mais ce regard ....!!!

    Envoûtant.

    hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la réglisse au caramel ??? Qu'est-ce que c'est encore que cette horreur ?

      Supprimer
    2. Je mande bien des réglisses salées !

      Supprimer
    3. "Batna : caramel au réglisse aromatisé à l'anis et la violette"

      wikipédia :-)

      C'est fou ce que cette photo donne envie de prendre Marcus dans les bras.

      hélène dici

      Supprimer
    4. Le plus étrange est que j'adorais les Batnas, quand j'étais enfant ! Les Régal'ad, aussi.

      Supprimer
  26. Aurais-je l’honneur, un jour, de venir chez vous caresser ce foutu bâtard de Charlus, en loup furieux, mais en bon voisin de l’autre côté de Guerre-Mantes ?

    RépondreSupprimer
  27. Au fait, ce sera "Charlusse" ou "Charlu" ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.