mardi 28 avril 2015

Billet pour filles


J'ai choisi celui-ci pour exemple, mais il y en a beaucoup d'autres, exposés ici. Il s'agit de sacs-pour-filles – c'est-à-dire suffisamment vastes pour y fourrer toutes vos petites saloperies inutiles – fabriqués à la demande, dans les couleurs de votre choix (ou du choix de quelqu'un d'autre, si c'est quelqu'un d'autre qui passe commande). Que je trouve fort réussis – et quasiment donnés – ceux que j'ai pu voir et toucher en vrai n'a évidemment aucun rapport avec le fait qu'ils sont entièrement conçus et réalisés par les petits doigts industrieux artisanaux de ma sœur cadette et néanmoins haut-normande. Enfin, Mesdames, allez-y voir, et faites-vous votre idée. Si vous croisez Isabelle sur le blog, dites-lui que je compte l'appeler un de ces jours prochains.

28 commentaires:

  1. "Que je trouve fort réussis – et quasiment donnés " morte de LOL, tu ne sais pas combien je lui en ai commandé ! La facture va être dure à avaler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'en fous, chuis pété de thunes. (Sans même parler des futurs droits d'auteur qui vont tomber comme à Gravelotte.)

      Supprimer
  2. Alors Georges de La Fuly s'est lancé dans la fabrication de Sucrettes en cendres lyophilisées de Tatie Nicole. Bourrées de calcium, pauvres en sucre, excellentes pour le Devoir de mémoire, les Sucrettes de Tatie Nicole sont en promo jusqu'à la Toussaint.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, ouvrez un blog dédié à vos créations et vous atterrirez dans ma blogoliste !

      Supprimer
    2. Ah bon, pourtant j'ai bien des blogs "dédiés à mes créations", et ils n'ont jamais "atterri dans votre blogoliste"…

      Supprimer
  3. billet pour filles ou billet pour rien .....

    non ! pas sur la tête

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut aider la petite entreprise, c'est M'sieur Macron qui l'a dit.

      Supprimer
  4. Pas de commission, mon frère, trop de charges sociales !

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. Dites donc, Didier, la patronyme de votre sœur me semble un tantinet assez peu gaulois. Pour le fer de lance de la réacosphère, ça tait tache. Sauf si elle est poutinophile.

      Supprimer
    2. C'est un Polak de souche (de souche française, je veux dire), mais très gentil quand même.

      (Et faisons gaffe car il lit régulièrement ce blog. Or, tout le monde sait que le Polonais est volontiers vindicatif et querelleur – quand il n'est pas bourré.)

      Supprimer
    3. Polonais et beauf de Didier Goux, je ne vois pas quand il pourrait ne pas être bourré.

      Supprimer
    4. Je dois admettre que c'est du lourd.

      Supprimer
    5. "Polonais et beauf de Didier Goux, je ne vois pas quand il pourrait ne pas être bourré"...Je suis bien sa soeur, M. Jégou, et je n'ai jamais bu une goutte d'alcool...incroyable, non ? C'est pas bon pour ta réputation ce que je viens de dévoiler, Didier, pardon !

      Supprimer
    6. "...le Polonais est volontiers vindicatif et querelleur..." et comme dirait M. Weinstein, mon grand chef adoré : "Ils sont courageux les Polonais, non ?"

      Supprimer
  6. Il ne reste déjà plus que le sac "enfants"... Allons-y messieurs-dames, précipitez-vous, il n'y en aura pas pour tout le monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est normal : chaque sac est fait spécialement pour la personne qui en veut un, et selon ses désirs particuliers. (Enfin, si j'ai bien compris.)

      Supprimer
  7. Sont ils étanche au cas ou le litron de rouge se débouche par mégarde lors du transport ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh ! oh ! vous voyez ça avec la créatrice, hein ! Moi, je suis juste l'homme-sandwich de la boutique.

      Supprimer
  8. C'est bien : mais votre journal d'avril, ça vient ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon sang, vous avez raison : l'avant-dernier jour ouvrable c'était aujourd'hui ! Mais j'ai une excuse : depuis hier tout le monde est en transe, à France Dimanche, tellement on craignait/souhaitait que Kate Middleton ne dépote le gluant en plein bouclage.

      Je le mets demain à la première heure, promis.

      Supprimer
  9. C'est très joli, mes félicitations à madame votre sœur.

    RépondreSupprimer
  10. Cette expresion m'a faite rouler de rire "…ne dépote le gluant"; c'est horrible, mais réaliste, ah là là. Et pourtant j'aurais bien aimé en dépoter d'autre après l'unique héritière.
    Sinon merci pour l'adresse de votre créatrice polonaise de sœur !
    Anna Lambert

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.