dimanche 7 juillet 2013

Et pourquoi pas Libellule ou Papillon ?


S'il est un domaine où l'originalité à tout prix cause des ravages considérables, c'est bien celui du choix des prénoms pour les enfants qui surviennent ; surtout lorsque ce choix est sous-tendu par un manque d'imagination flagrant et ne se traduit finalement que par un assez comique grégarisme prénominal. Ainsi, dans une petite paroisse de France, que nous ne nommerons pas pour ne stigmatiser personne, seront célébrés, samedi prochain, les baptêmes des enfants suivants :

– Eléana
– Eléane
– Gaëllane
– Maël
– Méline
– Marie

Le lecteur porté sur l'ironie imagine déjà la fureur des quatre parents de la tête de liste, découvrant qu'après s'être creusé la cervelle pour trouver le prénom le plus incongru possible, leur fille va se retrouver avec exactement le même, à la terminaison près, que sa petite voisine de baptistère.

Ensuite, les yeux s'arrondissent de stupéfaction incrédule : comment des gens normaux, bien dans leur époque (mais peut-être, au fond, n'y sont-ils pas si bien que cela), ont pu avoir cette ahurissante idée de prénommer leur fille Marie ? L'originalité d'accord, mais c'est tout de même, dans le cas présent, la pousser un peu loin, il nous semble. Faudra pas venir pleurnicher si la petite Marie tourne à la délinquance à quelques années d'ici : avec un handicap pareil, pensez…

39 commentaires:

  1. Jean-François Brunet7 juillet 2013 à 13:15

    Que celui qui n'a jamais cherché a être original, fût-ce avec des moyens intellectuels supérieurs, leur jette la première pierre.

    RépondreSupprimer
  2. Robert Marchenoir7 juillet 2013 à 14:12

    Cette tendance est révélatrice de la négrification de la France.

    L'invention de prénoms se voulant originaux, et en réalité aussi ridicules que possible, est devenue un sport national des Noirs américains.

    A tel point que lorsque les médias s'abstiennent de mentionner la race des délinquants dont ils rapportent les méfaits, il est possible de déduire à coup sûr, de leur prénom, qu'ils sont noirs.

    http://www.toptentopten.com/topten/ridiculous+names+of+black+people

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, en plus ils changent les prénoms.

      Supprimer
    2. @Robert Marchenoir: puisque vous semblez aimer les tops, que dites-vous de la liste de prénoms improbables offerte par Topito, ici:

      http://www.topito.com/top-20-des-prenoms-improbables-autorises-par-la-loi-du-11-germinal-de-lan-xi

      Les noms cités par M. Goux paraissent soudain fort anodins...

      Supprimer
  3. michel desgranges7 juillet 2013 à 14:48

    Si cela continue, on verra même des garçons être baptisés Louis...

    Ou Charles Martel ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai 3 petits neveux de moins de 8 ans (3 frères)

      Charles Louis et ..... Léonard

      Supprimer
  4. Maël est un authentique prénom breton. Vous allez encore vous attirer les foudres des breizh atao où je ne sais quoi, comme la dernière fois que vous avez abordé ce sujet.
    En fait, les prénoms nouveaux sont souvent fabriqués (comme Eléane ). J'ai eu une petite vague de tristesse en entendant dans la rue "Louna, Joséphine !". Je croyais que Joséphine était la jolie brunette de six ans et Louna, sa petite chienne en laisse. C'était l'inverse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en plus je déteste que les animaux domestiques portent des prénoms humains !

      Supprimer
  5. Qui vous dit que "Marie" n'est pas un garçon, comme cela se faisait autrefois dans les familles catholiques de la haute société?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre serviteur ainsi que ses deux frères ont pour second prénom Marie. C'était, en Bretagne, pour les catholiques, hauts, bas ou moyens, une manière de placer l'enfant sous la protection de la Vierge.

      Supprimer
    2. Pareil pour ma pomme, ainsi que pour mes enfants. Marqueur sûr de familles catholiques riches ou pauvres mais ferventes.

      Supprimer
    3. Par exemple, les 3 (ou 4 ?) frères de votre bien aimée Ségolène Royal...

      Supprimer
  6. Étant un horrible réac, j'ai cherché à donner à ma fille un prénom qui

    1) était celui d'une de mes tantes que j'appréciais et ainsi l'inscrivait dans la tradition familiale
    2) soit usité à peu près partout en Europe
    3) la rattache à la Bretagne

    J'ai donc choisi Anna. Malheureusement, il semble que ce prénom soit, faute d'être souvent choisi, devenu original.

    RépondreSupprimer
  7. André Courrèges avait appelé sa fille Clafoutis dans les années 70 (qui s'est, me semble-t-il, transformé en Marie Clafoutis pour l'état civil).

