samedi 1 janvier 2011

On a terminé l'année en beauté


Hier, l'Irremplaçable a parlé au téléphone avec sa fille Adeline qui, vivant depuis quelques années en Espagne, songe très sérieusement à retourner dans son Québec natal. Adeline a là-bas un cousin (en fait elle en a plusieurs, mais celui-là seul nous intéresse aujourd'hui) qui travaille pour le gouvernement provincial et qui lui a appris que, cette année (je parle de 2010...), tous les fonctionnaires avaient reçu la ferme consigne de ne plus terminer leurs courriers et mails “publics” par Joyeux Noël. Ceci afin de ne pas choquer inutilement, par cet étalage d'arrogance chrétienne, l'exquise sensibilité des enturbannés locaux.

Du coup, par chez nous, et en matière d'exil, la cote de Saint-Pierre-et-Miquelon est remontée en flèche.

Je sens que 2011 va battre des records de ridicule, et, en ce 25 mouharram de l'année hégirienne 1432, c'est tout le mal que je vous souhaite, lecteur égaré en ces lieux de vindicative désolation.

7 commentaires:

  1. Ceci afin de ne pas choquer inutilement, par cet étalage d'arrogance chrétienne, l'exquise sensibilité des enturbannés locaux.

    En même temps c'est une forme de fair-play que de s'effacer et de savoir accueillir dignement ceux qui veulent encore vivre.

    RépondreSupprimer
  2. Didier : mauvais plan, le Québec. On y tolère la polygamie, les féministes vous assomeront à coup de pelles à neige si vous ne mettez pas de E à auteur et écrivain, tout en défendant le droit à porter la burqa . Il y a de plus en plus d'excisions là-bas, en plus, et a pratique est tolérée, au nom de... oui, on sait bien au nom de quoi.
    Vous avez lu tous les livres d'Eugène Nicole ?

    RépondreSupprimer
  3. Sinon, venez en Bretagne. C'est nous qu'on a les mieux des Arabes.

    RépondreSupprimer
  4. Et sachez qu'aucun immigrant n'a demandé cette retenue concernant Noël. Ce sont les québécois mous, qui d'eux-mêmes, mettent aux rebus leurs us et coutumes dans l'espoir de ne pas déplaire alors que les immigrants ne demandent qu'à vivre cette période des fêtes.

    C'est fou! Et on se demandera pourquoi le Qc a refusé son indépendance.

    Le même phénomène se produit pour la langue. Un seul anglo dans un groupe de dix? Il devient majoritaire, tous les autres se mettent à parler anglais.

    Décevant!

    Accent Grave

    RépondreSupprimer
  5. y a pas encore de mosquée à St Pierre et Miquelon ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.