dimanche 30 janvier 2011

L'islamolâtrine : la fosse d'aisance des vieux pères Noël gauchistes

Voici ce qu'on peut découvrir entre autres perles, ce matin, chez mes indétrônables Ruminants :

En Palestine, Jordanie, Égypte, au Maghreb, et bien pire en Arabie, des fils de riches existent, oui. Mais les jeunes pauvres y pullulent. Ils n’y deviennent pas pour autant des ‘terroristes islamiques’ potentiels : au mieux ils sont parfois secourus par ‘les Frères musulmans’ le ‘Hamas’, un peu comme les jeunes pauvres de France se faisant secourir par ‘le Secours catholique’, ‘le Secours populaire’ ou ‘les Resto de la faim’, sans se faire embrigader…

Les Frères musulmans comme une sorte de Secours catholique des sables, le Hamas métamorphosé en Resto du cœur de la palmeraie : il n'y manque que le Hezbollah rebaptisé Centre aéré ou Complexe culturel et sportif pour que le tableau soit complet, de l'aveuglement psychiatrique de nos égrotants révolutionnaires de clavier. La Tunisie leur avait déjà donné un sérieux coup de calcaire, l'Égypte va probablement les achever, tout bavochant qu'ils sont déjà devant la jeunesse du monde, perpétuellement re-fantasmée depuis leur stalinisme originel jusqu'à cette phase idéologique terminale : l'islamolâtrine.

Et nous nous quitterons sur le cri plein d'enthousiasme de notre vieux Père Noël gauchiste, lequel à lui seul mériterait les honneurs du blog dédié aux modernœuds – mais on ne peut pas être partout non plus :

Merci les Arabes et sa jeunesse !


Rajout de cinq heures : depuis que ce billet a été écrit, un vent de démence s'est mis à souffler dans les commentaires de l'étable, confirmant les craintes que je formulais plus haut. Dame Clomani notamment semble en pleine crise d'hystéridéologie : ça devient vraiment impressionnant, même les autres semblent avoir désormais la trouille. Une cellule de soutien psychologique serait sans doute la bienvenue. Ou un semi-remorque de camisoles.

23 commentaires:

  1. Je tiens à vous dire que j’ai trouvé un réel plaisir à lire votre petit délire. J’ai même fermé mes yeux et imagine un Hizbollah en Complexe Culturel, avec toute son idéologie qui ne fait qu’accroitre le malaise dans lequel nous vivons jour après jour.
    Et je me pose un tas de questions sur l’avenir des pays arabes, des chrétiens aussi dans ces pays. Mon rôle à Beyrouth en tant que jeune militante. Et je ne vois pas d’issus positives. Pas pour le moment du moins.
    Vous lire m’a fait chaud au cœur, et je souris toujours grâce à vos mots. En espérant que vous ferez un petit tour chez moi. Je prendrai le temps de mieux vous connaitre en vous lisant.
    H*

    RépondreSupprimer
  2. Je viens d'aller lire quelques-uns de vos billets, les derniers en date. Je mets votre blog en lien, pour que d'autre y aillent. Et donnez-nous des nouvelles de chez vous…

    RépondreSupprimer
  3. Merci Didier pour ce "lien".
    Cette Hala a la classe! Quel style !

    Merci aussi pour ce billet. Il faut dénoncer la charité des islamistes. Par ce moyen ils hameçonnent les populations. Comme pouvaient le faire les nazis.

    RépondreSupprimer
  4. Oh mais ce n'est même pas après les islamistes que j'en ai, mon cher Jacques Étienne ! Après tout, le Hamas, le Hezbollah ou encore les Frères musulmans jouent leurs partitions respectives. Non, ce qui m'écœure, c'est la bassesse morale et l'appétit de tyrannie de nos génuflecteurs patentés.

    RépondreSupprimer
  5. Tout à fait d'accord avec vous, cher Didier.

    Ceux qui, ici , se laissent berner sont d'une bêtise inquiétante. L'histoire ne leur apprend jamais rien.

    Comme je le disais hier soir à ma fille, si tu te fais enculer une fois, ça peut être un accident. Deux fois, c'est peut-être de la malchance. Si ça t'arrive tout le temps, c'est que t'aime ça.

    Nos "élites", notre "gôche" ADORENT ca.

    RépondreSupprimer
  6. Il a des conversations de haut niveau avec sa fille ce Monsieur Etienne.

    RépondreSupprimer
  7. "Il a des conversations de haut niveau avec sa fille ce Monsieur Etienne."