    RépondreSupprimer
  8. Dans le but de rafraichir ma mémoire au sujet de mon intervention précédente, j'ai fait une petite recherche en donnant à manger les termes "Clafoutis Courrrèges" à Gogol et je suis tombé sur cet article intéressant de La Dépêche du 11 Mai 2008 , où l'on apprend que Cécile Duflot a nommé sa fille Térébentine (sans "h", car elle avait déjà dû le fumer avant). http://www.ladepeche.fr/article/2008/05/11/453085-prenoms-je-m-appelle-terebentine-moi-c-est-peripherique.html

    RépondreSupprimer
  9. Térébentine est un prénom charmant lui aussi.

    RépondreSupprimer
  10. Réponses
    1. Comment un pays dit développé autorise ce genre de choses?
      En fait la France est un grand foutoir dans lequel tout le monde a le droit de faire ce qu'il veut.

      Supprimer
  11. J'ai fait la bêtise de prénommer une de mes filles Marie Liesse. Elle passait son oral de français ces jours-ci à ... Trappes.Le professeur qui faisait passer l'oral, arrive dans une salle pleine de "convoqués". Il parcourt sa liste de noms, aperçoit celui de ma fille, va droit vers elle et lui demande si elle vient bien du lycée privé sainte Thérèse. Ma fille répond affirmativement, il l'a faite passer à l'oral en premier et n'a eu de cesse de la démonter, lui demandant ironiquement au passage s'il y avait bien des cours de religion au lycée et vérifiant les références qu'elle donnait sur son ordi! Le petit gauchiasse frustré de service qui évidemment ne risque rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir7 juillet 2013 à 19:47

      Il a des connaissances, votre gauchiste. Il faut le savoir, que...

      Marie-Liesse est en apparence un prénom composé, mais il s'agit en fait d'une invocation à la Vierge Marie, appelée souvent, à la fin du Moyen Âge, Notre-Dame de Liesse. Marie-Liesse, prénom discret mais régulièrement attribué, figure plus de vingt fois chaque année à l'état civil.

      Vingt fois, ce n'est pas très régulier ! c'est très peu...

      http://www.tous-les-prenoms.com/prenoms/filles/marie-liesse.html

      Supprimer
    2. Mais non, si votre fille a une mauvaise note ce sera de votre faute et surtout de la sienne. Faut arrêter de toujours rejeter nos responsabilités sur les autres. Les fonctionnaires ne sont que vos boucs émissaires. Pour d'autres, ce sont les Noirs ou les Arabes, on connaît cette chanson.
      Et puis, appeler sa fille Marie liesse, c'est cruel. J'imagine les blagues de potache : "Marie Liesse toi faire", etc.

      Supprimer
    3. Merci le progressisme!
      Ils nous ont pourri la vie.

      Supprimer
    4. Robert Marchenoir8 juillet 2013 à 13:08

      Bien, bien, je vais donc m'y coller.

      Donc on voit ici que Marco Polo :

      - Donne des leçons de responsabilité à autrui, tout en affirmant que les professeurs-fonctionnaires ne sont jamais responsables de rien ;

      - Donne des leçons sur la façon d'élever sa fille à une mère de famille qui a élevé, combien... neuf enfants ?

      - Prend des poses anti-racistes tout en polissant par ailleurs sa statue de philosophe réactionnaire, opposé au multiculturalisme et admirateur de Dominique Venner ;

      - Enfonce, au lieu de la rassurer, une mère de famille qui vient d'exprimer des regrets quant au prénom qu'elle a donné à sa fille ;

      - Prétend, devant sa mère, qu'une jeune fille court un risque d'agressions sexuelles, et en rend sa mère responsable.

      Wow. Juste : wow.

      Moi, j'appelle ça un pervers.

      Supprimer
    5. Notre Dame de Liesse, Bob, est une Vierge noire vénérée dans la ville de Laon (Nord de la France). C'est un magnifique prénom bien sûr et ma fille a hérité de la joie que l'on trouve dans ce prénom. Le gauchiste n'avait pas de connaissance (aucune d'ailleurs, même pas de références classiques grecques ou latines, ma fille en savait plus que lui!!) mais il a vite repéré le prénom bien catholique. Mais bon, il se trouve que tous les élèves du lycée privé passés avec lui, cathos ou non, se sont faits enquiquiner, le directeur a lancé une procédure.Il ne s'agissait pas que de ma fille.Procédure qui n'aboutira à rien; une amie m'expliquait qu'il y avait eu un problème similaire dans la région de Blois l'année dernière et l'EN n'a rien trouvé de mieux au lieu de sanctionner le prof incriminé sur place que de proposer de relever les points des notes de... la promo de cette année! Aucun rapport avec une vraie sanction, aucun rapport avec les élèves qui ont pâti du prof et une résolution de problème totalement absurde et anti pédagogique.

      Supprimer
    6. Aucun avis sur le prénom (même s'il me rappelle des souvenirs désagréables liés à une personne incarnant une période, ce qui n'a aucun rapport avec votre fille très certainement charmante, soyons clairs), juste sur l'affaire : ne vous en faites pas trop. Votre fille est tombée sur un pauvre c..., mais ça ne l'empêchera pas d'avoir son bac ! Si la note est vraiment objectivement trop basse, n'hésitez pas à intenter une action, il faut bien que les fédérations de parents d'élèves servent à quelque chose.

