dimanche 1 avril 2012

Les grands-parents chicoufs (c'est nous)


Jeudi en début de soirée, alors que je venais d'ouvrir une brèche décisive dans les défenses de la bouteille de pastis ennemie, arrive notre voisin menuisier, venu prendre les mesures des deux fenêtres que nous lui avons demandé de changer. Selon son habitude, Catherine engage la conversation et évoque la survenue très prochaine de ses petits-enfants, sur le mode “apocalypse light”. Alors, l'arpenteur de fenêtres : 

« Ah, vous aussi, vous êtes des grands-parents chicoufs ? »

Devant notre mine incompréhensive, il explique : 

« Chic ! mes petits-enfants arrivent !… Ouf ! ils repartent… »

En attendant, hier soir, empoignées par la joie de se retrouver, la mère et la tante des petits-enfants en question se sont technicoloré la gueule, comme chantait Ferré, au champagne et au sancerre, à un point que même moi j'avais honte pour elles. C'est-à-dire que j'aurais certainement eu honte si je n'avais été dans mon lit depuis déjà deux heures au moment des faits. Et bien technicoloré itou.

11 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je dois reconnaître que, pour une fois, l'accusation n'est pas totalement dénuée de fondement.

      Supprimer
    2. Mais ça n'est pas une accusation ! Je n'ai pas à vous faire de procès. C'était un compliment.

      Supprimer
    3. après tout, on est pas là pour rigoler…

      Supprimer
    4. Je me demande si la présence continuelle des enfants ne me rend pas légèrement paranoïaque…

      TG : on arrive à rigoler quand même. Mais ça revient cher en vins.

      Supprimer
    5. Mamie "chicouf" moi aussi, j'ai résolu le stress en créant un site Internet sur ma ville qui regroupe TOUT ce que l'on peut faire avec nos petits monstres pendant les vacances...En fait, je me suis contentée (mais quel boulot quand meme mine de rien !) de regrouper la masse d'informations qui circulent de façon tout à fait anarchique, chaque OT ou centre culturel tirant dans son coin !
      Gros travail de compilation qui aide (j'espère) les "papinautes" à mieux occuper leurs chicoufs pendant les vacances.
      Pour le moment, le site ne fonctionne que sur Saint Etienne et 50 km autour, mais je ne désespère pas de gagner au loto pour pouvoir développer le concept (déposé !) sur d'autres villes.
      Ah, une précision mais de taille : aucun des prestataires figurant sur le site n'a versé le moindre centime....il n'y figure que parce que je trouve l'animation, l'activité, le lieu sympa, convivial, accueillant....et d'un bon rapport qualité prix....Donc....liberté totale pour moi !
      Vive les chicoufs !

      www.leschicoufs.com

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup le concept de "Chicouf". La chicouferie ne semble pas m'être promise vu que ma fille montre peu d'enthousiasme à se reproduire. De plus je crains que, vu son tempérament, elle serait capable de bien les élever ce qui risquerait de les rendre attachants et de faire de moi un "chicmerde".

    RépondreSupprimer
  3. Oh mais, même bien élevés, les enfants restent hautement énergivores !

    RépondreSupprimer
  4. Et comme disait Coluche, c'est comme les pets, on ne supporte que les siens.

    RépondreSupprimer
  5. Aucun rapport avec les Chicoufs, mais je viens d'entendre une personne déclarer sur France Inter (RSC) au sujet du nombre des solistes de son spectacle qu'ils étaient "juste trop nombreux". Ainsi se crée le paradoxal concept de la justesse dans l'excès !

    RépondreSupprimer
  6. J'appelle les enfants des " bouffetemps" qu'ils soient petits ou gtands.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.