    Normal, avec une fille de haut niveau.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai mieux cher Didier, j'ai beaucoup mieux et surtout beaucoup plus efficace que des camisoles... ;))

    RépondreSupprimer
  9. Sans doute, m. Etienne, sans doute, je me demandais simplement si cela n'avait pas quelque chose d'un peu musulman de se préoccuper d'aussi près, si j'ose dire, des pratiques sexuelles de sa fille.

    RépondreSupprimer
  10. Quel courage de lire des trucs pareils!! C'est la dernière fois que je clique sur vos liens...;-) Geargies..

    RépondreSupprimer
  11. "Se faire enculer", cher Pierre, est une métaphore. Je ne vous ferai pas l'offense de vous penser incapable de la comprendre.

    Les pratiques sexuelles de ma fille ne me préoccupent pas plus qu'elles ne m'intéressent.

    RépondreSupprimer
  12. Trés bien, M.Etienne, je vous laisse à vos très belles métaphores, et je suis rassuré, à mon avis, vous ne pourrez pas aller plus bas.

    RépondreSupprimer
  13. Juste en passant, pour signaler:

    http://www.postedeveille.ca/2011/01/egypte-que-veulent-les-musulmans.html

    Ce qui montre que les Ruminants sont une espèce clairvoyante.

    RépondreSupprimer
  14. Avec ce foin dans l'étable, je suppose que vous buvez du petit lait, comme un musulman.

    RépondreSupprimer
  15. "Trés bien, M.Etienne, je vous laisse à vos très belles métaphores, et je suis rassuré, à mon avis, vous ne pourrez pas aller plus bas."

    Comme il vous sera difficile de vous hisser plus haut...

    RépondreSupprimer
  16. je dirais que le billet chez ruminances me semble involontairement islamophobe: Comparer les musulmans dans leur ensemble au Fréres Musulmans, c'est fort de café.

    RépondreSupprimer
  17. Avez vous noté chez vos amis cette jolie phrase: "a –ioua !’ (oui bien sûr, en arabe – l’un des rares mots de cette belle langue hélas oubliée".
    Une langue qui sait se rappeler chaque jour un peu plus à notre bon souvenir. Non ?

    RépondreSupprimer
  18. A la vérité sur les sites réactionnaires comme celui de Didier Goux, on est plutôt embarrassé par ce qui se passe dans les pays arabes.
    On se prétend, sur ces sites, les plus grands défenseurs de la liberté, mais on préfère soutenir les pouvoirs forts, privatifs de liberté, capables de faire couler le sang de leur peuple pour conserver des avantages iniques, que les pauvres types qui essaient de s'émanciper des despotes.
    En réalité, ici on est pour la liberté des forts et on a une peur bleue de la liberté des faibles.Toutes les raisons sont bonnes pour dévaloriser et salir les aspirations à la liberté des humbles.

    RépondreSupprimer
  19. Vous tombez bien bas, Monsieur Goux !

    RépondreSupprimer
  20. Ah oui, parce que exalter les vertus humanistes des Frères musulmans et du Hamas, c'est sans doute voler très haut.

    RépondreSupprimer
  21. Du courage pour me lire… non… vous pouvez rester hermétiques. Du courage pour vivre mon quotidien. Oui !!!!! beaucoup de courage cher Geargies… et surtout un amour inconditionnel pour la vie, et les petits bonheur qui viennent avec.

    Didier, je viens de vous laisser un mot chez moi, mais au cas où, et parce que j’ai vraiment la rage, j’ai un message a faire passer a travers vous.
    Quant a ceux qui chantent les louanges du Hizbollah, dites leur de ma part qu’ils viennent vivre à Beyrouth au lieu de se la jouer à Paris ou à Montréal. Qu’ils viennent vivre parmi ceux qui luttent toute la journée et qui se réveillent chaque matin avec la peur au creux des tripes.

    A tous ceux qui se sentent embarrassés par ce qui se passe dans les pays arabes, j’aurai préféré que vous vous sentiez concernés par le quotidien que nous sommes entrain de vivre. Et la liberté appartient à tous… mais voyez comment Hosni Moubarak est coincé sur son siège ? Et qui l’a mis sur ce siège ?

    Sur ce, je vous laisse… Pour l’instant !
    :)

    RépondreSupprimer
  22. Chère Hala, ce blog vous est ouvert, n'hésitez donc pas à en user, chaque fois que vous aurez des choses importantes à y dire, soit simplement en commentaires, soit même sous une forme plus élaborée et visible.

    (Mon mail personnel se trouve dans mon profil, si besoin est.)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.