mercredi 17 octobre 2012

Phoque you toi-même !

Photo prise par qui vous savez, dans l'archipel de Bréhat

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à un bain de mer.

15 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé, mais on ne parle plus de l'Innommable ici : ce blog n'est pas une déchetterie, bon sang de bois !

      (À part ça, entièrement d'accord avec vous…)

      Supprimer
    2. Comment osez-vous supprimer un commentaire avec lequel vous êtes "entièrement d'accord" ?
      D'autre part je me suis laissé dire que même les déchetteries avaient une certaine utilité.

      Supprimer
    3. Il y a des raisons supérieures d'hygiène auxquelles il faut savoir se plier…

      Supprimer
  2. Z'avez enlever votre pull Jacquard j'espère…

    RépondreSupprimer
  3. Moi quand je vois un phoque ( on ne rit pas ) je ne peux m’empêcher de fredonner sa complainte.

    RépondreSupprimer
  4. Avec le vilain esprit qui est le mien, j'ai pensé à une allusion au mariage pour tous.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Quoiqu'il en soit, je vous trouve très beau sur la photographie.

    RépondreSupprimer
  7. Belle photo ! Bravo !

    Figurez-vous que nous avons en baie de Canche (Le Touquet) des phoques qui viennent en famille nous rendre visite chaque année. Ils vont arriver d'ici une quinzaine de jours, après la fin des grandes marées. Ils sont souvent blancs sale et on peut les admirer à marée basse, alongés en famille (papa, maman et jeune progéniture) sur les bancs de sable...

    RépondreSupprimer
  8. Robert Marchenoir18 octobre 2012 à 14:39

    Je ne vois pas les lunettes vertes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en connais qui se sont baignés dans le lac d'Annecy avec leurs lunettes : il leur a fallu quarante-huit heures pour les retrouver…

      Supprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Hauts les focs, nous dirons, c'est opportun.

    Plaisanterie mise à part, quelle atmosphère paisible dans ce merveilleux coin de Bretagne.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.