jeudi 19 avril 2012

Et Le Plessis-Hébert était toujours là…


Nous sommes rentrés sans encombres, lestés de victuailles diverses, riches en graisses saturées, ainsi que d'un carton contenant douze bouteilles d'un Gewurztraminer sublime. Autant dire que ce n'est pas ce soir que je vais combler mon retard de lectures bloguiennes. Ni perdre le kilo et demi que j'ai bien dû prendre durant ces deux journées sedanaises.

(La photo est bien sûr de Catherine : elle montre ce que je vois, à droite, lorsque je sors de la Case.)

24 commentaires:

  1. N'oubliez pas de lire TOUS les commentaires reçus de la part de quatre ou cinq andouilles, notamment hier et avant-hier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tout foutu à la poubelle sans rien lire.

      Supprimer
    2. Jegou, vous évoquez les vôtres!

      Supprimer
  2. Cher Didier, arrêtez de me torturer avec vos douze quilles sublimes, vous savez ce que c'est la soif...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Putain d'Adèle, si ce Gewurz est du niveau de celui que j'ai bu la dernière fois chez mes parents, c'est que Dieu existe !

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Pareil…

      (On en est où, dans les fauteuils à oreilles ?)

      Supprimer
    2. Alors là j'avoue mon scepticisme... J'ai vu passer des bergères sur le site sans que la Dame ne donne signe de vie... Alison (et Paul) sont-ils à leur affaire ?

      Supprimer
    3. Accueil
      Nos Chesterfields
      Canapés
      Fauteuils club
      Bergères à oreilles
      Fauteuils de bureau
      Repose-pieds
      Bonnes Affaires
      Histoire des Chesterfields
      Actualités
      Informations
      Nous contactez

      Bergères à oreilles

      Très tendance bergere chesterfield en cuir teinte noir – €350

      Juste pour le plaisir, une description à mon sens particulièrement goûteuse : " Comme nous avons du demande pour les chesterfields noir, voici une bergere en cuir teinte noir. A trouvé un chesterfield ancien et original en cuir noir est presque impossible et donc, comme nos clients nous ont demandé, nous avons reussi a teinter plusiers avec success. Cette bergere est en style 'Monks' avec un dossier bien haut qui lui fait assez confortable. Il reste sur les pieds rotunds et a une tres belle forme. Elle est d'une fabrication anglaise de qualité. Il est en excellent etat pour un d'occasion et a tres bien pris le teinture pour atteindre un noir brillant.
      Nous contactez pour plus de photos.
      Dimensions: 95cm largeur x 80cm profondeur x 96cm hauteur. Hauteur de l'assise 43cm.
      ref: BLM"

      Supprimer
    4. Moi aussi, j'adore sa façon de s'exprimer ! Mais je l'aimerais encore mieux si elle avait des fauteuils…

      Supprimer
  4. La photo est belle.
    J'adore ces contrastes noir/doré.
    Il n'y a guère qu'au printemps ou à l'automne que l'on peut en voir de sublimes.

    RépondreSupprimer
  5. Arf !!
    Fredi a toujours la peste visiblement !

    RépondreSupprimer
  6. Ou pire.
    Allez savoir avec un type pareil...

    RépondreSupprimer
  7. Méfiez vous avec le Géwurzt: c'est un peu sucraillé et les lendemains peuvent être difficiles.
    M'enfin vous avez l'habitude n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  8. Je suis fou des vendanges tardives voir des vins de glace, c'est à damner un saint!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci n'est pas un "vendanges tardives", mais je vous assure qu'il mérite le voyage tout de même.

      Supprimer
    2. Cher Didier,

      Je vous fais confiance, je dois avouer que lors d'une visite au salon de la foire d' Automne de Paris, j'ai découvert un vin de glace allemand sublime, un seul inconvénient le prix: 60 euros la bouteille.

      Un jour si Dieu le veux, je vous trouverais une petite bouteille et puis va savoir Charles, je vous l’emmènerais chez vous mais bon il faut bien rêver.

      A défaut un un Tokay hongrois, ça vous dit?

      Supprimer
    3. Je crois bien n'en avoir jamais bu. Ou alors beaucoup trop et, du coup, j'ai oublié.

      Supprimer
  9. Commentant le titre : comme le canard !

    RépondreSupprimer
  10. De mon temps, c'était des moutons qu'il y avait dans cette prairie, pas des chevaux. Tout fout le camp, nom de Dieu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erreur de perspective, mon cher : les chevaux étaient là avant les moutons ! Ils sont d'ailleurs morts tous les deux, depuis que cette photo a été prise.

      Supprimer
  11. Z'êtes en train de me dire que les chevaux sont morts entre jeudi et vendredi, ou bien que vous nous avez fourgué une vieille photo ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.