samedi 21 mars 2015

Madame Bovary par Monsieur Rochefort

23 commentaires:

  1. Tiens ! Vous n'avez fait aucune faute d'orthographe.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. On aurait pu faire plus drôle, je vous le concède.

      Supprimer
  3. J'sens qu'dans ma téci les ventes de l'histoire de cette meuf vont exploser !
    Bolos va ! Face de craie !
    J'aimais bien Rochefort pourtant. Allez va ! Je lui pardonne pour cette fois ! Qu'il retourne à ses chevaux et laisse tomber la démagogie qui lui va si mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais où voyez-vous de la démagogie dans cette pochade ?

      Supprimer
    2. démagogie :
      Action de flatter les aspirations à la facilité et les passions des masses populaires pour obtenir ou conserver le pouvoir ou pour accroître sa popularité.

      Pochade peut-être mais on est en plein dedans non ?
      Ou alors c'est moi qui ai mauvais esprit, c'est bien possible.

      Supprimer
  4. Quel naufrage.

    Je ne vous remercie pas.

    RépondreSupprimer
  5. Alors là, pas cool du tout, j avais mis en mémoire cette vidéo pour la coller dans le blog demain matin, j enrage ! :) et Rochefort, toujours aussi bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment, elle n'amuse que vous et moi…

      Supprimer
  6. En dépit de ce naufrage, Jean Rochefort restera toujours, pour moi, l'immortel narrateur de "Winnie l'ourson".

    RépondreSupprimer
  7. Madame Bovary, que chacun peut cuisiner à sa sauce personnelle !

    RépondreSupprimer
  8. Le problème ne vient pas de Rochefort, encore que la diction soit un peu pâteuse parfois, mais c'est la dictature de l'âge. Non, en fait, c'est ce texte. Je suis certain qu'il aurait été autrement plus drôle si la production avait choisi l'argot de Paname plutôt que ce sabir banlieusard qui blesse l'oreille. D'autant que ce genre de fantaisie ne suscitera pas chez les crapauds plus d'envie d'ouvrir un Flaubert qu'ils en ont aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout point d'accord avec Koltchak91120. Quelle diction…

      Supprimer
    2. Le dentier doit être mal adapté.

      Supprimer
  9. Ce petit exercice moi-je-me-la-joue-djeune-à-mon-âge est d'un ennui ! Ni drôle, ni triste, mais extrêmement vil et, comme dit Maque, démago. Ridicule !

    RépondreSupprimer
  10. C'est drôle surtout dit par lui. Le problème de l'argot jeune, c'est que ça se démode vite. A revoir dans 10 ans pour tester.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai honte pour lui: il devrait être au-delà de ces réductions at banlieues!

    RépondreSupprimer
  12. En fait, cette pochade s'inscrit dans une entreprise pédagogique de grande envergure, visant à mettre à la portée des nouvelles générations les chefs-d’œuvre de notre littérature, parfois ardus pour de jeunes esprits éveillés mais pressés et peu soucieux de se prendre excessivement la tête. Le plus drôle étant peut-être que le public apparemment visé n'a sans doute rien à faire de ces parodies laborieuses et qu'on doit s'en délecter davantage dans les salles de profs que dans les cours de récréation...

    On peut se rendre compte ici de l'ampleur et de la qualité du travail déjà accompli : La littérature pour tous les walouf.

    Un autre exemple où ils niquent bien sa race à cette vieille boloss de Yourcenar.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, c'est exactement ça, et je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus : de l'humour pour profs.

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.