mercredi 16 juillet 2014

La justice de nos jours ou le comité de porc-salut public


Donc, une femme a été condamnée à neuf mois de prison ferme parce qu'elle a posté je ne sais où un petit montage pitoyable, par lequel on serait conduit à penser que Mme Taubira aurait pu être singe dans son enfance. Vous me dites que c'est idiot ? Je vous l'accorde bien volontiers. Vous ajoutez que ce n'est absolument pas drôle ? Je vous confirme que je n'ai pas ri, ni même souri. Vous affirmez que la personne ayant “posté” cela doit être assez stupide ? J'aurais tendance à être d'accord avec vous. Et maintenant ?

Maintenant, l'idiote en question va devoir passer neuf mois en cellule, pour prix de sa sottise. Parce qu'une très obscure, mais sans doute très subventionnée, association guyanaise a porté plainte contre elle, ce que Mme Taubira avait dit ne pas vouloir faire ; Mme Taubira qui n'a évidemment aucun contact avec l'officine en question, et encore moins d'influence sur elle. Mais ce n'est pas cela le plus amusant.

Ce qui fait rire, si l'on se sent d'humeur, se sont les trémulations légalistes de nos petits gauchistes qui, le temps d'une parenthèse, oublient qu'ils sont censés être “rebelles”, “en lutte”, etc., et viennent s'agenouiller devant une décision de justice qui flatte leur goût du sang. Évidemment – nous les connaissons –, ils ne se contentent pas de sangloter leur reconnaissance aux juges : ils nous somment de faire pareil, sous peine d'être estampillés – comme c'est surprenant ! – raclures fascistoïdes, racistes simiophiles, que sais-je encore.

Encore plus drôles sont les contorsions impertubables de sérieux des jeunes filles qui se sentent en charge du monde de demain – celui en lequel, grâce à Dieu, nous ne serons plus et qui les niquera grave, si je puis me permettre. Elle s'interrogent avec un sérieux de tribunal populaire : neuf mois ferme, tudieu, n'est-ce point trop, Maximilien ? – Il se peut, Louis-Antoine ; mais considère qu'on ne lui a infligé qu'une amende ridicule de trente mille écus, à cette drôlesse amoureuse de Capet ! On pourrait doubler cela en appel, j'y veillerai ! – Et cette inégibilité ! rugit alors Jean-Paul. De qui se moque-t-on ? À vie ! par le sang du peuple, à vie ! et qu'elle soit encore heureuse d'échapper à la guillotine, pour avoir brandi ce bébé guenon ! La liberté et l'égalité ne pourront jamais être établies tant que grouilleront ces vers-là ! Et l'on nous parle d'inégibilité ? Mais on se moque ! Quoi ! elle pourrait, cette vermine, dans cinq ans se présenter au suffrage de la Nation ? Je vais lancer dès demain une campagne dans mon journal, et l'on verra bien si la citoyenne en réchappe ! (Camille, apparemment plus calme :) – Je hais la violence, mais parfois le fer doit passer.

Maximilien, ramassant ses papiers :  – Bon, on va dîner ? Jacques-René m'a dit tantôt qu'il y avait une côte de bœuf d'une extrême tendreté à La Comète…

37 commentaires:

  1. Oui, ces histoires de races et d'animaux commencent sérieusement à nous bassiner. Sait-on d'ailleurs ce qu'en pensent nos amies les bêtes ?

    RépondreSupprimer
  2. Du coup, je vous ai trollé chez Elooooody, c'est malin. Les archéologues de la blogosphère du futur ne vont rien comprendre.

    Il y a plus de côté de bœuf à la comète au fait.

    Qui s'agenouille devant une décision de justice qui sera cassée ? Pour ma part, je n'ai jamais été révolutionnaire mais légaliste. Remettez pour moi les mots dans le bon ordre. Hips.

    RépondreSupprimer
  3. "Parce qu'une très obscure, mais sans doute très subventionnée, association guyanaise"... pas si obscure que cela si on sait que l'association en question est un parti politique indépendantiste guyanais, la parti Walwari, et que ce parti a été fondé en 1993 par... tadam !: Christiane Taubira et son mari d'alors le sieur Delannon et qu'actuellement, à la direction du dit-parti, on trouve... Tadam ! ... la fille du couple Taubira-Delanon !

