vendredi 22 février 2013

Anarchiste à géométrie variable

En mai 1849, pour avoir un peu trop fait le guignol durant l'insurrection de Dresde – à laquelle a activement participé un nommé Richard Wagner –, Michel Bakounine est arrêté et incarcéré à la forteresse Pierre-et-Paul. Moins sanguinaire que ses encore lointains successeurs communistes, le tsar Nicolas 1er lui envoie le comte Orlov, qui délivre à Michel “ni-dieu-ni-maître” Bakounine le message suivant : « L'empereur m'envoie auprès de vous. Il m'a ordonné ce qui suit : “ Dis-lui qu'il m'écrive comme un fils écrirait à son père spirituel. ” »

Aussitôt le prisonnier, ce nihiliste pur jus, cet anarchiste au lait cru, ce révolutionnaire moulé à la louche, ce tyrannophobe élevé sous la mère, prend sa plus belle plume et écrit sans rechigner : « Oui, Sire, je me confesserai à vous comme à un père spirituel, dont l'homme attend l'absolution non pas ici, mais dans l'autre monde. Je prie Dieu qu'il puisse m'inspirer des mots simples, sincères, sans malice et sans flatterie, dignes de trouver accès dans le cœur de Votre Majesté. »

Je n'ai pas connu personnellement le tsar Nicolas 1er, mais à mon avis il a dû bien se marrer.

12 commentaires:

  1. Ce qui tend à prouver que les plus fanatiques des anarchistes ne sont, au fond que des enfants, caressez-les dans le sens du poil et ils deviennent doux comme des agneax, non ?

    RépondreSupprimer
  2. Et tous les néo mais vrais cons du cercle de l’Oratoire, qui ont tous mangé la même soupe avec les baguettes de Mao, que vous évoque leur géométrie ? (Je ne connais pas non plus Mao personnellement, et c’est bien possible qu’il en soit seul responsable, de cette variation géométrique)

    RépondreSupprimer
  3. Sauf qu'il a plus d'humour que ce que vous pensez, ce Bakounine, car il renvoie le tsar dans "l'autre monde"dont lui-même se moque comme de sa première chemise:
    "l'homme attend l'absolution non pas ici, mais dans l'autre monde".

    RépondreSupprimer
  4. Si j'en crois une célèbre encyclopédie collaborative, le malheureux prisonnier n'avait guère le choix. Il perdit toutes ses dents dans cette prison, mais ne délivra dans sa confession aucune information qui aurait permis de nuire à ses camarades en liberté (vrai motif de la demande apparemment extravagante de Nicolas 1er). Du coup, on se demande si le Tsar a vraiment rigolé.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis étonné que vous n'ayez pas connu le tsar Nicolas premier.
    Mais vous pouvez vous rattraper avec le tsarévitch poutine et son invité bakouninien depardiou ')

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai bien connu Nicolas 1er, je peux vous dire qu'il était très sympa.
    Il avait toujours le mot pour rire.

    RépondreSupprimer
  7. Faut pas hésiter à frapper quand on trouve la faille. De bonne guerre. Ce qui nous ramène à la question éternelle : la complexité de l'homme, quel qu'il soit.
    Pour ma part, depuis longtemps, j'ai fait mienne, et mienne seulement, la formule suivante d'un aragonais de grande classe : "l'anarchie n'est pas un système, mais un comportement dans n'importe quel système".
    Quant au Mildred, il prend sa vessie pour l'éclairage de son quartier, s'il pense qu'en caressant, etc...
    Un homme libre n'a pas besoin de la béquille idéologique pour marcher la tête haute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La définition de l'Aragonais n'est pas mauvaise. Elle explique qu'il puisse y avoir des anarchistes “de gauche” et des anarchistes “de droite”.

      Supprimer
  8. N'importe quel con, le cul posé sur un trône, peut bien rire d'un révolté enfermé dans un cachot.
    C'est tellement facile...
    Et tellement stupide de se mettre du côté d'un type dont la seule épreuve fut de naître.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours au côté du tsar : telle est ma devise !

      Supprimer
    2. Vous oubliez le roi, non?

      Et les bons esprits de pleurer sur la révolution bolchévique et l'exécution de Nicolas II.
      Ben oui. L'oppression se paie cash un jour ou l'autre, si ce n'est contre le tyran, ce sera contre un de ses descendants !

      Supprimer
    3. Bravo ! bravo ! arcibravo ! Et un bon point pour le bel esprit, un !

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.