mercredi 16 juillet 2014

Qui veut faire le mélange fait la bête ou vive l'Alsace libre !


André, si tu passes par ici, il serait préférable que tu ne lusses point ce qui suit…


L'autre soir, Catherine annonce soudain que le dîner est prêt, comme il se produit pratiquement tous les jours dans ces heures-là. Entendant cela, Alisa, notre pensionnaire de Vancouver, appelle sa fille qui, naturellement, se trouvait dans la Case, devant mon ordinateur (Elwyn, comme beaucoup de jeunes gens de son âge, est une e-squatteuse de haut vol). Nous sommes déjà assis à table lorsqu'elle arrive. Nous la voyons se diriger vers la cuisine et en revenir avec un verre occupé aux deux-tiers par une boisson marronnasse dont je tairai le nom mais qui se termine par Cola – jusque-là, rien que de très normal. Notre surprise grimpa rapidement, atteignant même à la stupéfaction, lorsque nous la vîmes empoigner la bouteille de riesling qui trônait à portée et finir d'emplir son verre avec le divin breuvage.  Sous nos yeux mi-réprobateurs, mi-inquiets, la drôlesse avala deux longues rasades de son mélange inédit – et nous assura que c'était bon, ce qu'onc ne crûmes.

(La mixture rhum-Coca étant connu sous le nom de Cuba libre, je suppose qu'Elwyn a inventé l'Alsace libre.)

Un peu plus tard, goûtant le vin seul, elle reconnut que c'était tout de même meilleur sans partage. Preuve assez émouvante de ce que l'humain reste toujours perfectible, même quand il est canadien.

8 commentaires:

  1. Robert Marchenoir16 juillet 2014 à 20:53

    Je pense que l'Alsace doit immédiatement envahir le Canada.

    Que Strasbourg prenne exemple sur le sauveur du monde occidental.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Neuf mois ferme ?? Vous êtes bien tendre... 2 ans minimum, au pain sec et à l'eau. Ou alors pire : une semaine dans une famille de militant anti-raciste et EELV....

      Supprimer
    2. Une famille de militants ELV végétariens mangeant sans gluten, sans lactose, cruelty free - et sans alcool bien sûr

      Supprimer
    3. Athéna, vous êtes vraiment cruelle !

      Supprimer
  3. Recette du coktail "Elsass frei":
    du marc de Gewurtz, du jus de pomme et de l'Elsass Cola.
    Pour les doses, chacun voit midi à sa porte... Jeder màcht wàs er well!


    Quoique militant activement pour l'autonomie de l'Alsace... je préfère le Cuba Libre: l'Alsace manque de citron vert!

    Laurent l'Anonyme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir17 juillet 2014 à 20:18

      Tsss... L'autonomie de l'Alsace... N'y pensez même pas. Nous vous imposerons un blocus, et vous serez obligés de vous siffler tout votre riesling tout seuls.

      L'importation de bagnoles sera interdite, et dans cinquante ans vous roulerez dans des Renault Fuego rafistolées avec des pattes de cigogne.

      Supprimer
  4. Aaaaattention, si on débine les Fuego, je ne remets plus les pieds sur ce blog (où de navrants exemples de mélangisme alsaco-ricain sont donnés en toute impunité) !

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.