    Par ailleurs, et vous savez cela aussi bien que moi, il est étonnant que sur cette histoire de guenon montée en ministre, ou bien l'inverse, je ne sais plus, la seule "association " à avoir porté plainte soit une association se situant à 7 000 kms des lieux du crime. Comme si, par politesse, les SOS Racisme et autres assoc' métropolitaines droitsdelhommistes, toujours promptes d habitude à porter plainte pour une virgule raciste mal placée, avaient voulu s'effacer devant une "copine" lointaine... Etrange que tout ceci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cerise sur le gâteau : Christiane Taubira, sa permanence électorale quand elle était député...et l'association Walwari partagent la même adresse et le même numéro de téléphone.

      http://ripostelaique.com/enorme-taubira-a-la-meme-adresse-que-walwari-qui-a-fait-condamner-anne-sophie-leclere.html

      Popeye

      Supprimer
  4. Les anglais ont un adage qui dit que "pour que justice soit bien rendue, il ne suffit pas qu'elle le soit, il faut aussi qu'elle donne l'apparence d'être bien rendue" (Justice must not only be done, it must also be seen to be done).

    Malheureusement, nous ne sommes pas en Angleterre.

    RépondreSupprimer
  5. Les dieux ont toujours soif, et leurs satrapes leur servent à boire. Quant aux "jeunes filles" qui sont au bout du lien Charcot a tout dit à leur sujet.
    La dictature avance, doucement, discrètement, mais si l'on mesure l'écart avec les années 70 ou 80,on voit combien elle est déjà bien grande pour son âge. Les socialistes sont toujours à l'avant-garde du malheur.
    C.Monge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, ça ! Du temps de Marcellin, on pouvait dire ce que l'on voulait dans les réseaux sociaux. Tous les citoyens pouvaient s'exprimer librement et crier à la face du monde ce qu'ils pensaient.

      Putain de dictature socialissssse.

      Qui profite de lois votées par la droite (probablement sous Marcellin, d'ailleurs) pour mettre en prison des pauvres femmes qui traitent les ministres noires de guenon.

      Supprimer
    2. En matière de diarrhée législative, de ponte de lois ineptes et inutiles, je ne vois pas ou est la différence entre le droite et la gauche...

      Maintenant, quand un syndicat de magistrats se place volontairement et ostensiblement "à gauche" sur l'échiquier politique, il est absolument normal et je dirai même indispensable, de se demander si la justice est rendue de façon "juste"....

      Supprimer
  6. Et bien, ils ont ce qu'ils craignaient depuis des décennies nos petit gardes chiourme Degôche : le retour de la dictature. Tout le monde va se taire maintenant. Ce qu'ils n'avaient pas prévu, c'est que ce sont eux-même qui en sont les instigateurs de cette dictature, sans s'en rendre compte, tout doucement. Comme vous l'écriviez l'autre jour, il faut très attentivement regarder le doigt de celui qui montre la Lune…

    RépondreSupprimer
  7. La victime en question qui va bientôt se faire décapiter de 9 mois en place de Gréve, aurait au moins pu se faire représenter au tribunal révolutionnaire. Les Antoine Quentin Fouquier de Tinville n'aiment pas qu'on les ignore avec dédain.
    Cette pauvresse a naturellement droit à des cessions de rattrapage l'appel, la cour de Cass, le Conseil Constitutionnel, la cour européenne des Droits de l'Homme et elle pourra même demander la grâce du Président de la République...

    RépondreSupprimer
  8. Qu'on rétablisse donc la peine de mort pour injures racistes anti- noirs.

    RépondreSupprimer
  9. "Didstat" : « Très bon billet. »
    "Elooody" : « Merci bien. »
    (siclol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et alors ? J'espère que ça vous a fait du bien de rire...cela dit, puisque vous commentez un blog sur un autre blog, je me permets de dire deux mots du votre. Votre billet "trou du cul" ne m'indiffère pas, au contraire, même s'il est ponctué d'un peu trop de mots grossiers. Je comprends ou au moins j'essaie

      Supprimer
    2. Qu'est-ce que vous voulez que ça me foute, que vous "essayiez de comprendre" mon "billet", trou du cul ?

