dimanche 28 juillet 2013

L'éternelle jeunesse des divers et des sensibles


On se souvient qu'il y a tout juste un mois Claire Chazal, ci-devant liseuse de prompteur à TF1, s'est pris le contenu d'un seau de merde en pleine figure, alors qu'elle quittait le parking du siège de TF1. Eh bien, il y a du nouveau : pour faire bonne mesure, son sympathique agresseur avait mêlé à ses propres excréments – et à quelques étrons canins collectés par lui et ajoutés à son fond de sauce pour le bon poids – de l'ammoniaque et de l'acide chlorhydrique. L'agresseur, qui a reconnu les faits pour lesquels il sera jugé le 20 août, est un Antillais de 69 ans, preuve que l'on peut extérioriser son indignation à tout âge, comme le préconisait la vieille momie de sinistre mémoire.

La question que je me pose, et qui me plonge dans des baquets de perplexité, est la suivante : lorsqu'un divers, un sensible, un visible quasiment septuagénaire bascule dans la délinquance et la violence gratuite, devient-il de ce fait, et automatiquement, un “jeune” ? Si la réponse est oui, cela pourrait alors suffire à expliquer son geste : après tout, le prix de la jeunesse éternelle n'est jamais trop élevé. Et si jamais la réponse devait être non, serait-ce en raison de son âge ou plutôt parce qu'il a agi seul et non en troupeau comme d'ordinaire ? Si j'arrive à bien dormir la nuit prochaine avec des interrogations pareilles sur la conscience, je pourrai m'estimer heureux…

14 commentaires:

  1. Première question : non.
    Deuxième question : ni l'un ni l'autre. Posez d'autres choix.

    En plus s'être con, ce sont les jeunes évoqués ici, il est fou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il a l'air un peu à la masse, Pépère…

      Supprimer
  2. Je pense que cet homme d'un âge certain voulait se donner un coup de jeunesse en agissant comme un gamin avec un blague de potache que n’auraient pas reniée les carabins de l' Ecole de Médecine, mais de nos jours seuls les petits gars à capuchon ont le droit de s'amuser.

    Ce pauvre monsieur ne sera plus jamais jeune et Faust ne peut rien pour lui.

    Un sceau d'excréments avec des petits extra pour lier la chose, quelle imagination encore une preuve s'il en fallait que ce n'est un d'jeune , eux auraient simplement fait déraper la voiture pour ensuite la dépouiller avec tournante si la vioque était encore consommable.

    autre élément à charge , seul comme un égoïste profiteur, si ce dernier n'était un antillais, on pourrait penser à un réactionnaire nauséabond, dernière preuve pour affirmer que ce personnage ne sera jamais un d'jeune.

    Enfin, pour le remplissage du sceau, il aurait pu demander à des petits camarades d'un âge moins avancé une aide et là il était adoubé d'jeune pour l'éternité.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Oui c'est méchant, mais l'ammoniaque est une base et l'acide chlorhydrique...un acide, donc les deux se neutralisent. C'est plus satanique si on ne le dit pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment, il devait quand même y avoir plus d'acide car les vêtements de la dame et les garnitures en plastiques de sa voiture ont été pas mal bouffés…

      Supprimer
  4. Depuis, on appelle ce méchant Antillais, par ailleurs un peu tante "la plus chouette des z'antilles". Rapport à la Chouette qui voulait vitrioler Fleur de Marie. Non, ne me répondez pas.

    RépondreSupprimer
  5. "Un sceau d'excréments", m'étonnerait pas que Grandpas finisse "garde des sots".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un importun que lui ai je fait ou pas fait ce qui parfois bien plus terrible mais cela n'est pas bien grave, si je suis un jour à ce poste , je te prendrais comme maître étalon de la sottise.

      Supprimer
  6. Si on peuplu balancer ses étrons à ceux et celles qui le méritent....

    Car n'oublions pas le primum movens ,la dame est journaliste, et même icône du journalisme....
    Ça devrait être comme un début d'explication

    RépondreSupprimer
  7. Une sorte de "Portrait de Dorian Gray" scatologique ...

    RépondreSupprimer
  8. "Violence gratuite" mais qu'en savez-vous?
    Allez, imaginons... Sa femme était employée de maison chez la dame en question et traitée comme une merde, il a voulu lui rendre la monnaie de sa pièce...
    Oui, je dis n'importe quoi, mais, tout comme vous, je ne connais rien à cette affaire, ce qui devrait raisonnablement me contraindre à un peu de retenue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parlez pour vous ! Moi, j'ai pris connaissance des déclarations de ce monsieur, qui explique à la suite de quel "incident" (absolument insignifiant) il s'est lancé dans ce plan de vengeance.

      Supprimer
    2. Racontez nous
      Personne ne nous a informé....

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.