dimanche 2 janvier 2011

Le cadavre de Jean Ferrat bouge encore, et c'est XP qui le secoue


« Quand j’entends la chanson La Montagne, de Jean Ferrat, je me demande à chaque fois s’il s’agit de l’œuvre d’une crapule communiste ordinaire ou d’un frapadingue, en particulier quand il évoque la vinasse des ploucs qui faisait des centenaires… Il s’agit là d’un cas d’école en matière d’atrophie du sens des réalités et de manque de sensibilité artistique, ce qui est au fond la même chose. »


Et si vous voulez savoir ce que le même XP, dans sa grande mansuétude, pense des paysans, il vous suffit de lire le billet dont j'ai tiré le petit paragraphe ci-dessus.

55 commentaires:

  1. Z'avez pas été un fan de Jean Ferrat, vous ? (je vous avais déjà posé la question, mais j'ai oublié la réponse) (mais ça vous ressemblerait bien de l'avoir beaucoup écouté avant vos 20 ans...)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est bien, et il fera tous les corps de métier comme ça.

    RépondreSupprimer
  3. Les bergers cévenols et les cévenols tout court savent cette chanson par coeur et la chantent volontiers ensemble dans leurs banquets. Je l'ai chantée avec eux (je l'ai apprise au lycée en cour de musique, les voies de la musique, n'est ce pas...)
    Voilà des gens qui s'y connaissent en matière de piquette et de biquettes.

    RépondreSupprimer
  4. Xp fait de la résitance et pourtant seven tient la route...

    RépondreSupprimer
  5. Mimétisme frappant entre le chien et son maître.
    J'aime bien Jean Ferrat, malgré Aragon.

    RépondreSupprimer
  6. Pas exactement, Carine : le chien a l'air plus affable que le maître.

    RépondreSupprimer
  7. j'ai bien du mal à comprendre le propos de XP et de ses commentateurs... Simplement, je me demande si ces aimables personnages survivraient longtemps s'ils ne devaient consommer que leur propre production ? Des mange-merde, ça deviendrait, non ?... On peut toujours tenter de se gaver de mots, ça ne nourrit pas !
    Quoi qu'il en soit, s'il est vrai que ces gens ont été accueillis à coup de cailloux dans les campagnes, leurs propos à eux seuls justifient le traitement... Mais ça n'est que mon avis de plouc paresseux, aviné et harpagonesque...

    RépondreSupprimer
  8. Je pense que Ferrat se moquait de XP et de la violence verbale (donc crétine) de certains politiques. D'ailleurs, je suis sûr que son cadavre (à Ferrat, hein..) sourit encore, mais sans la moustache...

    RépondreSupprimer
  9. Ce XP est adorable! Pas haineux, pas mesquin, pas bourré de préjugés. Heureusement qu'il est citadin! Qu'eût il fait, lui si généreux et exempt de haine, avec de si méchantes gens?

    Ce billet ne peut être qu'au second degré.

    En admettant que le plouc soit ce que décrit cet ange, en quoi serait-il différent de ses "frères humains"?

    Avare, cruel, jaloux, insensible aux choses comme aux êtres, n'est-ce pas là le portrait-robot, à quelques exceptions près, de l'homo sapiens?

    Je n'aime pas plus que je ne les hais les paysans. Ce sont mes (et vos) ancêtres: ni bons ni mauvais. J'aime vivre à la campagne. Je laisse les villes à XP et ses semblables. Les prés seront d'autant plus agréables qu'ils ne viendront pas les souiller de leur présence.

    RépondreSupprimer
  10. @Didier

    Merci mon cher!

    A part ça, certains semblent avoir ici un problème avec la littérature. Il leur a échappé que ce texte est une fiction, qu'XP ne dit rien et que c'est son narrateur, qui parle.