      Supprimer
    3. Je repassais presque par hasard, et bien....comment dire ? Quelle amabilité ! Bonne continuation quand même

      Supprimer
    4. C'est ça, "Didstat", bonne continuation, c'est exactement ça. Mets-toi mon amabilité où je pense. Je n'ai pas envie d'être aimable. Je suis grossier, très énervé, acariâtre, atrabilaire, vindicatif, fielleux et je vous emmerde. Ça te va comme ça ?

      Supprimer
    5. Hé ho ! En principe, le type grossier, c'est moi.

      Supprimer
    6. Je suis désolé mais le type grossier et vindicatif, ç'a toujours été moi, et depuis le début. Renseignez-vous un peu avant d'affirmer !

      Supprimer
  10. Et si on obligeait cette dame Leclère à cohabiter durant cinq ans avec la famille de Léonarda ? Ça, ce serait de la punition exemplaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin !! Didier, vous auriez fait un formidable juge !!!

      Supprimer
  11. Une association pour la défense et le droit au respect des guenons ne pourrait-elle pas initier une procédure contre Walwari et Christiane Taubira. En effet ceux-ci se permettent sans gêne de trouver insultant d'être comparé à un singe.

    "Mais où est l'insulte ici ?" S'insurge Bono Beau présidente de l'association DDRG. "Est-ce-à dire qu'un singe est inférieur à un être humain ? A un ministre socialiste de surcroit ?" s'interroge-t-il avant de conclure "Entendre encore de telles choses, en 2014, c'est incroyable !"

    RépondreSupprimer
  12. Communiqué n° 1737, mercredi 16 juillet 2014
    Sur la condamnation de Mme Anne-Sophie Leclère

    Le parti de l’In-nocence a exprimé en son temps son accablement face à l’imbécile et odieux rapprochement opéré par Mme Anne-Sophie Leclère, alors candidate du Front national aux élections municipales, entre Mme la garde des Sceaux et une guenon : il estimait qu’il eût été difficile d’être plus bête, plus bas et, accessoirement, plus inopportun ; et telle fut sans doute aussi l’opinion du Front national, puisqu’il a immédiatement exclu Mme Leclère de la liste de ses candidats.

    Le parti de l’In-nocence n’en estime pas moins que la condamnation que vient de prononcer contre Mme Leclère le tribunal de Cayenne, à neuf mois de prison ferme et cinquante mille euros d’amende, est presque aussi révoltante et sans doute plus grave, en sa disproportion aberrante, que le délit lui-même — la disproportion étant double, entre le verdict et l’offense, d’une part, entre ce verdict-là et ceux, innombrables, qui se montrent toute mansuétude pour les casseurs, les agresseurs, les vandales et les auteurs de nocences diverses, autrement plus graves puisqu’elles peuvent aller de drapeaux français brûlés jusqu'aux cris de “mort au juifs”. Le tribunal semble avoir accru encore sa sévérité du fait de l’absence devant lui de la prévenue, alors que l’audience se tenait à Cayenne, à dix mille kilomètres de Rethel, la résidence de Mme Leclère, laquelle ne dispose probablement pas, pour voyager, des moyens mis à la disposition de Mme Jean-François Copé.

    Le parti de l’In-nocence juge que pareille sentence, dans sa brutalité inouïe, marque l'entrée dans une ère nouvelle de répression terrible et arbitraire, et qu’elle montre, ce faisant, le véritable visage de l’antiracisme remplaciste, si justement appelé par Alain Finkielkraut “ le communisme du XXIe siècle’”.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, joliment écrit mais exagéré non ? Et l'idée du communisme du XXIième siècle, là je ne vois pas. Pour l'instant l'antiracisme n'a pas fait de victime. Les socialos français non plus mais j'ai peu être raté quelque chose

      Supprimer
    2. Didstat, "pour l'instant l'antiracisme n'a pas fait de victime" ; allez donc le dire aux associations idoines, si promptes à accuser l'esstrêmdrouate lorsqu'un fait divers est commis par un divers de la trempe de Mère A., par exemple !

      Supprimer
    3. D'autant que les racailles qui vous agressent et ressortent libres du tribunal sont des purs produits de l'anti racisme .
      L'anti racisme maintient l'étranger dans l'idée que la France est méchante et raciste. Il y en a eu de la corruption pour que ces assoces gravitent aujourd'hui dans les hautes sphères. Oui oui, on appellait ça des traitres à la nation autrefois. Mais comme il n'y a plus de nation, pouf! Pouf! Magie du génie socialiste, il n'y a plus de traître.

