dimanche 13 novembre 2011

Journée de la gentillesse : distraire les hérissons

Aujourd'hui, me dit-on, c'est la journée de la gentillesse. C'est bête car justement, ce matin, je me sentais d'une assez belle équanimité – le soleil sans doute, qui, en l'absence de tout tilleul intempestif, vient désormais inonder ma terrasse, avec la générosité d'un gouvernement socialiste aspergeant les subventions sur les officines alentour. Mais depuis que je sais devoir être gentil jusqu'à ce soir minuit, uniquement parce qu'un sphincter anal appointé en a décidé ainsi, ça me donne envie d'écrabouiller un hérisson ; ou d'injecter patiemment du cyanure dans chacune des graines de tournesol dévolues aux mésanges ; ou bien de mélanger mes déchets en plastique avec les ordures ménagères afin de niquer sa race à la planète ; ou encore de torgnoler sans cause mon épouse légitime – mais là j'aurais un peu la crainte du retour de boomerang.

Bien sûr, je pourrais aussi aller lire tous les blogs qui passent à ma portée et exposer au taulier, calmement et en détail, ce que je pense exactement de sa prose et de lui. Mais ce serait choisir la solution de facilité. Or, la journée de la facilité c'est pas aujourd'hui, ne mélangeons pas tout. Et puis ce serait oublier que la pire méchanceté que l'on puisse faire à un blogueur est de n'aller pas le lire.

Je sens bien que je ne trouverai rien ; rien de vraiment flamboyant. Il me reste à espérer que, parmi les grappes de chasseurs qui parcourent en ce moment même la campagne, il s'en trouvera un assez obligeant pour, croyant viser un lapin ou un chevreuil, estropier gravement son voisin ou son beau-frère, lui-même armé. Ce serait au moins gentil pour les gens du Samu qui aiment à se rendre utiles le dimanche, et ça distrairait les hérissons.

23 commentaires:

  1. c'est beau. On ne pense pas assez aux hérissons. Il leur faudrait une journée eux-aussi (quoique la journée sans voiture, c'est peut-être la leur)

    RépondreSupprimer
  2. Nous sommes en phase... ou presque !
    bonne journée à vous et bises à Madame.

    RépondreSupprimer
  3. Vivement la journée de la méchanceté, comme ça on pourra dire vraiment ce que l'on pense de ces adorables et si nécessaires personnes de la formidable gauche "si heureusement durables"… et de leurs formidables chargés de communications qui inventent merveilleusement et si régulièrement ce genre de journées magnifiques de ceci ou de cela afin (que la moutonnerie moutonne gentiment…) afin que les gens soient plus heureux dans un monde durable et solidaire avec beaucoup de désirs d'avenir et d'ordre juste… (ça y est, je pleure!)

    RépondreSupprimer
  4. Gardez-moi de mes gentils, les autres, je m'en charge.

    RépondreSupprimer
  5. La gentillesse combien de divisions en fait

    RépondreSupprimer
  6. Vivement la journée de la facilité ! On en aura le cœur net ! Un cœur net, c'est une VRAIE richesse !

    RépondreSupprimer
  7. Vous ressemblez tellement à Raymond et Huguette...(non, ne cherchez pas, c'est hors de votre portée : de la télé de péquenot...)

    RépondreSupprimer
  8. Se rendre utile le dimanche? Ah c'est malin tiens..!

    Pluton sauvé du Styx...

    P.S : Et merci mon Cher pour tous vos billets!

    RépondreSupprimer
  9. Hé les mecs (si je puis me permettre), qu'est-ce que vous penseriez de créer tous ensemble tous ensemble hey hey un altercalendrier citoyen et indigné à l'usage des gens, dans leur diversité si belle ?

    Je commence :
    11 novembre : journée de la paix (copyright Eva Joly)
    12 novembre : journée de la liesse populaire contre les méchants obligés de quitter le pouvoir
    13 novembre : journée de la gentillesse et de la sauvegarde des hérissons
    14 novembre : journée des cinq fruits et légumes par jour
    15 novembre : journée du baiser
    16 novembre : journée de la réhabilitation des communautés injustement accusées sans preuve
    17 novembre : journée des tilleuls replantés
    18 novembre : journée des câlins gratuits
    19 novembre : journée des personnes transgenres (attention : ne pas confondre avec l'avant-veille !)
    20 novembre : journée des guilis.