    Après, que je sois d'accord ou non avec ses propos, c'est facile de le deviner. Seulement, ça n'a aucune espèce d'importance. La littérature consiste à dévoiler une vision du monde à travers l'oeil d'un narrateur. J'ai fait un tableau impressionniste. Aurait-on l'idée de reprocher à un peintre d'être haineux; caricatural, outrancier?
    Par axmple, dans la vraie vie, Brice Hortefeux N'EST PAS en hopital psychiatrie, comme indiqué pourtant dans mon texte.

    RépondreSupprimer
  11. Pour comprendre ce billet, il faut avoir préalablement compric celui-ci, mon précédent:

    http://ilikeyourstyle.net/2010/12/22/lart-et-la-populace-militante/

    On ne fait pas de littérature pour défendre de vulgaires idées.

    RépondreSupprimer
  12. Mon Dieu XP ! Mais vous êtes un génie ! Vous savez que le narrateur n'est pas l'auteur! Que M. Hortefeux n'est pas en hôpital psychiatrie (d'autres, moins fins eussent écrit psychiatrique)!

    Ce sont choses que nous, béotiens, ignorions.

    N'empêche, vus ses écrits, je pense qu'il est préférable que votre narrateur demeure en HP.

    RépondreSupprimer
  13. @Antoine

    "j'ai bien du mal à comprendre le propos de XP et de ses commentateurs... Simplement, je me demande si ces aimables personnages survivraient longtemps s'ils ne devaient consommer que leur propre production ?"

    Quelle connerie! les paysans sont en train de disparaitre et on ne meurt pas de faim, non? Et puis quand bien même seraient-ils insispensables, en quoi ça les mettrait au dessus de toutes critiques et de toutes railleries? Quel rapport?
    Dites-moi, par curiosité, vous avez déjà fait un test de QI?^^

    RépondreSupprimer
  14. @Jacques Etienne

    Je vais vous donnez un conseil: ne vous essayez pas à l'ironie. Les imbéciles n'y arrivent jamais, je vous assure.

    D'ailleurs, les abrutis dans votre genre commentent toujours les fautes de frappe. Toujours. C'est une règle.

    Une question me taraude: pourquoi laissez-vous des commentaires sur les blogs? Pour vous mentir à vous-même? Parce qu'on est en République et que vous êtes attaché à l'égalité entre les abrutis et ceux qui sont en mesure de laisser des commentaires intelligents?

    RépondreSupprimer
  15. Tiens ! Un nouvel abruti prétentieux commente ici.

    RépondreSupprimer
  16. XP : de la littérature en blog ? Et pourquoi pas de la gastronomie aux toilettes ?
    Parfois la prétention aveugle confine à l'humour, bien involontairement cependant !
    Et les commentaires, c'est une forme littéraire, ça aussi ? Une sorte de péripatétisme qui permet aux échanges entre le posteur et ses serviles commentateurs d'aboutir, par une maïeutique pathétique en l'occurrence, à la construction d'une œuvre littéraire ?
    On dirait la définition de l'art moderne !
    Ainsi, votre "littérature" existerait-elle en fonction de la conscience qu'en auraient vos lecteurs ? Auquel cas, ne comptez pas sur moi ! Car en ce domaine comme en l'autre je reste classique : pour faire une œuvre, il faut un style, certes, mais il faut aussi des idées ou au moins quelque chose à raconter... Et si l'on se contente d'éructer, il faut un minimum de talent.
    Bref, de même que pour l'humour, quand on est contraint d'expliquer laborieusement, comme vous, l'objectif recherché, c'est que l'effet lui-même est raté. CQFD.

    RépondreSupprimer
  17. Jacques Etienne est un imbécile et moi je dois faire un test de QI ! Ben voilà, au moins on a atteint directement le point Godwin !
    Excusez-moi, XP, je m'incline devant votre intelligence et me retire !
    Je ne voudrais pas que votre prochaine mesquinerie soit du style : "avez-vous jamais écrit quelque chose, vous, au moins ?!"... Ce qui serait effectivement définitif !