      Supprimer
  13. Je me saisis de votre expression : "le goût du sang",
    ainsi que celle d'Anonyme à 22.37 : "les dieux ont toujours soif".
    Ils illustrent pour moi la gouvernance hollando-taubiresque, ou plutôt taubiro-hollandihaine dont les effets sont savamment distillés pour produire de la rage, à instrumentaliser à leur profit.
    Les signes qu'ils lâchent dans la nature, les consignes qu'ils donnent à leurs suiveurs sont purement et simplement des incitations à la haine. Qui sera utilisée cyniquement.
    Pour assumer officiellement, et lâcher dans la nature, en conscience, la pensée agressive "Tiens ! prends ça dans les dents !", qui met en scène une atteinte au corps, il faut bien avoir entendu quelque part "Tue-le !", et qu'on en a la permission.
    Et il faut être sacrément prisonnier d'un fantasme destructeur (habillé du signifiant "blanc", par exemple), pour mobiliser l'appareil d'état, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, année après année, pour qu'il écrase, dans la réalité .. la petite fille qui n'a pas la bonne couleur. Mais laquelle, de couleur ?




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, j'ai pensé à Louis le 16ème et aux votes de certains qui rajoutaient : "...Dans les 24 heures !"

      Amike

      Supprimer
    2. Aussi. Nous avons chacun nos mots pour le dire.

      Supprimer
    3. Oui, « Dans les 24 heures », avec Jack Bauer, je connais, ça. Mais Louis le 16e c'est dans une autre série.

      Supprimer
  14. Bonjour Monsieur Goux :
    Excellent votre billet !
    Monsieur Desgranges a, aussi, écrit un excellent billet sur ce sujet. Billet où il nous rappelle que, sous le règne de Louis Philippe, en 1831, un dessinateur avait écopé de six mois ferme pour avoir osé caricaturer le roi en poire.
    Comme le rappelle fort justement Monsieur Desgranges nous avons vraiment "progressé" puisque, maintenant, c'est neuf mois ferme pour l'idiote qui a sorti cette mauvaise caricature simiesque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je peux me permettre, il est heureux que n'ayons plus de roi mais son remplaçant dans nos esprits est caricaturé tous les jours par tous les médias comme l'était son prédécesseur.
      Dans l'hypothèse où vous estimez que rien a changé, certains doivent considérer que cela est positif alors, non ?

      Supprimer
  15. Et c'est reparti pour un tour sur le grand manège de la repentance!
    Pour l'anti-racisme, c'est une magnifique victoire. Ne boudons pas notre plaisir et réjouissons-nous que la justice est indépendante.


    Bienvenue en France-fiction. Le plus gros navet de notre histoire.

    RépondreSupprimer
  16. A propos des chrétiens de Mossoul (en réponse à Nicolas Jégou car je n'arrive pas à poster sur son site) :

    "Quand on a que le salon beige pour source d'information...etc."
    Juste une petite précision : il y a bien d'autres sources.
    Le Monde :
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/07/18/irak-l-etat-islamique-force-les-chretiens-a-fuir-mossoul_4459855_3218.html
    Libération :
    http://www.liberation.fr/monde/2014/07/19/irak-les-chretiens-fuient-mossoul-apres-un-ultimatum-des-jihadistes_1066736
    Le Point :
    http://www.lepoint.fr/monde/irak-les-chretiens-fuient-mossoul-apres-un-ultimatum-des-jihadistes-19-07-2014-1847396_24.php
    Geneviève

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais utiliser Google News. Quand j'ai fait mon commentaire, seule le Salon Belge en parlait.

      Supprimer
  17. Doublon ?
    J'ai souvenir d'une historiette de Pierre Desproges intitulée "Basse fosse", contant une expérience très interessante.
    Je vous propose de compléter l'expérience en ajoutant une guenon. Sachant que l'employé de banque impliqué peut sans inconvénient être arbitrairement renommé "B" pour ne vexer personne, je vous invite à compléter le protocole de l'expérience (sans nécessairement le publier).

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.