lundi 2 avril 2012

Avenir radieux et autres bouffonneries


Comme l'excellent Jacques Étienne semblait, ce matin, avoir un petit coup de mou dans la voilure, c'est à lui que je dédie cette phrase, trouvée tout à l'heure en exergue du chapitre 5 du Mythe climatique, livre écrit par le mathématicien Benoît Rittaud en réaction contre le dogme sacré du “réchauffisme” (que lui appelle carbocentrisme) – phrase tombée de la plume d'un certain René de Lacharrière, qui semble être un juriste si j'en crois de très superficielles et rapides recherches sur internet :

Tout est prévu, sauf, naturellement, ce qui va se passer.

Sursum corda

5 commentaires:

  1. Votre image est un peu en contradiction avec le contenu de votre note. Elle n'incite guère à élever nos coeurs et à espérer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne tenais pas spécialement à élever votre cœur ni à vous pousser à l'espérance…

      Supprimer
  2. N'empêche qu'elle est excellente cette photo. Si seulement tous les "progressistes" pouvaient prendre un pédalo pour se rendre au large, on serait bien mieux sur la plage !

    RépondreSupprimer
  3. Ah la démocratie selon Jacques Etienne, ça fait chaud au cœur, dites-donc. Si on pouvait être tout seul entre gens qui se comprennent...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.