    RépondreSupprimer
  18. Je parlais du premier commentaire.

    RépondreSupprimer
  19. Merci de votre attention, cher XP!

    Je l'apprécie d'autant plus que je suppose que descendre des hautes sphères, où vous régnez en maître, vers les marais où je croupis, doit être long et éprouvant voyage.

    Tenter d'être ironique ? M'y essaierais-je que ma nature simple et franche me l'interdirait!

    Pourquoi laisser des commentaires? Honnêtement, je ne sais. Ils peuvent être, je vous l'accorde, aussi vains que les billets auxquels ils ont la faiblesse de répondre.

    Là-dessus, cher XP, je vais vous laisser remonter vers vos éthers familiers. L'air que vous respirez ferait éclater mes poumons, comme disait l'autre.

    Traduction en clair de mon précédent paragraphe: "Va donc jouer avec les gamins de ta cour, demain j'ai école."

    RépondreSupprimer
  20. "XP : de la littérature en blog ? Et pourquoi pas de la gastronomie aux toilettes ?"

    L"abruti a décidé de se surpasser avant de prendre congé. C'était le bouquet.

    "Auquel cas, ne comptez pas sur moi !"

    Mon Dieu, mais je vous interdit de vous compter parmi mes lecteurs ou commentateurs. Si j'étais méchant, je vous conseillerais perfidement de les lire et de vous relire ensuite, pour comparer.

    "Bref, de même que pour l'humour, quand on est contraint d'expliquer laborieusement, comme vous, l'objectif recherché, c'est que l'effet lui-même est raté."

    Traduction: si un abruti dans mon genre ne comprend pas, c'est que c'est raté".

    "On dirait la définition de l'art moderne !"

    M'aurait étonné.

    Allez empoisonner les gens avec vos fromages de merde grouillants de de petites bêtes, et lachez-moi le mollet, vous serez bien gentil.

    RépondreSupprimer
  21. "Là-dessus, cher XP, je vais vous laisser remonter vers vos éthers familiers. L'air que vous respirez ferait éclater mes poumons, comme disait l'autre"

    Sur ce point, je ne peux vous donner tort: vous m'avez vraiment l'air d'être un naze de compétition.

    RépondreSupprimer
  22. Hummmm . ... Écrire n'importe quoi n'a jamais fait ni de la littérature ni de la critique littéraire ... encore moins quand c'est truffé d'injures. Il manque quelque chose de précis et de réel dans votre tableau paysan... Je m'étonne que vous n'ayez pas rencontré ce genre de fioritures narratives dans vos excursions ethnotrucs... ;-) Geargies.

    RépondreSupprimer
  23. Cher XP,

    ayant eu la faiblesse de repasser ici avant d'aller prendre un repos bien mérité j'y trouve deux nouveaux commentaires de votre cru.

    Alors là, chapeau bas! Depuis Juan Asensio (qu'il repose en paix ou qu'il éructe en vain!) je n'avais rien lu de meilleur. je ne sais si vous connaissez cet être sublime. Je ne peux que le souhaiter car vous seriez alors à même d'apprécier la valeur de ce rapprochement.

    Bravo encore, cher XP ! Ce n'est pas tous les jours que j'ai la joie de rencontrer quelqu'un de votre trempe, un de ces êtres sans lesquels la vie serait bien triste! Je vous ajoute à mon Parnasse!

    RépondreSupprimer
  24. Tiens, il n'a pas pu s'empêcher de commenter, le pansement. Il doit baver de rage derrière son écran, et mon Dieu, faire enrager les imbéciles, ça fait partie des petits plaisirs de la vie.

    @Georgie

    Votre commentaire démontre que vous ne savez pas ce que c'est, la littérature, vous devez préférez des trucs genre Zola, avec tous pleins de descriptions dedans.

