vendredi 18 novembre 2011

Un livre qui vaut de l'or – et pas qu'un peu


Ce billet publicitaire ne s'adresse qu'aux quelques personnes qui auraient, pour des raisons qu'il ne m'appartient pas de juger, un peu d'argent sale à blanchir. En effet, non seulement le livre présenté ci-dessus est scandaleusement cher (alors même que l'auteur ne gagnera pas un centime à sa vente), mais en plus on peut le lire gratuitement ici. Alors, évidemment, il y a les photos de Catherine, et le côté “sur papier” qui immortalise le babillage. Mais enfin, à votre place, je passerais mon chemin.

Sinon, pour les vrais blanchisseurs dont je parlais, ça se joue par là.

(Pour avoir reçu hier les trois versions de l'ouvrage, je crois être en mesure d'affirmer que c'est celle “avec jaquette” qui est la plus satisfaisante à l'œil…)

44 commentaires:

  1. Rien à voir avec le billet

    Renaud Camus est l'invité de Finkelkraut samedi matin sur France Culture à 9h

    Duga

    RépondreSupprimer
  2. Un réac, chez un réac, ça va faire pléonasme, Duga, non?

    RépondreSupprimer
  3. A commandé !
    Cette affaire vient de me mettre à découvert de 83 zeureux zeuros vint oui sent Times 2 + et vlan !
    La première de couverture me rappelle l'une de mes photos personnelles lorsque j'allais régulièrement dîner au Couvent Royal de Saint-Maximin à Brignoles, en 2007.
    ( Petite publicité au passage, un hôtel-restaurant que je vous recommande de tout coeur Monsieur et Dame Catherine )
    Merci pour cet ouvrage, j'ai grande hâte d'être le 5 décembre prochain date de ma livraison et bien évidemment en 2012 pour découvrir le journal intime2011 .. en chair et en os. Le net c'est bien, c'est gratuit, mais rien ne vaut le toucher, ce sens si particulier ici fait de papier.

    RépondreSupprimer
  4. Ma première commande ! Ému je suis…

    Sinon, pour le restaurant, c'est noté.

    RépondreSupprimer
  5. Très beau livre et très belle nouvelle-nouvelle colonne de gauche.
    Je me comprends comme on dit.

    RépondreSupprimer
  6. à ce prix là on devrait avoir une couverture plaquée or pour de vrai, et une mèche de cheveux de l'auteur. Sinon c'est du vol.

    RépondreSupprimer
  7. En plus, c'est un vol qui ne me rapporte rien !

    RépondreSupprimer
  8. Tiens vi, y a plus ilys dans la bloguerôle...

    Est-ce un signal fort envoyé à certains, comme on dit dans la masse media ?

    RépondreSupprimer
  9. Credo in unum Deum, Patrem omnipotentem, factorem caeli et terrae, visibilium omnium, et invisibilium. Et in unum Dominum Jesum Christum

    RépondreSupprimer
  10. Blague à part, en tant que modeste auteur (publié) j'aimerais savoir comment vous faites pour vendre un livre si cher et ne rien gagner dessus. C'est un défi que vous lancez au monde de l'édition ?

    RépondreSupprimer
  11. Ah mais attendez, ce n'est pas forcement une punition que de sortir de la roll.
    Entrer dans une "grosse roll" est très avantageux, ça vous propulse (en ce qui me concerne j'en avais d'ailleurs remercié le maître des lieux) mais quand ensuite on vous punit ça n'a rien de grave, car vos habitués retrouvent tout seuls le chemin de votre bistrot et comme ils n'ont plus d'accès à la mise à jour de la carte, ils s'arrêtent en passant, juste pour voir....et si quelqu'un traîne dans le coin, éventuellement ils s'attardent.
    Bref, les rolls c'est sympa, mais les rolls automatiques, ça tue le p'tit commerce. (comme toutes les nouvelles technologies en quelque sorte).
    ps: la vache, comment que j'vais m'faire virer !

    RépondreSupprimer
  12. Mes encouragement à l’auteur et mes félicitations à son Irremplaçable qui doit bien être pour quelque chose dans la maquette de la couverture (dans la créativité de l’auteur on s’en doutait déjà)

    PS – deux avenants :
    1° Je souscris des quatre pattes à l’avis de Sand s’agissant de la table du couvent royal de Saint-Maximin.
    2° Je contresigne sans hésiter le commentaire de notre amie Dxdiag (encore que… perdre 30% de sa chalandise… mais bon…)

    RépondreSupprimer
  13. oui, chez Blurb c'est cher, mais ça va être un collector que ça m'étonnerait pas, et les photos, sont de vraies photos, sur papier photo pas des quadris.. Geargies

    RépondreSupprimer
  14. Il semblerait que l'écrivain en bâtiment passe de la Case au scriptorium. Écrivain en bâtiment spécialité monastères et couvents ? Frère Goux ?