    Voilà pour une décade, je vous laisse définir les suivantes. Il faudra tout de même laisser, de temps en temps, des dates en blanc pour pouvoir caser les bonnes causes du futur (journée de l'amitié avec les personnes d'origine extra-terrestre, journée de la télépathie altruiste, etc).

    Et de temps en temps, vingt-quatre heures de défoulement, où on aurait le droit de sortir dans la rue et de tirer dans toutes les directions.

    Alors ?

    RépondreSupprimer
  10. Et une journée des cons qui durerait 365 jours, c'est pas une idée, ça ?

    RépondreSupprimer
  11. Vallenain : ah, si, moi j'y pense souvent ! Ne serait-ce que parce que l'Irremplaçable leur aménage à chaque entrée d'hivers un certain nombre d'abris potentiels…

    Corto : c'était fatal…

    Monsieur Y : non, lors de la journée de la méchanceté, on se sentira obligé de se montrer très gentil. Ce qui sera assez méchant.

    Romain : je vous fais confiance.

    Romain-bis : mais ce ne sont plus des divisions mais des légions qu'elle aligne, cette putain de gentillesse !

    Jacques Etienne : la journée du cœur net, à rajouter à la liste donnée plus haut par Ali Devine.

    David : ben… n'exagérons rien tout de même…

    CC : je ne cherche pas, je ne cherche pas…

    Pluton : ravi de vous retrouver en surface !

    Ali Devine : je rajoute déjà la "journée des journées spéciales". Qu'on mettra le 29 février.

    RépondreSupprimer
  12. Janus : ça existe déjà, on appelle ça une année électorale.

    RépondreSupprimer
  13. J'aime pas dire du mal de mon beau-frère mais il est vraiment gentil ...

    RépondreSupprimer
  14. Ça lèche tous azimuts ici...

    Félicitations à l'heureux bénéficiaire.

    RépondreSupprimer
  15. La plupart des commentateurs sont des gauchistes, ici.

    C'est vraiment n'importe quoi, ce blog réac.

    RépondreSupprimer
  16. Ah, zut, j'ai zappé la journée de la gentillesse.

    Ali Devine fait des propositions inquiétantes, dont la réalisation mènerait tout droit vers une guerre des calendriers.
    Les sportifs en voudraient un (Journée des occasions manquées. Journée des médailles olympiques. Journée du lancer de marteau. Il y a de quoi occuper au moins mille jours, il faudra rallonger l'année) Les lecteurs aussi (Journée des batailles littéraires. Journée Proust. Journée des fleuves dans la littérature. Les jardiniers ont déjà pléthore d'almanachs, ils s'abstiendraient peut-être. Tablons sur le calendrier diététique. La journée du navet, de la pomme, la journée sans viande et celle sans sel. N'oublions pas le calendrier des sexologues, et celui des féministes (s'associant pour que la journée du clitoris soit chômée et fête d'intérêt national)et la journée des animaux mal aimés mais si utiles, la chauve-souris, la vipère et le modeste lombric.
    Rajoutons le calendrier de la charcuterie, avec la journée des rillettes qu'on pourra faire coïncider avec la journée des compétitions sportives Le Mans-Tours, pour plaire à l'honorable Chieuvrou.

    RépondreSupprimer
  17. Bon, ça y est, on peut être reméchant ?

    RépondreSupprimer
  18. On dirait, oui. Mais n'en abusons pas…

    RépondreSupprimer
  19. @Ali Devine: le 19 novembre est aussi la journée mondiale des WC. Il arrive (c'était le cas en 2009) que cette journée mondiale coïncide avec la sortie du Beaujolais nouveau - ce que je n'ai pas manqué de relever en son temps, en toute gentillesse:

    http://fattorius.over-blog.com/article-le-19-novembre-journee-stupefiante-39630814.html

    RépondreSupprimer
  20. @ Ali

    Et pour célébrer notre lien affectif, non pas seulement avec tous les humains, mais avec tous les humanoïdes, habitants aux longues antennes de la planète cyrius 23 et autres :

    La journée de l'Humanoïdité, pour remplacer la "xénophobe" et "nationaliste" fête nationale, le 14 juillet ?

    RépondreSupprimer
  21. @ Samuel
    Non, le terme "humanoïdité" me paraît laid. En revanche on pourrait proposer une journée du métissage cosmique. Qu'en dites-vous ?

    RépondreSupprimer
  22. Eh bien il y avait fort longtemps que je n'étais pas passée chez vous,je ne suis pas déçue, je suis ravie ! Même je reviendrai.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.