    Le chateau de Kafka, il est décrit? Le banc sur lequel on s'asseaoit en attendant Godot, vopus en avez trouvé une description, Chez Beckett? Non, parce que c'est de la littérature, justement. Pas un truc pour vous.
    Vous êtes bien représentatif de l'un des problèmes de notre époque: beaucoup trop de gens lisent, alors que ce n'est pas fait pour eux.

    RépondreSupprimer
  25. Seul LUI peut lire ! Fallait le trouver. Didier l'a fait.

    RépondreSupprimer
  26. "Seul LUI peut lire ! Fallait le trouver. Didier l'a fait."

    Oh non! Pas seulement moi! mais pas le premier crétin venu non plus.

    Je vais me permettre un conseil: beaucoup de gens brillants commentent sur la toile. Contentez-vous de lire et d'apprendre. Les fialogues socratiques, c'est mieux que les forums citoyens, croyez moi.

    RépondreSupprimer
  27. Mouarf ! Il prend sa capacité à aligner des mots pour une forme d'intelligence...

    RépondreSupprimer
  28. C'est pour vous que je dis ça, mon garçon. Pour vous aider.
    Ne le prenez pas mal.

    RépondreSupprimer
  29. C'est vrai, ce monsieur est comme le stalker, en plus vaniteux encore et sans même le secours du début d'un brin de style.
    D'où l'avez-vous sorti celui-là,M.Goux?

    RépondreSupprimer
  30. Mouarf (bis). "mon garçon" ! On est tombés sur le con prétentieux du siècle. Le bonheur.

    RépondreSupprimer
  31. Ce que j'aime bien, aussi, c'est sa rapidité à répondre aux commentaires (pour la part je reçois un mail quand un nouveau est posté).

    RépondreSupprimer
  32. Ah mais c'est que je m'amuse beaucoup! mettez vous à ma place, c'est pas tous les jours qu'on tombe sur une telle de mongoliens^^
    Un régal!

    @L'anonyme

    Heureusement, vous allez nous apprendre ce que c'est que le style, à moi et au Stalker. Malheureusement pour vous, il y a un certain nombre de gens qui l'apprecient, mon style. Et mon petit doigt me dit que ce genre de chose n'est pas près de vous arriver.

    RépondreSupprimer
  33. @Nicolas

    "Ah mais c'est que je m'amuse beaucoup! mettez vous à ma place, c'est pas tous les jours qu'on tombe sur une telle de mongoliens^^
    Un régal!"

    Naturellement, mon garçon, il fallait lire

    "Ah mais c'est que je m'amuse beaucoup! mettez vous à ma place, c'est pas tous les jours qu'on tombe sur une telle grappe de mongoliens^^
    Un régal!"

    RépondreSupprimer
  34. Ah non ! Les mongoliens ne sont pas là ! On n'a pas vu Carine (smiley !) et Georges.

    RépondreSupprimer
  35. Didier,

    Vous pourriez assurer le service après-vente, bordel !

    RépondreSupprimer
  36. @Nicolas$

    Je vous assure, mon garçon, vous n'avez pas le niveau pour commenter sur des blogs de qualité, et encore moins de polémiquer avec Georges.

    Vous ne devriez pas vous entêter.

    RépondreSupprimer
  37. XP,

    Vous n'avez pas le niveau pour vous croire intelligent. C'est con à apprendre.

    Cela dit, faites ce que vous voulez, moi, je vais me pieuter.

    RépondreSupprimer
  38. Oui,la montagne est belle,surtout quand elle est plaine (jeu de maux — philosophique)
    Meilleurs voeux à tous, à Didier, à XP (et surtout à Catherine, na !)

    RépondreSupprimer
  39. Vous n'êtes pas en mesure d'apprendre quoi que ce soit à quiconque, mon garçon.

    C'est ça, allez vous couchez, ç'est sans aucun doute ce que vous faites de mieux, dans la vie.