      Supprimer
    7. Oui c'est exactement mon intention : au vu de la note nous agirons (même si une procédure est déjà lancée au niveau du lycée). Mais je ne pensais pas agir avec des assos de parents d'élèves...
      Sinon,je ne m'en fais aucunement, je connais ma fille et ses capacités!^^ Et ça n'est pas de la morgue de ma part, c'est de la lucidité, c'est tout!

      Supprimer
    8. Malheureusement, je ne suis pas si sûre qu'agir sans soutien d'assoc' mènerait à quelque chose. Ou alors vous avez un très très bon avocat... C'est un peu comme être professeur et ne pas être syndiqué : quand on est dans la mouise, seul, on ne peut pas s'en sortir.
      Je souhaite le meilleur à votre fille !

      Supprimer
    9. Hé, ho ! Mes brillantes et apaisantes réponses n'apparaissent pas, on dirait. C'est fait exprès ?

      Supprimer
    10. Bon, si ça marche, je reprends (un peu tard, mais tant pis) :

      Je blaguais, de toute évidence, Bob. La pose antiraciste n'est pas très crédible chez moi, j'en ai peur. Vous pourriez ne pas feindre de vous en offusquer.
      Sur l'affaire de la jeune Marie-Liesse, je compatis, sachant mieux que personne ici sans doute qu'il existe de vrais salopards de profs sectaires. Mais il n'y a aucun recours : prouver la malveillance n'est pas simple. D'autre part (message d'espoir), il ne faut pas négliger qu'un prof peut être odieux et donner quand même de bonnes notes.

      Voilà, c'était l'avis de l'expert.

      Supprimer
  12. « Faudra pas venir pleurnicher si la petite Marie tourne à la délinquance dans quelques années d'ici »

    Pire encore, si la petite Marie fait le couscous et si par derrière on se la coule douce, l'avenir décidément va virer au sombre pour la petite Marie.
    Chanson prémonitoire ? La petite Marie (elle fait le coucous). Les Musiciens, festival. 1969.

    Celle-ci n'est pas mal non plus :
    La petite Marie. (Extrait)

    Pourtant Marie ne sait pas cuisiner
    Elle ne sait ni laver, ni repasser
    Elle ne fait rien à la maison
    Et son p'tit cœur n'est plein que de chansons !
    Elle fait des fautes quand elle écrit
    D'un chiffon elle s'habille
    Mais quand elle sourit
    C'est comme un ange du paradis

    (Refrain)

    Elle n'a jamais, jamais connu l'amour
    Mais je l'ai vu rôder aux alentours
    Le garnement attend le bon moment
    Car elle attire comme un aimant
    Marie ne connaît pas son pouvoir
    Elle fait ça sans le savoir
    Et celui qui la choisira
    Sûrement ne le regrettera pas !

    Chantée par Tohama née Nadia Altmann.

    Chacun saura où retrouver ces trésors de la chanson française.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai un fils Timoléon mais c'est ma seule excentricité. Anne, Jean, Louise & Co se plaignent moins!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Louise & Co", c'est tout de même assez excentrique comme prénom, non ?

      Supprimer
  14. J'avoue avoir créé avec mon cher et tendre le prénom de notre fille... mais à notre décharge, il paraît qu'on a été inspirés !

    RépondreSupprimer
  15. Cela aurait pu être plus "vivre ensemble" comme Zineb, Zahia, Louloud, Abdel, et plus si affintés

    RépondreSupprimer
  16. J'appellerai mon fils Jean-Jihad.
    Je trouve que c'est une belle forme d'assimilation. Ca sonne rond, c'est parfait!
    Original et traditionnel.

    RépondreSupprimer
  17. Je me permets de spammer avec billet que j'ai fait à propos d'un site qui donne la fréquence des prénoms par année de naissance depuis 1950.

    RépondreSupprimer
  18. Il y a 40ans de ça, mon père, magistrat du parquet, eut à traiter une affaire en 1ere instance-forcément, le parquet....-
    C'était un pauvre bougre à qui l'État civil avait refusé de prénommer sa fille''Isabel''
    Vous avez bien lu
    Pas Isabeau, pas Jezabel, pas Izobel,pas isobare
    Non
    Le fonctionnaire de l'etat civil bloquait sur l'absence du l et du e terminal
    Ça a failli mal se finir lorsque le mec s'est aspergé d'essence-Dieu sait comment il avait pu faire rentrer ça dans un tribunal, mais c'était une autre époque- et a menacé de se faire rôtir....
    Un ami et collègue de mon père, colosse sanguin, a sauvé la situation en envoyant, d'une giffle monumentale, la boite d'alouffes à l'autre bout de la pièce....
    La cour fut clémente, cette fois ci....trois mois de dur, exécutable immédiatement


    Ça rigolait pas, à l'époque..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! je comprends mieux maintenant pourquoi ma sœur cadette se prénomme Isabelle – deux l e…

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.