samedi 7 avril 2012

Les physiciens sont gens de haute patience

En 1927, le physicien Thomas Parnell – britannique mais ayant fait toute sa carrière en Australie –  pense avoir trouvé le but de sa vie : il va prouver à l'humanité ébahie que malgré son apparence de solide la poix, ce bitume qui ne veut pas dire son nom, est en fait un fluide. Et, en effet, il va y passer sa vie, même au-delà.

Pour lancer son expérience, Thomas Parnell fait couler de la poix fondue dans un entonnoir. Après cela, heureux de la tâche accomplie, il va se coucher et laisse son installation reposer trois ans, afin de laisser à la poix tout le temps de se resolidifier. Au bout de ce laps, il découpe le fond de  son récipient et retourne au lit. Il va y rester huit ans (c'est une image…). À l'issue de cette période, joie, pleurs de joie, une première goutte tombe enfin de l'entonnoir : la poix est bel et bien un fluide. On se sent soulagé, non ?

Depuis ces temps héroïques, huit autres gouttes ont suivi la première, certaines du vivant de Parnell, d'autres après sa mort. Car l'expérience continue. Installée à l'université de Brisbane, elle est même, depuis l'an 2000, filmée jour et nuit par une webcam et observée par une communauté planétaire de compagnons de la perle bitumineuse, restreinte mais de poix. Ces joyeux contemplatifs s'apprêtent d'ailleurs à célébrer, en mai, le cinquantième anniversaire de la quatrième goutte.  

Mais l'important est ailleurs : d'après les plus éminents des parnelliens, la prochaine devrait choir en 2013 ou à la rigueur 2014. Le monde retient son souffle.

23 commentaires:

  1. Fascinant ! Puissiez-vous vivre jusqu'à la centième goutte et nous en tenir au courant !

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui c'est fascinant en effet !
    Je suis admiratif devant ces gens qui s'échappent des contingences vulgaires de l'humanité pour d'autres mille fois plus poético-philosophiques.

    RépondreSupprimer
  3. Je cherche toujours le rapport avec François Hollande...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si. La goutte de poisse qui va nous tomber dessus le mois prochain, la goutte de poisse qui va mettre le feu aux poudres et l'étincelle qui va faire déborder le vase, c'est Hollande.
      Cela pourrait même être pire avec Mélanchon car on dit que les poix sont rouges.

      Désolé
      Duga

      Supprimer
  4. Merci; je me sens grâce à vous de plus en plus instructionné.

    Mais je sens le poix des ans.

    RépondreSupprimer
  5. Si on lit sa fiche sur wikipédia on se rend compte qu'il a tout de même eu une vie bien remplie,et la poix n'a même pas retenu l'attention des rédacteurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois même qu'il s'est vu gratifier d'un ig-Nobel pour cette fameuse poix, mais j'ai la flemme d'aller vérifier…

      Supprimer
  6. Général Bol7 avril 2012 22:48

    Oui, mais bon. L'eau tiède n'a pas été inventée du jour au lendemain non plus. Il y en a qui se sont brulé les choses et gelé les mêmes pendant dix mille ans pour ça. Et personne n'en parle !
    Comme dit TG plus haut : "quelle poisse !"

    RépondreSupprimer
  7. Ça me troue le cul; mon général, merci Monsieur Goux!

    RépondreSupprimer
  8. Saint-Thomas doit être fier de ces quelques gouttes de sollicitations, il n'en attendait pas tant !

    Sand

    RépondreSupprimer
  9. On voit là un exemple supplémentaire de l’activité intense des ponctionnaires, qu’on soit en France ou aux antipodes.
    Avec l’argent qu’ils prélèvent directement dans notre aorte, on pourrait croire que cette engeance n’est occupée qu’à des travaux de la plus haute importance.
    Mais il suffit que l’on pousse (avec un pied ganté de caoutchouc) la porte d’un de leurs bureaux, en l’occurrence pompeusement rebaptisé laboratoire, et que trouve-t-on ?
    Un socialiste qui regarde couler de la poix.
    Pendant des années.
    AVEC NOS SOUS !
    Enfin les sous des Australiens, mais à la lecture de pareilles abominations n’avons-nous pas tous la tête à l’envers, ne sommes-nous pas tous des Australiens ?
    En tout cas ce monsieur aura parfaitement résumé ce qu’il faut penser de lui :
    Poix.

    RépondreSupprimer
  10. Même si l'utilité d'une telle expérience est critiquable, sa nature spirituelle, poétique voir même métaphysique à quelque chose de fascinant...

    Et puis ça reste vachement plus intéressant que la campagne présidentielle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord. Et surtout, ça fait moins de bruit.

      Supprimer
  11. Ö temps, suspends ta poix, et [à] vous heures propices, suspendez votre cours de physique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reprends-toi un verre de chablis, ça va passer…

      Supprimer
  12. Domaine Pélaquié à Laudun, Hum.....

    RépondreSupprimer
  13. Petit message personnel : J'espère que vous avez passé de Joyeuses Pâques ! J'ai envoyé ce week-end un mail à Yanka mais je n'ai plus de ses nouvelles depuis le 28 mars alors j'espère que vous vous en avez afin de le savoir bien portant.

    Je vous embrasse

    Sand

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.