    RépondreSupprimer
  40. @Martin Lothar

    Merci, à vous aussi!

    RépondreSupprimer
  41. "L'handicapé" qui nous traite de mongoliens, mouarf (dirait-il). Ca se déguste.
    L'année commence bien.

    RépondreSupprimer
  42. Bonne année à tous les excellents commentateurs (sauf Beuche bien-sûr !) qui fréquentent ce blog. Merci à Didier de permettre de tels échanges, parfois vifs mais souvent édifiants. Je me demande d'ailleurs s'il est vraiment nécessaire qu'un billet quelconque serve encore de déclencheur aux commentaires. Un titre, un mot devraient suffire.

    RépondreSupprimer
  43. C'était bien d'inviter un clown pour nous faire patienter, mais cela ne saurait nous faire oublier, Cher Didier, que la publication de votre journal prend un retard considérable.

    RépondreSupprimer
  44. @ Gimmick : c'est trop flatteur ! vous allez nous faire croire que nous avons parfaitement réussi notre dîner de con, hier soir ! Nous n'avons aucun mérite : nous en tenions un digne du pavillon de Breteuil !

    RépondreSupprimer
  45. @Jacques Etienne

    Je vais te complimenter: tu as le profil pour devenir mon mongolien préféré. Des cloches, des aigris et des sans talents, il y en a un paquet sur la toile, mais toi, tu as ton style.
    Par exemple faire de la lèche au patron, qui vient de me citer dans un billet,en lui réclamant son journal et tout en me traitant de clown... Comment t'expliquer... Tu es un crétin de compétition. Reste comme tu es^^

    RépondreSupprimer
  46. "Et si vous voulez savoir ce que le même XP, dans sa grande mansuétude, pense des paysans, il vous suffit de lire le billet dont j'ai tiré le petit paragraphe ci-dessus."

    A mon avis, il faudra aussi expliquer à Didier Goux ce qu'est "un narrateur"

    RépondreSupprimer
  47. Ah, il en peux plus d'écumer de rage, le pauvre Antoine, il en délaisse ses fromages qui puent.

    Vois-tu, mon garçon, pour faire un diner de con, comme tu dis, il faut un peu de talent, un peu d'esprit, c'est pas à la portée d'un mongolien dans ton genre^^

    Tu devrais arrêter, tu te fais du mal

    RépondreSupprimer
  48. Cher XP,
    vu le volume du courrier que vous me consacrez, je vois que vous avez du temps à perdre avec les cons. N'ayant pas votre patience, je vous adresse un chaleureux adieu!

    RépondreSupprimer
  49. @Cher Jacques Etienne

    Pour des abrutis de ta dimension, j'en ai toujours. Si tu savais à quel point c'est à la fois drôle et instructif.
    Cela dit, tu as raison d'aller te cacher. C'est en effet ce que tu as de mieux à faire^^

    RépondreSupprimer
  50. Merci à tous, et principalement à XP, d'avoir animé ce blog pendant que j'en étais empêché par de fort agréables obligations.

    Pour la peine, je publie le journal de Novembre, ainsi que M. Étienne l'a exigé…

    RépondreSupprimer
  51. Alors, c'est qui les vrais français ?

    RépondreSupprimer
  52. Je n'ai rien exigé, M. Goux. J'ai simplement relevé un fait regrettable. Merci d'y avoir remédié. Cela m'a procuré une agréable lecture.

    RépondreSupprimer
  53. j'ai lu avec plaisir le journal de novembre, content de savoir que tu aies conclu pour l'appart qui te prenais le chou.Amusé par le ""je suis à la bourre "", ça change de "Ah là, je suis bourré"".
    Bises à vous .

    RépondreSupprimer
  54. ... Les "fialogues socratiques" ???

    L'élément dont je parlais n'est pas un élément descriptif.. pas dans un tableau clinique...

    Il est bien le journal de novembre..

    Geargies.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.