    Félicitations à la couturière pour cette bure d'anthologie et à la photographe, décidément bien talentueuse.

    RépondreSupprimer
  15. C'est scandaleusement cher mais je viens de commander. Il ne sera pas dit que je n'aide pas le petit commerce de proximité...
    Amitié mon cher Didier.

    RépondreSupprimer
  16. Mon cher Joseph, je savais que tu devais avoir de l'argent à blanchir !

    Pour répondre aux questions concernant le prix de l'opuscule : c'est Blurb (mais quel nom à la con, bordel !) qui le fixe, en fonction je suppose du nombre de pages et de l'argent qu'il veut gagner avec sa petite entreprise. Ensuite, l'auteur peut majorer ce prix afin de gagner quelques sous sur les ventes, ce que je n'ai pas fait : les prix affichés sont donc bien ceux fixés par l'imprimeur (je me refuse à appeler ça un éditeur).

    RépondreSupprimer
  17. J'avais écrit, le 7 octobre, un billet sur la disparition de la Blogroll de M. Goux. Dixie et Suzanne m'avaient alors rassuré me disant que les lecteurs sauraient bien me trouver. Cela s'avéra: je ne connus pas de baisse de fréquentation, les gens venant par d'autres chemins. Je me suis même dit à un moment que si Didier redémarrait sa BR, mes chiffres exploseraient. Ce ne fut malheureusement pas le cas...

    RépondreSupprimer
  18. Camus et Finkelkraut se sont fait traîter de "réac" par Léon: c'est malin, ils pleurent maintenant…
    Quelqu'un peut-il se charger d'apprendre un nouveau mot à Léon?
    quelques suggestions : Facho, nazi, méchant, …

    RépondreSupprimer
  19. Monsieur Y, eux ne risquent rien, vous et moi non plus, par contre les immigrés et les musulmans (ce sont leurs chevaux de bataille) vont en prendre pour leur grade.
    Voyez-vous, lorsque des intellectuels désignent une catégorie d'hommes, ou de communauté, ou de religion, ou de race comme responsables de leurs maux, j'ai tendance à me méfier.

    RépondreSupprimer
  20. Effectivement c'est trop cher. De plus j'ai toujours été déçu par ces livres publiés en auto-édition sauf celui de Nabe (mais là c'est différent, c'est tout de même un grand écrivain)

    RépondreSupprimer
  21. Je trouve toujours fort réjouissant, ces gens – qui se pensent probablement très bien élevés, ou en tout cas suffisamment élevés – qui, lorsque vous publiez un livre (quel qu'il soit), prennent la peine de venir vous expliquer que Trucmuche, lui, au moins, c'est un écrivain…

    RépondreSupprimer
  22. Dire de Nabe que c'est un grand écrivain est à peu près aussi subtil que dire de Carla Bruni qu'elle est une grande chanteuse d'opéra.

    RépondreSupprimer
  23. Oh Léon, décidément vous avez toutes les qualités… et heureusement que vous êtes là pour veiller au "retour de l'infâme"… En plus de vous apprendre quelques mots nouveaux autres que :"racistes, facho, nazi" ou d'autres idées que :"les français ne sont rien d'autres que des gros fascistes qui ne rêvent qu'au retour du troisième Riech, comme Camus et Finkelkrault (on les SS qu'on mérite)", on va se cotiser pour vous offrir une médaille de la résistance… (mais en chocolat, c'est la crise!)

    Félicitations pour votre livre M.Goux, j'irai l'acheter de ce pas…

    RépondreSupprimer
  24. Et encore, Didier, avez-vous déjà pratiqué la séance de "dédicaces" dans une foire aux livres ? Des remarques de ce genre, follement plaisantes, on en entend à la chaîne.

    Léon : les Arabes ne risquent rien. Ont-ils l'air de se terrer, de faire profil bas, de baisser les yeux quand vous les croisez ?

    Mais j'ai un doute : vous en avez déjà croisé un ou deux ?

