mercredi 19 janvier 2011

REPENTEZ-VOUS ! clamait Philippulus, le prophète dément

On devrait désormais obliger tous les collabos à se munir de gongs portatifs et à les faire résonner, tel le Philippulus d'Hergé, dès qu'ils ouvrent la bouche : cela ferait un peu de bruit, mais au moins le bon peuple les repérerait plus facilement. Par exemple, ceux-ci :

« Le parti de l'In-nocence admire qu'avec le projet présenté par un certain nombre d'historiens, parmi lesquels Esther Benbassa, Pap Ndyae ou Benjamin Stora, et suggérant l'installation d'un musée de l'esclavage dans l'un des palais de Gabriel sur la place de la Concorde, en l'occurrence l'ancien ministère de la Marine, l'énormité du symptôme névrotique affectant notre malheureux pays s'étale avec une aussi éclatante évidence. Jamais la haine de soi des uns, à merveille combinée avec la haine de l'autre des autres, n'a trouvé à s'exprimer avec tant de concision, à la fois, et tant de sûreté : il ne s'agirait de rien de moins en effet, cette fois, que d'ériger l'un des plus prestigieux monuments du patrimoine français, le plus centralement situé au cœur de la capitale de la Nation, en sanctuaire de la Honte, en temple du crime français, de l'indignité française, du déshonneur français et de la moderne passion française pour implorer le dégoût du monde entier, et d'abord des néo-français. La même conception pourrait amener à faire du palais du Luxembourg un musée de la Saint-Barthélémy, du Grand Palais un dôme de la Terreur et des Invalides un mémorial de la Collaboration, les quatre institutions étant alors confiées à la Réunion des Heures les plus Sombres de notre Histoire (RHSH), siégeant aux Tuileries reconstruites... »

(Intégralité du communiqué.)

J'espère (mais non : je suis sûr !) qu'on aura l'idée d'y faire venir en troupeau les enfants des écoles, afin d'accomplir cette double bonne action : donner aux petits Français le profond et indélébile sentiment de leur indignité d'une part ; et d'autre part, fournir aux jeunes divers un prétexte argumenté et palpable pour haïr un peu plus leurs camarades souchiens.

Par ailleurs, que l'idée d'un tel musée ait germé dans la cervelle de gens n'ayant que le vivre-ensemble à la bouche me donnerait plutôt envie de me taper le cul par terre. Car j'en ai assez de m'attrister à cause de ces méprisables connards.


Addendum n'ayant rien à voir (encore que…) : François Taillandier rend un bel hommage à Jean Dutourd, dont tout le monde semble se foutre, ce qui n'est pas pour me surprendre.

17 commentaires:

  1. Bonjour Didier,

    votre addendum n'a peut-être rien à voir, mais il permet aux lecteurs de découvrir que vous n'êtes pas réellement journaliste : en effet, pour le vrai journaliste, tout hommage est vibrant.

    Bas les masques !

    RépondreSupprimer
  2. Ce serait tout de même mieux que son contraire.
    Imaginez une seconde que l'on élève au même endroit un musée à la gloire du peuple français. Songez à l'éclat de rire général qu'il susciterait parmi les nations,un musée que l'on pourrait sans doute visiter après avoir visité celui du glorieux peuple coréen du Nord, celui du peuple Iranien, etc.
    L'humilité ne messied jamais, même celle d'un peuple et où a vu le parti de l'in-nocence qu'elle est synonyme d'abaissement, de faiblesse et de désinvolture.
    Je crois que c'est plutôt le contraire.

    RépondreSupprimer
  3. En fait d'hommage, j'ai écouté hier celui de Philippe Bouvard sur les Grosses têtes et c'était très bien. A un moment donné, Bouvard racontait qu'on avait sommé Dutour de choisir entre les Grosses têtes dont il faisait partie et l'Académie, entre "la gaudriole et immortalité. Dutour est resté fidèle à la gaudriole et a obtenu l'immortalité.Je trouve que cela fait un très beau portrait.

    RépondreSupprimer
  4. Z'avec pas compris : c'est une musée à la gloire de l'esclavage, du temps où la France était une grande nation.

    RépondreSupprimer
  5. sur le même sujet
    http://ilikeyourstyle.net/2011/01/18/extorsion-republicaine/

    Décidément, nombreux ont réagi à ce sujet.

    RépondreSupprimer
  6. Sans vous commander, pourriez-vous, brièvement nous éclairer sur ce parti de l'In-nocence ?

    RépondreSupprimer
  7. Il est échappé d'où, Pierre ?

    Je sais bien qu'on a dans une large mesure abandonné l'internement des aliénés, mais il reste des cas où ça s'impose.

    Une erreur administrative, sans doute. Faudra le signaler à la direction de l'hôpital dont il s'est évadé.

    RépondreSupprimer
  8. Pakounta, ça c'est un argumentaire!

    RépondreSupprimer
  9. Tcheni : Holy cow ! je suis découvert…

    Pierre : ne vous retournez pas : il y a, juste derrière vous, les deux messieurs en blanc et très costaud que vous a envoyés Pakounta.

    La Crevette : alors ça, sa participation à cette émission, ça reste un trou noir, pour moi.

    Nicolas : eh bien alors, on n'a pas été une grande nation très longtemps, dans ce cas !

    Cherea : Hoplite aussi s'en fait l'écho.

    Corto : c'est le parti fondé par Renaud Camus et au nom duquelil est candidat à l'élection de 2012. Vous trouverez tout sur le site.

    Pakounta : je viens de le mettre en garde contre vos agissements liberticides.

    RépondreSupprimer
  10. Didier, je vous assure : Bouvard l'a dit et redit hier! Et il a insisté en expliquant qu'à partir du moment où il a connu Jean Dutourd et que ce dernier est devenu un ami, il a toujours fait en sorte de l'associer à tous ses projets professionnels.

    RépondreSupprimer
  11. La Crevette, ce n'est qu'une question de "bon beurre"

    RépondreSupprimer
  12. @nicolas La france est toujours une grande nation,

    RépondreSupprimer
  13. Un musée de TOUS les esclavages ?

    Ça, ça pourrait être drôle et polémique... la France aurait quoi ? Un petit coin dans une salle obscure au fond à gauche...

    Mais ce sera uniquement la dernière offrande sur l'autel de la repentance éternelle des abominables blancs....autel qui va sans aucun doute bientôt craquer sous le poids des dites offrandes...

    RépondreSupprimer
  14. N'y aurait-il pas un lien avec le projet de loi sur l'euthanasie au Sénat ? Je précise que "euthanasie au Sénat" s'entend par tous les cotés.

    RépondreSupprimer
  15. Sachons raison garder : ce projet n'est qu'un parmi tant d'autres et pas forcément celui qui a le plus de chances d'aboutir.

    Le fait que quelques abrutis lancent leurs idées dans l'air ne prouve rien quant à l'état d'esprit général du pays.

    Je suppose qu'il est doux de succomber ou de s'indigner au chant des sirènes, quelles qu'elles soient et d'où qu'elles viennent...

    Personnellement, j'aimerais que l'on transformât ce pavillon en musée du lacet de soulier, mais qui me suivra?

    RépondreSupprimer
  16. Kasspar In-ocant20 janvier 2011 à 09:24

    Pierre :
    "Pakounta, ça c'est un argumentaire!"

    Houba ! Houba! serait une réponse adéquate non ?

    RépondreSupprimer
  17. Oui c'est vrai kaspar, il aurait mieux fait de me répondre ca, c'est dans ses cordes et dans les vôtres aussi...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.