    RépondreSupprimer
  25. Mon cher Didier,

    Quand on aime, on ne compte pas. Et tu sais que je collectionne les journaux d'écrivains. Ainsi, avec le tien, j'ouvre une nouvelle section : "Journaux d'écrivains en bâtiment".
    Je sais que tu vas m'engueuler, mais j'attends avec impatience qu'apparaisse l'écrivain tout court, un beau roman, une belle fiction... (Tu peux crier, j'ai mes boules Quies.)

    RépondreSupprimer
  26. Marco Polo,
    je ne crois pas voir parlé d'Arabes.
    De musulmans oui.

    RépondreSupprimer
  27. Léon, ne jouez pas à l'idiot, quand même !
    ça ne change rien à mon propos.

    RépondreSupprimer
  28. Suivant vos conseils j'avais acheté le manifeste nauséabond. Rien d'extraordinaire et aucune qualité littéraire.
    J'ai acheté des livres d'amis en auto-édition, ce sont toujours des livres que l'on aurait jamais acheté (trop de monde publie). Évidemment il ne faut jamais dire ce que l'on pense de ces livres sinon on perd ses amis.
    Moi aussi je suis un grand lecteur de journaux intimes et d'ailleurs je lis aussi avec plaisir votre journal cher monsieur Goux mais delà acheter à un tel prix, je préfère me procurer à ce prix, effectivement un des journaux intimes qui me manquent de Marc Édouard Nabe.

    RépondreSupprimer
  29. "Blurb" veut dire quatrième de couverture.

    Evidemment, quatrième de couverture, c'est déjà du jargon en français, alors quand on utilise le jargon anglais à la place, ça voyage mal...

    RépondreSupprimer
  30. Marchenoir : sans déconner ? Ça veut vraiment dire ça ? Sont trop forts, ces patoisants anglo-saxons…

    RépondreSupprimer
  31. "je ne crois pas voir parlé d'Arabes.
    De musulmans oui."

    Pété d'LOL de èmedéhère !

    L'est marrant, ce Léon.

    RépondreSupprimer
  32. Tûtafé, Didier.

    En d'autres termes, le "blurb" en anglais, c'est le "pitch" en français.

    Si tout le monde voit bien ce que je veux dire.

    RépondreSupprimer
  33. "L'est marrant, ce Léon".

    Eh bien Gil, je suis ravi qu'il vous en faille si peu pour vous tordre de rire.
    faire une différence entre la géographie et une religion, wharf! wharf! c'est à s'en taper sur les cotes.

    RépondreSupprimer
  34. Léon, seriez pas un peu champion de mauvaise foi, là ?
    Vous voulez battre votre propre record ?

    RépondreSupprimer
  35. "mauvaise foi, là"

    Justement la foi, quelle qu'elle soit, je m'en tape!

    RépondreSupprimer
  36. Léon, vous avez remarqué que "Léon" à l'envers, ça fait "noéL" ?

    Serait-ce un signe du Très-Haut ???

    En effet je me tords de rire. La faute à cet immonde beaujolais sans doute (putain, dernière fois que je sacrifie à ce rite stupide).

    RépondreSupprimer
  37. Après la troisième bouteille, il paraît subitement meilleur.
    Courage !

    RépondreSupprimer
  38. Oui, alors bon, vos discussions de picoleurs ici, alors que je suis à l'eau plate depuis ce matin et jusqu'à demain soir, c'est limite torture mentale !

    Marchenoir : le blurb c'est le pitch, OK. Des fois, je me demande si ce monde est réellement réel…

    RépondreSupprimer
  39. MP : "Après la troisième bouteille, il paraît subitement meilleur."

    Putain, ça doit être de l'ordre de l'expérience mystique, voire mysta-direct-dans-le-gog-ique !

    Didier : Désolé de vous faire souffrir. BURP ! Pardon.

    RépondreSupprimer
  40. Gil et Marco Polo : de beaujolais, offrez un hanap au Léon.
    Didier : faire abattre des arbres pour y imprimer vos conneries (que je lis presque tous les jours avec délectation) est un honte ! Vous n'êtes qu'un sale gosse. Na !
    Bon sinon, si je n'avais pas déjà tant de livres à dépoussiérer avide dans ma bibliothèque, j'achèterais le vôtre. Je vous lirai sur la toile donc. (malgré le faux débat à ce sujet de samedi dernier que nous offrit Finky, aussi décevant que celui d'aujourd'hui, du reste)
    Mais que sont les réacs devenus ?
    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  41. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  42. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.